Page 1 sur 8

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 00:23
par Marie006
Aux prises avec ce sentiment depuis un moment maintenant, je voudrais vous demander votre avis... Il m'arrive, comme il y a 5 minutes, de façon fugace, comme une pensée réflexe de ressentir de la douleur quand je l'imagine dans l'intimité avec une autre. Cela me fait comme un coup de poignard en plein coeur... Et puis quand j'ai bien ressenti la douleur, l'idée s'éloigne peu à peu !

Avez-vous déjà eu cette sensation ?

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 00:38
par green
Je ne sais pas si cest comparable mais, quand j'étais avec lui, il m'arrivait souvent d'avoir soudainement mal au ventre. Ça arrivait quand j'étais chez moi, seule. En fait, c'était surtout la colère que je refoulais en sa presence qui sortait d'un coup. Quand il s'en prenait à moi, je me défendais, mais mes réactions étaient spontanées. C.-à-d. Que je n'avais pas forcément les bons mots et un répondant efficace. Donc il avait souvent le dessus meme si je le remballais. Dans ces moments d'expression de colère, javais tendance à imaginer ces altercations passées et je me disais tout ce que j'aurais aimé lui dire à ces moments. J'en ai fait des conversations dans ma tete :lol: mais je suppose que c'est mon mental qui avait besoin de tout éprouver.

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 07:02
par Ciel étoilé
Ma petite Marie,
C'est pas souvent que tu poses des questions.
Oui d'un coup ce vide au corps. On se sent comme aspirer de l'intérieur. Comme si d'un coup toutes les tripes s'en allaient!
Et là je pleurai. C'était tellement fort. Comme si on m'arrachait tous mes organes, toute mon ame en quelques secondes.
Est-ce que ça ressemble à ce que tu dis?

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 07:52
par Marie006
Non ciel étoilé, je ne pose pas souvent de questions... J'essaie avec mes ressources intérieures de m'en sortir... Oui, tu as très bien dépeint la situation ! telle que je me connais ce n'est pas demain que j'aurais fini d'y penser. il faut dire que j'ai tellement d'années de souvenirs et une adulte en face de moi tous les jours !

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 09:11
par Profil supprimé
Marie006 a écrit :Aux prises avec ce sentiment depuis un moment maintenant, je voudrais vous demander votre avis... Il m'arrive, comme il y a 5 minutes, de façon fugace, comme une pensée réflexe de ressentir de la douleur quand je l'imagine dans l'intimité avec une autre. Cela me fait comme un coup de poignard en plein coeur... Et puis quand j'ai bien ressenti la douleur, l'idée s'éloigne peu à peu !

Avez-vous déjà eu cette sensation ?


Oui, j'ai eu cette sensation Marie que la douleur n'était pas la mienne et que c'était celle d'une autre personne.
J'ai médité et observer cette douleur avec bienveillance.
J'ai pensé à la personne qui m'avait quitté, puis j'ai décidé de lui envoyé une lettre sur ce que je ressentais.
Maintenant avec le recul, je ne sais pas si c'était sa douleur, celle d'une autre personne ou la mienne.
Je penche plutôt sur celle de mon père qui ne va pas très bien.

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 09:30
par Ciel étoilé
Je te complète ma réponse alors.

Pour moi ce vide au corps est le nerf de notre combat.
C'est ce qui nous fait retomber dans leurs bras.
C'est ce que les autres ne comprennent pas.

J'en ai parlé à des tas de gens. Des inconnus sur des tchat. Personne ne comprenait.
J'en ai parlé à des amis. Ils n'ont pas compris.

La psy comprenait et ici les gens voient très bien de quoi on parle.

Pour moi cest le symbole même de notre dépendance.

C'est ce qui nous fait retourner avec eux pour vite vite se remplir.

Je ne ressens plus ca depuis novembre et pourtant je m'en souviens très bien!
Petit à petit ca s'estompe puis ca part complètement.

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 09:58
par Marie006
herve83 a écrit :
Marie006 a écrit :Aux prises avec ce sentiment depuis un moment maintenant, je voudrais vous demander votre avis... Il m'arrive, comme il y a 5 minutes, de façon fugace, comme une pensée réflexe de ressentir de la douleur quand je l'imagine dans l'intimité avec une autre. Cela me fait comme un coup de poignard en plein coeur... Et puis quand j'ai bien ressenti la douleur, l'idée s'éloigne peu à peu !

Avez-vous déjà eu cette sensation ?


Oui, j'ai eu cette sensation Marie que la douleur n'était pas la mienne et que c'était celle d'une autre personne.
J'ai médité et observer cette douleur avec bienveillance.
J'ai pensé à la personne qui m'avait quitté, puis j'ai décidé de lui envoyé une lettre sur ce que je ressentais.
Maintenant avec le recul, je ne sais pas si c'était sa douleur, celle d'une autre personne ou la mienne.
Je penche plutôt sur celle de mon père qui ne va pas très bien.


Je ne te suis pas trop Hervé... Cette douleur est bien la mienne, et pas la sienne. il a bien autre chose à faire que d'avoir mal en pensant à moi !!! Et tant mieux pour lui... Quant à mon père, je en vois pas ce qu'il viendrait faire là dedans. D'ailleurs, il n'a rien à y faire et c'est très bien ainsi. Il a assez morflé mais pas pour çà...

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 09:59
par Marie006
Merci Ciel étoilé de confirmer que je suis à peu près normale alors ! ;)

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 10:01
par Violetta
Ciel Etoilé, tu as tres bien expliqué ca

Marie c'est normal de le ressentir. Tu as passé tant d'année avec lui....tu es humaine et tu l'as dit toi même que tu ne supporte pas l'injustice

Je ressens cette douleur quand je l'imagine avec quelqu'un d'autre, la peur qu'il se comporte bien avec l'autre et le sentiment d'avoir ete le paillasson

Mais il ne changeront pas...nous ne pouvons que travailler sur cette dependance.

Je t'embrasse Marie

Je ne sais pas si ma réaction est normale...

Posté : 22 Juin 2016, 10:08
par Ciel étoilé
Bien sûr que t'es normale!

Ca passera ma belle. Moi c'est passé. Et pourtant c'était tellement violent que ca me faisait peur; c'est comme si tout s'ecroulait d'un seul coup. En une pensée, on est aspiré vers le néant.
Ma psy disait: après eux le vide intersidéral.
Elle disait qu'il fallait trouver ce qu'il venait combler en moi, et une fois trouvé on essaie de le combler autrement.
Elle m'a bcp questionné sur ce qui me touchait le plus et ce qui venait faire appel à mon paradis perdu. Et c'était son odeur!
Est-ce que tu as réfléchi à tout ca?