Une sale histoire de PN de plus

pnyme
Messages : 4347
Inscription : ven. 25 nov. 2016 19:39

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par pnyme »

Certains disent que c’est parce qu’ils nous ont pris un bout de nous-mêmes et qu’on a besoin de le récupérer.
Si quelqu’un peut m’expliquer... :46:
Bob069
Messages : 23
Inscription : mar. 9 nov. 2021 23:28

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par Bob069 »

Il y a en effet beaucoup de chose qui sont dites sur ce sujet. Il n'est pas impossible que nous ayons laissé une partie de nous même dans notre PN. Mais il y a surtout, je crois, cette habitude que nous avons prise de nous impliquer à fond dans la relation afin de répondre à leurs exigences. De toujours répondre à leurs besoins, d'être présent à chaque demande. Finalement nous leur donnons tellement d'exclusivité, qu'il n'existe plus rien d'autre pour nous. Nous rentrons dans un schéma systématique qui avec le temps crée une habitude unique.
Nous savons également que dans cette problématique, il y a le bourreau et la victime, et que chacun y trouve son intérêt. Et nous victime notre intérêts réside souvent à faire plaisir, à aider, à donner, à nous sacrifier, à temporiser, et bien d'autres. Nous n'y pouvons rien, nous sommes comme cela. Alors lorsque nous sommes privés de cette possibilité d'exprimer nos qualités, et nos besoins, forcement il y a un grand vide, un manque, et nous sommes en attente de pouvoir de nouveau nous exprimer. De plus n'oublions pas que nous avons tous vécu au début de la relation, une idylle, une relation extraordinairement fusionnelle (lune de miel). Alors là encore nous sommes en attente de retrouver cette période, car même si nous savons que cela ne reviendra plus, ou peut-être juste un peu pour nous faire revenir dans leurs griffe, il faut avouer que consciemment ou inconsciemment nous aimerions revivre cette période si intense. Alors oui, il nous manque, car il est la représentation d'une période fabuleuse.
chou75
Messages : 56
Inscription : dim. 7 juin 2020 13:56

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par chou75 »

Salut Bob,
J'espère que tu n'as pas craqué aujourd'hui. Le manque de sommeil n'aide pas du tout, il faut vraiment que tu trouves une solution de ce côté-là.
Je comprends mieux pour la frangine, mais le pacte devrait être qu'elle ne t'en parle jamais, même sous la torture ;-)

Pnyme écrit :" Mais pourquoi est-ce qu’on les sait pourris et qu’on souffre encore ? Je pense trop à lui, et même pas par amour ! Ça, j’arrive pas à comprendre "
Je n'ai pas de réponse à ça vraiment précise. Moi, comme j'analyse la chose pour moi : le love-bombing où l'on a du mal à croire que c'était un jeu, le fait qu'on projette sur les autres notre sincérité et du coup, encore une fois, on n'y croit pas. Notre indulgence /naïveté : non, on ne peut pas être un tel monstre. Projeter nos qualités sur l'autre en fait (ou alors l'autre se pare de nos qualités et on a du mal à y voir autre chose). Plus, toujours dans mon cas, une dépendance qu'il a installée au fil des années où l'on n'était pas ensemble, avec ses petites attentions quotidiennes et toujours renouvelées, qu'il a poursuivies lorsqu'on était ensemble jusqu'à la rupture et même après (!) (mais avec des trucs bien pourris au milieu). Aussi une histoire d'ego.Le sentiment d'injustice (dur de lâcher prise là-dessus- Et pour ma part, une difficulté à m'épanouir dans ma vie (maman solo + beaucoup de travail, je n'avais pas trop le temps de m'occuper de moi, de me pencher sur ce dont j'avais vraiment envie dans ma vie >> cette histoire bien pourrie occupe finalement :( ). Et peut-être des deuils pas faits, des histoires qui se rejouent( pour moi, je pense clairement que ça avoir avec la préférence de ma mère pour mon frère ; et que de ne m'être jamais sentie autant l'élue de par le love-bombing que j'ai eu du mal à lâcher ça, à croire même qu'il pouvait être dans les bras d'une autre ; surtout comme je le disais qu'il ne m'a jamais dénigrée, insultée ou rabaissée bien qu'il ait pu minimiser ses sentiments après-coup alors que j'ai toujours eu l'impression qu'il était fou amoureux de moi, bien plus que moi je ne l'étais (!!). Il a toujours eu un discours positif sur moi, mais finalement pour mieux m'entourlouper et essayer de ne pas passer pour le sale type :cry:
MAis comme tu dis, Pnyme, ce n'est même pas de l'amour, c'est dingue ! Il faut vraiment qu'on se raisonne en ayant ça à l'esprit. C'est fou de se mettre dans cet état pour une personne qu'on n'aime pas vraiment au fond. Et qui ne nous aime pas non plus. Il faut vraiment arriver à nous recentrer sur notre vie. Moi, je me sens tirée d'affaire mais malgré tout, je reste vigilante car je l'ai déjà cru plusieurs fois et le temps aidant, j'ai tendance à me radoucir vis à vis de l'autre (heureusement, 'à chaque fois que je suis retombée, je m'en suis sortie un peu plus vite !!). Enfin, là, j'ai quand même bien l'impression que je ne flancherai plus. Mais j'ai encore besoin de lire à ce sujet car il y a des choses qui continuent de s'éclairer, et de bien ouvrir les yeux, je pense que ça aide grandement à ne pas y retourner.

