Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Pivoine1974
Messages : 223
Enregistré le : 07 Mai 2019, 20:47

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar Pivoine1974 » 28 Juin 2019, 21:28

Oui, on appelle cela des messages paradoxaux.
J’ai partagé un post sur ce sujet
messages-paradoxaux-du-pn-et-si-on-les-demystifiait-en-rigolant-un-peu-t6289.html?hilit=Paradoxaux
Ce n’est pas de l’amour c’est de l’emprise.
Ce n’est pas une relation c’est plutôt une illusion.
Le réveil est douloureux mais ce qui compte c’est de se réveiller !
Désormais je l’appellerai « Narcisse des Chiottes »
http://forum.perversnarcissique.com/un-reveil-douloureux-t6272.html

franckdt
Messages : 69
Enregistré le : 05 Mai 2019, 21:03

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar franckdt » 29 Juin 2019, 01:07

jeremie88 a écrit :Pour rigoler, un copier coller d'une de nos conversations whatsapp :

Moi : tu fais quoi ?
L : Je fais un tour
Moi : tu veux prendre un verre ?
L : Je viens de commander un spritz
Moi : Envie de rester seule ?
L : Tu fais quoi toi ?
Moi : jme balade
L : comme moi
Moi : Jcomprends rien tu bois un spritz ou tu te balades ?

Cet échange était légendaire.

J'en ai un autre, la rupture était déjà bien entamée et lambiance pétée :
L : jvoulais faire des pates aubergines saucisses ce soir ca te va ?
Moi : ok ! mais si elles sont réussies ! et si c'est ambiance zen
L : ce ne sera pas le cas
Moi : ??? pas réussies ou pas ambiance zen ?
L : le boucher est fermé.

Jsais pas si vous avez capté le dernier échange, mais son "ce ne sera pas le cas" cetait clairement de la manip pour me faire réagir sur le fait que lambiance ne serait pas zen. Mais ça voulait en fait dire qu'elle pouvait pas acheter de saucisse car le boucher était fermé... Jsais pas si vous voyez a quel point cest tordu...


Bonsoir jérémie,

J ai aussi eu droit à ce genre de message. C est allé très loin. Et ils font partie des nombreux indices qui m ont permis de caractériser ma copine... de PN.

Je ne m en souvenais presque plus et tes écrits les ont remonter dans mon esprit... En fait leur fonctionnement est toujours le même....

J espere que tu as eu la force de tenir aujourd'hui. Prends cette épreuve comme un nouveau défi. Tu as toute la vie devant toi, mais j en suis désolé,... sans elle.

Elle va en pourrir d autres dans les prochaines semaines. Ils finiront dans le même état que toi. Et elle, elle finira seule, isolée. Elle le paiera un jour ou l autre.

Ces PN sont des monstres. Notre vie sera bien plus belle sans eux.

Demain, tu seras à j+1, et dans quelques semaines tu ne compteras plus. Sors là de ton esprit et vite....

Ok facile à dire, .... a titre d exempke j ai eu involontairement des nouvelles de ma PN aujourd'hui : j ai demandé à stopper la conversation.... puis crise d angoisse. Les cicatrices sont encore présentes mais la douleur s estompe petit à petit....

Prends le temps qu il faudra et tu en ressortiras plus fort.
___________________________________________________________________________________________________________
"Le PN incarne le mal et la tentation. Créature funeste, il est à l'origine l'« accusateur » ou l'« adversaire » avant de devenir un démon."
No-contact for ever.

Dzave
Messages : 2021
Enregistré le : 17 Aoû 2018, 11:49

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar Dzave » 29 Juin 2019, 09:26

Merci beaucoup pour ta réponse Emmanuelle !

Je suppose que tu le sais déjà, mais tu as un talent incroyable pour "mettre en mot". Tu rends limpides des choses qui paraissent confuses, emmêlées. En ce sens tu es diamétralement opposée au PN. Lui peut t'embrumer en répondant à "tu veux manger quoi ce soir ?", alors que tu apportes de la lumière sur les interrogations les plus obscures. J'ai souvent l'impression d'assister à un tour de magie : tu la vois ta question compliquée là ? Abracadabra ! Tu ne la vois plus ! Oh mais qu'est-ce qu'il y a derrière ton oreille ? Ah mais oui c'est bien ça, regarde, c'est ta réponse ! Je te remercie à nouveau, ça m'émerveille, j'adore ça :D

Emmanuelle a écrit :Tandis que la mère perverse est perpétuellement insatisfaite. Chaque réussite dans un domaine est minimisée par un échec dans un autre ou une comparaison désavantageuse. Il est impossible d'atteindre les idéaux que fixe un parent PN. Mais comme l'explique Alice Miller "tu ne t'apercevras de rien". Il ne reste alors à l'enfant qu'à culpabiliser parce qu'il déçoit perpétuellement son parent ou à se moquer royalement de ce que son parent pense.


Oui, je vois tout à fait... Pas mal d'exemples qui me viennent. Et le mot paradoxe qui me revient à l'esprit. En fait je baignais là dedans. Mon frère aussi bien sûr. Il était "le colérique", il causait du souci à ma mère, quand il faisait une crise, elle se posait en victime. Quand il n'en faisait pas, il la décevait, il n'était plus ce qu'elle attendait. Je ne sais pas si je reparlerais à mon frère un jour, mais si ça doit arriver, la seule chose que j'aurais à lui dire aujourd'hui, ce serait "la vache, qu'est-ce que tu en as bavé"...

De toute façon, l'après est déjà orchestré : on me parle de succession depuis longtemps, avec des objectifs à atteindre, mais rien n'est mis sur papier (tu dois hériter de ceci, ça doit rester dans la famille, on sait bien ce que fera ton frère, je t'en parle mais ne le dit à personne, n'en parle pas à ton père, on ne peut pas lui faire confiance, ça reste entre nous). Nul doute que mon frère entend le même genre de propos. Ma mère a prévu une lutte à mort, je la laisse le croire. Je vendrais tout ce qui me viendra d'elle, si quelque chose me vient. Et c'est ça que je ne dis à personne :lol:

Emmanuelle a écrit :Et, pour une fois, un exemple personnel : si tu as un diplôme et que tu t'arrêtes pour t'occuper de tes enfants, tu entendras que c'est se gâcher que d'avoir fait tant d'études pour rester à la maison ; mais le jour où tu reprends le travail il t'est reproché d'abandonner tes enfants et d'être une mauvaise mère. Là, c'est pervers (mais j'men fous, enfin, je poste ici quand-même ;) ).


J'ai eu sensiblement la même chose, si ce n'est que la justification n'était pas mes diplômes, mais "les principes féministes" :D. Même chose à la reprise du travail. Et encore un paradoxe d'ailleurs : à l'époque j'avais monté ma boite, je travaillais beaucoup. Il m'était reproché ce rythme de vie néfaste pour ma famille, mais quand je libérais du temps, ma mère avait prévu une activité avec ma fille "depuis longtemps" sur le même créneau...

Bon, je pense avoir ma réponse. Merci encore.

(Et mes excuses à Jérémie pour l'annexion de son fil ;) )
On ne peut voir la lumière sans l'ombre, on ne peut percevoir le silence sans le bruit, on ne peut atteindre la sagesse sans la folie. Carl Gustav Jung

jeremie88
Messages : 79
Enregistré le : 23 Juin 2019, 22:47

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar jeremie88 » 29 Juin 2019, 09:57

Franckdt, hier soir jme suis posé au lit et j'ai lu toute ton histoire, les 12 pages de topic. C'est très bien raconté et c'est incroyable comment je partage les memes emotions sentiments que toi. La différence étant peut etre que je bosse de chez moi donc 0 collègues, et que j'ai aucun ami ici. Donc en plus de cette souffrance horrible au fond de moi j'ai la solitude totale. En ce moment mes "amis" "confidents", ben c'est vous. Mes vrais amis ne comprennent pas et sont soulés de cette histoire. Pour eux c'est : comment peux-tu vouloir te remettre avec un monstre pareil ? T'as dit qu'elle n'avait aucune qualité ! Tu veux te marier avec ce genre de fille ? Non, donc tournes la page et reprends ta vie en main.

Mais c'est tellement dur de tourner la page, une fois de plus j'ai souffert de la distance au début de notre relation, et qu'elle trouve un boulot dans le sud de l'italie dans une boite francaise c'était inespéré. Pour moi c'était le destin. Bordel elle est a 2km de chez moi. Elle me manque atrocement. J'ai encore rêvé d'elle cette nuit, jme suis réveillé en pleurs dans mon lit.

