Retour

Profil supprimé
Messages : 982
Enregistré le : 18 Jan 2019, 13:15

Retour

Messagepar Profil supprimé » 23 Jan 2019, 23:20

Luciole14 a écrit :La blague ....c'est drôle venant d'un PN car le vrai amour c'est l amour inconditionnel mais il ne connaît même pas ...il a bien apris sa leçon

Ou une façon de dire je t aime d un amour inconditionnel donc en retour tu dois m aimer de la même façon et accepter " sans condition" tout ce que je fais , même les tromperies...
Mais bien sûr.... :42:


Exactement je n avais pas vu les choses comme ça
Je pensais qu'il te disait " tout est dit je n ai plus rien à te prouver de mon amour "

Dommage que personne n ait pu répondre à nos interrogations

Jessaie02
Messages : 9835
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Retour

Messagepar Jessaie02 » 24 Jan 2019, 06:46

Ouais je crois que c'est pour ça que j'ai du mal a décrocher et que je crève de l'intérieur
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire.

Jessaie02
Messages : 9835
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Retour

Messagepar Jessaie02 » 24 Jan 2019, 06:56

Ouais je crois que c'est pour ça que j'ai du mal a décrocher et que je crève de l'intérieur [quote="Jessaie02"]Ouais je crois que c'est pour ça que j'ai du mal a décrocher et que je crève de l'intérieur[/quote]

J'avais des bouquets de fleur au taf toutes les semaines
C'est moi qui lui ai dit d'arrêter et de garder son frics.
Beaucoup d'envoi de chanson.. beaucoup de message..
Enfin bref :42:
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire.

Jessaie02
Messages : 9835
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Retour

Messagepar Jessaie02 » 24 Jan 2019, 07:48

NewStart a écrit :Bonne question Luciole

Je n'ai pas eu le droit à ce genre de comédie qu'il va mourir et se suicider et des rafales d'amour pourtant je n'étais pas au bord du gouffre ou dépressive quand ça c'est fini ....il a très vite renoncé. ....je pensais qu'ils aimaient détruire

Plus je le côtoyait plus j avais la niak dans ma vie
Il m a fait reprendre le sport.
M'a aidé à arrêter de fumer.
Je suis devenue régulière au travail.
Il m a donné des ailes pr me sortir de ma période de fragilité
Es ce que ça lui a déplu ?
Il a eu un drôle d'effets de battante sur moi avec le temps

Mon PN m a avoué ne pas avoir confiance en lui et il a un regard vide mais surtout triste.
J'avoue qu'il me faisait de la peine.

Sommes nous de mauvaises proies...on le nourrissait pas assez. ..ils avaient tjrs la dalle. ? Mdr

On m'a dit qu'il yavait des PN différents avec des degrés différent. ...es ce la réponse ?






Je te comprend aussi car grace a lui AU DEBUT j'ai repris confiance en moi. J'ai repris le sport j'ai perdu énormément de kilo, motivé pour lui plaire aussi sûrement, j'ai pu me lacher, j'avais l'impression de vivre a nouveau, de croquer la vie a pleine dent, j'ai décroché mon CDI
Ya des choses incompréhensibles dans leur fonctionnement
Le problème c'est qu on pense souvent a tous ces points positifs
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire.

Jessaie02
Messages : 9835
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Retour

Messagepar Jessaie02 » 24 Jan 2019, 09:06

Luciole14 a écrit :
Jessaie02 a écrit :

Jessaie un vrai lover le tien !



Ouais je crois que c'est pour ça que j'ai du mal a décrocher et que je crève de l'intérieur
J'avais des bouquets de fleur au taf toutes les semaines
C'est moi qui lui ai dit d'arrêter et de garder son frics.
Beaucoup d'envoi de chanson.. beaucoup de message..
Enfin bref :42:
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire.

Invité
Messages : 1891
Enregistré le : 15 Oct 2018, 18:09

Retour

Messagepar Invité » 24 Jan 2019, 10:08

Ouais je crois que c'est pour ça que j'ai du mal a décrocher et que je crève de l'intérieur

Tous les spécialistes le disent : quand c'est trop beau pour être vrai, c'est que ce n'est pas vrai.
PN me le disait aussi pas mal : "On dirait que tu trouves que c'est trop beau pour être vrai, et tu viens semer la zizanie". Je dérangeais sa construction...

Avatar de l’utilisateur
heidi
Messages : 331
Enregistré le : 18 Oct 2018, 15:54

Retour

Messagepar heidi » 24 Jan 2019, 11:20

NewStart a écrit :
Luciole14 a écrit :Ou peut être au fur et à mesure des relations, se rendent ils compte qu ils ont un réel problème. Comme une sorte de fatalisme.. alors ils se replient sur eux mêmes.. pour ne pas faire davantage de mal.
Ça n est qu une hypothèse , d autres sont les bienvenues :29:
On a eu le même type de PN Newstart. Je n ai jamais eu non plus de déclarations enflammées et exagérées et pourtant les mots me paraissaient aussi beaux.
Simples, mais jamais de trop...



Tu as peut être raison ...je ne sais pas en fait
C'est bizarre que d'autre ont des discours d'amour et de suicide pr l emprise et d autres non.


Par exemple je ne sais pas sI le mien était conscient mais il me disait " cest moi le problème dans les relations. ...je suis compliqué. ..jai un pb avec les femmes "
Il ne vendait jamais de rêve sur le grand amour
Il me disait ne pas y croire mais s attacher à la femme ( biensur c'est faux )

Je lui avais rétorqué " non tu ne t attaches pas tu ne peux pas " pr moi il n'était juste que narcissique.

Ma thérapeute pensait au début au trouble de la personnalité narcissique sauf qu'à force de lui relater des faits....elle m'a dit qu'il avait de la perversion.

Mon PN était conscient de sa souffrance intérieur mais n'a jamais voulu l'affronter.

Il me disait des fois " j'ai peur d'être Fou ou tomber dans la Folie "


Newstart, je retrouve beaucoup "mon PN" dans le portrait que tu fais du tien, et dans tes questionnements.

Des phrases qui montrent qu'il est conscient qu'il est différent (je n'ai pas la même notion du temps que toi), des efforts pour s'adapter, pour essayer de comprendre ce que j'attendais de lui.

Je repense à une forme de dévouement qu'il avait parfois, qui à la réflexion n'était pas une manifestation d'empathie pour moi, mais plutôt une attitude presque servile. Ou une forme d'obéissance, un peu enfantine. Il décrivait la femme idéale comme une femme directive, affirmée, il aspirait à ce que j'impose ma volonté.

Sinon il exprimait également sa souffrance, sa peur de la folie : il m'a dit entendre des "voix", ou plutôt des bruits lorsqu'il était sur le point de s'endormir, et qu'il prenait pour des esprits, des revenants qui venaient le harceler. Une autre fois c'était une voix qui le traitait de méchant, de pourri, et qui l'avait effrayé.

Je n'arrive pas à le détester, je le plains pour tout ça.

Il tente un retour en ce moment. Dans les quelques échanges que nous avons eus (quelques sms, téléphone) ses dénis, son narcissisme fou, le fait qu'il me prend pour un objet me saute aux yeux. Cela m'a confortée dans l'idée qu'il a des mécanismes PN, et m'a poussée à refuser sa proposition de nous revoir.

Mais dans le même temps j'ai envie d'aborder avec lui la question de sa "différence", de lui dire que je "comprends"'. Mon psy m'a dit que je n'avais aucune chance d'être entendue par lui, mais que si j'en avais besoin, le faire pourrait présenter un intérêt pour moi-même.

Dzave
Messages : 2021
Enregistré le : 17 Aoû 2018, 11:49

Retour

Messagepar Dzave » 24 Jan 2019, 11:48

heidi a écrit :Je n'arrive pas à le détester, je le plains pour tout ça.


Heidi, une réflexion par rapport à cette phrase, en lien avec ma propre histoire. Que représente ta relation avec PN ? Est-elle selon toi un traumatisme d'enfance que tu rejoues ? Si ma mémoire est bonne, nous sommes dans le même cas, PN a joué le rôle de notre mère, dans la maltraitance que nous avons "cherché" à reproduire. Est-ce que cette phrase ne s'adresse donc pas en réalité à ta mère, prenant en compte la justification que tu as trouvé pour la maltraitance que tu subissais (c'est involontaire, elle souffre mais au fond elle m'aime, je l'aime donc j'accepte, je subis, c'est elle qui est à plaindre, c'est elle la victime).

J'ajouterais que PN se place facilement en position de victime, il se déresponsabilise ainsi, et par là même réveille en nous un sentiment de culpabilité. Cela fait aussi partie de la manipulation. Ne plus le considérer comme une victime (de son enfance, de lui même), mais comme un adulte responsable de ce qu'il fait, c'est donc non seulement sortir de la manipulation, mais aussi le respecter tel qu'il est, à mon sens. En maternant la victime que l'on voit en lui, on l'infantilise, on assume à sa place, et on ne l'aide pas du tout. PN n'est pas plus une victime que toi ou moi. S'il arrivait à le réaliser, alors il pourrait se sauver lui-même. Ne pas cautionner est la seule chose que nous pouvons faire pour lui, et pour nous.
On ne peut voir la lumière sans l'ombre, on ne peut percevoir le silence sans le bruit, on ne peut atteindre la sagesse sans la folie. Carl Gustav Jung

Avatar de l’utilisateur
marieja
Messages : 874
Enregistré le : 05 Juin 2017, 23:02

Retour

Messagepar marieja » 24 Jan 2019, 12:22

Je me retrouve completement dans ce que vous ecrivez Heidei et Dzave.

J ai rejoué aussi le traumatisme de l enfance, en début de thérapie je pensais mon père qui était le "gros méchant" (il l était oui et c etait visible), mais en réalité c est ma mère, mais c est tellement détournée tout ca, tu l as bien expliqué Dzave.
La mienne m aimait mais ne me marquait aucun intérêt, ni démontrait l affection, étant prise elle même dans ses propres souffrances mentales et physiques,
Mais c était "invisible" je ne percevais que ma pauvre maman a plaindre..... Apres plus âgée, j avais une colere rentrée, impossible de la "dire", je ne pouvais pas être "méchante" avec cette maman si faible. Jee lui en ai toujours voulu mais jamais rien dit.
Avec PN pas de soucis, lui il a les épaules et ses attitudes m ont poussées a enfin sortir cette colere, et la thérapie a beaucoup aidé aussi.

Merrci Dzave et Heidi :3:

Jessaie02
Messages : 9835
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Retour

Messagepar Jessaie02 » 24 Jan 2019, 12:29

heyssvi a écrit :
Ouais je crois que c'est pour ça que j'ai du mal a décrocher et que je crève de l'intérieur

Tous les spécialistes le disent : quand c'est trop beau pour être vrai, c'est que ce n'est pas vrai.
PN me le disait aussi pas mal : "On dirait que tu trouves que c'est trop beau pour être vrai, et tu viens semer la zizanie". Je dérangeais sa construction...



J'avoue que vu de loin c'était beaucoup trop parfait.
Comme le " je ne t'ai jamais oublié pendant ces 25 ans"
Quand tu es dedans tu es aveugle...
Quand tu prends du recul tu te rends compte que ce n'est pas plausible !!!
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire.


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités