Silence post rupture

Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 4655
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Silence post rupture

Messagepar Buissonnière » 20 Juin 2019, 08:17

Sassa a écrit :Ben emprise je pense pas. Je dirais plutôt hypnose :lol:. Je ne faisais pas ce qu'il voulait, ne me suis pas investie à fond et ne me suis jamais excusée de quelque chose que j'ai pas fait par exemple, mais j'ai habité avec alors que je disais à ma copine que je ne voulais pas :shock:

Je me sentais totalement étouffée. Lui parlait tellement non stop, m'écrivait tellement non stop..pour rien et sans jamais prendre en compte ce que je disais ou juste pour m'embrouiller que je ne pouvais/voulais plus ne serait ce que "parler" avec lui. Ca m'épuisait, ça ne servait à rien, ça finissait par ses crises et j'étais totalement sur les rotules.
Je voulais juste que ça s'arrête, qu'il aille voir ailleurs, fasse ce qu'il veut mais qu'il me lâche, donc ça n'a été que du positif qu'il disparaisse de ma vie.

Moi le choc ça a été à la fin quand j'ai vu le mec qui hurle/pleure/ne me lâche pas à faire son désespéré et inventer n'importe quoi alors qu'il est avec la next, et qu'il me descend devant elle...jusque là je me disais il est psy genre borderline ou je ne sais quoi bien que je voulais arrêter quoiqu'il en soit.
Mais grâce à la next, j'ai compris toute l'histoire : qu'il avait fait pareil dès le début avec moi et son ex, et donc que tout n'a été que mensonges, qu'il ment à toutes + mon épuisement + les insultes gratuites et me rabaisser + ses crises + me harceler pour dire à la fin qu'il veut me tuer..+ me lécher les pieds par devant et me descendre par derrière + se plaindre non stop de tout alors qu'on ne lui fait rien + me dire qu'il en a rien a foutre de moi mais me poursuit + son harcèlement, menaces de suicide etc qu'il fait avec toutes + témoignage de la next et d'une ex plusieurs années avant moi qui dit "j'ai mis 2 ans à me débarrasser de ce mec" etc.. Le choc de voir ce qu'est ce type et encore je ne sais pas tout.

Donc là sortie d'hypnose, c'était l'enclume sur la tête et le brouillard total et j'ai des séquelles oui. De savoir que ce genre de personnes existe. Je suis étonnée quand on m'écoute, je suis étonnée de ne pas devoir me battre pour expliquer ce que je pense, je suis étonnée qu'on me comprenne tout de suite, qu'on retienne ce que je dis, je suis étonnée d'avoir des discussions normales... Je vois des PN partout. Beaucoup de mal à croire "aux couples". Et faire confiance à un mec je sais pas si j'y arriverai un jour..

Un vrai poison ambulant.
Je reconnais les traits de CONNO dans ta description

En revanche la chute est différente pour moi.
La relation avec lui m'a remise sur les rails en comprenant justement la personnalité très toxique de ma soeur et m'a fait accepter que la méchanceté gratuite existe pour elle même.
Du coup ça a supprimé ma culpabilité face a cette méchanceté gratuite sitôt que je l'ai détectée. J'ai compris que quand je disais à ma soeur d'aller se faire foutre (avec le sourire) et ce devant tout le monde j'avais raison :lol:
Je n'attends rien de personne pour éviter de m'ecraser et de me mettre sur le bas côté ou de m'auto saboter pour faire plaisir à contre coeur.
Même ma fille je l'envoie chier quand elle dépasse les bords des limites. Elle boude un temps mais finit par me revenir. Je préfère crever que de me rabaisser quand je sens de l'abus ou un manque de respect. Pourtant je l'aime à en mourir
Ma crainte qu'elle soit comme sa tante me fait monter dans les tours rapidement.
Mais non elle n'est pas PN. Elle est juste un brin pisse vinaigre :lol:

Quant à toi Sassa ne te ferme pas aux autres et fais toi confiance car maintenant tu as les outils de détection rapide. Laisser l'autre aller à la faute avant de réagir permet de lâcher prise :39:
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant

Avatar de l’utilisateur
Nala
Messages : 2023
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Silence post rupture

Messagepar Nala » 20 Juin 2019, 10:12

Buissonnière a écrit :Un vrai poison ambulant.
Je reconnais les traits de CONNO dans ta description

