Un PN peut-il être un bon père?

Lulu974
Messages : 3
Enregistré le : 26 Oct 2019, 05:37

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Lulu974 » 26 Oct 2019, 06:06

Bonjour à tous,
Je viens de m'inscrire sur ce forum suite à une prise de conscience récente et tardive. Je suis une femme, j'ai 28 ans et cela fait plus de dix ans que je suis en couple avec ce que je pense être un PN. Ce qui me fait le plus douter, c'est que, même si son comportement correspond en tous points au profil du PN, je trouve qu'il est quand même très gentil avec notre fille de 4 ans. Elle n'a pas pour autant une vie sereine puisque son père est sans arrêt en train de me critiquer et elle me demande tout le temps pourquoi son père est en colère et pourquoi je suis triste. Je sais que cela la touche mais quand je les vois tous les deux ensemble, ce qui arrive rarement car il s'arrange pour ne pas avoir à s'en occuper, je trouve qu'il réagit plutôt bien avec elle, mis à part quelques sautes d'humeur qui arrivent quelques fois. Je sors d'une dépression où j'étais la plupart du temps seule avec ma fille, je ne pouvais même plus m'en occuper tellement je n'avais plus de force. Au final, je passe plus de temps à me soucier de lui, à essayer de tout faire pour qu'il soit satisfait, en vain. Il me rabaisse devant ma fille et me traite comme une esclave à la maison, sous prétexte que lui, il travaille. Moi j'ai abandonné mes études depuis plusieurs années car j'avais déjà des tendances à la dépression et j'avais déjà fait plusieurs tentatives de suicide, étant souvent seule avec lui. Il m'a retourné le cerveau pendant des années, je me retrouve maintenant sans rien, je suis sa chose. Je ne sais pas comment partir. Ma mère m'a aidée à le faire il y a 2 ans mais je suis retombée dans le panneau comme une idiote. J'habite maintenant dans sa maison, sans travail, sans permis et sans argent avec ma petite fille. Pour le moment je reste surtout pour elle parce que j'ai pas envie de finir à la rue ou bien qu'il réclame sa garde, juste pour m'embêter. Le pire c'est que je ne pourrai jamais couper les ponts puisqu'il est responsable légal autant que moi. Mon message part dans tous les sens, il est un peu le reflet de mon état d'esprit en ce moment. Je suis complètement perdue, un simple avis m'aiderait beaucoup. Je vous en remercie.

Lapsus
Messages : 616
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Lapsus » 26 Oct 2019, 06:31

Bonjour Lulu

Bienvenue parmi nous...

Ta description répond à ta question.

Lulu974 a écrit :... elle me demande tout le temps pourquoi son père est en colère et pourquoi je suis triste. ...quelques sautes d'humeur qui arrivent quelques fois ... Il me rabaisse devant ma fille et me traite comme une esclave à la maison...


Un bon père ne ferait jamais ça, car même un idiot en phase terminale se doute qu'un enfant a besoin d'avoir une bonne image de ses deux parents pour se développer de façon équilibrée.

Il est toxique pour vous deux.

C'est clair que tu devrais fuir, mais en prenant ton enfant avec toi, évidemment. Ce n'est pas facile dans les conditions où tu vis, mais le plus tôt serait le mieux. Il va falloir t'y préparer. Ne t'inquiète pas trop pour ton droit de garde, c'est bien rare qu'on retire un enfant à sa mère.

Si tu ne vois pas de psy, trouve un bon prétexte pour aller en consulter un, c'est urgent! Si tu en vois déjà un, a-t-il compris ta situation?

Tu es arrivée au bon endroit pour recevoir des conseils et de l'aide, courage!
:29:
Prudence n'est que l'euphémisme de peur.
Jules Renard

Calaïca
Messages : 1570
Enregistré le : 22 Oct 2018, 20:11

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Calaïca » 26 Oct 2019, 06:34

S'il est PN, non.
Les tout petits enfants nourrissent leur narcissisme, ils sont donc parfois gentils avec les tout petits qu'ils voient comme un prolongement d'eux même.
A mesure que les enfants grandissent et s'autonomisent, ils commencent à subir les comportements pervers.

