Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Avatar de l’utilisateur
Marie006
Compte fermé
Messages : 1993
Enregistré le : 22 Nov 2015, 21:31

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar Marie006 » 07 Juin 2016, 21:34

Malheureusement, les files notre justice est dysfonctionellle à bien des égards. on préfère attendre un malheur plutôt que de le prévenir...

Violetta
Messages : 1811
Enregistré le : 17 Aoû 2015, 20:45

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar Violetta » 07 Juin 2016, 21:56

Je me dis aussi les juges n'ont pas eu de formation special PN.
Nat regarde le film mon Roi...

Avatar de l’utilisateur
MAX
Messages : 358
Enregistré le : 23 Avr 2016, 16:27

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar MAX » 07 Juin 2016, 22:05

Je confirme, en France la justice est très mal faite. Il faut qu'il arrive un drame pour qu'elle agisse. Même si l'on prévient avant, toujours la même réponse,on ne peut rien faire. Alors cela revient à dire démer.. toi en espérant qu'il n'y ait pas de drame, mais s'il y en a un on interviendra, mais comme toujours trop tard.... car il y a des drames irréversibles.

Avatar de l’utilisateur
Nat
Messages : 1472
Enregistré le : 15 Mar 2016, 14:35

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar Nat » 07 Juin 2016, 22:10

Oui, le film, je le verrai quand il sera dispo sur demande, je veux le voir chez moi et pas en salle. Et toi, écoute l'historie de Nathalie Barré entre-temps. C'est quand je vois des trucs du genre que je me dis : mais pourquoi envoyer les pauvres brebis direct chez le loup ?

Ça n'existe donc pas, les visites supervisées en France ??? Quand c'est vraiment hyper obligé qu'ils se «voient» (on se demande encore pourquoi, faudrait qu'ils aient envie de jouer avec un enfant, précisément de telle heure à telle heure, tel jour, mais bon, bref) ça n'existe pas des endroits où les parents laissent l'enfant à un tiers, dans un endroit neutre, les parents, eux, n'ont AUCUN contact, jamais, et l'enfant n'est JAMAIS seul avec le parent supervisé.

Me semble que ça tombe sous le sens, ces visites, j'ai peine à croire que ce n'est même pas une option ?

Sorry Yann pour «l'anecdote drôle» ;-)
Si vous traversez l'enfer, surtout continuez d'avancer (Churchill)

Aurélien
Messages : 224
Enregistré le : 12 Avr 2016, 16:05

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar Aurélien » 07 Juin 2016, 22:48

Bon alors, heuuu....
Je viens juste de me connecté, et j'ai lu les pavés que vous venez d'écrire, et mon premier reflex a été de regarder mon titre "anecdote drôle".
Et effectivement Nat, en regardant ton commentaire "Sorry Yann pour «l'anecdote drôle» ;-)", j'ai explosé de rire.

En même temps.... le thème du forum n'est pas en lien avec la kermesse de fin d'année...
« Tuez-le, il s’en fout. Humiliez-le, il en crève » Paul-Claude RACAMIER
Alors, humilions le par notre joie de vivre, qu'il ne connaîtra jamais.... :D

Avatar de l’utilisateur
Nat
Messages : 1472
Enregistré le : 15 Mar 2016, 14:35

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar Nat » 07 Juin 2016, 23:18

Yann !! Tu viens de me rendre la pareille, j'ai explosé de rire aussi 1 à 1 avec ta kermesse ;-)

J'ai beau aborder des thèmes hyper sérieux et avoir la larme à l'oeil scotchée à l'écran parfois, n'en demeure pas moins que l'humour, j'en ai à revendre. Et Dieux merci (au pluriel, si y'en a, je sais pas combien ils sont), c'est ni nerveux, ni un mécanisme de défense. C'est juste ce que c'est : de l'humour.
Si vous traversez l'enfer, surtout continuez d'avancer (Churchill)

Aurélien
Messages : 224
Enregistré le : 12 Avr 2016, 16:05

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar Aurélien » 08 Juin 2016, 14:26

Violetta a écrit :Bonjour Yann

Merci pour ton soutien aussi.
Ton histoire me retourne vraiment. Tant de vis brisées par un connard....ta famille mais aussi cette jeune femme avec son bébé. Ce genre d'individus ne mérite pas d'exister....