En revanche la chute est différente pour moi.
La relation avec lui m'a remise sur les rails en comprenant justement la personnalité très toxique de ma soeur et m'a fait accepter que la méchanceté gratuite existe pour elle même.
Du coup ça a supprimé ma culpabilité face a cette méchanceté gratuite sitôt que je l'ai détectée. J'ai compris que quand je disais à ma soeur d'aller se faire foutre (avec le sourire) et ce devant tout le monde j'avais raison :lol:
Je n'attends rien de personne pour éviter de m'ecraser et de me mettre sur le bas côté ou de m'auto saboter pour faire plaisir à contre coeur.
Même ma fille je l'envoie chier quand elle dépasse les bords des limites. Elle boude un temps mais finit par me revenir. Je préfère crever que de me rabaisser quand je sens de l'abus ou un manque de respect. Pourtant je l'aime à en mourir
Ma crainte qu'elle soit comme sa tante me fait monter dans les tours rapidement.
Mais non elle n'est pas PN. Elle est juste un brin pisse vinaigre :lol:

Quant à toi Sassa ne te ferme pas aux autres et fais toi confiance car maintenant tu as les outils de détection rapide. Laisser l'autre aller à la faute avant de réagir permet de lâcher prise :39:

Oui je suis d'accord. Ce que j'ai du mal justement à digérer, c'est que j'ai réagi. A chaque fois.
En partant, en verbalisant, en le sortant de ma vie, en lui riant au nez quand il sortait des énormités du genre "je t'ai sauvé quand je t'ai rencontré." là j'ai ris et dit "qu'est-ce que tu racontes j'avais le taf que je souhaitais et que j'ai mis des mois à trouver j'ai trouvé mon super appart alors que tu me disais que j'y arriverai pas, je suis au clair dans ma vie etc" et qu'il sort alors "oui c'est toi qui m'a sauvé j'aurais pas tenu sans toi blablabla..".

Je lui ai jeté des cafés à la tronche, je quittais la pièce, la maison, je ne rentrais pas dans ses conflits stériles et ses provocations, ensuite je dormais sur le canapé de plus en plus et je ne voulais plus qu'il me touche etc... Sauf qu'il me poursuivait, me bloquait en voiture, défoncait les portes, me retenait de force ou alors pleurait comme un désespéré en monologuant des heures. C'est son attitude à lui après mes réactions que j'ai pas su gérer.
Quand il me retenait je pétais les plombs, je hurlais et me débattais parce que je ne supportais plus de l'entendre pleurer et se victimiser, ni ses explications vaseuses, ni ses attaques gratuites, qu'il n'admette rien et en plus va dire ensuite que c'est lui qui est en dépression :shock:
Du commencement des problèmes avec L'ex jusqu'au dernier jour, donc environ 3 ans 1/2 il m'aura dit "il n'y a plus jamais rien eu avec mon ex c'est elle qui est tordue etc". À la next il a dit "j'ai recouché avec mon ex quand j'étais avec Sassa dans les débuts, 1 fois". LOL (les débuts = au moins après 8 mois apparemment et le 1 fois je n'y crois pas du tout ;)) et moi je voulais la vraie version donc tant qu'il ne me la donnait pas je ne m'investissais pas et en même temps plus la force de subir ses crises quand j'essayais d'arrêter et non plus la force de "discuter" des heures pour rien... Le flou intégral.

Et quand j'ai stoppé c'était le harcèlement pas agressif mais le mec désespéré, c'est pour ça aussi que j'ai pas réglé ça avec les flics... Ils ne m'auraient pas pris au sérieux. "le pauvre il est juste triste de s'être fait jeté".

Ce que j'ai du mal aussi c'est qu'il se soit servi de son père que j'aimais beaucoup et qu'il me disait être réciproque, il s'est servi de ça et sans ça j'aurais pas lâché, je ne retournais pas vers lui, j'avais déjà lâché sans problème des histoires où je ne me sentais pas respectée j'aurais gagné 2 ans... mais je n'aurais pas découvert ce qu'il est.

En gros moi ce que j'ai appris, c'est que un mec qui pleure "pour toi" et s'acharne à continuer l'histoire avec toi ou en fait beaucoup pour te récupérer n'est pas obligatoirement un mec qui t'aime, qui tient à toi ou qui veut ton bien....

Merveilleuse Alice a écrit :C'est comme si je n'arrivais pas vraiment à assumer mon sentiment de libération. Culpabilité quand tu nous tiens !

Ici c'est plutôt "pourquoi cet acharnement pour en arriver là ?" "tout ça pour ça ?" puis impression d'histoire irréelle "pourquoi me dire qu'il 'en a rien a foutre de moi et ensuite me harceler ?" "pourquoi ces crises alors que je ne lui ai rien fait" pourquoi c'est lui qui veut me tuer alors que c'est lui qui a pourri ma vie ??? "et comme tu disais plus haut (dédicace à Christophe Maë) : pourquoi moi j'ai pas eu droit au bonheur (il est où le bonheur, il est où ?) mais le fait qu'il fasse des copier/coller de cette histoire depuis plusieurs années (et certainement son mariage aussi donc depuis toujours en fait) m'a aidé à y voir clair....
Ne plus avoir peur de la solitude, du regard des autres et de leur jugement, c'est ne plus laisser la moindre prise au pervers. Et sans prise, pas d'emprise. :64:

lolloo61
Messages : 1285
Enregistré le : 27 Aoû 2018, 11:43

Silence post rupture

Messagepar lolloo61 » 20 Juin 2019, 16:33

SASSA je pense tellement comme toi, j'ai vecu les choses comme toi, ton histoire ressemble tellement a la mienne.. c'est incroyable.

Il faut arreter de se poser les questions pourquoi??? Ils sont malade ces gens, point. On a de la chance de s'en etre libérée.. Je pense a toute ces femmes coincé dans des relations avec des cinglés, je pense a ma maman en couple avec mon père alcoolique, violent, mechant, elle a ggaché sa vie..

Moi je suis en train de me libérée, et oui c'est injuste mais tout arrive pour une raison. t'as l'air d'etre une super nana sassaa, tu rencontreras un homme qui te merite.
et au pire on est bien seule non?? Je veux plus que mon bohneur depende de quelqu'un.. Je vais etre heureuse seule et je rencontrerai le vrai amour j'en suis sur.

Et je dis ca alors que je vais mal, que je viens d'apprendre pour sa nana. Mais vu sa reaction de me bloquer je vois qu'il s'en fou, qu'il veut juste continuer a me faire du mal..

bref, je voulais savoir sassa si il était revenu ton ex?? et depuis combien de temps tu as plus de contact

Avatar de l’utilisateur
Nala
Messages : 2023
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Silence post rupture

Messagepar Nala » 20 Juin 2019, 17:57

Merci Lolloo :39:
Oui y'a des similitudes.. Et oui les questions ça sert à rien y'a pas de réponse et il n'y en aura jamais, faut juste lâcher prise et avancer.

Tu es aussi une nana au top Lolloo, et ne laisse jamais un malade de leur espèce te faire croire le contraire.

Il revenait les 5 derniers mois alors que je l'avais mis dehors. Ensuite il y a eu l'histoire avec sa next et depuis ça plus rien de rien, donc depuis 1 an :).
Ne plus avoir peur de la solitude, du regard des autres et de leur jugement, c'est ne plus laisser la moindre prise au pervers. Et sans prise, pas d'emprise. :64:

Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 4655
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Silence post rupture

Messagepar Buissonnière » 20 Juin 2019, 22:28

Sassa a écrit :
Buissonnière a écrit :Un vrai poison ambulant.
Je reconnais les traits de CONNO dans ta description

En revanche la chute est différente pour moi.
La relation avec lui m'a remise sur les rails en comprenant justement la personnalité très toxique de ma soeur et m'a fait accepter que la méchanceté gratuite existe pour elle même.
Du coup ça a supprimé ma culpabilité face a cette méchanceté gratuite sitôt que je l'ai détectée. J'ai compris que quand je disais à ma soeur d'aller se faire foutre (avec le sourire) et ce devant tout le monde j'avais raison :lol:
Je n'attends rien de personne pour éviter de m'ecraser et de me mettre sur le bas côté ou de m'auto saboter pour faire plaisir à contre coeur.
Même ma fille je l'envoie chier quand elle dépasse les bords des limites. Elle boude un temps mais finit par me revenir. Je préfère crever que de me rabaisser quand je sens de l'abus ou un manque de respect. Pourtant je l'aime à en mourir
Ma crainte qu'elle soit comme sa tante me fait monter dans les tours rapidement.
Mais non elle n'est pas PN. Elle est juste un brin pisse vinaigre :lol:

Quant à toi Sassa ne te ferme pas aux autres et fais toi confiance car maintenant tu as les outils de détection rapide. Laisser l'autre aller à la faute avant de réagir permet de lâcher prise :39:

Oui je suis d'accord. Ce que j'ai du mal justement à digérer, c'est que j'ai réagi. A chaque fois.
En partant, en verbalisant, en le sortant de ma vie, en lui riant au nez quand il sortait des énormités du genre "je t'ai sauvé quand je t'ai rencontré." là j'ai ris et dit "qu'est-ce que tu racontes j'avais le taf que je souhaitais et que j'ai mis des mois à trouver j'ai trouvé mon super appart alors que tu me disais que j'y arriverai pas, je suis au clair dans ma vie etc" et qu'il sort alors "oui c'est toi qui m'a sauvé j'aurais pas tenu sans toi blablabla..".

Je lui ai jeté des cafés à la tronche, je quittais la pièce, la maison, je ne rentrais pas dans ses conflits stériles et ses provocations, ensuite je dormais sur le canapé de plus en plus et je ne voulais plus qu'il me touche etc... Sauf qu'il me poursuivait, me bloquait en voiture, défoncait les portes, me retenait de force ou alors pleurait comme un désespéré en monologuant des heures. C'est son attitude à lui après mes réactions que j'ai pas su gérer.
Quand il me retenait je pétais les plombs, je hurlais et me débattais parce que je ne supportais plus de l'entendre pleurer et se victimiser, ni ses explications vaseuses, ni ses attaques gratuites, qu'il n'admette rien et en plus va dire ensuite que c'est lui qui est en dépression :shock:
Du commencement des problèmes avec L'ex jusqu'au dernier jour, donc environ 3 ans 1/2 il m'aura dit "il n'y a plus jamais rien eu avec mon ex c'est elle qui est tordue etc". À la next il a dit "j'ai recouché avec mon ex quand j'étais avec Sassa dans les débuts, 1 fois". LOL (les débuts = au moins après 8 mois apparemment et le 1 fois je n'y crois pas du tout ;)) et moi je voulais la vraie version donc tant qu'il ne me la donnait pas je ne m'investissais pas et en même temps plus la force de subir ses crises quand j'essayais d'arrêter et non plus la force de "discuter" des heures pour rien... Le flou intégral.

Et quand j'ai stoppé c'était le harcèlement pas agressif mais le mec désespéré, c'est pour ça aussi que j'ai pas réglé ça avec les flics... Ils ne m'auraient pas pris au sérieux. "le pauvre il est juste triste de s'être fait jeté".

Ce que j'ai du mal aussi c'est qu'il se soit servi de son père que j'aimais beaucoup et qu'il me disait être réciproque, il s'est servi de ça et sans ça j'aurais pas lâché, je ne retournais pas vers lui, j'avais déjà lâché sans problème des histoires où je ne me sentais pas respectée j'aurais gagné 2 ans... mais je n'aurais pas découvert ce qu'il est.

En gros moi ce que j'ai appris, c'est que un mec qui pleure "pour toi" et s'acharne à continuer l'histoire avec toi ou en fait beaucoup pour te récupérer n'est pas obligatoirement un mec qui t'aime, qui tient à toi ou qui veut ton bien....

Merveilleuse Alice a écrit :C'est comme si je n'arrivais pas vraiment à assumer mon sentiment de libération. Culpabilité quand tu nous tiens !

Ici c'est plutôt "pourquoi cet acharnement pour en arriver là ?" "tout ça pour ça ?" puis impression d'histoire irréelle "pourquoi me dire qu'il 'en a rien a foutre de moi et ensuite me harceler ?" "pourquoi ces crises alors que je ne lui ai rien fait" pourquoi c'est lui qui veut me tuer alors que c'est lui qui a pourri ma vie ??? "et comme tu disais plus haut (dédicace à Christophe Maë) : pourquoi moi j'ai pas eu droit au bonheur (il est où le bonheur, il est où ?) mais le fait qu'il fasse des copier/coller de cette histoire depuis plusieurs années (et certainement son mariage aussi donc depuis toujours en fait) m'a aidé à y voir clair....

J'avais moi aussi très mal réagi. Mais quand on ne comprend pas, plongé dans l'ignorance on ne réagit pas comme on le devrait. Et puis la violence, les crises, la peur de recevoir un mauvais coup, la crainte que les enfants soient témoins et souffrent de cette ambiance infecte nous placent dans la position de la soumission pour avoir la paix.
Rien que pour ça je ne pardonne pas
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant

Avatar de l’utilisateur
Nala
Messages : 2023
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Silence post rupture

Messagepar Nala » 20 Juin 2019, 22:50

Buissonnière a écrit :J'avais moi aussi très mal réagi. Mais quand on ne comprend pas, plongé dans l'ignorance on ne réagit pas comme on le devrait. Et puis la violence, les crises, la peur de recevoir un mauvais coup, la crainte que les enfants soient témoins et souffrent de cette ambiance infecte nous placent dans la position de la soumission pour avoir la paix.
Rien que pour ça je ne pardonne pas

Oui c'est pour ça que je dis toujours qu'on ne peut pas se définir sur ces réactions face à ce genre de tarés..
Et je ne m'en veux pas dit tout et j'aurais fait même pire si j'avais su plus de choses... :6:
J'ai pollué le fil désolée :9:, merci Buissonnière pour ton écoute et tes retours :39:
Ne plus avoir peur de la solitude, du regard des autres et de leur jugement, c'est ne plus laisser la moindre prise au pervers. Et sans prise, pas d'emprise. :64:


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yenemu et 14 invités