Rester n'est jamais une bonne solution pour l'enfant car il grandit avec un modèle de relations humaines terriblement destructeur et déstabilisant.
Maintenant, un départ se prépare. Il faut se fortifier pour tenir et offrir un cadre qui permette d'obtenir un maximum de garde et de ne pas rechuter. Pour ça il faut bien avoir compris la mécanique PN. Mais ne pas trop attendre non plus car on s'affaiblit au contact de PN.
Couper les ponts, non, mais offrir à ta fille un quotidien plus serein et sécurisant doit être ton objectif. On apprend à gérer le contact forcé.

Maintenant ton compagnon est peut-être toxique sans être PN...

Fanie64
Messages : 233
Enregistré le : 11 Jan 2019, 06:30

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Fanie64 » 26 Oct 2019, 10:13

Lulu974 a écrit :Bonjour à tous,
Je viens de m'inscrire sur ce forum suite à une prise de conscience récente et tardive. Je suis une femme, j'ai 28 ans et cela fait plus de dix ans que je suis en couple avec ce que je pense être un PN. Ce qui me fait le plus douter, c'est que, même si son comportement correspond en tous points au profil du PN, je trouve qu'il est quand même très gentil avec notre fille de 4 ans. Elle n'a pas pour autant une vie sereine puisque son père est sans arrêt en train de me critiquer et elle me demande tout le temps pourquoi son père est en colère et pourquoi je suis triste. Je sais que cela la touche mais quand je les vois tous les deux ensemble, ce qui arrive rarement car il s'arrange pour ne pas avoir à s'en occuper, je trouve qu'il réagit plutôt bien avec elle, mis à part quelques sautes d'humeur qui arrivent quelques fois. Je sors d'une dépression où j'étais la plupart du temps seule avec ma fille, je ne pouvais même plus m'en occuper tellement je n'avais plus de force. Au final, je passe plus de temps à me soucier de lui, à essayer de tout faire pour qu'il soit satisfait, en vain. Il me rabaisse devant ma fille et me traite comme une esclave à la maison, sous prétexte que lui, il travaille. Moi j'ai abandonné mes études depuis plusieurs années car j'avais déjà des tendances à la dépression et j'avais déjà fait plusieurs tentatives de suicide, étant souvent seule avec lui. Il m'a retourné le cerveau pendant des années, je me retrouve maintenant sans rien, je suis sa chose. Je ne sais pas comment partir. Ma mère m'a aidée à le faire il y a 2 ans mais je suis retombée dans le panneau comme une idiote. J'habite maintenant dans sa maison, sans travail, sans permis et sans argent avec ma petite fille. Pour le moment je reste surtout pour elle parce que j'ai pas envie de finir à la rue ou bien qu'il réclame sa garde, juste pour m'embêter. Le pire c'est que je ne pourrai jamais couper les ponts puisqu'il est responsable légal autant que moi. Mon message part dans tous les sens, il est un peu le reflet de mon état d'esprit en ce moment. Je suis complètement perdue, un simple avis m'aiderait beaucoup. Je vous en remercie.


Je suis ici car tout juste divorcée d’un PN avec lequel j’ai vécu 5 ans . Ce PN ne me maltraitait pas en apparence ( car il me cachait tout )
, tout comme mon père , sur lequel j’ai ouvert les yeux ces derniers mois , car ils ont trop de choses en commun . Alors oui j’ai beaucoup idéalisé mon père comme PN , mais maintenant que j’ouvre les yeux je réalise leurs point communs . Tromperies , mon père se déresponsabilise, car étant soi disant malheureux depuis 40 ans avec ma mère il a toujours dit qu’il n’était pas parti à cause de moi , toujours hyper sympa avec les autres , mais beaucoup moins avec ma mère etc ... mon ex mari est bien PN ( confirmée par ma psy ) et il a toujours été bienveillant avec ses enfants , comme mon père l’a toujours été avec moi . Après les dégâts sont là quand même bien qu’ils paraissent invisibles ....
Courage à toi :39:

Lulu974
Messages : 3
Enregistré le : 26 Oct 2019, 05:37

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Lulu974 » 26 Oct 2019, 12:42

Merci beaucoup pour vos réponses qui m'aident à mieux comprendre ma situation. En fait, en y réfléchissant bien, son comportement avec ma fille me fait un peu penser à celui qu'il avait avec moi au début de notre relation. Il est dans la démesure, il l'a toujours laissé faire des choses que moi je lui interdis de faire. Il me contredit sans cesse devant elle. Il avait même une période où il lui offrait un cadeau tous les jours. Au contraire, c'est moi qui me suis toujours occupé d'elle pour les besoins fondamentaux. Depuis sa naissance, c'est lui qui a toujours voulu décider de tout, se mettre en avant en tant que "bon" père justement, expliquant que lui n'avait pas eu cette proximité avec son propre père quand il était enfant. Paradoxalement, il s'arrange toujours pour fuir et être le moins possible avec notre fille. C'est assez déroutant. Au final, je pense qu'elle-même ne comprend pas pourquoi il peut être si méchant avec moi et si gentil avec elle, le peu de temps où il est avec elle. On est restés séparés un an et durant cette période, il me harcelait en permanence. Je ne pouvais pas refaire ma vie parce qu'il pratique les arts martiaux et m'avait fait comprendre que si je fréquentais un autre homme, il nous le ferait payer tous les deux, bien qu'il n'ait jusqu'à présent jamais été vraiment violent physiquement avec moi. Il m'a expliqué qu'il ne voulait pas que notre fille vive un jour avec un autre homme. J'ai peur que ça se reproduise si je le quitte à nouveau. Bizarrement, ces derniers temps lorsque je suis au bout du rouleau et que je lui dis qu'un jour je partirai, il me répond qu'il s'en moque, que je n'ai qu'à aller chez ma mère et que c'est moi qui gâche sa vie. Pour me rabaisser encore plus, il me dit que je suis avec lui pour son argent et que je suis vénale, comme s'il me faisait la charité de me garder chez lui. Sauf que quand je suis partie, c'est lui qui a fait en sorte que je revienne. J'ai peur pour la suite, car d'après ce que vous dites, c'est quand l'enfant grandit qu'il risque de changer de comportement, comme il l'a fait avec moi et c'est sûr que je ne veux pas que ma fille subisse ce que je vis aujourd'hui. Merci pour vos encouragements, c'est bien de se sentir soutenue, surtout lorsque l'on est totalement seule et sans amis. Je n'ose pas en parler à ma mère car elle a tellement essayé de m'ouvrir les yeux à son sujet, elle a essayé de m'aider à m'en sortir, et maintenant elle est malade en plus. Je pense que toute cette histoire a beaucoup influé sur sa santé. Il faut que je m'en sorte seule cette fois.

2manynotes
Messages : 911
Enregistré le : 19 Déc 2015, 19:37

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar 2manynotes » 26 Oct 2019, 13:28

Pour moi un PN ne peut être ni un bon père, ni un bon mari (ou une bonne épouse), ni un bon collègue, ni un bon chef, ni un bon voisin.

Ils peuvent éventuellement donner l'illusion d'être efficaces si cette illusion leur procure des avantages, une reconnaissance, une glorification.

Si un père semble dévoué corps et âme à son enfant et qu'il est PN il ne se dévouera pas pour le bien de l'enfant mais pour recueillir les éloges et les compliments consécutifs à cette dévotion. On peut même imaginer que dans le cas d'un parent dévoué à un enfant malade, le parent entretienne la maladie.

Il y a un exemple récent d'un infirmier allemand qui provoquait des arrêts cardiaques sur des patients de manière à pouvoir les ramener à la vie ensuite. Le but était bien sur qu'on le considère comme un sauveur. Bien sur il a souvent raté ses réanimations et compte 85 meurtres à son actif.

Un extrait d'article à ce sujet :

"Par désir maladif de briller, dépendant aux analgésiques, il provoquait des arrêts cardiaques chez ses patients choisis arbitrairement et tentait de les réanimer, le plus souvent sans succès. Plus de 130 exhumations avaient été nécessaires pour constituer le dossier à charge.

Un procès éprouvant et un accusé narcissique

Après avoir admis globalement les faits, Niels Högel a reconnu au cas par cas être l'auteur de 43 meurtres, et nié cinq autres. Pour les 52 restants, il ne se souvient plus avoir ou non « manipulé », le terme qu'il emploie pour décrire ses meurtres. « Cela laisse les gens dans le flou », indique à l'Agence France-Presse Petra Klein, responsable de l'association Weisser Ring à Oldenbourg, qui a soutenu les familles tout au long d'un procès « éprouvant ». D'autant plus que sa crédibilité est mise en doute. Tout en étant responsable de ses actes, il souffre « d'un trouble narcissique sévère », a déclaré en audience le psychiatre Max Steller. Il « est toujours fondamentalement prêt à mentir si cela lui permet de se mettre en valeur ». Il avait notamment nié avoir « manipulé » à Oldenbourg, puis avoué une fois les faits irréfutablement prouvés."

Lapsus
Messages : 616
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Lapsus » 26 Oct 2019, 15:59

Et un(e) psy?

Si tu n'en as pas, cherches-en un qui s'y connaît en relations toxiques, il saura mieux te conseiller car il comprendra ta situation mieux qu'un autre.
En tout cas, ce que tu racontes ne me laisse pas trop de doutes que ton conjoint est PN mais ce n'est pas à nous de faire un constat "officiel".

Ça serait un bon premier pas pour briser ton isolement auprès de quelqu'un qui te croira.

Quant à ta mère, va la soigner et la soutenir autant que tu peux, en compagnie de ta fille. Ça vous ferait des moments hors de ta prison et tu pourrais parler avec ta mère, lui dire où tu en es. Même si elle est frustrée que tu y sois retournée elle va quand même t'entendre, non?

Courage! Demande à voir un(e) psy pour dépression, sans jamais dire que ton état diminue ta capacité à bien t'occuper de ta fille, mais tu peux dire que tu crains que ça le fasse.

Collecte des preuves des traitements que te fait subir ton conjoint (messages sur papier, emails, sms, enregistrements...), mais ne laisse jamais paraître ce que tu as compris ni ce que tu prépares, tu es trop fragile pour l'affronter en terrain découvert.

Courage!
Prudence n'est que l'euphémisme de peur.
Jules Renard

Lulu974
Messages : 3
Enregistré le : 26 Oct 2019, 05:37

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Lulu974 » 26 Oct 2019, 21:13

Tout d'abord merci pour votre soutien. Je suis allée voir une pedo-psychiatre pour ma fille il y a plusieurs mois à cause de soucis au niveau de son alimentation. Elle a très peu d'appétit, mange très peu de choses et veut que ce soit moi qui lui donne à manger...bref, la psy n'a pas trouvé de problème chez ma fille mais elle m'a proposé de me suivre parce qu'elle a tout de suite perçu que je ne respirais pas la joie de vivre, on va dire. Je l'ai vue plusieurs fois mais je ne me suis pas attardée sur mes problèmes avec mon compagnon à ce moment-là parce qu'il était dans une phase de "lune de miel". C'est le moins qu'on puisse dire puisqu'il m'avait même demandée en mariage durant cette période. Perchée sur mon petit nuage, je ne le soupçonnais pas d'un quelconque désordre psychique. Pourtant les crises étaient bien réelles mais elles étaient balayées par les paroles gentilles qui suivaient. Enfin bref, tout ça pour dire que j'ai fait comprendre à ma psy que tout irait mieux et que j'allais vivre le bonheur absolu. J'aimerais bien repartir la voir car elle me connait un peu mais j'ai peur qu'elle ne me croie pas non plus parce que mon compagnon s'est montré particulièrement aimable et bavard avec elle, tout en me demandant en sortant du cabinet pourquoi je lui avais fait perdre tout ce temps. Mais c'est tout de même une bonne idée le psy, maintenant que mon regard sur les choses a changé.
Je ne me sens pas encore à la hauteur cependant pour avouer à ma mère tout ce qui se passe chez moi. Je lui cache tout, je ne voudrais pas qu'elle se sente plus mal.

Lapsus
Messages : 616
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Lapsus » 26 Oct 2019, 23:39

Lulu974 a écrit :Tout d'abord merci pour votre soutien. Je suis allée voir une pedo-psychiatre pour ma fille il y a plusieurs mois à cause de soucis au niveau de son alimentation. Elle a très peu d'appétit, mange très peu de choses et veut que ce soit moi qui lui donne à manger...bref, la psy n'a pas trouvé de problème chez ma fille mais elle m'a proposé de me suivre parce qu'elle a tout de suite perçu que je ne respirais pas la joie de vivre, on va dire. Je l'ai vue plusieurs fois mais je ne me suis pas attardée sur mes problèmes avec mon compagnon à ce moment-là parce qu'il était dans une phase de "lune de miel". C'est le moins qu'on puisse dire puisqu'il m'avait même demandée en mariage durant cette période. Perchée sur mon petit nuage, je ne le soupçonnais pas d'un quelconque désordre psychique. Pourtant les crises étaient bien réelles mais elles étaient balayées par les paroles gentilles qui suivaient. Enfin bref, tout ça pour dire que j'ai fait comprendre à ma psy que tout irait mieux et que j'allais vivre le bonheur absolu. J'aimerais bien repartir la voir car elle me connait un peu mais j'ai peur qu'elle ne me croie pas non plus parce que mon compagnon s'est montré particulièrement aimable et bavard avec elle, tout en me demandant en sortant du cabinet pourquoi je lui avais fait perdre tout ce temps. Mais c'est tout de même une bonne idée le psy, maintenant que mon regard sur les choses a changé.
Je ne me sens pas encore à la hauteur cependant pour avouer à ma mère tout ce qui se passe chez moi. Je lui cache tout, je ne voudrais pas qu'elle se sente plus mal.

Lulu, tu as besoin d'un(e) psy pour toi (ta fille en bénéficiera indirectement), et de préférence quelqu'un qui s'y connaît en manipulation toxique. Il(elle) comprendrait immédiatement que le côté aimable et bavard de ton compagnon peut être un masque. Il sait aussi d'avance que le côté sombre d'un manipulateur s'exprime surtout dans l'intimité, sans témoin.
Ce n'est pas à toi de convaincre un psy, mais à lui de t'aider, alors facilite-toi la tâche, va voir le bon. Prétexte un retour de pensées dépressives pour en chercher un(e)? Peut-être que ta pédo-psy, ou une assistante sociale, pourrait t'en recommander un.

Contacter un organisme d'aide pour les victimes de violence conjugale (c'est ce que tu subis psychologiquement), serait aussi une bonne idée, il t'aiderait certainement à sortir de cette situation et te conseillerait au mieux sur tous les aspects légaux. N'hésite pas à utiliser toutes les ressources possibles.

Vas-y tranquillement avec ta mère. Commence par lui dire que tu regrettes de ne pas avoir quitté ton compagnon quand elle t'avait aidée? Que maintenant c'est pire qu'avant. Tu verras jusqu'où tu peux aller selon ses réactions.
Elle se sentirait sûrement mal que tu déballes tout d'un coup, mais elle serait tout aussi sûrement heureuse que tu sortes de ton enfer et que tu ailles mieux.

Vous êtes-vous mariés après sa demande? Sinon, a-t-il officiellement reconnu son enfant? Quel est votre statut civil?

Te rendre compte que ton compagnon est toxique et être venue te confier ici sont déjà de grands pas vers ta sortie du tunnel!
Il y a de l'espoir!

:29:
Prudence n'est que l'euphémisme de peur.
Jules Renard

Gypsy
Messages : 1984
Enregistré le : 23 Aoû 2019, 10:40

Un PN peut-il être un bon père?

Messagepar Gypsy » 26 Oct 2019, 23:43

Lulu, une maman ça comprend tout. Elle sera sûrement triste et en colère mais pas contre toi et tu auras un appuie solide lors de ton évasion ! Courage à toi. :39:
- NC depuis le 22/10/2019.


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : MSN [Bot] et 13 invités