Votre avis sur une histoire très particulière

Jp2099
Messages : 11
Enregistré le : 28 Juin 2019, 11:56

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar Jp2099 » 28 Juin 2019, 12:02

Bonjour,

Je voudrais avoir votre avis sur cette histoire que j’ai vécu dernièrement et qui me semble totalement délirante. Je me demande si je n’ai pas eu affaire à une P N tellement les signes me semblent aller dans ce sens. Je vais aller vraiment dans les détails car j’ai une très bonne mémoire visuelle et auditive, je me souviens quasiment de tout et je pense que c’est la meilleure façon de se faire une idée. C’est un peu long... je sais.

J’ai contacté il y a quelques semaine une jolie femme de 39 ans (j’en ai 38) qui me plaisait sur un réseau social pour lui proposer de faire connaissance. Nous étions amis je ne sais pas vraiment comment. Nous avions eu quelques interactions sympas et elle semblait s’intéresser à mes publications. Elle postait beaucoup de photos d’elle sur son profil et de publications d’auto dérision sur le fait qu’elle était célibataire.
J’avais vu qu’elle vivait assez loin de chez moi, qu’elle ne travaillait pas pour le moment et qu’elle avait une petite fille donc je savais à quoi m’attendre.
Femme divorcée, mère... vivant à l’autre bout de la France, je m’attendais à ce que ce ne soit pas simple pour la séduire, mais je me suis dit qui ne tente rien n’a rien. J’arrive généralement à trouver les bons mots et ne suis pas quelqu’un de lourd, donc je savais que j’avais de bonne chance qu’elle me réponde au moins.
Elle m’a répondu dans la foulée avec un enthousiasme certain, pour ne pas dire étonnant! Disant qu’elle n'était pas contre une rencontre alors que ce n’est pas ce que je demandais dans un premier temps, mais plutôt de discuter pour se connaître.
Je lui ai donc proposé de déjà communiquer par message le temps d’apprendre à se connaître un peu plus et que, oui, pourquoi pas faire le déplacement par la suite. 900 kms nous séparait tout de même, ce n’est pas rien. J’ai été plutôt agréablement surpris par la tournure des événements.

Je n’ai plus eu de nouvelles pendant 2-3 jours.
Mais elle postait des publications sur le réseau social qui semblaient m’être destiné. Du genre: « Ne tombe pas dans ses bras juste parce que tu ne tiens pas debout toute seule » ou encore « Vous devez comprendre, je n’ai rien d’extraordinaire... » etc... Enfin bref, c’était juste évident.
Comme je ne suis pas quelqu’un d’insistant, je ne l’ai plus contacté, j’ai patienté et me suis dit que si je l’intéressais vraiment, elle reviendrait vers moi.

Chose faite le week-end suivant où elle m’a envoyé beaucoup de photos d’elle, quasiment que des selfies. Je n’en demandais pas tant. Elle participait à une animation sur 24h de son village et a passé les 2 jours nuit comprise à me faire découvrir ce qu’elle faisait, enfin je n’ai pas vu grand chose de l’événement à part des photos d’elle dans diverses accoutrements. Nous avons discuté un peu en tchat vers 3h du matin suite à une photo qu’elle m’avait envoyé en pleine nuit et qui m’avait réveillé.
Elle m’a dit de suite qu’elle aimait discuter avec moi alors que nous n’avions pas vraiment eu de discussion jusqu’à. Elle se contentait de m’envoyer des photos et je les commentais, ça s’arrêtait là. Cela m’avait paru un peu étrange cette réponse, mais bon...
Puis la discussion s’est finalement engagée.
Le courant est passé de suite, c’était fluide. Nous nous sommes rendu compte que nous avions énormément de points et de centres d’intérêts commun. Trop beau pour être vrai...? J’ai surtout compris qu’elle avait bien regardé mon profil de réseau social, un peu normal en même temps. En tout cas, c’était une agréable découverte. Elle semblait juste aux anges et moi aussi.

Le lundi, je lui ai envoyé une photo de moi (quand même!) et elle a été plus qu’enchanté. Me répondant que j’avais égayé sa journée.
A partir de ce moment là, elle a fortement accéléré les choses, me disant qu’elle n’était pas attachée à sa région et qu’elle n'hésiterait pas à venir vivre avec moi si cela fonctionne entre nous. Qu’elle n'était pas contre avoir un second enfant. Ce à quoi j’ai répondu qu’on n’en était pas là, mais au moins, ça avait le mérite d'être clair dès le début effectivement. Maintenant, avec un petite de 7 ans en jeu, je trouvais tout cela vraiment très prématuré.
A savoir, qu’à ce moment là, elle m’avait déjà demandé pourquoi j’étais célibataire et que je lui avait répondu que je m’étais séparé d’une relation de 15 ans parce que mon ex ne voulait pas d’enfant et ne voulait pas fonder de famille.
Elle m’a également demandé si j’étais romantique, ce qui n’était pas non plus de circonstance pour l’instant.
Elle me faisait énormément de compliments qui ne me semblaient pas fondé vu qu’elle ne me connaissait absolument pas.
Bien, tout cela m’avait alerté mais j’étais décidé à tout de même aller la rencontrer pour en avoir le cœur net.

Je ne pouvais malheureusement pas venir la rencontrer avant plusieurs semaines car il me fallait déjà compter deux jours de trajet aller-retour. En même temps, ça permettait également de temporiser un peu. Ce que je souhaitais vu l’emballement de la jeune femme.

Nous nous sommes échangés nos numéros de téléphone au bout de quelques jours. Puis elle m’a appelé le lendemain pendant près de 3h. La communication passait de nouveau très bien, malgré qu’elle a plutôt fait un monologue, me racontant sa vie dans les moindres détails. Je n’arrivais pas à en placer une sans la couper. Elle me semblait vraiment sincère n’hésitant pas un me faire part de ses défauts, ce qui est assez rare. Mais voilà, elle ne me posait pas de questions et donc ne savais pas grand chose de moi pour l’instant.
Elle m’a avoué être en manque d’affection car elle en avait manqué durant toute son enfance et que la vie n’était pas facile avec elle.
Elle m’a fait aussi savoir qu’entre temps, elle avait déjà parlé de moi, de notre relation à sa fille. Cela ne faisait même pas une semaine que nous communiquions... Je pense que ce n’était absolument pas une chose à faire mais en même temps je n’avais pas à intervenir dans sa façon de gérer la communication avec sa fille.
La petite commentait d’ailleurs nos conversations téléphoniques et commençait sérieusement à s’intéresser à moi au fil des échanges. Elle approchait du téléphone pour me lire des choses par exemple. Enfin, elle était bien consciente de la situation. Je pense qu’elle voulait faire en sorte que le courant passe entre sa fille et moi le plus tôt possible. Mais je trouvais ça vraiment prématuré.
Quand une fille de 7 ans dit: « Si ça marche entre vous... », ce n’est pas sain.
Au fil des jours et des appels téléphoniques quotidiens, des sentiments se sont installés. Certainement pas des sentiments amoureux mais plutôt d’attachement vu qu’on ne s’était encore jamais vu. Les mots doux sont très vite apparus et elle m’appelait déjà Chéri, Mon amour etc... Elle m’a demandé de lui envoyer un de mes t-shirts avec mon parfum pour qu’elle puisse dormir avec.
Elle m’avait d’ailleurs envoyé une photo de la petite portant mon t-shirt telle une robe.
J’avais trouvé ça un peu spécial. Si elle m’avait demandé de lui laisser un t-shirt en repartant de chez elle, j’aurais mieux compris mais là, elle ne m’avait encore jamais vu. Et encore... à 39 ans...

Puis elle m’a annoncé avoir parlé de son désir de venir vivre avec moi à sa mère, certains membres de sa famille et certains de ses amis les plus proches. Même à ses voisins. Était-ce nécessaire? Non... bien entendu. (Je tiens à préciser que je ne lui ai toujours dit que l’inverse était aussi possible et que ça pouvais être moi qui change de région et ne lui ai jamais demandé de venir). Elle pouvait très bien me faire croire ça et que ce ne soit pas vrai, mais j’entendais ces gens, comme ses cousins, sa mère, parler derrière lorsqu’elle m’appelait en leur présence donc oui, ils étaient bien au courant de ses projets. D’ailleurs, une de ses cousines qui doit se marier fin juillet m’avait même ajouté à la liste des invités. Elle m’envoyait des photos de tout le monde afin que je puisse connaître son univers, sa famille, ses amis, etc... Beaucoup de photos de sa fille afin que je m’attache et elle avait réussi son coup. La petite était juste adorable. J’étais sous le charme.
Elle avait aussi annoncé à la maîtresse de sa fille qu’elle ne ferait certainement qu’un seul trimestre l’année prochaine... Mouaih... beaucoup trop tôt également. Elle avait déjà tout actée dans sa tête en fait, de façon très très prématurée. Le problème est que son discours était tellement cohérent que je laissais faire même si je me posais beaucoup de questions. Quid du père de la petite par exemple? Que va t-il penser du fait que sa fille parte si loin? Va t’il accepter sans poser de problème?
Je lui ai posé ces questions. Elle me répondait que de toute façon elle ne lui laisserai pas le choix, qu’elle avait la garde. Qu’il n’avait rien à dire. Que de toute façon il n’avait pas les c***lles de faire quoi que ce soit. Qu’elle ferait tout dans les règles et qu’il n’avait absolument pas le droit de l’empêcher de déménager.
Je n’allais pas rentrer dans des débats alors que nous ne nous étions pas encore vu. J’essayais d’en parler avec elle sans pour autant entrer dans des conflits qui n’avaient pas lieu d’être à ce stade de la relation.
Je ne l’aurais pas laissé venir s’installer chez moi de toute façon sans être certain de pouvoir réussir vivre au quotidien avec elle et pour l’instant, je ne la connaissais pas. Je connaissais ce qu’elle voulait bien me dire et me montrer d’elle. Il aurait d’abord fallu se voir plusieurs fois et sur plusieurs jours pendant quelques mois avant d’envisager de vivre ensemble.

Nous avons continuer à nous téléphoner tous les jours, parfois plusieurs fois pas jours. Le courant passait toujours bien. Mais j’avais remarqué qu’elle était toujours en colère après quelqu’un. Une cousine, une de ses frères (d’ailleurs elle ne parle plus aux deux), le directeur de l’école, un flic... Tous les jours, il fallait qu’elle décharge un moment qui l’avait agacée dans la journée et bien sûr c’était elle qui avait toujours raison.
Elle appréhendait de devoir revoir une de ses cousines à un mariage et m’a dit: « Je vais lui mettre des somnifères et du laxatif dans son verre en rigolant ». Je lui ai demandé si elle plaisantait. Elle m’a répondu qu’elle l’avait déjà fait à une amie qui était venue chez elle et qui avait critiqué son intérieur. Bien... je ne savais pas si c’était pour rire ou pas alors je n’ai pas fait attention plus que ça. Mais avec le recul, c’était étrange.

Tout au long de la relation « virtuelle ». Elle postait des messages d’amour sur son profil de réseau social. Du genre: « Il a touché mon âme avant de toucher mon corps et c’est pour cela que j’ai su qu’il deviendrais ma plus grande passion ». Puis, au téléphone, elle me disait: « Tu as vu ce que j’ai posté? C’est pour nous ». Je lui répondais qu’elle m’avait tous les jours au téléphone et qu’elle pouvait me le dire directement. Mais je pense que c’était surtout pour que ses contacts le voit.

Je recevais également beaucoup de photos d’elle, de ce qu’elle faisait, ou elle était. Comme si elle cherchait à ce que je sois en permanence en contact avec elle.

Au bout de quelques semaines, j’ai enfin fait le trajet. Et je pense que vous allez me dire... que je n’aurais certainement pas dû... vu tous les signes alarmants. Je me rendais compte que quelque chose n’était pas sain dans cette relation, depuis le début. Ça avait été beaucoup trop vite à mon goût. Mais voilà, je voulais voir de mes propres yeux et qui sait, peut-être que j’allais être finalement agréablement surpris.
De l’extérieur, c’est facile de trancher, mais quand on est dans la relation, nous n’avons pas la même perception. Je pense que j’avais réellement envie que ça se concrétise et à partir de là, on occulte certaines choses et on se laisse porter par les côtés agréables d’une relation naissante.
Quelques jours avant que je vienne, elle m’avait passé la petite au téléphone. La petite m’avait dit être impatiente de me voir et de monter un Lego avec moi, juste tous les deux sans sa mère. C’était juste irréel qu’une petite dise ça à quelqu’un qu’elle n’a jamais vu. Je pense qu’elle a un sérieux manque d’affection. Elle m’a parlé pendant plus de 10 min sans me connaître mais comme si c’était le cas. J’ai compris que ça se passerai très bien entre nous deux ce jour là. Elle me semblait vraiment adorable. Je lui avais d’ailleurs dit de faire attention que la petite ne dise rien à son père afin de ne pas lâcher les morceaux sur un quelconque déménagement alors que nous en étions loin pour l’instant. Mais elle m’avait répondu que c’était mieux si c’était sa fille qui lui disait... mon dieu... J’avais vraiment l’impression qu’elle n’a réellement aucune estime pour son ex. Si tant est qu’elle en ai eu un jour.
J’avais dit ça car certains soirs, lorsque nous étions au téléphone, j’entendais la petite dire qu’elle était impatiente de venir vivre avec moi. Elle lui faisait répéter d’ailleurs pour que je l’entende. Il ne faut pas se demander comment elle devait l’avoir conditionnée. Je devais d’ailleurs rester jusqu’au lundi afin de pouvoir la voir car nous avions choisi un week-end où elle était chez son père pour une première rencontre. Puis je devait revenir le week-end suivant pour partir 3 jours en montagne à 3.

Au départ, pour la première rencontre, je voulais prendre une chambre d’hôtel et que l’on se retrouve pour aller au restaurant et se balader. Normal selon moi pour une première fois. Mais elle a vraiment insisté pour que je vienne tout de suite dormir chez elle. Je lui avais répondu qu’elle ne me connaissait pas et que je pouvais être n’importe qui. Elle avait confiance... Mais bon...

Elle m’a annoncé la veille de mon départ pour venir la voir que sa mère nous avait invité pour la fêtes de mères le dimanche. Prématuré? Oui! Je pense! Où tout simplement qu’elle voulait voir où sa fille s’embarquait, possible.
Mais je ne trouvais pas ça normal non plus. Impossible de refuser... Je devais être là de toute façon.
Elle avait également demandé au père de la petite de la ramener le dimanche matin au lieu du dimanche soir pour qu’elle puisse venir avec nous. Il avait accepté. Elle m’avait envoyé: « Cheri, mon ex nous laisse la puce dimanche midi ».

J’ai donc fait 9h de route et quasiment traversé la France.
Je reçois un texto vers 10h : « Bonjour mon amour. J’espère que tu fais bonne route. Sois prudent. A toute à l’heure mon chéri ».
Le midi, je m’arrête sur une aire de repos et lui téléphone. Elle me dit qu’elle est en train de ranger la maison avec la petite et qu’en même temps elle fait du tri en vu d’un prochain déménagement. Encore une fois, comme si elle était certaine que tout allait bien se passer. Sans savoir si nous serions compatible pour une vie commune.

Je suis arrivé dans la ville la plus proche de son village vers 16h30. Je suis allé faire des courses car nous avions prévu de faire un apéro dinatoire tranquille devant la télé puisque je serais certainement assez fatigué par la route.
J’ai dû patienter un peu puisque la petite partais avec son père à 18h et elle voulait avoir le temps de prendre une douche et de se préparer.
Quand je suis arrivé, elle m’a sauté dans les bras et m’a embrassé directement. Honnêtement, je m’attendais à un peu plus de retenue de la part d’une femme de 39 ans.
Elle n’avait pas fait vraiment d’effort sur sa tenue. Un pull large et pas très joli... certainement pour cacher les quelques formes qui ne se voyaient pas sur les photos... pas vraiment coiffée... mauvaise haleine pour couronner le tout... Bref, Rien à voir avec la femme sur les photos qu’elle postait. Je me suis aperçu aussi qu’elle utilisait des filtres sur les photos d’elle qu’elle m’envoyait. Ça je m’en doutais... Une femme de 39 ans sans aucunes rides... Bon, ce n’était pas la catastrophe non plus, mais elle était tout de même bien moins attirante et beaucoup plus quelconque que sur les photos qu’elle poste sur les réseaux sociaux et qu’elle m’envoyait.
Son regard était beaucoup moins affirmé que sur les photos et m’a semblé être une personne qui n’a aucune confiance en elle. Son regard était triste et fuyant. Difficulté à me regarder droit dans les yeux. Je me souviens avoir relevé sa tête plusieurs fois pour lui parler afin de voir ses yeux. Beaucoup moins bavarde qu’au téléphone aussi. Bref, plus la même personne.
Ce qui m’a marqué également, c’est le fait de n’avoir fait absolument aucun effort pour m’accueillir correctement. J’étais venu, alors c’était acquis? Elle ne m’a même pas proposé quelque chose à boire alors que je venais de faire une longue route et m’a suggéré de suite que l’on se pose dans le canapé, s’est blottie contre moi et ne s’est pas décollé de moi de la soirée me démontrant énormément d’affection. Très câline et très collante. Mais bon, il n’y a pas que ça.

Elle voulait absolument me passer un film qu’elle avait déjà vu. Bon, honnêtement, ça ne m’a pas fait rêver pour une première soirée... en plus il était nul. Mais ça, c’est une autre histoire. Durant le film, elle n’a pas parlé beaucoup sauf pour me dire: «Au fait chéri! J’ai demandé à mon ex de faire les papiers pour la garde de la petite ». Euh... parce qu’en fait elle était en train de me dire qu’elle n’a pas officiellement la garde de sa fille mais elle est persuadée que son ex va la laisser l’emmener loin sans rien dire... ok... La, j’avoue être tombé des nues. Il faut savoir qu’elle ne travaille pas, vit dans un meublé et que son ex, lui, travaille, vit avec quelqu’un et a sa propre maison. Aurait-elle la garde en cas de passage devant un juge? Pas sûr du tout!
Là, j’avoue que ça m’a bien fait réfléchir! Était-elle totalement consciente des réalités?Pourquoi ne pas m’avoir fait part de cela avant alors que nous avions discuté plusieurs fois de la problématique du père?

Puis, nous avons passé la nuit ensemble. J’avoue que j’étais un chouïa médusé.
Le lendemain, je me suis levé et suis allé chercher des viennoiseries à la boulangerie.
Quand je suis rentré, elle était au téléphone avec un homme. La discussion semblait tendu.
Je lui demande: « Il y a des gens qui t’appellent le samedi matin à 8h30? ». Elle m’a répondu que c’était un ami qui voulait savoir si elle viendrait voir sa fille à la gymnastique. Ok... j’ai un peu l’impression d’être pris pour un con... mais je ne dis rien.
Le téléphone sonne une nouvelle fois et elle court dans l’escalier... de mieux en mieux...
J’attends. Elle remonte et s’assoit sur le lit en se tenant la tête.
Je lui demande ce qu’il se passe...
Elle me réponds: « Je ne sais pas comment te le dire... j’étouffe depuis hier. Je suffoque. Je n’ai plus l’habitude d’être en couple... Je ne sais pas si j’ai encore envie d’être en couple.... C’est trop d’un coup... J’ai besoin d’air! ». Et elle ouvre la fenêtre pour respirer. Ça ressemble à une crise de panique, d’angoisse... je ne sais pas.
Je lui demande si elle veut que je parte et elle me réponds oui. Je lui propose de prendre une chambre d’hôtel et qu’on se revoit ce soir une fois qu’elle se sentira mieux pour aller au restaurant. Elle n’a pas voulu.
Je prépare mes affaires. J’essaie une nouvelle fois avant de partir de savoir le pourquoi du comment. Elle est confuse dans ses propos. Me dit qu’elle a besoin de temps. Que ça va trop vite. Je lui demande si elle veut stopper la relation. Elle me dit que non mais qu’elle est perdue.
Ouaih... ok...
On se retrouve sur son pas de porte. Elle me dit qu’elle doit s’en aller aussi pour aller voir une copine. Elle semble pressée de partir.
Elle m’embrasse (pas la bise... elle m’embrasse comme la veille) et me dit de lui envoyer des textos sur la route et de l’appeler dès que je serais arrivé puis me lance un dernier regard triste et me dit: « Je dois y aller... »
Combien d’hommes l’auraient recontacté après un coup pareil? Eh bien moi je l’ai fait.
Par contre, aucune réponse. Bloqué sur les réseaux sociaux et sur son portable.
Plus de son, plus d’image. Silence radio.

4 jours plus tard, elle affichait qu’elle était en couple sur son profil de réseau social, puis l’enlevait le lendemain et continuait ses messages subliminaux. Enfin bref... j’ai arrêter de regarder ses gamineries car c’est ça qu’elle attend je pense.

Avec le recul, je suis sûr à 99% que le coup de fil était le père. Elle lui demande de faire les papiers pour la garde le jour où je suis chez elle... La petite a très certainement lâché le morceau sachant que j’étais là et que de ce fait, elle ne voulait pas aller chez son père. Puis ma voiture garée devant son garage alors que le père de la petite vit dans le même village.

Je pense que je n’ai absolument rien raté mais j’avoue rester perplexe face à cette femme et à cette histoire totalement délirante.

DaX
Messages : 909
Enregistré le : 19 Avr 2019, 16:16

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar DaX » 28 Juin 2019, 12:51

Cinglée de haut vol, je comprends que le père soit partis

Avatar de l’utilisateur
franck1966
Membre protecteur
Messages : 1803
Enregistré le : 18 Mar 2019, 22:02

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar franck1966 » 28 Juin 2019, 13:22

JP2099....Tu es tombé sur une personne fortement perturbée,instable,qui à mon avis a besoin d'etre soignée dans les plus brefs délais...ça part vraiment dans tous les sens...Peut etre pas forcement une Perverse Narcissique...Une pauvre femme qui n'a pas supporté la séparation d'avec son conjoint,peut etre ??? Dans tous les cas,tu as bien fais de prendre tes distances,quel merdier !!!!!

J'espère que cette petite fille,que tu as trouvé très attachante,pourra trouvé son équilibre grace à son papa,je l'espère de tout coeur...
Pendant des années,j'ai attendu que ma vie change...Mais maintenant,je sais que c'est elle qui attendait que moi je change.. :D

Avatar de l’utilisateur
Kiwi
Messages : 160
Enregistré le : 27 Fév 2019, 10:44

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar Kiwi » 28 Juin 2019, 13:36

Perverse je ne pense pas, mais faille narcissique certainement. Doublée d'une carence en neurones aussi visiblement.
T'emmerde pas avec quelqu'un comme ça !
Kiwi

Jp2099
Messages : 11
Enregistré le : 28 Juin 2019, 11:56

Votre avis sur une histoire très particulière?

Messagepar Jp2099 » 28 Juin 2019, 13:54

Jp2099 a écrit :Bonjour,

Je voudrais avoir votre avis sur cette histoire que j’ai vécu dernièrement et qui me semble totalement délirante. Je me demande si je n’ai pas eu affaire à une P N tellement les signes me semblent aller dans ce sens. Je vais aller vraiment dans les détails car j’ai une très bonne mémoire visuelle et auditive, je me souviens quasiment de tout et je pense que c’est la meilleure façon de se faire une idée. C’est un peu long... je sais.

J’ai contacté il y a quelques semaine une jolie femme de 39 ans (j’en ai 38) qui me plaisait sur un réseau social pour lui proposer de faire connaissance. Nous étions amis je ne sais pas vraiment comment. Nous avions eu quelques interactions sympas et elle semblait s’intéresser à mes publications. Elle postait beaucoup de photos d’elle sur son profil et de publications d’auto dérision sur le fait qu’elle était célibataire.
J’avais vu qu’elle vivait assez loin de chez moi, qu’elle ne travaillait pas pour le moment et qu’elle avait une petite fille donc je savais à quoi m’attendre.
Femme divorcée, mère... vivant à l’autre bout de la France, je m’attendais à ce que ce ne soit pas simple pour la séduire, mais je me suis dit qui ne tente rien n’a rien. J’arrive généralement à trouver les bons mots et ne suis pas quelqu’un de lourd, donc je savais que j’avais de bonne chance qu’elle me réponde au moins.
Elle m’a répondu dans la foulée avec un enthousiasme certain, pour ne pas dire étonnant! Disant qu’elle n'était pas contre une rencontre alors que ce n’est pas ce que je demandais dans un premier temps, mais plutôt de discuter pour se connaître.
Je lui ai donc proposé de déjà communiquer par message le temps d’apprendre à se connaître un peu plus et que, oui, pourquoi pas faire le déplacement par la suite. 900 kms nous séparait tout de même, ce n’est pas rien. J’ai été plutôt agréablement surpris par la tournure des événements.

Je n’ai plus eu de nouvelles pendant 2-3 jours.
Mais elle postait des publications sur le réseau social qui semblaient m’être destiné. Du genre: « Ne tombe pas dans ses bras juste parce que tu ne tiens pas debout toute seule » ou encore « Vous devez comprendre, je n’ai rien d’extraordinaire... » etc... Enfin bref, c’était juste évident.
Comme je ne suis pas quelqu’un d’insistant, je ne l’ai plus contacté, j’ai patienté et me suis dit que si je l’intéressais vraiment, elle reviendrait vers moi.

Chose faite le week-end suivant où elle m’a envoyé beaucoup de photos d’elle, quasiment que des selfies. Je n’en demandais pas tant. Elle participait à une animation sur 24h de son village et a passé les 2 jours nuit comprise à me faire découvrir ce qu’elle faisait, enfin je n’ai pas vu grand chose de l’événement à part des photos d’elle dans diverses accoutrements. Nous avons discuté un peu en tchat vers 3h du matin suite à une photo qu’elle m’avait envoyé en pleine nuit et qui m’avait réveillé.
Elle m’a dit de suite qu’elle aimait discuter avec moi alors que nous n’avions pas vraiment eu de discussion jusqu’à. Elle se contentait de m’envoyer des photos et je les commentais, ça s’arrêtait là. Cela m’avait paru un peu étrange cette réponse, mais bon...
Puis la discussion s’est finalement engagée.
Le courant est passé de suite, c’était fluide. Nous nous sommes rendu compte que nous avions énormément de points et de centres d’intérêts commun. Trop beau pour être vrai...? J’ai surtout compris qu’elle avait bien regardé mon profil de réseau social, un peu normal en même temps. En tout cas, c’était une agréable découverte. Elle semblait juste aux anges et moi aussi.

Le lundi, je lui ai envoyé une photo de moi (quand même!) et elle a été plus qu’enchanté. Me répondant que j’avais égayé sa journée.
A partir de ce moment là, elle a fortement accéléré les choses, me disant qu’elle n’était pas attachée à sa région et qu’elle n'hésiterait pas à venir vivre avec moi si cela fonctionne entre nous. Qu’elle n'était pas contre avoir un second enfant. Ce à quoi j’ai répondu qu’on n’en était pas là, mais au moins, ça avait le mérite d'être clair dès le début effectivement. Maintenant, avec un petite de 7 ans en jeu, je trouvais tout cela vraiment très prématuré.
A savoir, qu’à ce moment là, elle m’avait déjà demandé pourquoi j’étais célibataire et que je lui avait répondu que je m’étais séparé d’une relation de 15 ans parce que mon ex ne voulait pas d’enfant et ne voulait pas fonder de famille.
Elle m’a également demandé si j’étais romantique, ce qui n’était pas non plus de circonstance pour l’instant.
Elle me faisait énormément de compliments qui ne me semblaient pas fondé vu qu’elle ne me connaissait absolument pas.
Bien, tout cela m’avait alerté mais j’étais décidé à tout de même aller la rencontrer pour en avoir le cœur net.

Je ne pouvais malheureusement pas venir la rencontrer avant plusieurs semaines car il me fallait déjà compter deux jours de trajet aller-retour. En même temps, ça permettait également de temporiser un peu. Ce que je souhaitais vu l’emballement de la jeune femme.

Nous nous sommes échangés nos numéros de téléphone au bout de quelques jours. Puis elle m’a appelé le lendemain pendant près de 3h. La communication passait de nouveau très bien, malgré qu’elle a plutôt fait un monologue, me racontant sa vie dans les moindres détails. Je n’arrivais pas à en placer une sans la couper. Elle me semblait vraiment sincère n’hésitant pas un me faire part de ses défauts, ce qui est assez rare. Mais voilà, elle ne me posait pas de questions et donc ne savais pas grand chose de moi pour l’instant.
Elle m’a avoué être en manque d’affection car elle en avait manqué durant toute son enfance et que la vie n’était pas facile avec elle.
Elle m’a fait aussi savoir qu’entre temps, elle avait déjà parlé de moi, de notre relation à sa fille. Cela ne faisait même pas une semaine que nous communiquions... Je pense que ce n’était absolument pas une chose à faire mais en même temps je n’avais pas à intervenir dans sa façon de gérer la communication avec sa fille.
La petite commentait d’ailleurs nos conversations téléphoniques et commençait sérieusement à s’intéresser à moi au fil des échanges. Elle approchait du téléphone pour me lire des choses par exemple. Enfin, elle était bien consciente de la situation. Je pense qu’elle voulait faire en sorte que le courant passe entre sa fille et moi le plus tôt possible. Mais je trouvais ça vraiment prématuré.
Quand une fille de 7 ans dit: « Si ça marche entre vous... », ce n’est pas sain. D’ailleurs la petite dort avec elle également.
Au fil des jours et des appels téléphoniques quotidiens, des sentiments se sont installés. Certainement pas des sentiments amoureux mais plutôt d’attachement vu qu’on ne s’était encore jamais vu. Les mots doux sont très vite apparus et elle m’appelait déjà Chéri, Mon amour etc... Elle m’a demandé de lui envoyer un de mes t-shirts avec mon parfum pour qu’elle puisse dormir avec.
Elle m’avait d’ailleurs envoyé une photo de la petite portant mon t-shirt telle une robe.
J’avais trouvé ça un peu spécial. Si elle m’avait demandé de lui laisser un t-shirt en repartant de chez elle, j’aurais mieux compris mais là, elle ne m’avait encore jamais vu. Et encore... à 39 ans...

Puis elle m’a annoncé avoir parlé de son désir de venir vivre avec moi à sa mère, certains membres de sa famille et certains de ses amis les plus proches. Même à ses voisins. Était-ce nécessaire? Non... bien entendu. (Je tiens à préciser que je ne lui ai toujours dit que l’inverse était aussi possible et que ça pouvais être moi qui change de région et ne lui ai jamais demandé de venir). Elle pouvait très bien me faire croire ça et que ce ne soit pas vrai, mais j’entendais ces gens, comme ses cousins, sa mère, parler derrière lorsqu’elle m’appelait en leur présence donc oui, ils étaient bien au courant de ses projets. D’ailleurs, une de ses cousines qui doit se marier fin juillet m’avait même ajouté à la liste des invités. Elle m’envoyait des photos de tout le monde afin que je puisse connaître son univers, sa famille, ses amis, etc... Beaucoup de photos de sa fille afin que je m’attache et elle avait réussi son coup. La petite était juste adorable. J’étais sous le charme.
Elle avait aussi annoncé à la maîtresse de sa fille qu’elle ne ferait certainement qu’un seul trimestre l’année prochaine... Mouaih... beaucoup trop tôt également. Elle avait déjà tout actée dans sa tête en fait, de façon très très prématurée. Le problème est que son discours était tellement cohérent que je laissais faire même si je me posais beaucoup de questions. Quid du père de la petite par exemple? Que va t-il penser du fait que sa fille parte si loin? Va t’il accepter sans poser de problème?
Je lui ai posé ces questions. Elle me répondait que de toute façon elle ne lui laisserai pas le choix, qu’elle avait la garde. Qu’il n’avait rien à dire. Que de toute façon il n’avait pas les c***lles de faire quoi que ce soit. Qu’elle ferait tout dans les règles et qu’il n’avait absolument pas le droit de l’empêcher de déménager.
Je n’allais pas rentrer dans des débats alors que nous ne nous étions pas encore vu. J’essayais d’en parler avec elle sans pour autant entrer dans des conflits qui n’avaient pas lieu d’être à ce stade de la relation.
Je ne l’aurais pas laissé venir s’installer chez moi de toute façon sans être certain de pouvoir réussir vivre au quotidien avec elle et pour l’instant, je ne la connaissais pas. Je connaissais ce qu’elle voulait bien me dire et me montrer d’elle. Il aurait d’abord fallu se voir plusieurs fois et sur plusieurs jours pendant quelques mois avant d’envisager de vivre ensemble.

Nous avons continuer à nous téléphoner tous les jours, parfois plusieurs fois pas jours. Le courant passait toujours bien. Mais j’avais remarqué qu’elle était toujours en colère après quelqu’un. Une cousine, une de ses frères (d’ailleurs elle ne parle plus aux deux), le directeur de l’école, un flic... Tous les jours, il fallait qu’elle décharge un moment qui l’avait agacée dans la journée et bien sûr c’était elle qui avait toujours raison.
Elle appréhendait de devoir revoir une de ses cousines à un mariage et m’a dit: « Je vais lui mettre des somnifères et du laxatif dans son verre en rigolant ». Je lui ai demandé si elle plaisantait. Elle m’a répondu qu’elle l’avait déjà fait à une amie qui était venue chez elle et qui avait critiqué son intérieur. Bien... je ne savais pas si c’était pour rire ou pas alors je n’ai pas fait attention plus que ça. Mais avec le recul, c’était étrange.

Tout au long de la relation « virtuelle ». Elle postait des messages d’amour sur son profil de réseau social. Du genre: « Il a touché mon âme avant de toucher mon corps et c’est pour cela que j’ai su qu’il deviendrais ma plus grande passion ». Puis, au téléphone, elle me disait: « Tu as vu ce que j’ai posté? C’est pour nous ». Je lui répondais qu’elle m’avait tous les jours au téléphone et qu’elle pouvait me le dire directement. Mais je pense que c’était surtout pour que ses contacts le voit.

Je recevais également beaucoup de photos d’elle, de ce qu’elle faisait, ou elle était. Comme si elle cherchait à ce que je sois en permanence en contact avec elle.

Au bout de quelques semaines, j’ai enfin fait le trajet. Et je pense que vous allez me dire... que je n’aurais certainement pas dû... vu tous les signes alarmants. Je me rendais compte que quelque chose n’était pas sain dans cette relation, depuis le début. Ça avait été beaucoup trop vite à mon goût. Mais voilà, je voulais voir de mes propres yeux et qui sait, peut-être que j’allais être finalement agréablement surpris.
De l’extérieur, c’est facile de trancher, mais quand on est dans la relation, nous n’avons pas la même perception. Je pense que j’avais réellement envie que ça se concrétise et à partir de là, on occulte certaines choses et on se laisse porter par les côtés agréables d’une relation naissante.
Quelques jours avant que je vienne, elle m’avait passé la petite au téléphone. La petite m’avait dit être impatiente de me voir et de monter un Lego avec moi, juste tous les deux sans sa mère. C’était juste irréel qu’une petite dise ça à quelqu’un qu’elle n’a jamais vu. Je pense qu’elle a un sérieux manque d’affection. Elle m’a parlé pendant plus de 10 min sans me connaître mais comme si c’était le cas. J’ai compris que ça se passerai très bien entre nous deux ce jour là. Elle me semblait vraiment adorable. Je lui avais d’ailleurs dit de faire attention que la petite ne dise rien à son père afin de ne pas lâcher les morceaux sur un quelconque déménagement alors que nous en étions loin pour l’instant. Mais elle m’avait répondu que c’était mieux si c’était sa fille qui lui disait... mon dieu... J’avais vraiment l’impression qu’elle n’a réellement aucune estime pour son ex. Si tant est qu’elle en ai eu un jour.
J’avais dit ça car certains soirs, lorsque nous étions au téléphone, j’entendais la petite dire qu’elle était impatiente de venir vivre avec moi. Elle lui faisait répéter d’ailleurs pour que je l’entende. Il ne faut pas se demander comment elle devait l’avoir conditionnée. Je devais d’ailleurs rester jusqu’au lundi afin de pouvoir la voir car nous avions choisi un week-end où elle était chez son père pour une première rencontre. Puis je devait revenir le week-end suivant pour partir 3 jours en montagne à 3.

Au départ, pour la première rencontre, je voulais prendre une chambre d’hôtel et que l’on se retrouve pour aller au restaurant et se balader. Normal selon moi pour une première fois. Mais elle a vraiment insisté pour que je vienne tout de suite dormir chez elle. Je lui avais répondu qu’elle ne me connaissait pas et que je pouvais être n’importe qui. Elle avait confiance... Mais bon...

Elle m’a annoncé la veille de mon départ pour venir la voir que sa mère nous avait invité pour la fêtes de mères le dimanche. Prématuré? Oui! Je pense! Où tout simplement qu’elle voulait voir où sa fille s’embarquait, possible.
Mais je ne trouvais pas ça normal non plus. Impossible de refuser... Je devais être là de toute façon.
Elle avait également demandé au père de la petite de la ramener le dimanche matin au lieu du dimanche soir pour qu’elle puisse venir avec nous. Il avait accepté. Elle m’avait envoyé: « Cheri, mon ex nous laisse la puce dimanche midi ».

J’ai donc fait 9h de route et quasiment traversé la France.
Je reçois un texto vers 10h : « Bonjour mon amour. J’espère que tu fais bonne route. Sois prudent. A toute à l’heure mon chéri ».
Le midi, je m’arrête sur une aire de repos et lui téléphone. Elle me dit qu’elle est en train de ranger la maison avec la petite et qu’en même temps elle fait du tri en vu d’un prochain déménagement. Encore une fois, comme si elle était certaine que tout allait bien se passer. Sans savoir si nous serions compatible pour une vie commune.

Je suis arrivé dans la ville la plus proche de son village vers 16h30. Je suis allé faire des courses car nous avions prévu de faire un apéro dinatoire tranquille devant la télé puisque je serais certainement assez fatigué par la route.
J’ai dû patienter un peu puisque la petite partais avec son père à 18h et elle voulait avoir le temps de prendre une douche et de se préparer.
Quand je suis arrivé, elle m’a sauté dans les bras et m’a embrassé directement. Honnêtement, je m’attendais à un peu plus de retenue de la part d’une femme de 39 ans.
Elle n’avait pas fait vraiment d’effort sur sa tenue. Un pull large et pas très joli... certainement pour cacher les quelques formes qui ne se voyaient pas sur les photos... pas vraiment coiffée... mauvaise haleine pour couronner le tout... Bref, Rien à voir avec la femme sur les photos qu’elle postait. Je me suis aperçu aussi qu’elle utilisait des filtres sur les photos d’elle qu’elle m’envoyait. Ça je m’en doutais... Une femme de 39 ans sans aucunes rides... Bon, ce n’était pas la catastrophe non plus, mais elle était tout de même bien moins attirante et beaucoup plus quelconque que sur les photos qu’elle poste sur les réseaux sociaux et qu’elle m’envoyait.
Son regard était beaucoup moins affirmé que sur les photos et m’a semblé être une personne qui n’a aucune confiance en elle. Son regard était triste et fuyant. Difficulté à me regarder droit dans les yeux. Je me souviens avoir relevé sa tête plusieurs fois pour lui parler afin de voir ses yeux. Beaucoup moins bavarde qu’au téléphone aussi. Bref, plus la même personne.
Ce qui m’a marqué également, c’est le fait de n’avoir fait absolument aucun effort pour m’accueillir correctement. J’étais venu, alors c’était acquis? Elle ne m’a même pas proposé quelque chose à boire alors que je venais de faire une longue route et m’a suggéré de suite que l’on se pose dans le canapé, s’est blottie contre moi et ne s’est pas décollé de moi de la soirée me démontrant énormément d’affection. Très câline et très collante. Mais bon, il n’y a pas que ça.

Elle voulait absolument me passer un film qu’elle avait déjà vu. Bon, honnêtement, ça ne m’a pas fait rêver pour une première soirée... en plus il était nul. Mais ça, c’est une autre histoire. Durant le film, elle n’a pas parlé beaucoup sauf pour me dire: «Au fait chéri! J’ai demandé à mon ex de faire les papiers pour la garde de la petite ». Euh... parce qu’en fait elle était en train de me dire qu’elle n’a pas officiellement la garde de sa fille mais elle est persuadée que son ex va la laisser l’emmener loin sans rien dire... ok... La, j’avoue être tombé des nues. Il faut savoir qu’elle ne travaille pas, vit dans un meublé et que son ex, lui, travaille, vit avec quelqu’un et a sa propre maison. Aurait-elle la garde en cas de passage devant un juge? Pas sûr du tout!
Là, j’avoue que ça m’a bien fait réfléchir! Était-elle totalement consciente des réalités?Pourquoi ne pas m’avoir fait part de cela avant alors que nous avions discuté plusieurs fois de la problématique du père?