Le plus dur c'est de ne plus rien attendre. Ca sert plus a rien de rester accroché a mon tel, a esperer quelque chose, ou a compter les jours avant de la revoir. J'ai l'impression de devoir faire comme si elle était morte. Cette fille que j'aimais tant.

Petite victoire hier a ne rien lui avoir envoyé pour son anniv, mais une nouvelle journée commence, toujours la meme angoisse : jvais faire quoi de ma journée ? Jvais encore voir personne, encore broyer du noir, encore penser à elle.

Tout ça est tellement mais tellement injuste.

Je ressens également autre chose : comme je l'avais dit je n'ai plus aucune libido, mais ça va plus loin. Je ne trouve aucune fille jolie, aucune fille attirante. J'ai limpression qu'on pourrait me mettre deux bombasses nucléaires dans mon lit ça me ferait rien. Plus gout aux femmes du tout, mon désir mon envie ne sont focalisés que sur cette personne, mon attirance que pour son visage et son sourire. Les autres pour moi ne rentrent meme pas en compétition. Je suis complètement verrouillé.

Avatar de l’utilisateur
Emmanuelle
Messages : 947
Enregistré le : 19 Jan 2018, 19:28

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar Emmanuelle » 29 Juin 2019, 12:08

Merci Dzave. Je reprends sur Jérémie car effectivement c'est son fil.

Tes amis ont raison (oui, je dis ça parce que j'ai le même avis :D ) au fond tu le sais. C'est dur cette violente prise de conscience, c'est toujours ainsi que finit une passion. Eux seront là avec toi pendant longtemps après cette histoire. Elle, même si à l'heure actuelle c'est difficile à imaginer, dans un certain temps tu l'auras remise à sa place d'histoire parmi d'autres.

Bravo pour ta détermination et la réalisation de ton premier objectif: pas de message d'anniversaire, c'était difficile et tu l'as fait :108:
Il est possible qu'elle te recontacte suite à ça. Qu'elle te croise "par hasard", après tout vous n'habitez pas si loin. Objectif 2: ne pas répondre (ou répondre poliment -haine cordiale- s'il s'agit de faits réels) si elle te contacte, ne pas culpabiliser quelles que soient les remarques.

Le déménagement est certainement la meilleure solution. Tu as la chance d'être indépendant dans ton travail. Quand est-il possible pour toi de rentrer sans problème? Il faut mettre l'énergie qu'il te reste dans ton travail et ton déménagement. Le plus tôt est le mieux, ça doit être ton objectif 2bis.

jeremie88
Messages : 79
Enregistré le : 23 Juin 2019, 22:47

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar jeremie88 » 29 Juin 2019, 12:59

Merci Emmanuelle, jai une amie qui tient plusieurs hotels dans la ville d’ou je viens (rimini sur la cote adriatique). Jlui ai demandé si elle pouvait me filer une chambre longue duree a prix correct et jattends sa reponse.

Possible oui qu’elle me recontacte. Mais la jattends la reponse de ma pote. Si cest jouable, je cherche un box et semaine pro je vois mon proprio pour lui dire que jme casse. Si elle me recontacte ces jours ci cest la merde ca va me foutre un putain de bordel dans ma tete. Et si elle me recontacte quand jai acté que je quittais lappart, ben en fait ca sera aussi la merde parce que jvais cogiter en me disant : putain je men vais je tire un trait sur ce projet a 2.

Bref la jattends la reponse de ma pote. En gros je suis sur de partir a 95%. Partir voudrait dire vraiment abandonner completement cette histoire et cette fille. Mon cerveau me dit : casse toi, meme si tu passes d’un penthouse a une chambre dhotel tu ten tapes, tu seras dans un environnement sain, tu verras des gens tu pourras te reconstruire et seras loin de cette vipere.

Mon coeur me dit : tas pas fait tout ca pour te barrer, laisse du temps passer, reprends toi en main, et dans quelques semaines propose lui un café et vois dans quel etat desprit elle est. Comme ca tu nauras aucun regret mais ne pars pas sans avoir le coeur net.

Bref compliqué !

Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 4065
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar Buissonnière » 29 Juin 2019, 15:20

Emmanuelle a écrit :
Buissonnière a écrit :Est-ce que l'hypernarcissique ne ressent pas les qualités de Jeremie comme autant d'agression pour elle même
Toutes les filles rêvent d'un mec beau, brillant, qui a une bonne situation et qui donne du plaisir à sa partenaire.
Toutes ses qualités font que l'HN devient sa rivale et non plus sa partenaire.


Oui, la proie d'un narcissique "doit" être brillante -compagnon-objet- mais moins que le narcissique (en tout cas, elle doit le penser) pour que la relation dure. En couple, la personne dépendante pense "j'ai tellement de chance de sortir avec cette personne" mais ne se dit pas que la réciproque est vrai, à savoir que l'autre a beaucoup de chance de sortir avec elle/lui : la relation est déséquilibrée dès le départ. Une personne "trop" pleine de qualités est vite "remise à sa place", c'est à dire rabaissée, par le narcissique.

Et c'est aussi une façon d'être exceptionnelle : "toutes les filles en veulent, mais pas moi". Penser qu'il sortira avec d'autres mais ce sera par dépit, pour se consoler de ne pas l'avoir eu elle, les suivantes ne seront (de son point de vue) jamais que des seconds choix.
Bref, la vie d'une personne narcissique manque de sens et du coup c'est plutôt triste.

Bonjour Emmanuelle, bonjour les amis

Merci pour ta réponse. Il me semblait effectivement que L. voit en Jeremie un concurrent et non un partenaire. Outre le fait qu'il n'y a rien de sa part qui puisse élever Jerrmie (quand on est amoureux on abat des montagnes, pour soi et pour l'autre, c'est le propre de l'amour) elle le descend en flèche. Chez eux il ne faut qu'aucune tête ne dépasse de la leur.
Ma soeur est ainsi a un degré plus élevé, la vie de sa proie doit être un champ de ruine pour qu'elle s'en détourne et en change.
L. a obtenu ce qu'elle voulait, elle ne perdra pas une seconde de son précieux temps a le passer à détruire Jeremie. Si elle revient c'est qu'elle se sera aperçue qu'il manque un élément pour que tout soit parfait comme elle le désir.

Je me joins à Dzave pour dire que tes mots sont des pansements à l'argent colloïdale.
Merci infiniment

Jeremie j'espère que tu tiendras les objectifs 2 et 2bis
Courage, il le faut :39:
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant

franckdt
Messages : 69
Enregistré le : 05 Mai 2019, 21:03

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar franckdt » 30 Juin 2019, 01:05

jeremie88 a écrit :Franckdt, hier soir jme suis posé au lit et j'ai lu toute ton histoire, les 12 pages de topic. C'est très bien raconté et c'est incroyable comment je partage les memes emotions sentiments que toi. La différence étant peut etre que je bosse de chez moi donc 0 collègues, et que j'ai aucun ami ici. Donc en plus de cette souffrance horrible au fond de moi j'ai la solitude totale. En ce moment mes "amis" "confidents", ben c'est vous. Mes vrais amis ne comprennent pas et sont soulés de cette histoire. Pour eux c'est : comment peux-tu vouloir te remettre avec un monstre pareil ? T'as dit qu'elle n'avait aucune qualité ! Tu veux te marier avec ce genre de fille ? Non, donc tournes la page et reprends ta vie en main.

Mais c'est tellement dur de tourner la page, une fois de plus j'ai souffert de la distance au début de notre relation, et qu'elle trouve un boulot dans le sud de l'italie dans une boite francaise c'était inespéré. Pour moi c'était le destin. Bordel elle est a 2km de chez moi. Elle me manque atrocement. J'ai encore rêvé d'elle cette nuit, jme suis réveillé en pleurs dans mon lit.

Le plus dur c'est de ne plus rien attendre. Ca sert plus a rien de rester accroché a mon tel, a esperer quelque chose, ou a compter les jours avant de la revoir. J'ai l'impression de devoir faire comme si elle était morte. Cette fille que j'aimais tant.

Petite victoire hier a ne rien lui avoir envoyé pour son anniv, mais une nouvelle journée commence, toujours la meme angoisse : jvais faire quoi de ma journée ? Jvais encore voir personne, encore broyer du noir, encore penser à elle.

Tout ça est tellement mais tellement injuste.

Je ressens également autre chose : comme je l'avais dit je n'ai plus aucune libido, mais ça va plus loin. Je ne trouve aucune fille jolie, aucune fille attirante. J'ai limpression qu'on pourrait me mettre deux bombasses nucléaires dans mon lit ça me ferait rien. Plus gout aux femmes du tout, mon désir mon envie ne sont focalisés que sur cette personne, mon attirance que pour son visage et son sourire. Les autres pour moi ne rentrent meme pas en compétition. Je suis complètement verrouillé.



Bonsoir Jérémie,

Le temps de cette relation avec ma PN, et particulièrement quand je sentais que cette histoire était finie, j'ai également partagé ce sentiment de solitude : mes amis ne semblaient pas comprendre, ils s'éloignaient, la famille également. Bon effectivement, tu es loin de tout le monde, mais ce n'est peut-être pas la seule raison. Je me suis rendu compte que ma PN m'avait complètement vampirisé et éloigné de tous mes proches. Et là, il faut simplement recoller les morceaux et s'ouvrir au monde (au vrai ....). Tes amis ne sont peut-être pas saoulés de cette histoire. Ils en ont peut-être assez de voire que tes sentiments sont uniquement focalisés sur ta PN et pas sur eux. Et qu'elle est en train de te détruire. Il est certain que tu es encore sous emprise. Lâche là, vite ! et va offrir ton amour à ceux qui savent le recevoir et t'en donner autant voire plus en retour. La perception que tu as de tes amis est peut-être faussée. En tout cas la mienne l'était à un point que je n'imaginais pas. En fait tous mes sentiments, toute ma perception du monde extérieure était faussée. Bon OK, je ne regarde toujours pas la télévision, mais ce n'est pas le plus grave.... :D

Ce forum est une source importante de partage et d'entraide. Il m'a beaucoup aidé pour analyser ma situation, en ne voulant pas y croire au début. Une grande leçon de vie.

En tout cas, un grand bravo de n'avoir rien lâché le jour de son anniversaire !!! Et pleure autant qu'il le faudra. Je pense que c'est une étape nécessaire. Seul c'est effectivement plus dur encore. J'y ai eu droit à de nombreuses reprises. Mais trouve la force en toi pour te sortir de cette situation. La lumière va revenir c'est certain. Entoure toi, oublie, fonce.

Pour la libido, je ne suis pas un grand spécialiste, mais voila quelques réflexions. Si tu es sous antidépresseurs, c'est normal, la libido peut tomber à 0, enfin d'un point de vue fonctionnel. D'un point de vue sentimental c'est autre chose. Pour ce qui me concerne, j'ai un mal fou à avoir une quelconque libido avec quelqu'un que je n'aime pas. Comme l'impression de manipuler ma partenaire. Je leur ai avoué à plusieurs reprises : "tu es très sympa, mais je ne t'aime pas, je préfère que l'on en reste là". Des filles charmantes (non PN), sympas avec toutes les qualités pour elles. Mais bon je n'avais pas cette étincelle que j'avais connu dans le passé.

Depuis ma PN pour qui j'avais eu l'étincelle. C'est encore pire. Je n'ai pas envie de manipuler et je n'ai pas envie d'être manipulé... Du coup, aucune envie, rien de rien. Mais bon, pour moi ce n'est que secondaire pour l'instant. Il faut avant tout reprendre pieds (et le bon...) , faire le deuil de cette relation, afin d'essayer de reconstruire une nouvelle histoire. Et j'en suis très loin pour l'instant.

J'ai déjà rompu les ponts avec mes ex. J'ai également rompu le contact avec un membre de ma famille qui m'était très proche, et ce depuis 15 ans. Mais voilà ce n'était pas vital pour moi.

J'ai rompu depuis peu tout contact avec ma PN, car là je sentais que c'était une question de survie. Quelque chose d'horrible. Jamais je n'ai développé une telle haine. Je ne pensais pas qu'elle sentiment pouvait m'animer un jour ! Je puise ma force dans la volonté de passer au-delà ce cette haine, dans la volonté de l'oublier définitivement.

Courage à toi, la lumière va revenir. Tu as tous les atouts pour rebondir, c'est une évidence. Et ta clairvoyance en est la preuve.
___________________________________________________________________________________________________________
"Le PN incarne le mal et la tentation. Créature funeste, il est à l'origine l'« accusateur » ou l'« adversaire » avant de devenir un démon."
No-contact for ever.

jeremie88
Messages : 79
Enregistré le : 23 Juin 2019, 22:47

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar jeremie88 » 30 Juin 2019, 11:10

En fait ça va au delà de la libido. J'avoue que bien que L était très passive, c'est avec elle que j'ai vraiment découvert le plaisir. Pas parce que c'était un super coup ! Non, mais parce que j'étais dingue d'elle. C'était vraiment psychologique. Ca m'en a appris beaucoup sur moi, je me suis rendu compte que je fonctionnais vraiment avec mon cerveau (un peu comme une meuf parait-il).

C'est pour ça que je suis incapable d'envisager un avenir avec qui que ce soit d'autre, que je ne vois aucune fille qui lui arrive a la hauteur physiquement, aucune fille qui me plait, que je pourrais désirer. Non c'est le blocage total. Pour moi c'est elle et j'ai l'impression que jamais je pourrai ressentir des choses aussi fortes avec une fille. Ca me fait peur. En 31 ans cest la premiere fois que je vibre autant, que je sens autant de désir, d'envie d'attraction, que j'ai le coeur qui bat la chamade quand je recois un texto de sa part. Quand elle venait me voir en italie et qu'on se retrouvait sur le quai, c'était, magique. On vivait en dehors du temps.

Moi c'est ça ce que je veux, une relation passionné, du désir, de l'envie de l'attraction. Mais avec en plus de la sincérité, de l'écoute un amour réciproque. J'en demande peut-etre trop je sais pas. Quoiqu'il la seule fille que j'ai en tete pour l'instant c'est L.

Me récriera-t-elle un jour ? J'en sais rien, surement en octobre novembre quand elle se fera chier. Il faut savoir qu'elle a 2 collègues, 2 femmes et basta, qu'elle parle pas beaucoup la langue et que c'est pas une grosse sorteuse fetarde. C'est du genre couche tot, leve tot et boulot. Maintenant à moi de voir comment je pourrais réagir. En fait je sais. Si elle m'écrit je vous copie colle le message sur le forum pour pas faire de connerie lol.

Par ailleurs je me rends compte qu'elle a tjs eu un rapport particulier avec les hommes :
- son père elle lui parle comme à une merde et il s'écrase devant sa fille
- avec son frère elle s'entend pas très bien
- elle n'a AUCUN ami mec mais plein de copines.

En fait j'ai l'impression que cette meuf ne vit que pour ses copines (sa raison de vivre) et son taffe. Elle est chelou, j'ai toujours pas complètement cerné le personnage. Je sais juste que c'était une malade mentale mais il y a encore certaines choses qui m'échappent chez elle.

jeremie88
Messages : 79
Enregistré le : 23 Juin 2019, 22:47

Un vrai conte de fée, puis une déchirure mortelle. Comment t'oublier ?...

Messagepar jeremie88 » 30 Juin 2019, 18:28

J'ai téléphoné a mon proprio je lui ai dit que je partais, je le vois la semaine prochaine. Je sais pas comment quand, ou aller, combien ca va me couter mais il fallait que je le fasse. Jvais plus tenir longtemps a cogiter a avoir peur de sortir en ville pour éviter de la voir, a etre dans cette ville imprégnée d'elle et de nos souvenirs, a ne voir personne. Plus possible. Stop jme casse. J'ai raccroché avec lui jme suis effondré en larmes car partir veut dire m'éloigner d'elle, lui dire adieu, la laisser, et franchement c'est hyper dur.

Elle me manque atrocement, j'aimerais la voir, passer du temps avec elle et au lieu de ça je décide de partir à 700km. Bordel que c'est dur. C'était pas du tout le projet à la base... QUelle vie de reve on aurait pu mener. Ca me rend malade. Je sais au fond que je prends la bonne décision mais cest terrible.

Bordel qu'est-ce que j'ai fait :cry: :cry: :cry:


Retourner vers « La manipulatrice perverse narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités