vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Joe 11
Messages : 71
Inscription : dim. 24 nov. 2019 08:01

vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Message par Joe 11 »

Bonjour Andy,
Ça fait un bien fou de te lire, un message plein d'espoir pour ceux qui sont encore dans la tourmente.
Le détachement et le recul dont tu fais preuve au bout d'un an, me laissent admirative et même un peu envieuse...
Merci beaucoup ça met du baume au cœur..
Bonne contination sur ton nouveau chemin
Il faut savoir quitter la table, quand le respect n'est plus servi
H_D_Car
Messages : 35
Inscription : ven. 21 févr. 2020 13:45

vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Message par H_D_Car »

Salut Andy,

Je suis content du chemin que t'as parcouru, en 1 an voire moins si on suit ton périple étape par étape.

On voit que t'as fait un bon travail d'introspection (qui continue), que dans ton malheur t'as choisi la voie de l'amélioration et non celle de la détérioration.
Et quelque part, t'as eu "la chance" d'avoir eu une femme assez claire dans ses actes pour que, passée l'émotion, tu puisses avoir une prise de compte "nette" pour ne plus avoir de regrets (les si , les mais...). Un plus gros mal pour un retour à la normale à sens unique.

Fais juste attention à ne pas avoir le cerveau qui carbure à longueur de temps, j'en fais les frais (j'ai toujours été comme ça dès l'adolescence) ca m'a toujours aidé à anticiper, à ne pas me faire berner, à avoir une intelligence qui aide dans le milieu pro et qui plait en société (surtout en couple), mais ca pompe beaucoup d'énergie, surtout dans les contextes qu'on a connus (chacun à des degrés différents).

En tout cas je suis content pour toi cher Andy :4:
MissPollock
Messages : 926
Inscription : ven. 29 mars 2019 08:50

vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Message par MissPollock »

Cher Andy,

Quand je lis ton histoire avec PN, la rupture, ton parcours depuis, ta prise de conscience et ton changement (c'est toi qui donnait pour ne pas être quitté... et désormais, tu t'écoute :) ), j'ai franchement l'impression que c'est la même histoire que moi... au masculin

Ravie de voir que tu as, toi aussi bien avancé ;)
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre
H_D_Car
Messages : 35
Inscription : ven. 21 févr. 2020 13:45

vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Message par H_D_Car »

*une prise de conscience.


C'est dommage qu'on puisse pas corriger nos interventions après validation! Sur mon sujet, je me rends compte que les posts longs (par passage) sont illisibles ou hachés à cause des reliquats de reformulation, de la perte du fil si on fait des pauses, du manque de concordance des temps...
Mais bon :D
Lapsus
Messages : 1368
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Message par Lapsus »

Ce que j'en retiens, c'est que c'est toujours la faute à Lapsus!

:122:

Ma réponse sera sans appel, espèce de :61:

À part ça, belle remontée dans ton estime de toi, avec un nouveau regard sur toi et sur le monde!
C'est super!

:3:
Est-ce clair, esclave?
Oui, mais c'est dur à admettre, maître.

Le Domaine des dieux

10658e jour de contact (à peu près)
Andouille81
Messages : 1520
Inscription : lun. 22 juil. 2019 21:40

vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Message par Andouille81 »

H_D_Car a écrit :Salut Andy,


Fais juste attention à ne pas avoir le cerveau qui carbure à longueur de temps, j'en fais les frais (j'ai toujours été comme ça dès l'adolescence) ca m'a toujours aidé à anticiper, à ne pas me faire berner, à avoir une intelligence qui aide dans le milieu pro et qui plait en société (surtout en couple), mais ca pompe beaucoup d'énergie, surtout dans les contextes qu'on a connus (chacun à des degrés différents).
Exactement.

Pas tellement que comme tout PN elle n'est tenté de se "masquer" tout en changeant de "posture" d'un moment sur l'autre... mais l'avantage avec mon spécimen c'est qu'elle a cumulé tellement de choses (j'ai parfois l'impression d'avoir eu le "catalogue") qu'au final avec le recul il n'y a aucun doute à avoir quant à ce qu'elle est. Malheureusement même ainsi sur le moment j'étais sous emprise mais à posteriori ça facilite l'analyse.

J'ai oublié une chose dans mon message... pendant longtemps durant l'année j'ai eu une "peur" que je n'osais trop aborder même ici mais qu'on doit être nombreux à avoir. Je doutais de ma propre force face à elle, j'étais persuadé que si elle redébarquait dans ma vie elle me récupérerait en claquant des doigts car j'aurai été incapable de lui faire face.

Et à un moment j'ai eu une prise de conscience, lui résister j'en étais capable, je l'avais déjà fait... un mois après la rupture en refusant de revenir... et pourtant j'étais "bas" à ce moment là. Mais ce moment de "gloire" je l'avais oublié, du moins pas pesé à sa juste valeur, dans le maestrome qui avait suivi.

Bref, on en est tous capable.