La phrase "ils ont pris qqn qu'on essaie de récupérer" ne me parle pas trop non plus. Oui, on essaie de SE récupérer, mais je ne crois pas que ce soit auprès de la personne qui nous a fait tant souffrir. Ou alors, comme dit Bob, dans le sens, qu'on aimerait retrouver les bons moments du début.

Bob, j'espère que tu feras une meilleure nuit. N'hésite pas à te faire un petit rituel pour arriver à te détendre et ne pas trop cogiter : douche chaude, tisane, lecture plutôt qu'écran, ou une petite séance d'hypnose pour s'endormir, il y en a plein en ligne, notamment celles d'un certain Benjamin L..

Je te souhaite une bonne nuit et plein de courage
marie_982
Messages : 223
Inscription : mar. 30 mars 2021 12:01

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par marie_982 »

Je crois qu'on pense surtout beaucoup au traumatisme, plus qu'à la personne en elle même.
La comparaison est peut etre pas légitime, mais j'imagine qu'après une agression, on pense encore longtemps à ce qui nous a traumatisé. Et à chercher à comprendre pourquoi.
On croit qu'on pense à eux mais vraiment non je crois qu'on pense au traumatisme qu'ils ont laissé.
D'ailleurs je trouve qu'au début du no contact, il y a beaucoup de symptômes de stress post traumatique ... fatigue intense, émotivité à fleur de peau, manque de concentration etc..

Et je viens de lire un post sur Insta ...
"You are not overthinking them because they were SOOOOO SPECIAL, it's because the are INCONSTISTENT and CONFUSING."

Vous y réfléchissez trop, pas parce qu'ils étaient TROP SPÉCIAUX, c'est parce qu'ils sont INCOHERENTS et PAS CLAIRS.

Ca me semble tellement vrai ...

Courage à tous !
juste pour le contexte
http://forum.perversnarcissique.com/une-histoire-parmi-tant-d-autres-t8752.html
Bob069
Messages : 23
Inscription : mar. 9 nov. 2021 23:28

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par Bob069 »

Coucou Chou
Tu as raison cette situation de manque de sommeil, n'est plus possible, d'autant que cette nuit à encore été très compliquée. Hier soir avant de rentrer chez moi, je me suis arrêté au super marché. Pas de chance, elle était dans le magasin avec son mec. Je ne pense pas que cela soit fait exprès, car ni elle ni moi n'avons d'habitudes sur ce sujet. De plus j'ai bien vu qu'elle était surprise et surtout très gênée, après ce moment d’intense hésitation chacun à pris une direction opposée. Pour ma part je suis sortie directement, cela m'a rendu malade. Même si j'ai pu constater que mon remplaçant manquait totalement d'élégance et de raffinement, tout le contraire d'elle, et de moi également. Mais là c'est surement mon égo qui parle...!
Étant totalement opposé aux médicaments, type anxiolytique, pour traiter ces problèmes, j'ai RDV ce soir avec une magnétiseuse hypnothérapeute.
A voir...
Bob069
Messages : 23
Inscription : mar. 9 nov. 2021 23:28

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par Bob069 »

Bonjour Marie,

Merci de ce post, en effet cette incohérence et imprécision nous force à trouver tout de même une réponse, car nous sommes fait ainsi. Je pense que le temps va nous aider à moins chercher, ou peut-être à trouver une pseudo réponse qui nous apportera un peu de paix.
Tu as raison de dire que nous sommes traumatisés et que ce traumatisme nous hante. Mais la personne reste tout de même l'essentielle de nos pensés, même s'il n'est que la représentation du traumatisme. Et je l'ai encore constaté hier, en la voyant. Je n'ai pas senti de traumatisme ou de choc. Juste une énorme contradiction, à la fois du plaisir et de la joie, car tous les bons moments reviennent comme un flash (alors qu'il n'y a eu aucun échange), je l'ai même trouvé très belle. Mais également de la peur et un besoin de fuir un danger car je sais de quoi elle est capable.
Ensuite j'avais presque des regrets de notre séparation, il a fallu que je me batte pour modifier mes pensées positives envers elle, pour retrouver les pensées négatives de tout ce qu'elle m'a fait vivre.
pnyme
Messages : 4347
Inscription : ven. 25 nov. 2016 19:39

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par pnyme »

marie_982 a écrit : jeu. 2 déc. 2021 08:12 Je crois qu'on pense surtout beaucoup au traumatisme, plus qu'à la personne en elle même.
La comparaison est peut etre pas légitime, mais j'imagine qu'après une agression, on pense encore longtemps à ce qui nous a traumatisé. Et à chercher à comprendre pourquoi.
On croit qu'on pense à eux mais vraiment non je crois qu'on pense au traumatisme qu'ils ont laissé.
D'ailleurs je trouve qu'au début du no contact, il y a beaucoup de symptômes de stress post traumatique ... fatigue intense, émotivité à fleur de peau, manque de concentration etc..

Et je viens de lire un post sur Insta ...
"You are not overthinking them because they were SOOOOO SPECIAL, it's because the are INCONSTISTENT and CONFUSING."

Vous y réfléchissez trop, pas parce qu'ils étaient TROP SPÉCIAUX, c'est parce qu'ils sont INCOHERENTS et PAS CLAIRS.

Ca me semble tellement vrai ...

Courage à tous !
Je vous ai tous lus, mais permettez-moi de ne répondre que dans un post.
Oui ! Ça doit être ça ! Je confonds le traumatisme et la personne !
Je veux comprendre ce que j’ai vécu. Je ne veux pas le comprendre lui en fait ! Lui n’a aucune importance s’il n’a pas des mécanismes humains sains. Il est juste un moyen de transport pour des symptômes. Ce que j’essaye de comprendre c’est la maladie et les effets qu’elle produit !
Merci pour cette image. Le PN s’éloigne encore plus dans mes pensées. Car oui, j’ai définitivement rayé le mot amour dans cette histoire avec lui.
La lionne48
Messages : 164
Inscription : jeu. 22 juil. 2021 19:17

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par La lionne48 »

[/quote]

Je vous ai tous lus, mais permettez-moi de ne répondre que dans un post.
Oui ! Ça doit être ça ! Je confonds le traumatisme et la personne !
Je veux comprendre ce que j’ai vécu. Je ne veux pas le comprendre lui en fait ! Lui n’a aucune importance s’il n’a pas des mécanismes humains sains. Il est juste un moyen de transport pour des symptômes. Ce que j’essaye de comprendre c’est la maladie et les effets qu’elle produit !
Merci pour cette image. Le PN s’éloigne encore plus dans mes pensées. Car oui, j’ai définitivement rayé le mot amour dans cette histoire avec lui.
[/quote]

Bonsoir Pnyme et tous

Tu avances bien, tellement heureuse pour toi que tu suives ce chemin là.
Je suis dans la même réflexion que toi. Pourquoi ? Comment ? Pourquoi j'ai mis 3 mois à me rappeler comment je m'appelais avant d'émerger du brouillard, pourquoi il m'a tellement manqué à me tordre sur mon lit, après tout ce qu'il m'a fait pendant 6 ans, comment j'ai pu me laisser faire pendant toutes ses années sans réagir. Je n'ai pas toutes les réponses à mes questions encore.
Bob, je n'ai jamais eu l'occasion de le recroiser, 850 km et une frontière nous sépare, donc je ne peux pas dire ce que ça me ferait.
Aujourd'hui, sûrement un recul de dégoût mais dans les premiers mois, je pense que j'aurais craqué.
Ceux et celles qui les recroisent, j'admire votre sang froid devant eux, même si une fois seuls, ça doit faire mal. Mais ça passera ça aussi au fil du temps. Je ne pense pas lui avoir encore pardonné. Au jour d'aujourd'hui, si je le revoyais, je pense qu'il se mangerai une énorme baffe.
Ca serait une grosse erreur, je le regretterai certainement mais sur le coup, pt'ain que ça me soulagerait :42:
Et c'est très contradictoire, car je n'ai dans mon coeur et mon esprit aujourd'hui, que de l'indifférence pour lui et sa vie, mais revoir sa tête :23:
Bob069
Messages : 23
Inscription : mar. 9 nov. 2021 23:28

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par Bob069 »

J'ai donc tenté une séance de magnétisme, je dois reconnaitre que c'est très surprenant. Une nuit plus longue et plus paisible. Je me sens moins torturé et ma concentration s'est améliorée. A voir si cela perdure. Mais une nouvelle séance est prévue la semaine prochaine.
chou75
Messages : 56
Inscription : dim. 7 juin 2020 13:56

Re: Une sale histoire de PN de plus

Message par chou75 »

Salut Bob !
Mais c'est génial, ça ! si cette première séance fait déjà effet !
J'avais fait de mon côté des séances d'hypnose et ça m'avait bien aidée à le tenir plus loin, à ne pas être touchée par ses petites provocations et à me détendre aussi. Et j'ai eu aussi recours pendant quelques mois à un antidépresseur léger quand j'ai senti que je n'allais pas m'en sortir facilement, j'en ai pris 2-3 mois sans accoutumance et ça m'a bien aidée, avec le suivi du psychiatre qui me l'avait prescrit.
Il faut s'aider comme on peut !

Marie, tu as trop raison, à propos de cette phrase trouvée sur insta. C'est vrai, c'est bien ça.
ça me parle beaucoup. Par exemple, mon ex-ex, le père de mon fils que j'ai aimé pendant 12 ans, c'était (forcément) quelqu'un de spécial à mes yeux et quand il m'a quitté, j'ai été immensément triste mais ça ne m'a pas torturée, j'ai fait mon deuil tranquillement, parce que je l'aimais et que je n'aurais pas supporté qu'il soit malheureux avec moi. Et JAMAIS il n'a joué avec mes sentiments, il a été super clair sur ses intentions (me quitter et ne pas revenir). Résultat, 12 ans après, on n'est pas amis, mais il y a une estime mutuelle, on se parle à propos de notre fils, on se donne quelques nouvelles de la famille. Mon oncle a eu un accident hier soir, il se trouve que mon fils lui en a parlé, et ce matin, cet ex m'a envoyé un petit message pour prendre des nouvelles, je lui ai expliqué qu'il était malheureusement décédé ce matin (je raconte ça très calmement mais j'ai été bien secouée cette nuit et ce matin) et de suite, il m'a appelée, très gentiment, pour évoquer quelques souvenirs et me dire combien il l'avait aimé et qu'il pensait à ma famille. Voilà, quelqu'un de pas tordu, c'était sincère, il n'en a pas trop fait, juste ce qu'il faut, qqun de sain quoi. L'autre il est effectivement incohérent, pas clair, pas sincère et certainement pas spécial (ou pas dans un sens positif) et ça m'a bien torturée à chercher à comprendre, le comprendre, comprendre ce qui m'arrivait :-(

C'est vraiment bizarre ce sentiment ambivalent d'attirance et de rejet. Je l'ai longtemps ressenti. Puis l'indifférence est apparue, mai elle n'occupe pas encore tout l'espace. Le dégoût est plutôt présent aussi.
Mon frère m'avait donné une image que j'ai bien aimée pour faire mon deuil. Ne pas dériver en s'accrochant à un bout de bois mort flottant. Rejoindre la côte, se reposer et un jour une belle embarcation bien solide passera et nous voguerons vers de nouveaux et beaux horizons ;-)

Il faut garder dans notre coeur les bonnes personnes ou du moins être dans la gratitude d'en connaître ou d'en avoir connues. Aujourd'hui, je pense à mon ex - papa de mon fils (plus du tout de sentiments amoureux, mais heureuse qu'il soit le père de mon enfant), je pense à mon oncle - tellement généreux et authentique - tellement heureuse aussi d'avoir eu un oncle si aimant.


Bon week-end Bob, j'espère que tu continueras de bien récupérer !
Chou
Répondre