Retour du Pn le retour encore

Anonyma
Messages : 49
Enregistré le : 07 Déc 2019, 22:51

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Anonyma » 25 Déc 2019, 17:07

J'ajoute un sujet ici aussi, parce que au delà de cette impression d'être fichue sur tout, il est revenu, par la petite porte, encore ((3e retour): les sms
Je l'avais bloqué de partout, sauf sms, j'ai pas pu, comme un doute encore, je voulais qu'il essais, voir de quoi il était capable, comme si les preuves ne me suffisaient jamais.. par manque étrange.
il a du se dire "je perd le contrôle cette fois, j'ai plus accès à rien, ça ne va pas du tout", je l'ai bloqué par sms.. mais du coup maintenant c'est le retour des phases de manque/ révélation/manque/révélation.. sociopathe/il est gentil/sociopathe/il est gentil.. C'était affreux/ce moment me manque/ sa tendresse me manque/il est horrible..
Parfois je me surprend à attendre qu'il essais par mail (je l'ai bloqué, mais ça arrivera dans les spam) alors que je ne lui répondrai pas.. mais parce que je ressens un manque.. je suis de nouveau larguée.
Je souffre du fait de me dire : je ne le reverrai jamais, c'est totalement finis.. je peux pas le débloquer, je ne reverrai jamais son visage.
Puis après j'ai des phases de lucidité ou je me rappel des horreurs dites, des chauds froids et des abandons puis retours relationnels, des insultes sous couvert d'humours et autres humiliations..
J'ai l'impression d'avoir eu affaire à deux personnes, d'être encore amoureuses de son coté gentil humain sensible, et d'essayer de me protéger de son coté empoisonné.. je n'arrive pas à me dire que ces deux personnes, c''est lui avec un masque.
Plutôt mourir debout, que vivre à genoux.

Stemcevi
Messages : 5
Enregistré le : 26 Déc 2019, 04:10

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Stemcevi » 26 Déc 2019, 05:08

Coucou,
Je suis dans la même phase que toi. C'est la troisième fois que j'essaie de le sortir de ma vie au grand damne de mon entourage qui ne comprend pas que je puisse rester, qu'il puisse autant me manquer. Je lui ai dit STOP lundi au téléphone pour la troisième fois en quelques mois. On habitait ensemble mais il ne supportait plus ma fille, elle portait le poids de sa haine des autres, ceux qui sont importants pour moi. Du coup, on ne se voyait plus qu'une semaine sur deux. Il a essayé de revenir à plein temps en me faisant culpabiliser mais j'ai tenu le coup.
Pendant qu'on ne vit pas ensemble, il ne me raconte rien de ce qu'il fait et me questionne sur moi, faisant de petits commentaires au passage. Il n'entre quasiment pas en contact avec moi. Lundi il m'appelle, distille quelques infos et veut rapidement raccrocher genre ben dis donc on a plus grand chose à se dire. Là, je lui dis qu'il me manque, il répond froidement « mais j'étais là la semaine dernière...et en pratique ce n'est pas si génial que ça.» Je fonds en larmes en lui disant qu'il me manque vraiment et là il me dit «bon, tu ne dois pas être bien et ça n'a rien à voir avec moi, je vais raccrocher. Ne me tiens pas responsable de ton malheur, tu étais déjà comme ça avant de me connaître» . Il me rend folle, réellement folle.
Je pique des crises de colère devant les injustices qu'il raconte et là il me dit «mais je suis très calme moi, on peut parler tranquillement ?» Du coup, je lui ai demandé pourquoi il restait avec moi. Il n'a pas su quoi répondre et je l'ai envoyé promener.
Je me sens mal de lui laisser encore une place dans ma vie pourtant j'ai mal au ventre de ce manque. Rien n'a de sens sans lui, je n'ai plus goût à rien.

Ma meilleure amie me dit que ce n'est pas lui qui me manque mais le peu d'attention qu'il jouait envers moi.
Personne n'arrive à me raisonner, ça ne tient que quelques minutes au mieux.
J'ai bloqué son numéro mais j'ai toutes ses affaires chez moi. J'ai envie qu'il me contacte mais il me fait porter le rôle de la manipulatrice et applique le NC. Projection quand tu nous tiens.
Je ne dors plus la nuit. Bref, pour une fois je voudrais que le temps passe.
Comme toi, j'alterne les phases : il n'y peut rien, on va y arriver. Il m'aime et me le montre, non ce n'est qu'un masque....c'est épuisant mais on va y arriver et tout cet amour qu'on a à donner, on le donnera à qqn de bien.
Courage à nous tous !

Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 4059
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Buissonnière » 26 Déc 2019, 09:08

Coucou,
Ne vous inquietez pas. Une fois qu'on a compris leur structure mentale et le vide de leur monde on s'en éloigne plus facilement

Comme toi Stemcevi, le conno avait pris mon fils en grippe ce qui pour moi était inimaginable tant cet enfant est (etait car il a bien grandi et mûri depuis) adorable.
Quand je m'en étais aperçue, les détails de mon départ étaient déjà "bouclés"

J'ai eu le même vécu que toi, 1 an en ménage puis on ne se voyait que tous les 15 jours. Je me rendais compte qu'il n'avait aucune conversation et si je ne parlais pas on n'avait rien à se dire
Problème : je sortais et j'avais une vie sans lui mais je ne pouvais rien raconter (trop jaloux) alors je mentais, je mentais, je mentais.
Idem pour les projets, je ne lui en parlais, il est trop négatif.

Des fois il parlait de ses sorties dans des conversations clairsemées pensant que je n'allais pas les intercepter, alors je faisais des copies écran. Puis je lui avouais que j'ai été voir par exemple, Sting en concert avec mes potes et de lui envoyer des micros films de ma soirée. Là coup de théâtre et rage contre moi, alors je lui envoyais mes copies d'ecran. Du coup il fermait son claque merde.
Tout était caché aussi bien de son côté que du mien
Est-ce ça une relation ?
Non :44:

Puis médisant au possible. Un jour il me dit qu'une relation commune disait à tout le monde que je faisais des injections. Problème j'étais fâchée avec cette personne, alors difficile de savoir si c'était vrai.
Puis un beau jour elle me contacte pour me faire un reproche sur une organisation de co-voiturage. J'en ai profité pour lui demander pourquoi elle diffuse cette intox ? Elle me jure que pas du tout. Sur une photo elle avait lancé au conno que je ne fais pas mon âge et que la différence passait inaperçue, et lui de répondre que je suis accroc aux injections, ce qui dans le monde de la protection animale est un outrage, un non sens, une trahison (rapport aux tests sur les animaux de labo dont les chiens).

Vous nuire c'est leur came en plus d'un penchant pour le shit et l'alcool.
De sombres merdes, rien de moins !
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant

Stemcevi
Messages : 5
Enregistré le : 26 Déc 2019, 04:10

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Stemcevi » 26 Déc 2019, 09:48

Coucou Buissonnière,
Merci pour ton témoignage, c'est incroyable de lire tes mots que j'aurai pu écrire ! Notre système n'était en place que depuis 2 mois. Mais c'était exactement ça, je ne pouvais rien lui dire de mes sorties ou projets et il ne me disait rien non plus. Chaque sortie évoquée avec mes enfants (j'ai un grand fils qui ne vit plus avec moi) donnait des réponses du genre : non, je n'ai rien fait de spécial, je n'ai pas été au bowling, ni au marché de Noël comme toi.
Et pareil, je ne savais plus quoi lui dire. Je me rends compte qu'il est d'un vide abyssale et dire qu'il me dit que je n'ai aucune personnalité.
Lorsqu'il revenait le vendredi soir, quand ma fille n'était plus là, il était affreux, regardait si j'avais bougé nos photos, observait le contenu du frigo. Je le voyais jeter ses yeux partout. J'appréhendais de plus en plus son retour et me sentais mal de lui permettre d'entrer dans mon monde. Tout ce négatif après le départ de ma pepette qui est un soleil !
Ses affaires sont encore toutes là, je vais faire un grand ménage et racheter ce qui me manque. Je crains qu'il vienne un jour accompagné de sa famille complice et qu'il décide de tout ce qu'il peut emmener.
Il faut que je prenne les devants pour mon estime de moi.
Je lui ai envoyé un message très clair, lui disant que je mettais ses affaires au garage et qu'il viendrait les récupérer, mais orgueilleux comme il est, il ne va pas me laisser décider et il a les clés...
Belle journée à toi

Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 4059
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Buissonnière » 26 Déc 2019, 10:18

Stempcevi tu peux changer les serrures pour garder la main et laisser ses affaires dans un coin du garage et lui faire comprendre que ses affaires sont au bon endroit avec les vieilleries à jeter :lol:
Rassemble les factures pour prouver à sa famille ce qui est à toi.
Sa famille qui, bien entendu, n'a pas à venir chez toi.

Pour ma part c'était une fois chez lui ou plutôt chez sa mère car incapable de vivre seul, une fois dans ma ville mais pas chez moi, a l'hôtel et à mes frais.
Chez moi tout respire mon fils, c'est un lieu sacré et mon fils l'aurait très très mal pris.
Conno le prenait mal mais c'était ça ou rien. Il aurait voulu faire pareil mais vu qu'il a des oursins dans le portefeuille...
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant

Stemcevi
Messages : 5
Enregistré le : 26 Déc 2019, 04:10

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Stemcevi » 26 Déc 2019, 14:16

Merci pour ta réponse Buissonnière,

Je viens de passer plus d'une heure à dépolluer mon appartement et ce n'est pas fini. Dire que c'était moi qui avait tout déballer dans notre ancien appart, puis j'ai tout emballé pour le mettre ici, puis j'ai tout déballé ici et maintenant c'est encore moi qui emballe. J'ai presque envie de glisser un mot pour la suivante dans les cartons, en lui disant de prendre ses jambes à son cou. Il n'a jamais rien fait !!! Sous prétexte de fatigue.

Je me sens affreusement vide, usurpée, épuisée et tellement triste d'avoir donné autant d'amour et d'énergie à ce gros connard.

Tu as l'air d'aller mieux Buissonnière, dis moi combien de temps t'a-t-il fallu ? pour arrêter de pleurer, pour reprendre goût à la vie ?

Mille mercis

Nelly
Messages : 806
Enregistré le : 03 Mai 2019, 21:02

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Nelly » 26 Déc 2019, 16:21

Anonyma a écrit :J'ajoute un sujet ici aussi, parce que au delà de cette impression d'être fichue sur tout, il est revenu, par la petite porte, encore ((3e retour): les sms
Je l'avais bloqué de partout, sauf sms, j'ai pas pu, comme un doute encore, je voulais qu'il essais, voir de quoi il était capable, comme si les preuves ne me suffisaient jamais.. par manque étrange.
il a du se dire "je perd le contrôle cette fois, j'ai plus accès à rien, ça ne va pas du tout", je l'ai bloqué par sms.. mais du coup maintenant c'est le retour des phases de manque/ révélation/manque/révélation.. sociopathe/il est gentil/sociopathe/il est gentil.. C'était affreux/ce moment me manque/ sa tendresse me manque/il est horrible..
Parfois je me surprend à attendre qu'il essais par mail (je l'ai bloqué, mais ça arrivera dans les spam) alors que je ne lui répondrai pas.. mais parce que je ressens un manque.. je suis de nouveau larguée.
Je souffre du fait de me dire : je ne le reverrai jamais, c'est totalement finis.. je peux pas le débloquer, je ne reverrai jamais son visage.
Puis après j'ai des phases de lucidité ou je me rappel des horreurs dites, des chauds froids et des abandons puis retours relationnels, des insultes sous couvert d'humours et autres humiliations..
J'ai l'impression d'avoir eu affaire à deux personnes, d'être encore amoureuses de son coté gentil humain sensible, et d'essayer de me protéger de son coté empoisonné.. je n'arrive pas à me dire que ces deux personnes, c''est lui avec un masque.


Bonjour Anonyma.
J’en suis au même stade que toi.
Bloqué depuis une semaine.
Il ne peut pas revenir sauf s’il fait une heure de route et comme c’est un radin il ne voudra pas dépenser du péage et de l’essence lol
Comme toi je me mets des fois à espérer qu’il revienne :45:
On ressasse les bons moments puis les mauvais.On se remet à douter c’est sans fin.
Ce qui nous manque en eux c’est le peu d’affection qu’il nous ont donné un jour.
Ils nous ont également habitué à ce jeu du chaud et froid et comme des masos ça nous manque aussi je pense...
Je me rends bien compte au bout d’une semaine de NC qu’il a changé un truc dans mon cerveau. Je ne réfléchis plus comme avant je suis toute perturbée.
Toute à l’heure j’ai même eu un genre de palpitations, comme quand on va passer un exam ou qu’on a un rencard.
Bizarre cette sensation.
Tu n’es pas seule, on est là, courage Anonyma.
Y’en a plein qui ont réussi alors nous aussi on va y arriver
Tu m’as fait vivre l’enfer mais coûte que coûte je reviendrai au paradis.
NC depuis le 19/12/2019

Anonyma
Messages : 49
Enregistré le : 07 Déc 2019, 22:51

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Anonyma » 27 Déc 2019, 00:01

Stemcevi a écrit :Coucou,
Je suis dans la même phase que toi. C'est la troisième fois que j'essaie de le sortir de ma vie au grand damne de mon entourage qui ne comprend pas que je puisse rester, qu'il puisse autant me manquer. Je lui ai dit STOP lundi au téléphone pour la troisième fois en quelques mois. On habitait ensemble mais il ne supportait plus ma fille, elle portait le poids de sa haine des autres, ceux qui sont importants pour moi. Du coup, on ne se voyait plus qu'une semaine sur deux. Il a essayé de revenir à plein temps en me faisant culpabiliser mais j'ai tenu le coup. Pareil! et le fait de tenir le coup par le silence a fait que du coup, c'était moi la manipulatrice.. il a pu me faire passer pour bourreau avec ça
Pendant qu'on ne vit pas ensemble, il ne me raconte rien de ce qu'il fait et me questionne sur moi, faisant de petits commentaires au passage. Il n'entre quasiment pas en contact avec moi. Lundi il m'appelle, distille quelques infos et veut rapidement raccrocher genre ben dis donc on a plus grand chose à se dire. Là, je lui dis qu'il me manque, il répond froidement « mais j'étais là la semaine dernière...et en pratique ce n'est pas si génial que ça.» Je fonds en larmes en lui disant qu'il me manque vraiment et là il me dit «bon, tu ne dois pas être bien et ça n'a rien à voir avec moi, je vais raccrocher. Ne me tiens pas responsable de ton malheur, tu étais déjà comme ça avant de me connaître» . Il me rend folle, réellement folle.
Je pique des crises de colère devant les injustices qu'il raconte et là il me dit «mais je suis très calme moi, on peut parler tranquillement ?» Du coup, je lui ai demandé pourquoi il restait avec moi. Il n'a pas su quoi répondre et je l'ai envoyé promener.
Son but, c'est de te faire porter à toi la responsabilité de l'échec de la relation, donc tout les moyens fous son bon.. dis toi que ce dont il t'accuse, ce qu'il te dit pour te décrire, les descriptions qu'il fait de toi actuellement, c'est LUI.
Et les compliments qu'il te fait, sont des hameçons, parce qu'il te sait en souffrance, sans emprise et dans le besoin de cette attention, pour t'attraper et te faire revivre les même remarque culpabilisatrice.

Je me sens mal de lui laisser encore une place dans ma vie pourtant j'ai mal au ventre de ce manque. Rien n'a de sens sans lui, je n'ai plus goût à rien.
Ne te juge surtout pas.. et encore moins sur la manière dont tu as de gérer la situation. c'est une situation hors normes la rupture avec un PN. Ca ne peut pas être compris entre guillemet.. la violence est incidieuse, c'est le but.. tu fais comme moi j'ai pu faire, et comme beaucoup avant, avec tes moyens, tes moyens sensibles et émotionnels d'être en souffrance qui a aimé, donné.. et a été abusé en retour. Vidée en retour. Prends ta défense, pense à ton TOI avant lui.. comment étais-tu, comment aurais-tu pris ta défense face à un homme comme ça? Si tu étais ta propre amie, comment te parlerais tu ? avant d'être sous emprise, je suis quasi sur que tu n'aurais pas laissé faire ce genre comportements, qui de toute façon ne sont pas normal dans une relation. Accordes toi du temps pour te retrouver petit à petit.. tu as droit à un temps supplémentaires je t'assure, ce n'est pas une rupture lambda.. tu vas retrouver petit à petit gout à ton moi intérieur, tu vas te retrouver.. Le PN te vide et te rempli de lui même entre guillemet.. donc il y a un moment ou on a l'impression d'avoir nous même disparu à l'intérieur de soi.. puis on se donne toute la responsabilité du dysfonctionnement de la relation etc.. on se flagelle nous même.. Prends ta défense intérieur. On ne doit pas te traiter ainsi, point. Désormais il en est hors de question..

Ma meilleure amie me dit que ce n'est pas lui qui me manque mais le peu d'attention qu'il jouait envers moi.
Personne n'arrive à me raisonner, ça ne tient que quelques minutes au mieux.
J'ai bloqué son numéro mais j'ai toutes ses affaires chez moi. Mets ses affaires dans une boites, dans la cave, loin.. dont tu te débarasseras quand tu seras prête (tu finira, je t'assure, par l'être)
J'ai envie qu'il me contacte mais il me fait porter le rôle de la manipulatrice et applique le NC. Projection quand tu nous tiens.
Je ne dors plus la nuit. Bref, pour une fois je voudrais que le temps passe.
Comme toi, j'alterne les phases : il n'y peut rien, on va y arriver. Il m'aime et me le montre, non ce n'est qu'un masque....c'est épuisant mais on va y arriver et tout cet amour qu'on a à donner, on le donnera à qqn de bien.
Courage à nous tous !


Bonsoir Stemcevi,

Merci pour ton message,
Je continu à écrire ici
Là j'ai un regain de positif, donc je profite de ce moment pour te répondre :)

Oui c'est difficile de nous raisonner, on tourne en boucle, en rond, en cycle infini, un véritable grand huit ! même sur le forum, j'ai beau relire certains posts, je peux me reposer parfois le même doute une semaine plus tard
Ton amie a raison, c'est aussi ça qui nous manque, tout se passe un peu comme si on ne savait pas ce qu'était réellement le fait de recevoir de l'amour sincère au départ, et donc ce qu'ils nous donnent nous a paru énorme.. en tout cas oui le peu qu'ils donnaient manque, parce que c'était la chose auquel on se raccrochait pour survivre et y croire à ce moment là, c'est aussi ce qui nous a rendu aveugle à toute l'horreur. On y mis tellement d'importance, d'espoir, de valeur.. que l'empreinte est très présente je pense. Ca nous parait parfois encore super, encore énorme, encore affectueux..

Tu n'étais pas malheureuse comme il le dit (surtout pas à ce point) à l 'origine, je ne te connais pas personnellement, mais sur ce point, face à un PN.. ça ne fait pas de doute, justement c'est lui qui est responsable de ce malheur que tu as en toi maintenant, donc le rôle il l'inverse:
Tu deviens alors une personne qui se victimise, c'est toi qui est faible selon lui, selon lui il a limite du supporter dans ton malheur, alors que lui allait très bien, tu deviens une personne qui ne prends pas sa part de responsabilité.. bon bref, ton ex se décrit lui même par son Ne me tiens pas responsable de ton malheur, tu étais déjà comme ça avant de me connaître l'origine.. c'est l' éternel cycle de la projection comme tu dis, mais attention surtout, la projection c'est lui qui la fait, pas toi, n'inverse pas pour te donner le mauvais rôle sans le vouloir dans un moment de souffrance.. on est dans un contexte particulier relationnel, toi tu es saine encore à l'intérieur, et tu l'étais déjà avant.. lui en revanche non. C'est une projection à sens unique si on peut dire. C'est lui qui a besoin de projeter. Pas toi.
On était bien, c'est justement cet aspect qui les a attiré, notre capacité, notre force interne entre guillemet, une vie à l'intérieur.. une sensibilité, avec des failles comme tout le monde, des failles plus ou moins grandes, mais on tenait et on vivait. On fait ce qu'on peut.

Ce qui se dit, c'est que le temps passant, on ressort de la relation comme si leur malheur devenait notre malheur, et ils s'approprient notre force et nos capacités.. on est à la limite de l'usurpation, et de l'usurpation d'identité/ éléments de personnalité de mon coté sur certain point d'ailleurs.. mais normalement avec le temps, leur niveau déguisement se fissure, parce que ce n'est pas eux.

C'est super que tu ais une amie qui soit là au courant et te soutienne, c'est important et à préserver quoi qu'il puisse arriver dans notre guérison

Ah cette phases aussi de colère oui, toute la colère et l'injustice on la garde dans la gorge alors on s'énerve, et en face, la personne semble si propre et souriante que l'affront est encore plus grand. Après, de mon coté, je ne me suis jamais énervé devant lui, je n'ai pas craqué, par contre j'ai craqué devant notre amie commune.. et Oh surprise.. UNE PN. (et je ne blague pas.)
Il m'a fait passé pour une manipulatrice aussi je crois, une insensible parce que je parvenais à faire silence dans les pires moments.. alors que auparavant j'avais écrits des pavés d'analyse par sms, et de messages et paroles affectueuses de partout, toujours présente.. pour essayer de le comprendre et de comprendre la situation à certains moments de la relation.. mais j'ai tout fait pour ne pas m'énerver..
Sauf que rester sous silence, rester calme, c'est très dure.. et dit toi que même en y parvenant, on somatise à l'intérieur en retenant, on culpabilise encore plus.. et il est encore plus facile de passer cette fois pour une insensible.. et là.. inutile que je fasse un dessin de la projection qu'il fait sur toi ! Donc quelques soit la manière dont on réagis, il la tirera à son avantage. Nous, on fait ce qu'on peut, il ne faut pas se juger. Si tu t'énerves, c'est aussi parfaitement normal, tu as une réaction normal face à un comportement totalement ANORMAL.
Face à ce genre de situations, soit on s'énerve, soit on a déjà fait l'expérience de s'énerver devant certaines situations injustes et comme on avait déjà vue que ça nous portais préjudice, on choisis alors de faire silence en attendant une phrase plus respectueuse dans la conversation. C'est 2 réactions possibles, et les deux sont NORMAL face à ça.
Il en joue, mais c'est toi qui a une réaction normal et naturelle.

Me concernant je voulais tout faire pour protéger la relation et le protéger lui, l'aider parce qu'il se présentait toujours sous un angle sensible, il allait mal, il était triste, il n'était pas près à s'engager mais.. il me réclamait, puis se montrait de nouveau distant etc.. je donnais des excuses à ces craquages verbaux, ces insultes, ces moments incohérents.. parce qu'il y avait les moments "amour" derrière.. je l'aimais profondément quand je me sentais encore forte. Puis je suis devenu plus faible, je me suis dévoilée encore un peu plus, j'y ai cru, et là il a pris le contrôle.
Post rupture, silence de 3 mois, j'étais au plus bas et en fait allait super bien, en pleine forme et cocooné par du monde autour, comme si il venait de vivre un drame, tel un survivant naufragé ressortant vainqueur et courageux :38: (j'exagère à peine, il y avait vraiment de ce coté théâtral dramatique dans la manière dont il se présentait aux gens sur les réseaux à un moment..). Quand j'ai compris ça.. le choc a été énorme. Un détachement émotionnel tellement énorme.. et une fausseté, des mensonges, tellement grands. et une énorme injustice. Un abus énorme, total. Puis j'ai réalisé qu'il se fichait de la tronche de tout le monde en fait, que ça se voyait même dans sa manière de communiquer sur les réseaux.. (en soi, les réseaux, c'est à la fois la pire des choses dans ce contexte, et en même temps ça peut permettre d'ouvrir les yeux quand même finalement)

Il avait aussi utilisé une' "amie" en commun, qu'il m'avait mis entre les pattes au début de la relation, cette amie, qui était donc en fait aussi, aussi harde que ça puisse l'être à se dire, une PN.
Je me suis donc confier à une amie PN sur ma rupture avec un PN (grosse ambiance), mais merci le psy ;) long temps d'analyse, mais tous les faits, les comportements etc.. sont là!

Quand on réalise tout ça, comment dire.. la colère et la sensation d'injustice est tellement grande.. puis les phases d'alternances, avec mon ex et aussi avec l'amie.. ça crée encore plus de doute.. je prends la défense de l'ex PN que j'imagine avoir été berné comme moi par l'amie PN, puis j'inverse.. pour au final me dire: non non non, ils l'étaient tout les deux, mais tu as servis de garde manger! :shock:
Puis bonjour au syndrome de Stockholm

Concernant cette amie PN que nous avions en commun.. elle a transmis mon état en direct pendant les mois qui ont subi mon départ de la relation.. je l'ai compris assez tard.. en fait c'était à la fois un moyen pour mon ex de garder le contrôle et de me regarder de loin souffrir, et un moyen pour elle d'en jouir aussi..
Elle me faisait aussi des chauds froids, ne m'aidait pas, me sortait des compliments mi chauds / mi insultants.. elle m'a laissait crever, me vider, m'énerver.. écrire des pavés de sms.. Elle m'espionnait pour mon ex aussi..
Quand j'ai commencé à m'éloigner d'elle, elle a tenté les mêmes techniques que lui.... en même pire, plus harde, mais cette fois en mode "amitié".
J'ai eu les deux modes, puis les deux sexe du coup.. la femme PN amicale, et l'homme PN amoureux.. parfois je l'avoue, je rigole un grand coup en me disant "mais punaise comment tu as fais pour te retrouver dans un tel délire!".. mais quand même.. enfin mince quoi..
D'un autre coté, je me dis, au moins.. tu seras immunisée

De loin on a deux manipulateurs qui se manipulent entre eux pour s'auto-nourrir et s'auto-combattre, et qui se servent d'un bouche trou commun pour se nourrir et se servir librement :38: (le bouche trou c'est moi ;) sympa
Ont ils fait ça consciemment ? Encore Persuadés que l'un ne voit pas l'autre faire ? Je préfère ne pas savoir ! Niveau conscience.. j'ai mes limites, m

Ils répondent vraiment froidement oui, puis parfois avec une hypocrisie qui se ressent rien qu'en lisant leurs messages.. Je me demande si ils pensent vraiment qu'on a toujours pas compris parfois.. pour oser revenir encore comme ça
Avec le temps les tentatives de lune de miel par sms ou message vocaux semblent de plus en plus grossieres et théâtrales et venir de nulle part, on réalise donc de plus en plus qu'il y a un léger problème..

Courage de ton coté, On me l'a déjà dit ici, et je me le suis dis aussi, mais le temps passe.. et je t'assure que les choses vont s'estomper avec le temps, et peut importe le temps.. mieux vaut même 1 ans de douleur et 50 ans de liberté réelle, plutôt que 5 ans de doutes et de retour en arrière et toute une vie de douleurs ou d'incertitudes et de peurs, la liberté un boulet au pied.
Pour ça, il faut que tu gardes le non contact. Ne Craques pas. Retiens toi quoi qu'il arrive. Fais tout pour te retenir. Tu n'as pas besoin de lui, c'était lui qui avait besoin de toi, et pour te retenir il a user de ce qu'il avait sous la main, en manipulation.
Prends ta revanche sur la vie, et pars sans te retourner, ignores le pouvoir qu'il essais d'avoir sur toi.. et ignores ton bourreau intérieur aussi. Le PN utilise ta sensibilité et tes émotions. Donc ne craques pas. Révoltes toi. Le temps va te rappeler qui il faut que tu aimes en premier, et je t'assure que la personne que tu dois aimer en premier, cocooner, défendre, c'est toi.
Ce n'est ni Egocentrique ou ultranarcissique dans ce contexte: face au PN c'est de la survie, et c'est aussi une preuve d'amour que tu t'offre envers toi, et envers la vie. C'est normal.

Je te souhaite de joyeuses fêtes quoi qu'il arrive :39:
Plutôt mourir debout, que vivre à genoux.

Anonyma
Messages : 49
Enregistré le : 07 Déc 2019, 22:51

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Anonyma » 27 Déc 2019, 00:18

Nelly a écrit :
Bonjour Anonyma.
J’en suis au même stade que toi.
Bloqué depuis une semaine.
Il ne peut pas revenir sauf s’il fait une heure de route et comme c’est un radin il ne voudra pas dépenser du péage et de l’essence lol
Comme toi je me mets des fois à espérer qu’il revienne :45:
On ressasse les bons moments puis les mauvais.On se remet à douter c’est sans fin.
Ce qui nous manque en eux c’est le peu d’affection qu’il nous ont donné un jour.
Ils nous ont également habitué à ce jeu du chaud et froid et comme des masos ça nous manque aussi je pense...
Je me rends bien compte au bout d’une semaine de NC qu’il a changé un truc dans mon cerveau. Je ne réfléchis plus comme avant je suis toute perturbée.
Toute à l’heure j’ai même eu un genre de palpitations, comme quand on va passer un exam ou qu’on a un rencard.
Bizarre cette sensation.
Tu n’es pas seule, on est là, courage Anonyma.
Y’en a plein qui ont réussi alors nous aussi on va y arriver


Bonsoir Nelly,
Oui c'est ce peu qu'ils ont donné mais auquel on accordé tellement d'importance qui nous manque.. ça reste ancré très profondément, on s'est donné beaucoup de mal en fait pour que ça s'ancre, c'est malheureux mais en voulant défendre et porter la relation, coute que coute.. en se requestionnant encore et encore.. on a ancré les bon souvenirs, et ont essaye je crois, sans le vouloir de nier parfois les pires choses, pour se rassurer, se faire du bien, se dire que ce n'est peut être pas si affreux que ça, pour moins en souffrir put être
Après le chaud froid c'est aussi là pour générer ce manque, nous faire crier de manque en fait..
Oui j'ai eu cette sensation au début, que quelque avait changé dans mon cerveau aussi, mais ça c'est apaisé avec le temps, je redeviens moi même et je me retrouve, donc ça passe, je ne ressens plus trop ça, bien que franchement au départ c'est difficilement imaginable! Mais là ce soir, je suis bien, enfin.
Petite rechute donc, mais là ça va de nouveau, mais bon les montagnes russes émotionnelles.. on va dire que toutes ses randonnées me fatiguent hm!

Les palpitations oui, pareil, pour les deux PN, les premiers mois après la ruptures j'avais ça en pleine nuit, dés le réveil, en continu.. les réactions physiques et les souvenirs, et les éternels questions qui tournent en boucle.. il y a vraiment un impact physique même longtemps après, c'est réactionnelle.. c'est juste dingue..
Merci pour ton message Nelly, j'essaye vraiment de me dire qu'il y a une fin à ce cycle, à tout ça, une fin réelle
Le forum aide beaucoup

Je me pose une question, les PN finissent ils quoi qu'ils arrivent par être quand même enfin repérés?
J'ai l'impression qu'ils passent entre les mailles quoi qu'il arrive, et je ressens une énorme injustice.. tellement l'abus à été grand et les conséquences me révoltent..
Est ce que la vraie vérité, par celle des PN, finis par ressortir ?
Parce que avec nos silences, et le no contact, le fait de bloquer, et de couper même avec les amis communs et les connaissances communes (j'ai pas eu le choix que de faire ça) j'ai l'impression que ça leur donne au contraire le pouvoir de partir tranquille
Plutôt mourir debout, que vivre à genoux.

Anonyma
Messages : 49
Enregistré le : 07 Déc 2019, 22:51

Retour du Pn le retour encore

Messagepar Anonyma » 27 Déc 2019, 00:32

Nelly a écrit :
Bonjour Anonyma.
J’en suis au même stade que toi.
Bloqué depuis une semaine.
Il ne peut pas revenir sauf s’il fait une heure de route et comme c’est un radin il ne voudra pas dépenser du péage et de l’essence lol
Comme toi je me mets des fois à espérer qu’il revienne :45:
On ressasse les bons moments puis les mauvais.On se remet à douter c’est sans fin.
Ce qui nous manque en eux c’est le peu d’affection qu’il nous ont donné un jour.
Ils nous ont également habitué à ce jeu du chaud et froid et comme des masos ça nous manque aussi je pense...
Je me rends bien compte au bout d’une semaine de NC qu’il a changé un truc dans mon cerveau. Je ne réfléchis plus comme avant je suis toute perturbée.
Toute à l’heure j’ai même eu un genre de palpitations, comme quand on va passer un exam ou qu’on a un rencard.
Bizarre cette sensation.
Tu n’es pas seule, on est là, courage Anonyma.
Y’en a plein qui ont réussi alors nous aussi on va y arriver


Et je profite de cet élan de force positive que je ressens (pitié, force positive reste !) pour te souhaiter de joyeuses fêtes Nelly :) :39: quoi qu'il arrive !

Et de joyeuses fêtes à tous aussi :)
Quoi qu'il se passe, du positif.
:12:
Plutôt mourir debout, que vivre à genoux.


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Calaïca, Clara108108, Petite fraise et 11 invités