Puis, nous avons passé la nuit ensemble. J’avoue que j’étais un chouïa médusé.
Le lendemain, je me suis levé et suis allé chercher des viennoiseries à la boulangerie.
Quand je suis rentré, elle était au téléphone avec un homme. La discussion semblait tendu.
Je lui demande: « Il y a des gens qui t’appellent le samedi matin à 8h30? ». Elle m’a répondu que c’était un ami qui voulait savoir si elle viendrait voir sa fille à la gymnastique. Ok... j’ai un peu l’impression d’être pris pour un con... mais je ne dis rien.
Le téléphone sonne une nouvelle fois et elle court dans l’escalier... de mieux en mieux...
J’attends. Elle remonte et s’assoit sur le lit en se tenant la tête.
Je lui demande ce qu’il se passe...
Elle me réponds: « Je ne sais pas comment te le dire... j’étouffe depuis hier. Je suffoque. Je n’ai plus l’habitude d’être en couple... Je ne sais pas si j’ai encore envie d’être en couple.... C’est trop d’un coup... J’ai besoin d’air! ». Et elle ouvre la fenêtre pour respirer. Ça ressemble à une crise de panique, d’angoisse... je ne sais pas.
Je lui demande si elle veut que je parte et elle me réponds oui. Je lui propose de prendre une chambre d’hôtel et qu’on se revoit ce soir une fois qu’elle se sentira mieux pour aller au restaurant. Elle n’a pas voulu.
Je prépare mes affaires. J’essaie une nouvelle fois avant de partir de savoir le pourquoi du comment. Elle est confuse dans ses propos. Me dit qu’elle a besoin de temps. Que ça va trop vite. Je lui demande si elle veut stopper la relation. Elle me dit que non mais qu’elle est perdue.
Ouaih... ok...
On se retrouve sur son pas de porte. Elle me dit qu’elle doit s’en aller aussi pour aller voir une copine. Elle semble pressée de partir.
Elle m’embrasse (pas la bise... elle m’embrasse comme la veille) et me dit de lui envoyer des textos sur la route et de l’appeler dès que je serais arrivé puis me lance un dernier regard triste et me dit: « Je dois y aller... »
Combien d’hommes l’auraient recontacté après un coup pareil? Eh bien moi je l’ai fait.
Par contre, aucune réponse. Bloqué sur les réseaux sociaux et sur son portable.
Plus de son, plus d’image. Silence radio.

4 jours plus tard, elle affichait qu’elle était en couple sur son profil de réseau social, puis l’enlevait le lendemain et continuait ses messages subliminaux. Enfin bref... j’ai arrêter de regarder ses gamineries car c’est ça qu’elle attend je pense.

Avec le recul, je suis sûr à 99% que le coup de fil était le père. Elle lui demande de faire les papiers pour la garde le jour où je suis chez elle... La petite a très certainement lâché le morceau sachant que j’étais là et que de ce fait, elle ne voulait pas aller chez son père. Puis ma voiture garée devant son garage alors que le père de la petite vit dans le même village.

Je pense que je n’ai absolument rien raté mais j’avoue rester perplexe face à cette femme et à cette histoire totalement délirante.

Jp2099
Messages : 11
Enregistré le : 28 Juin 2019, 11:56

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar Jp2099 » 28 Juin 2019, 14:09

Si un modérateur veut bien supprimer le message ci-dessus ainsi que celui-ci. J'ai fait une fausse manip et je ne trouve pas comment le supprimer. Merci d'avance!

Jp2099
Messages : 11
Enregistré le : 28 Juin 2019, 11:56

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar Jp2099 » 28 Juin 2019, 14:13

JP2099....Tu es tombé sur une personne fortement perturbée,instable,qui à mon avis a besoin d'etre soignée dans les plus brefs délais...ça part vraiment dans tous les sens...Peut etre pas forcement une Perverse Narcissique...Une pauvre femme qui n'a pas supporté la séparation d'avec son conjoint,peut etre ??? Dans tous les cas,tu as bien fais de prendre tes distances,quel merdier !!!!!

J'espère que cette petite fille,que tu as trouvé très attachante,pourra trouvé son équilibre grace à son papa,je l'espère de tout coeur...


Oui quel merdier, c'est le cas de le dire… Oui c'est possible qu'elle n'ait pas supporté la séparation. Mais bon, ça fait 3 ans quand même apparemment. Je n'ai jamais vu ça, c'est totalement irréel!

Bien d'après la mère, son père ne s'occupe pas d'elle. Mais bon, vu son comportement…

noutchi
Messages : 441
Enregistré le : 19 Mar 2018, 15:21

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar noutchi » 28 Juin 2019, 14:29

Sacrement atteinte c'est clair.
Elle s'emballe toute seule et prend peur, y'a quand meme de sacrees malades sur terre.
J'espere qu'elle reviendra pas vers toi.
Heureusement elle t'a montre ça tres rapidement.

topi
Messages : 13
Enregistré le : 23 Juin 2019, 02:41

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar topi » 28 Juin 2019, 14:30

elle a plus l air davoir une grosse carence affective et être instable quêtre une pervers narcissique...Après il est difficile de sen rendre compte à travers une relation à distance et en si peu de temps..

Quichotte
Messages : 404
Enregistré le : 30 Nov 2018, 00:42

Votre avis sur une histoire très particulière

Messagepar Quichotte » 28 Juin 2019, 14:31

Bonjour M. " Oui mais bon..."

J' ai parcouru votre pavé, et vous êtes légitime à écrire ici du seul fait que c' est un forum, que vous en respectez le format, et soumettez vos écrits avec une candeur....déconcertante.

Cependant, au risque de commettre un écart, je tiens à vous écrire à quel point votre démarche m' est insupportable.

Certes, la "dame " a d' après votre récit un chaos intérieur à réaménager.
Mais vous ne semblez pas en reste. Non pas d' avoir vécu ce que vous avez vécu, mais de le relater avec une telle minutie, pour dresser des circonstances réputées incongrues au préjudice de la seule " dame".

Où étiez-vous vous donc?
Vous qui mesurez l'excès de la dame avec tant de délicatesse.


Pauvre gamine.

Il y a des compassions qui devraient inspirer le retrait.
We are such stuff as dreams are made on
And our little life is rounded with a sleep

Prospero. The tempest. Shakespeare.


Retourner vers « La manipulatrice perverse narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités