Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

pnyme
Messages : 2127
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar pnyme » 23 Juil 2020, 01:59

Voilà !
J’en arrive à me demander si je ne dois pas rester une étrangère pour eux et garder pour moi tous mes sentiments, toutes mes joies.
Par rapport à PN père, c’est clair que j’ai quand même 85% de plus de temps serein depuis qu’il ne sait pas ce que je fais ni ce que je ressens.
Par rapport à ma fille qui adopte des attitudes PN, c’est un autre problème. Elle s’amuse à me parler de proches imbus d’eux-mêmes. Elle échange avec eux et me montre tout le côté brillant de ces personnes. Ça a le don de m’agacer car je connais l’autre facette, mais elle fait exprès de ne faire qu’aller dans leur sens de la vanité et du « moi, je ». Elle se montre admirative de ces personnes qui ne voient que leurs propres intérêts. Je sais, c’est son choix et elle sera plus proches d’elles dans un mois (je pense que c’est aussi pour cela qu’elle se met à les « apprécier ». Je dois laisser faire. La vie apportera des leçons à ceux qui seront en mesure de les recevoir. Mais c’est dur, et c’est comme si je perdais ma fille, cette petite fille qui a tant changé...
Je garde mon calme mais elle me connaît tellement bien qu’elle sait bien que je n’aime pas ça.
Par ailleurs, je ne peux lui confier ce que je réussis et que j’aime car depuis un moment déjà, elle le dénigre. Elle transforme mon métier en utilisant des périphrases bien communes. Elle dit que ce que j’aime , il n’y a que moi pour aimer ça... Elle utilise l’expression « quand même » pour blesser. Elle m’a dit récemment : « finalement, on peut dire que tu es quand même assez haut placÉric ». Cela me blesse car j’ai vraiment beaucoup évolué tout au long de ma carrière et que ma fille trouve mon travail bof et ma situation actuelle « quand même«  un pei quelque chose. J’ai envie de lui répondre que pour quelqu’un qui a tenu 3 jours dans son job d’été où elle disait que tout le monde l’encensait... Je suis triste de devoir me faire et je suis triste de la voir devenir si cassante.
Ce qui me fait de la peine c’est que je m’interdis de dire à PN et à ma fille que je viens de grader, que je change de poste et que j’ai enfin l’opportunité que j’attendais.
Ça fait mal de ne pas pouvoir se sentir valorisée par les gens qui sont les plus proches de moi..... mais là satisfaction doit venir de soi quand on vit avec un PN et une apprentie PN.
Je ne sais pas si ce départ sera la fin de notre relation ou si un jour, elle aura compris que je voulais du bien pour elle... Là, elle me considère maintenant comme son ennemie parce que je ne dis pas amen à tous ses désirs. Je préfère me taire et là laisser pour ne pas envenimer la situation et elle me reproche de ne pas m’occuper d’elle.
Ça y est !!! J’ai passé plus de 20 ans a me torturer l’esprit avec PN et maintenant que j’ai tout compris et que je m’en sors, mon discours tourne en boucle sur ma fille !
Ah non !!! Pas trois générations ! Pas question ! Vis ta vie et arrête de te polluer avec leur comportement !! (Mais... ai-je raison ou suis-je vraiment invivable pour les autres ? Je n’ai aucun problème avec mon fils et je ne le domine pas du tout). Bref, j’écris au rythme de mes pensées... merci pour votre patience :12:

pnyme
Messages : 2127
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar pnyme » 23 Juil 2020, 02:20

Et j’ajouterai juste que notre relation ne pourra pas guérir grâce à des personnes pleines de sagesse qui sont décédées mais à qui je dois beaucoup.
PN père est trop content que la relation avec ma fille parte en éclats car il joue les pères qui se sacrifient avec elle
(et elle, elle s’est donné comme règle de s’en ficher et de profiter) et il préfère : diviser pour mieux régner.

Mon père n’a jamais compris que les virements sur les comptes ne remplaçaient pas l’amour et le véritable sentiment pour une personne. Il a peur des sentiments et me reproche toujours de lui en envoyer.

Enfin, ma sœur est encore agrippée à lui. Elle est dans la cinquantaine et passe ses vacances avec papa parce qu’il a une maison en bord de mer......

Alors je ne compte pas sur mes proches pour avoir une discussion pleine d’humanisme avec ma fille. Ils vont la faire progresser dans cet univers où on va vers les gens parce qu’ils ont une plus-value (maison, compte en banque, amis intéressant, situation sociale qui peut retomber en benef sur soi.......).

Je me sens tellement triste de ne pas pouvoir partager avec eux............. mais on n’est définitivement pas de la même planète....

MilaLune
Messages : 236
Enregistré le : 19 Aoû 2019, 20:25

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar MilaLune » 23 Juil 2020, 04:18

Bonsoir pnyme,

Ta progression est formidable, encore plus au regard des difficultés dans ta vie de famille.
Vraiment, chapeau bas...

C'est un défi peut-être, maintenant ?
Suis-je capable de garder quelque chose pour moi, qui m'appartienne et que je protège ?
Suis-je capable de renoncer à partager avec "eux" des choses pour lesquelles ils ne seront pas capables de se réjouir ?
Suis-je capable de considérer qu'une scission a commencé à s'opérer, et que le changement est déjà amorcé ?

Je t'envoie encore mes félicitations :29:

pnyme
Messages : 2127
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar pnyme » 23 Juil 2020, 04:42

Merci beaucoup Milalune :12: Tes mots me font du bien. Mon boulot m’a toujours permis de trouver un espace où PN ne pouvait pas interférer. Il en a peur car ce n’est absolument pas son milieu et il s’y ridiculiserait tellement ! J’ai de la chance d’avoir pu exercer ce travail ! Non seulement je l’ai choisi avant de connaître PN mais en plus, il me protège de lui et me garantit mon indépendance financière ! Je me rends compte en écrivant que c’est une sacrée chance ! :2:

Mais pour ces dernières semaines, je tourne en boucle la situation que je vis dans mon esprit. Maintenant, ma fille attend son père pour manger, elle se met « à ma place » (même si ce n’est pas ma propriété) mais en tout cas, elle choisit CETTE place.
Elle fait tout pour me blesser.
Ils attendent très très tard pour se laver l’un et l’autre, à des heures où nous dormons, mon fils et moi... et vlan les portes, et pshhhhiiiitttttt, l’eau qui coule à flot...
Je ne comprends pas comment on peut devenir aussi machiavélique. Je sais qu’elle veut la voiture de son père demain alors ceci doit expliquer un peu cela.
Allez, j’arrête de parler d’elle.

Je vais faire revenir ce fil sur le thème que je voulais vraiment aborder au début : ne pas se confier à eux. On croit, quand on sent que ça ne va plus avec PN, qu’on va réussir à en retirer une gloire, qu’ils vont bien finir par reconnaitre qu’on est top, même si l’on n’a pas de reconnaissance naturelle, d’empathie de leur part...
Eh bien non, ils ne se contentent pas de ne pas se réjouir pour nous. Ils cherchent par tous les moyens à s’essuyer leurs pieds sur notre joie.
Ils vont marcher dans la terre et ils encrassent notre bonheur. On ne peut pas partager notre réussite avec eux. Ça les fait enrager au point de tout mettre en pièces.

Je lisais sur certains de vos fils qu’ils sont des gamins jaloux du jouet des autres. C’est tellement ça ! Une bataille dans le bac à sable avec la petite voiture tout juste sortie du magasin. Ils vont arracher les roues, casser les petites portières. Et comme si cela ne leur suffisait pas, ils vont sauter dessus à pieds joints ! Voilà le comportement de PN (et de notre fille à présent) alors que, lui, approche de la cinquantaine ! Pfff ! :42:

MilaLune
Messages : 236
Enregistré le : 19 Aoû 2019, 20:25

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar MilaLune » 23 Juil 2020, 05:15

pnyme a écrit :Mais pour ces dernières semaines, je tourne en boucle la situation que je vis dans mon esprit. Maintenant, ma fille attend son père pour manger, elle se met « à ma place » (même si ce n’est pas ma propriété) mais en tout cas, elle choisit CETTE place.
Elle fait tout pour me blesser.


C'est très malsain. Et qu'est-ce que tu trouves blessant ? Ne pas avoir la place qui te revient, ou la compétition que ta fille essaie d'imposer ?

J'ai vu que tu t'intéressais aux relations mère-fille, encore et toujours dans le sens de ta remise en question...
Mais là, il ne s'agit pas d'une concurrence mère qui a la place de femme VS fille qui s'en inspire pour devenir une femme.

Elle te met dans une posture difficile.
"Rependre ta place" impliquerait quelles conséquences ?
Quelles accusation de leur part ?

Ta place est ailleurs, on dirait...
Alors si tu prenais ta place ?
Déjà, dans ta tête pour commencer. Car tout ce qui se passe dans ta tête à toi, qui va dans le sens de ton apaisement et de celui de ton fils, c'est à toi, c'est légitime et c'est dans l'ordre des choses.
Le reste n'est que chaos et inversion des situations. Et ça, tu n'y peux rien.

Tu n'auras jamais la fille que tu aurais voulu avoir.
Par contre, tu peux protéger ton fils.
Et pour ça, tu dois te protéger, toi.

Sois forte, pnyme. Très forte. Jusqu'à ce que la culpabilité qui n'a pas lieu d'être ne soit plus ni un moteur, ni un frein.

pnyme
Messages : 2127
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar pnyme » 23 Juil 2020, 13:09

Oui MilaLune, c’est exactement ça que je n’arrive pas à faire.
Ma fille m’a dit il y a peu que je n’étais pas assez égoïste !
J’ai aussi lu que les manipulateurs s’amusent à appuyer sur les boutons de principes reçus par notre éducation : fais plaisir aux autres (même si tu dois passer après eux), sois logique, ne change pas d’avis....
Et donc, comme on est souvent imparfaits dans la vie de tous les jours, ils actionnent ces boutons qui font naître la culpabilité, le réflexe de toujours faire mieux, de « se rattraper«  à leurs yeux.
J’en suis là.
Je n’arrive pas à me dire : je les lâche, un point c’est tout ! Mais tu as raison, il faudra que j’y arrive pour ne pas rester une serpillère ou une poubelle.
Pour ce qui est de la place, c’est l’histoire de ma vie (par rapport à ma naissance, etc). J’ai souvent eu des épreuves liées à cette notion de place. Pour moi, on ne se bat pas pour une place en famille ! Si un individu existe, on fait attention à lui et on respecte sa place !!!!
C’est une drôle d’idée de me dire que dans ma propre famille il faudrait que j’explique quelle est ma place. Je suis une épouse et une mère ! Ça coule de source ! Ben non... ma fille veut mener tout le monde à la baguette. Ça, je ne comprends pas qu’en lui parlant et qu’en adoptant aussi la position de rester ferme, ça ne marche pas ! Elle prend le pouvoir et nous considère comme des accessoires à ses caprices ! (en tout cas son père ! Car moi, j’ai dit stop ! Mais je n’ai pas pour autant regagné ma place à ses yeux !)

pnyme
Messages : 2127
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar pnyme » 23 Juil 2020, 15:03

Mini victoire ?
Je pense beaucoup à 25ansavec car PN a pris la CB du compte commun parce qu’il n’avait plus de carte. Sauf que, ce que je ne pensais pas qu’il ferait, il a vidé le compte commun (et le temps que les banques dialoguent ça enlève même le double de la somme !). Ok, gars, joue à ça !
Et sans gêne, depuis plusieurs matins, monsieur PN joue les maris câlins, comme s’il avait un grand manque de sentiments ! Mdr ! Non, tu te trompes PN, ça se situe plus bas ! ! Parce qu’en plus de me faire b***** dans les comptes, il faudrait que je me fasse b***** physiquement ?
Surtout qu’il à toujours son projet qu’il n’a pas encore osé me présenter !!!! Non, mais, ils sont incroyables ! Le panier de linge sale est plein. Ah ben oui, j’attends quoi, moi ???
Dringgggggg ! Reveille-toi !!! Tu te rends compte de ce qu’ils attendent que tu endures/acceptes ?!
1/ PN vide le compte commun et le met à découvert.
2/ PN veut une gâterie le matin avant d’attaquer sa dure journée de labeur (euh, de galère, parce que visiblement il est responsable, mais il ne sait pas compter !).
3/ Bobonne aurait dû faire la machine hier soir et aurait dû étendre après ou avant (elle a le choix, la classe !) de se faire saut**.
4/ Ma fille va passer deux jours chez son copain. Quoi ? Son linge n’est ni lavé, ni repassé, alors qu’elle a 18 ans ! Non mais une mère « normale » aurait fait le nécessaire ! C’est quoi cette mère « malsaine » ?
Allez, ça fait un bien fou d’écrire ce qui correspond à ma vie réelle, là, en ce jour béni de réveil !

Au final : PN n’aura pas b****.
Le linge n’aura pas bougé de son panier.
Si le compte est à découvert, comme je n’en suis pas la cause, je m’en contrefiche ! PN ne pourra plus traire notre compte pour tenir jusqu’à la fin du mois, en liquide surtout, pas de trace :22: .....
Eh bien, si je m’écoutais, je ne mettrais pas ma famille dans cette situation. Autrefois, j’aurais fait les machines, étendu à 6h du matin, j’aurais mis en avance sur le compte pour couvrir le découvert... Mais est-ce que tout cela a été créé par moi ? Non ! Est-ce que c’est moi qui ai provoqué ces situations ? Non ! CE N’EST PAS DE MA RESPONSABILITÉ ! Alors que chacun reprenne la sienne !
:2: :2: :2: :2:

Calaïca
Messages : 1898
Enregistré le : 22 Oct 2018, 20:11

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar Calaïca » 23 Juil 2020, 15:57

Christelle Petitcollin explique dans son livre "enfants de manipulateur" que les victimes de PN sont souvent dans une position infantile qui consiste à tout dire, tout expliquer, être transparent vis à vis de leur bourreau. Et vas y que j'explique mes sentiments, vas-y que je ne cache pas le lieu de vacances parce que pôpa a bien le droit de savoir où sont les enfants...etc.
Elle redit bien que quand on est adulte, on n'est plus comme le petit enfant qui dit tout à ses parents et ne garde pas de jardin secret. Qui attend de la reconnaissance par rapport à ce qu'il dit, fait, de l'approbation. Être adulte, c'est aussi savoir préserver son jardin secret.

Ça a beaucoup résonné en moi. Je pense que ça peut resonner en toi aussi.

Sinon tu avances, tu remets les choses en place, c'est bien.

Pour ta fille...elle a été à bonne ecole. Elle a eu tout le temps d'apprendre en observant. C'est le drame que vivent beaucoup de mère qui sont restées "pour les enfants". Renonce, même si c'est difficile. Fais ton deuil. Ta fille a suivi le modèle paternel, ton fils le tien. C'est ainsi. De ce deuil naitra un changement de positionnement. Et peut être un changement de relation entre ta fille et toi. Peut être. Mais ne te fais pas trop de mal.

pnyme
Messages : 2127
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar pnyme » 23 Juil 2020, 16:32

Merci Calaïca !
Oui, il faut que je me mette cela en tête.
Je pensais que cela était du respect par rapport à mes proches. Je pensais leur donner la preuve qu’ils pouvaient me faire confiance.
Mais je dois comprendre que je leur donne juste le signal que je leur rends des comptes, donc je n’agis pas en adulte mais encore comme la petite fille de ses parents, c’est ça ?
C’est un grand changement de point de vue car autant je ne le fais pas dans mon travail, autant je croyais bon de montrer que je faisais attention à chacun. Je donne donc un autre signal.
Pendant que j’écris, j’hallucine !!!
Ma fille se lève plus tôt. Elle n’a pas pris la voiture de son père. Je me dis que peut-être on va partager un moment. 10 minutes plus tard le père de son copain débarque devant la maison !!! Il a fait la route pour venir la chercher devant son portail !!!!
Je dois me dire qu’ils agiront toujours comme ça ! Les personnes sont interchangeables du moment qu’elles répondent à leurs attentes, à leurs désirs.
J’ai du mal à accepter cet égoïsme dans ma vie.
J’ai du mal à accepter ce chacun pour soi et le reste je m’en tape ! D’autant plus qu’à leurs yeux, moi, je n’y ai encore pas le droit.
Mais il me faut construire ce morceau de moi.
Ma famille était mon cocon et elle devait passer avant tout le reste. Mais je suis la seule à garder cette philosophie........

Avatar de l’utilisateur
Janou
Messages : 1639
Enregistré le : 18 Mai 2019, 13:35

Zéro confidence ? Seule solution quand on vit encore avec ?

Messagepar Janou » 23 Juil 2020, 18:30

bonsoir Pnyme,
Mon schéma est semblable au tien mon fils de mon côté mais malade psy et ma fille le caractère de son père. Avec elle c'est une fois bien une fois mal tant pis j'en ai pris mon parti. D'un autre côté ce n'est pas vraiment cassé mais ce n'est pas du tout la relation normale mère-fille que j’espérais.
tant pis, j'ai appris désormais à me montrer égoïste et à me faire passer avant les autres... Ça suffit comme cela j'ai donné 45 années de ma vie aux autres me faisant passer la dernière car comme toi je croyais que c'était chose normale.. Mais non ce n'est absolument pas normal car personne alors ne donne pour toi.
Elles ont la dent dure ces habitudes mais je te jure qu'on peut arriver à changer , et il te faut changer.
Ta fille se fait les dents sur toi, se disant sans doute si ça fonctionne sur maman ça va fonctionner sur les autres...tant pis n'y prête pas trop attention et surtout ne change pas pour elle
Garde ton cap pour toi et ton fils
et bravo pour ta promotion
:39:
J'ai appris que je ne devais pas perdre mon temps et mon énergie à me battre avec les personnes toxiques. Elles n'ont rien à perdre
http://forum.perversnarcissique.com/45-ans-avec-un-pervers-narcissique-t6334.html


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Plum3 et 6 invités