Merci à tous pour vos encouragements, on a tous partagé le même banc de rame sur cette galère et je sais que vous comprennez quand je vous parle.

C'est énorme ;)
Andouille81
Messages : 1520
Inscription : lun. 22 juil. 2019 21:40

vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Message par Andouille81 »

Salut les Louloups partant pour un petit état des lieux post-confinement de la vie d'Andy ? :twisted:

La dernière fois que j'ai fait un "point" c'était début mars, j'avais un moral du feu de Dieu... un nouveau job, je m'amusais à fond au sport et j'étais reparti à draguer comme à 20 ans (donc mal mais avec obstination :lol: )

Boum... je ne vous apprend rien mais Covid pour tout le monde.

Du coup:
-Boulot perdu, bah oui le job c'était d'organiser des visites scolaires dans un lieu accueillant du public...fermé depuis le 12 mars et pas prêt de ré-ouvrir donc contrat d'essai non prolongé forcément.

-Mes 2 heures de sport en salle par jour... bah disons que je fais ça dans le salon depuis le 15 mars.

-Les filles, la drague... no comment :lol: . Dur... bon j'adore les filles, je n'y peux rien... mais j'aime surtout parler aux gens en fait (mais bon de préférence des filles :lol: ) et clairement là je suis en manque de social.

Autre effet kisskool, faute d'argent etc...depuis PN je suis retourné vivre chez mes parents. Avec mon nouveau taff j'avais sérieusement préparé mon départ...raté :4: . D... donc coincé 2 mois sans pouvoir sortir avec mes parents de 70 ans. Heureusement qu'on s'entend bien mais pas facile certains jours.

Allez un dernier... fin mars j'ai passé 3 semaines avec une crève carabinée... mon docteur m'a dit : "grippe ou Covid mais on ne peut pas vous tester..."

Bref je vous apprend rien, aucun de nous n'a vécu une période facile. Pour autant, je suis plutôt de bonne humeur, ça va bien.

Ca a été une période propice à l'introspection. J'avoue avoir sourie en pensant au karma... l'année dernière mars-avril-mai c'était pile le moment de la fin avec PN et tout ce que j'ai déjà longuement raconté. Mars-avril chez Andy c'est pas fête...

Même en allant bien mieux, intérieurement je me préparais à faire "feu de tout bois" durant les mois qui viennent de passer. A m'occuper l'esprit encore plus que d'habitude histoire de ne prendre aucun risque et d'éviter tout moment de "bad"... les circonstances on fait que non.

Coincé à la maison, sans grand chose à faire, pile à cette période, difficile de ne pas y repenser du tout.

Très vite mes pensées ont glissé de PN à ma vie amoureuse en générale de ces 25 dernières années...de mes 15 ans à aujourd'hui. J'ai pensé aux femmes qui ont partagé ma vie... à 3 en particulier avec qui ça a duré des années.

La conclusion c'est que je ne regrettais d'avoir vécu aucune de ces histoires. Aujourd'hui quand j'y pense j'ai les bons moments qui me reviennent comme autant de petits trésors... la première fois que je vois qu'elle me regarde, un premier tour en voiture avec l'une juste après le permis de conduire, j'en vois une à Venise qui tente de prendre les pigeons en photo, une qui m'annonce qu'on va avoir un bébé...

Je ne suis pas dupe, je sais qu'il y a aussi des mauvais souvenirs, sinon aucune de ces histoires ne se serait fini... mais je ne regrette rien. Je me rend compte que même dans les pires moments de colère ou de tristesse je n'en ai jamais vraiment voulu à aucune de ces femmes et qu'aujourd'hui je ne leur souhaite que du bien. Je suis content quand j'ai encore des nouvelles...

La vie amoureuse de"môssieur tout le monde" comme tout le reste... avant je trouvais ça sans relief, anecdotique, je ne voyais que les "erreurs"... aujourd'hui je m'en fous, c'est la mienne et je regrette rien.

Bien sûr il faut bien réussir à caser le paradoxe PN dedans... celle que j'ai pensé le plus aimer, le plus vite, sans aucun doute... et le bordel que ça a été. La seule qui n'avait que l'amour à la bouche et qui m'en a donné le moins. J'y reviens pas, j'en ai parlé en long et en large, l'opinion est faite.

Mais au final, je sens que le moment approche où je n'aurai même plus envie de renier cette histoire dans mon "paysage amoureux". De mon côté, comme déjà dit, je suis au clair, je les aimais sans aucun doute, peut être même plus que les autres et j'ai fait de mon mieux ... les 2 ans avec elle font aussi parti de l'histoire même si je n'arriverai probablement jamais à invoquer de "bons souvenirs" sur commande comme je peux le faire pour les autres.

Je suis encore là pour en parler... et surtout encore là pour guetter la prochaine ;)
Mia13
Messages : 1375
Inscription : mar. 30 juil. 2019 18:49

vers la mort sociale, quand vous quitter ne suffit pas

Message par Mia13 »

Andouille81 a écrit :Salut les Louloups partant pour un petit état des lieux post-confinement de la vie d'Andy ? :twisted:

La dernière fois que j'ai fait un "point" c'était début mars, j'avais un moral du feu de Dieu... un nouveau job, je m'amusais à fond au sport et j'étais reparti à draguer comme à 20 ans (donc mal mais avec obstination :lol: )

Boum... je ne vous apprend rien mais Covid pour tout le monde.

Du coup:
-Boulot perdu, bah oui le job c'était d'organiser des visites scolaires dans un lieu accueillant du public...fermé depuis le 12 mars et pas prêt de ré-ouvrir donc contrat d'essai non prolongé forcément.

-Mes 2 heures de sport en salle par jour... bah disons que je fais ça dans le salon depuis le 15 mars.

-Les filles, la drague... no comment :lol: . Dur... bon j'adore les filles, je n'y peux rien... mais j'aime surtout parler aux gens en fait (mais bon de préférence des filles :lol: ) et clairement là je suis en manque de social.

Autre effet kisskool, faute d'argent etc...depuis PN je suis retourné vivre chez mes parents. Avec mon nouveau taff j'avais sérieusement préparé mon départ...raté :4: . D... donc coincé 2 mois sans pouvoir sortir avec mes parents de 70 ans. Heureusement qu'on s'entend bien mais pas facile certains jours.

Allez un dernier... fin mars j'ai passé 3 semaines avec une crève carabinée... mon docteur m'a dit : "grippe ou Covid mais on ne peut pas vous tester..."

Bref je vous apprend rien, aucun de nous n'a vécu une période facile. Pour autant, je suis plutôt de bonne humeur, ça va bien.

Ca a été une période propice à l'introspection. J'avoue avoir sourie en pensant au karma... l'année dernière mars-avril-mai c'était pile le moment de la fin avec PN et tout ce que j'ai déjà longuement raconté. Mars-avril chez Andy c'est pas fête...

Même en allant bien mieux, intérieurement je me préparais à faire "feu de tout bois" durant les mois qui viennent de passer. A m'occuper l'esprit encore plus que d'habitude histoire de ne prendre aucun risque et d'éviter tout moment de "bad"... les circonstances on fait que non.

Coincé à la maison, sans grand chose à faire, pile à cette période, difficile de ne pas y repenser du tout.

Très vite mes pensées ont glissé de PN à ma vie amoureuse en générale de ces 25 dernières années...de mes 15 ans à aujourd'hui. J'ai pensé aux femmes qui ont partagé ma vie... à 3 en particulier avec qui ça a duré des années.

La conclusion c'est que je ne regrettais d'avoir vécu aucune de ces histoires. Aujourd'hui quand j'y pense j'ai les bons moments qui me reviennent comme autant de petits trésors... la première fois que je vois qu'elle me regarde, un premier tour en voiture avec l'une juste après le permis de conduire, j'en vois une à Venise qui tente de prendre les pigeons en photo, une qui m'annonce qu'on va avoir un bébé...

Je ne suis pas dupe, je sais qu'il y a aussi des mauvais souvenirs, sinon aucune de ces histoires ne se serait fini... mais je ne regrette rien. Je me rend compte que même dans les pires moments de colère ou de tristesse je n'en ai jamais vraiment voulu à aucune de ces femmes et qu'aujourd'hui je ne leur souhaite que du bien. Je suis content quand j'ai encore des nouvelles...

La vie amoureuse de"môssieur tout le monde" comme tout le reste... avant je trouvais ça sans relief, anecdotique, je ne voyais que les "erreurs"... aujourd'hui je m'en fous, c'est la mienne et je regrette rien.

Bien sûr il faut bien réussir à caser le paradoxe PN dedans... celle que j'ai pensé le plus aimer, le plus vite, sans aucun doute... et le bordel que ça a été. La seule qui n'avait que l'amour à la bouche et qui m'en a donné le moins. J'y reviens pas, j'en ai parlé en long et en large, l'opinion est faite.

Mais au final, je sens que le moment approche où je n'aurai même plus envie de renier cette histoire dans mon "paysage amoureux". De mon côté, comme déjà dit, je suis au clair, je les aimais sans aucun doute, peut être même plus que les autres et j'ai fait de mon mieux ... les 2 ans avec elle font aussi parti de l'histoire même si je n'arriverai probablement jamais à invoquer de "bons souvenirs" sur commande comme je peux le faire pour les autres.

Je suis encore là pour en parler... et surtout encore là pour guetter la prochaine ;)
MM si pas parfait ton bilan est plutôt bien andy tu est libre de penser d'agir comme tu veut et tu peu pisser mtn dans les WC sans déranger personne
Moi de mon avis extérieur je trouve que tu t'es plutôt bien relever
Le boulot sa va revenir et les filles aussi
Courage à toi andy et à toute les personne de forum
ce qui t'attend et bien plus merveilleux que ce qui est derrière toi

Donne de l'importance à une cacahuète elle se prendra pour un M&MS
Répondre