Je comprends ce sentiment ambigu que tu as à l'egard de ta femme. C'est comme si qu'elle avait atterri dans une secte. Je pense qu'elle va se rendre compte par elle-même mais cela va prendre du temps ou peut-être qu'elle realisera que PN est toxique pour les enfants.
Ce commentaire sur ton papa ne te laisse paq jouer est inacceptable.
J'espère que tu vois suffisamment tes enfants pour balancer le venin distillé.
Es-tu en garde alternée? L'envisages-tu?

J'imagine que tu dois prendre beaucoup sur toi. Je pense qu'il faut mettre à profit, toute cette rage pour reconstruire un cadre sain de ton côté, pour toi et surtout pour tes enfants.
Il faut contrecarrer cette manipulation.
Tu devrais tout noter sur un cahier, les réflexions et autres...

Tu sais ils se pensent au dessus des lois et de ce fait ils font des erreurs...

Tu es une personne bienveillante cela se sent. Tôt ou tard, les choses se révéleront mais cela peut prendre du temps.
Ne sois pas en attente.

Pour ma part, depuis que le pedo psy (qui a vu PN une dizaine de fois) m'a dit avec aplomb il ne l'aime pas et autrui n'existe pas pour lui...j'ai compris que cela va être à moi d'équilibrer cette enfant.

Cela me donne aussi de la force! Je veux voyager avec elle, lui montrer la beauté du monde, lui ouvrir l'esprit...






Tu as raison Violette, il y a mon histoire, mais il y a également celle de son ancienne compagne qu'il a quitté une semaine avant son accouchement.

Pendant 13 ans, elle a vécue sous son emprise, pour finir totalement dévitalisé et détruite. Elle a vécue un scénario qui est devenu banal sur ce forum, mais tellement sournois. L'emprise qu'il a exercé sur elle est tel, qu'aujourd'hui encore, elle lui trouve des excuses... Elle a du mal à ouvrir les yeux, et a admettre se qu'il s'est passé.

Elle a été écartée de tous ses amis, et a traversée 13 années se critiques, et de violence psychologique.
Il y a la fameuse anecdote que j'évoque souvent, celle des conflits qu'il provoquait volontairement en l'accablant de reproches et de critiques, et qui provoquait chez lui des pulsions sexuel. Une foie bien énervée, car la pauvre essayait de se défendre avec agressivité, il s'assaillait devant elle, et la regardait avec un sourire, l'invitant d'aller régler ça dans le lit pour se faire pardonner...

Un soir que javais passé avec lui, sa compagne rentrée elle d'une autre soirée. Quand elle est arrivée, il est devenu glacial, et lui demanda d'un ton menaçant, si elle avait passée la soirée avec des hommes, et combien.... Cela m'avait surpris, mais comme elle est devenue agressive en lui répondant, j'avais fini par me dire que c'est elle qui était malade.

Il l'a bien évidement trompée, et don une fois avec une femme enceinte. Il ne supportait pas les couples qui s'entendaient bien, il en était profondément jaloux, et visiblement, il n'en été pas à son premier couple qu'il avait réussi à déchirer. Il avait réussi a séduire la femme de ce couple d'amis qui était donc enceinte, et par la suite, le couple divorça. Je sais ce qu'il en est, mon couple subira le même sort.

Il l'harcela pour avoir un enfant avec elle malgré qu'elle ne soit pas prête, si bien qu'elle céda. Et une fois enceinte, il l’abandonna à une semaine de son accouchement. Pour toutes c'elles qui sont maman, je vous laisse imaginer ce que cela doit être. Dans la chambre d’accouchement, il prit l'enfant, comme une chose informe, et le laissa après dans les bras de sa mère, et en lui disant "tu sais je suis fatigué, je rentre me reposer." Imaginez la pauvre qui vient d'être larguée une semaine avant, et qui vient de se tapée un accouchement de se prendre ça dans la figure. Il ajouta juste après "je vais passer l'apréS-midi avec A.... (mon épouse). Le sous-entendu était, "je vais rejoindre ma maitresse."

Quand a l'enfant, il n'est qu'un objet avec lequel il se pavane. Il s'en sert pour attendrir mon épouse par exemple, pour lui montrer que lui serait un père idéal. Dans la réalité, cela ce passe naturellement autrement... Il ne veux pas donner plus de deux biberons par jour à son nourrisson de 6 mois car il dit "avoir autre chose à f....!". Pour calmer les pleures du nourrisson qui mourait de faim, il le shoote à la paracétamol... ça a finit devant une assistance sociale, don il a réussi à faire passé sa compagne pour une folle qui était incapable de occupée du petit.

etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc, etc........................................................................................

Bref !! on pourrais en parler pendant des heures...

Il a véritablement réussi à la rendre folle, ce qu'elle est devenue aujourd'hui. Et c'est de cette façon qu'il réussira à récupérer mon épouse, en passant pour une victime. Je suis tétanisé quand je vois ce qu'il va arrivé à ma femme, et je suis là, complètement impuissant à regarder faire.

Pour t'as fille, tu as raison, il n'y aura que toi pour lui trouver un cadre sain, et la meilleur éducation possible. C'est ce que je m'efforce de faire avec mes enfants. Je comprend maintenant quand ma Psy me disait qu'il faut que je reste droit, et fort, c'est une obligation à l'égard des enfants. C'est dure comme tu le sais, car ce que l'on nous demande de traverser est éprouvant psychologiquement. D'autant que l'on sais toi et moi, qu'il y aura une tentative de manipulation contre eux.
Oui je suis en garde alternée avec nos enfants. Si je pouvais, bien évidement je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour éviter le contact entre le PN et mes enfants, mais malheureusement je ne peu pas empêcher les petits de voir leur mère.
Ma psy m'a dit une chose qui est vrai, pour le moment le PN passe pour le papa cool envers mes enfants pour l’attendrir au mieux, mais une fois le divorce prononcé, il se délaissera de mes enfants, et là, mon fils qui est plus grand pourra comprendre. Peut être....

Tu as raison pour les lois, ils se croivent totalement supérieur, et depuis le début du divorce, mon épouse (orientée par son PN), a cumulée une quantité d'erreurs, et de contradiction. Par exemple, mon épouse a demandée au juge que l’échange des enfants se fasse via l'école, prétextant une violence de ma pare qui la contraint de ne plus me voir à son domicile, et ce avec attestations médical en lien avec mon agressivité supposée. Alors que je n'ai jamais bouger d'un poil. Et bien tien toi bien, une fois l'échange via l'école validée par le juge, elle m'envoi un mail le même jour, me demandant qu'en milieu de semaine, le parent qui n'a pas les enfants, puisse venir récupérer les petits au domicile de l'autre pour passer la soirée. Elle a exigée que je dépose chaque semaine les enfants chez elle "je veux que tu dépose les enfants chez moi, et pas ailleurs." :45: .... Tout es contradictoire.
En revanche, je prend mes précautions, car je n'exclu pas qu'ils cherchent volontairement à provoquer une altercation (ou même en l’inventant), pour que tout les deux portent plainte contre moi dans le cadre du divorce. Je prend mes précautions en enregistrant l’échange avec mon téléphone. Mais se qu'ils ne percutent pas, c'est qu'il ont exigés que je vienne chez elle, et cela pourrait se retourner contre eux où l'on pourrait y voir une volonté de créer un conflit.

Bref !!

Quand on dit pour le meilleur et pour le pire.... Le jour de notre mariage, mon épouse me disait que le pire était derrière nous....
« Tuez-le, il s’en fout. Humiliez-le, il en crève » Paul-Claude RACAMIER
Alors, humilions le par notre joie de vivre, qu'il ne connaîtra jamais.... :D

kamelia78
Messages : 88
Enregistré le : 15 Déc 2015, 18:12

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar kamelia78 » 08 Juin 2016, 17:41

Séparée depuis 9 mois de mon PN (qui est parti vivre chez sa maîtresse, je l'appelle mon ange gardien cette femme), quand je repense aux situations qu'il m'a fait fait vivre (21 de vie commune ) j'en rigole maintenant. Je suis comme spectatrice de mon passée. Je ne réagissais pas mais j'ai l'explication, j'étais complètement éteinte plus aucunes énergies.
Il m'a mis les nerfs en tout lieu.
Kamelia qui chiale en pleine brocante, à l’aéroport, à l'accouchement, dans les magasins, au camping, au club vacances, à mon travail ...
Comme nous habitons la même ville et qu'il manipule notre fils de 18 ans qui est en totale admiration devant lui. De temps en temps je regarde le portable de notre fils. Et la je rigole, alors ces deux couillons, sa nouvelle copine et lui mon appelle mon fils "Fils". Dans toutes les phrases envoyées par texto elle ou lui écrivent "fils" : exemple Bisous Fils etc.
Et mon ange gardien (sa nouvelle copine) est obligée de passer pas mon fils pour trouver mon ex PN qui n'est plus joignable en fin d’après midi sur son portable qui coupe pour être libre. Je me revois l'attendre l'attendre, déjeuner et dîner seule, lui écrire des messages sympa pour qu'il me réponde alors qu'il est 21 heures et qu'il n'est toujours pas rentrer et que je savais pas ou il était. et que je l'avais quasi pas vu de la journée.
J'ai des copines qui les croisent aux magasins , c'est elle qui paye et lui attend dehors. Il ne changera jamais.
La petite histoire du véto:
Notre chien de 15 ans était en fin de vie. Je trouve un veto un peu loin de chez nous pour des raisons économiques (alors que mon PN, il en avait du pognon a dépenser dans le jeu et l'alcool). Evidemment comme c'est moi qui est voulu le chien, c’était à moi de payer.
Ce jour la ca démarrait très très bien, il était à l'heure pour le départ.
Je lui indique mal la route sur le trajet, nous avons fait un détour d'a peine 5 minutes. Il explose de colère :" je perds mon temps avec toi, j'avance pas, je me demande ce que je fou avec toi". Je rappelle que le chien est en fin de vie, je suis levée depuis 4 heure du mat a cause de mon boulot. Je suis super crevée. Et que lui ne bossant pas aurait tout a fait pu gérer le rendez vous avec le chien. Aucune empathie. :42:
J'aurais du descendre de la voiture je le regrette de ne pas avoir pas réagis juste pleurer encore et encore.
Nous arrivons en avance au rv du véto !!!, vla qu'il s’arrête dans un café prendre un verre et faire un ptit jeu de pmu, pendant que j'attends avec le chien dans la voiture.
Nous arrivons dans la salle d'attente du véto, le véto nous dit qu'il aura du retard. Et vla que mon PN se met a stresser car il tombait un peu de neige."Mais faut qu'on parte la , on va rester coincer, je connais moi." Il faisait les 100 pas en râlant fort et en regardant à la fenêtre. On aurait dit un débile. Alors qu'en temps normal rien ne le stress. Il me faisait payer le fait d’être a ce rendez vous mais sans vouloir y être. Et au retour Monsieur s'est trompé de route, il a rallongé le trajet d'une demi heure avec des bouchons, je me marrais intérieurement.

Aurélien
Messages : 224
Enregistré le : 12 Avr 2016, 16:05

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar Aurélien » 08 Juin 2016, 19:52

Nat a écrit :Je vous lis et j'ai toujours la même question qui me vrille l'esprit : pourquoi laissez-vous vos enfants avoir des contact avec ceux que vous savez toxiques et pervers ? Vous faites tout pour les fuir, vous prémunir de leur venin et vous exposez des petits incapables de gérer ça et sans outils pour se protéger, être avec eux. Et vous tentez d'équilibrer et de faire contre-poids, de balancer tout ça.

C'est pas un reproche ou un jugement mais j'aimerais comprendre pourquoi vous quitter les pervers mais pas les enfants ? J'ai été enfant de pervers et comme beaucoup d'autres "ex-enfants" qui témoignent ici ou ailleurs, comme on aurait tellement voulu que le parent sain des deux nous protège, divorce du parent abuseur, fasse barrière et nous éloigne le plus loin possible d'eux ! On prie en silence bien souvent pour que ça s'arrête, ou on grandit bien amoché et c'est à nous, une fois en âge de pouvoir le faire, d'entamer le long et difficile processus de rupture-no contact-reconstruction. Pourquoi ne le faites-vous pas pour l'enfant ?

Je sais que je risque d'attirer des foudres, mais ne sortez pas vos bâtons, ça fait longtemps que je me pose la question et j'ai jamais osé la poser. Mais me semble que vous, Yann et Violetta, pourriez me donner une réponse sensée. Une réponse que vous pourriez donner à un enfant qui demande. Merci d'avance.



Bonsoir Nat,

C'est effectivement compliqué car on ne peut pas empêcher les enfants de voir leur père ou leur mère, et il faudrait une condamnation extrême pour empêcher un des parent d'obtenir la garde.
Même avec un parent reconnut malade, dans les trois quart des cas, c'est la garde alternée qui prime.

Dans mon cas, c'est le nouveau compagnon de mon épouse qui est toxique, et dans la mesure où elle a les enfants une semaine sur deux, ils seront confronter à lui, et je ne pourrai jamais empêcher mon épouse de faire sa vie avec lui.
Ce qui est horrible, c'est que mon épouse est devenue comme son PN, et a elle seul, elle est devenue une mère toxique. Ce qui veut dire que les enfants se retrouvent avec deux PN une semaine sur deux.

La seul solution, c'est de demander la garde exclusive des enfants contre leur mère, mais alors là..... D'autant plus que la plus jeune va avoir 4 ans, et ils ne la couperont jamais de leur mère.

Bien sur que j'aurai préférer écarter mes enfants, mais je ne peux rien faire. Encore moins prouver que ma femme est sous emprise. Comme on le sais tous, c'est IMPOSSIBLE !!

C'est très drôle ce que tu dis, car j'aurai voulu moi aussi être protéger. Ma mère était PN, et il n'y a pas encore si longtemps de ça, j'avais reproché violemment à mon père d'avoir été lâche et de ne pas avoir su nous protéger ma sœur et moi, d'autant plus qu'il avait obtenu la garde exclusive, ce qui était rare à l'époque pour un homme. Mais comme elle avait perdue le divorce, elle avait réussi pendant 10 ans à lui regagner sa confiance. Et ce qui n'est pas banal, c'est que c'est moi qui suis intervenu pour rompre cette relation toxique sur mon père. Sans même s'en rendre compte, elle avait réussi à l'exploiter et a se faire entretenir.... C'est ma future épouse, qui a réussie à m'ouvrir les yeux sur l'emprise qu'elle exerçait sur moi et mon père. Et quand elle m'a réveillée, je m'en suis pris à lui d'avoir était aussi crédule.

Je me rend compte aujourd'hui que c'est bien plus difficile que ça, car mon épouse est sous emprise à son tour, et je suis la bête a éliminer. Sans parler de la reconquérir, mais surtout de la sauver comme elle l'a fait avec moi; je suis partager entre être le plus bienveillant possible pour "peut être" lui ouvrir un jour les yeux, car le PN a tout fait pour que je m'en prend à elle; ou de carrément l'attaquer face à ses accusations sur moi pour prouver au enfants que j'aurai tout fais pour les épargner. Seulement je sais à 90% que si j’adopte ce comportement, le divorce va empirer, et avec à la fin le même résultat (voir pire), et avec aucune chance de faire revenir à elle leur mère. La moindre réaction hostile de ma part, peut plonger l'emprise sur plusieurs années supplémentaires. Tout es incertain en réalité. Je ne peux pas me permettre de dire au enfants que je les protèges car leur mère est folle (cela ferait trop plaisir au PN), car mon épouse n'est pas le problème, mais bien lui.

Je ne sais pas si la carte que je joue est la meilleur, mais déja je ne suis pas, et je ne me comporte pas comme il aimerais que je le fasse, se qui doit perturber inconsciemment mon épouse. Si je me comporte comme il le souhaiterait, il pourra à ce moment là lui dire "regarde, il en a après toi. C'est un malade !", et affectivement je lui donnerai raison. C'est exactement se qu'il fait avec son ex, et ses ex-beaux-parents. Ils les provoquent (en ne voulant pas rendre l'enfant par exemple), et après il démontre à mon épouse qu'il avait vécu avec une malade, et des beaux-parents dangereux. Et ça marche...

Donc oui, je ne sais pas ce qui sera le mieux. Comme toi aujourd'hui, je me pose la même question: comment protéger mes enfants au mieux ?!
J'ai rencontré deux psy spécialisées sur les PN, et aucune des deux mon conseiller d’attaquer pour protéger mes enfants. Ne pas me laisser marcher sur les pieds oui, mais pas d'attaquer.

Dis moi si il y a un conseil que tu pourrais me donner, car je suis à un stade où je ne sais pas vraiment ce qui serait le mieux.

;)
« Tuez-le, il s’en fout. Humiliez-le, il en crève » Paul-Claude RACAMIER
Alors, humilions le par notre joie de vivre, qu'il ne connaîtra jamais.... :D

Aurélien
Messages : 224
Enregistré le : 12 Avr 2016, 16:05

Un enfant dans un corps d'adulte, anecdote drôle...

Messagepar Aurélien » 08 Juin 2016, 20:34

kamelia78 a écrit :Séparée depuis 9 mois de mon PN (qui est parti vivre chez sa maîtresse, je l'appelle mon ange gardien cette femme), quand je repense aux situations qu'il m'a fait fait vivre (21 de vie commune ) j'en rigole maintenant. Je suis comme spectatrice de mon passée. Je ne réagissais pas mais j'ai l'explication, j'étais complètement éteinte plus aucunes énergies.
Il m'a mis les nerfs en tout lieu.
Kamelia qui chiale en pleine brocante, à l’aéroport, à l'accouchement, dans les magasins, au camping, au club vacances, à mon travail ...
Comme nous habitons la même ville et qu'il manipule notre fils de 18 ans qui est en totale admiration devant lui. De temps en temps je regarde le portable de notre fils. Et la je rigole, alors ces deux couillons, sa nouvelle copine et lui mon appelle mon fils "Fils". Dans toutes les phrases envoyées par texto elle ou lui écrivent "fils" : exemple Bisous Fils etc.
Et mon ange gardien (sa nouvelle copine) est obligée de passer pas mon fils pour trouver mon ex PN qui n'est plus joignable en fin d’après midi sur son portable qui coupe pour être libre. Je me revois l'attendre l'attendre, déjeuner et dîner seule, lui écrire des messages sympa pour qu'il me réponde alors qu'il est 21 heures et qu'il n'est toujours pas rentrer et que je savais pas ou il était. et que je l'avais quasi pas vu de la journée.
J'ai des copines qui les croisent aux magasins , c'est elle qui paye et lui attend dehors. Il ne changera jamais.
La petite histoire du véto:
Notre chien de 15 ans était en fin de vie. Je trouve un veto un peu loin de chez nous pour des raisons économiques (alors que mon PN, il en avait du pognon a dépenser dans le jeu et l'alcool). Evidemment comme c'est moi qui est voulu le chien, c’était à moi de payer.
Ce jour la ca démarrait très très bien, il était à l'heure pour le départ.
Je lui indique mal la route sur le trajet, nous avons fait un détour d'a peine 5 minutes. Il explose de colère :" je perds mon temps avec toi, j'avance pas, je me demande ce que je fou avec toi". Je rappelle que le chien est en fin de vie, je suis levée depuis 4 heure du mat a cause de mon boulot. Je suis super crevée. Et que lui ne bossant pas aurait tout a fait pu gérer le rendez vous avec le chien. Aucune empathie. :42:
J'aurais du descendre de la voiture je le regrette de ne pas avoir pas réagis juste pleurer encore et encore.
Nous arrivons en avance au rv du véto !!!, vla qu'il s’arrête dans un café prendre un verre et faire un ptit jeu de pmu, pendant que j'attends avec le chien dans la voiture.
Nous arrivons dans la salle d'attente du véto, le véto nous dit qu'il aura du retard. Et vla que mon PN se met a stresser car il tombait un peu de neige."Mais faut qu'on parte la , on va rester coincer, je connais moi." Il faisait les 100 pas en râlant fort et en regardant à la fenêtre. On aurait dit un débile. Alors qu'en temps normal rien ne le stress. Il me faisait payer le fait d’être a ce rendez vous mais sans vouloir y être. Et au retour Monsieur s'est trompé de route, il a rallongé le trajet d'une demi heure avec des bouchons, je me marrais intérieurement.



21 ans de vie commune ???!!!! Et bien je n'ose pas imaginer le réveille.... Il t'a détruite sur autant de temps, je comprend pourquoi tu pleurais à longueur de journée.
Se qui est incompréhensible pour tout le monde, et que l'on se demande à chaque fois, c'est pourquoi ne pas l'avoir quitté plutôt ? On souffre, on est malheureux, et on attend pour partir. On attend quoi ? Rien. Cela prouve bien ce phénomène d'emprise.

Qu'est ce qui t'as ouvert les yeux au bout de 21 ans ?
« Tuez-le, il s’en fout. Humiliez-le, il en crève » Paul-Claude RACAMIER
Alors, humilions le par notre joie de vivre, qu'il ne connaîtra jamais.... :D


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités