quand le silence est une punition...

Venez parler de tout le reste...
Jessaie02
Messages : 3820
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

quand le silence est une punition...

Messagepar Jessaie02 » 17 Mar 2019, 11:13

ARTICLE : NOS PENSEES

Le silence remplit parfois la fonction de punition. Cesser de parler à quelqu’un est une issue pour laquelle beaucoup de personnes optent afin d' »exprimer » leur énervement, leur désaccord ou leurs reproches. A quel point cette méthode est-elle efficace pour surmonter un problème ou réussir à faire changer quelqu’un ? Que signifie la décision d’éviter les mots quand il y a une rancœur qui brûle ?
Etablir un dialogue avec quelqu’un n’est pas facile, surtout s’il y a un conflit qui ne semble pas avoir de solution. Mais si au lieu d’aborder le sujet directement, on cesse de parler à l’autre, on introduira alors une tension supplémentaire. A la dispute non résolue s’ajoute des limbes qui peuvent en arriver à être de véritables incubatrices de venin.

« Parle pour que ce je te connaisse. »
– Socrate –

Beaucoup, ceci étant, dans le fond, n’ont pas envie de résoudre le conflit via le dialogue. Ce qu’iels désirent, c’est que l’autre se soumette à leur propre point de vue. Iels utilisent alors le silence comme punition, pour que l’autre se soumette. Finalement, il s’agit d’une attitude infantile et le pire, c’est qu’elle ne résout rien, mais qu’elle favorise au contraire une gratification égoïste.

Les raisons qui peuvent pousser certaines personnes à en punir d’autres via le silence
Il existe toute une série d’arguments visant à défendre l’idée que cesser de parler à quelqu’un est valide. Dans le fond, ce que l’on recherche, c’est la punition. Que la personne comprenne que cette absence de mots cache un reproche. Or, pourquoi ne pas le dire, mais le faire comprendre par le silence ? Ci-dessous, découvrez les principales raisons que mettent en avant celleux qui optent pour cette mesure :
Il est préférable de cesser de parler à une personne plutôt que de participer à une dispute où sont échangées des insultes.
Cette personne ne m’écoute pas : plus je lui demande de changer, moins elle en tient compte. Alors, mieux vaut ne plus rien dire. A quoi bon ?
Iel doit me présenter ses excuses pour ce qu’iel m’a fait (ou m’a dit, ou ne m’a pas fait, ou ne m’a pas dit). Tant qu’iel ne l’aura pas fait, je ne lui parlerai pas.
Pourquoi parler si en arrive toujours au même point ? Mieux vaut arrêter de parler pour voir s’il comprend que je ne céderai pas.
Dans tous les cas, on affirme que le silence est la meilleure option pour faire comprendre à l’autre qu’il y a un conflit. Pour une raison ou pour une autre, les mots ont été inefficaces. On prend alors la décision de cesser de parler à une personne pour qu’elle voit cela comme une punition, et par conséquent, pour que l’autre reconsidère son attitude.

Cesser de parler à quelqu’un est agressif
Un silence peut avoir une multitude de sens. Certains d’entre eux sont vraiment violents. Cesser de parler à quelqu’un, c’est assumer une attitude passive-agressive ; autrement dit, on violente l’autre, mais de manière implicite. La plupart du temps, ces attitudes sont autant voire plus nocives que l’agression directe, et ce car le silence devient un vide qui est susceptible d’être interprété de bien des manières.


Pour celle qui cessent de parler à quelqu’un, les raisons sont claires. Il y a aussi une attente claire face à ce que cette situation doit apporter comme dénouement. Or il faudrait poser à celleux qui optent pour ces recours les questions suivantes : êtes-vous sûr-e-s que l’autre comprenne vraiment le sens de votre silence ? Jugeriez-vous que la meilleure manière de faire changer l’autre, ou de le mener à faire ce que vous voulez qu’il fasse, consiste à l’attaquer avec l’absence de dialogue ?
Le silence amplifie les distances. Et la distance n’est généralement pas une bonne alliée de la compréhension, de même qu’elle n’aide pas à restaurer les liens brisés ou endommagés. Au contraire, elle contribue à renforcer les différences.
D’un autre côté, cesser de parler à quelqu’un peut fonctionner momentanément. On impose la punition et l’autre réagit : iel revient pour s’excuser, vous promettre des changements ou faire ce que vous voulez. Cependant, à long terme, iel finira par incuber de petites rancoeurs qui peuvent grandir. Le silence résout rarement le conflit de fond ou donne rarement lieu à sa résolution, il ne fait que le recouvrir.
Les fonctions saines du silence
Il est certain que parfois, il est préférable de se taire. Quand nous sommes très énervé-e-s, par exemple ; la colère nous mène à exagérer et à davantage penser à comment blesser l’autre qu’à lui exprimer réellement ce que l’on pense ou ce que l’on ressent. Dans ces conditions, rien de mieux que de cesser de lui parler le temps de retrouver notre sang froid et d’apaiser notre esprit. Dans ces circonstances, il s’agit d’une décision intelligente.
En revanche, cesser de parler à une personne pour la punir ou la mener à « se rendre », comme nous l’avons dit précédemment, cela apporte rarement de bons résultats. Parfois, on fait face au défi d’exprimer notre colère, mais sans blesser l’autre. L’issue n’est pas de cesser de parler, mais de chercher et de trouver les moyens de tendre des ponts vers la compréhension. L’absence de mots peut faire que l’autre cède, ce qui ne veut pas dire que le conflit disparaît. D’un autre côté, il peut aussi arriver que l’autre ne le fasse pas et que ce qui au départ était un flocon de neige devienne une boule de neige.


Peut-être est-il nécessaire de chercher de meilleures conditions pour communiquer, ainsi qu’une manière différente d’exprimer notre désaccord, notre mécontentement. Changer de lieu afin d’opter pour un autre plus chaleureux et aimable contribue parfois à ce que la communication se renouvelle. Parler avec le coeur, toujours en vous en remettant à ce que vous ressentez et pas à ce que vous supposez que l’autre ressent, voilà une méthode qui, en général, n’échoue pas. Essayez !

Mariecoccinelle
Messages : 106
Enregistré le : 14 Fév 2019, 12:15

quand le silence est une punition...

Messagepar Mariecoccinelle » 20 Mar 2019, 09:57

Moi je dirais punission que l on s inflige au final.
Car quand on y reflechit bien une personne qui ne repond pas à tes messages ou tout simplement pas à tes interrogations, qui reste muette, n a aucun respect pour toi.
Donc au final un toxique qui n a absoluement rien à faire dans ta vie...
À fuire

Jessaie02
Messages : 3820
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

quand le silence est une punition...

Messagepar Jessaie02 » 20 Mar 2019, 11:00

Mariecoccinelle a écrit :Moi je dirais punission que l on s inflige au final.
Car quand on y reflechit bien une personne qui ne repond pas à tes messages ou tout simplement pas à tes interrogations, qui reste muette, n a aucun respect pour toi.
Donc au final un toxique qui n a absoluement rien à faire dans ta vie...
À fuire


ils ont une capacité a rester silencieux et en jouer également !

Mariecoccinelle
Messages : 106
Enregistré le : 14 Fév 2019, 12:15

quand le silence est une punition...

Messagepar Mariecoccinelle » 20 Mar 2019, 12:13

Comment te dire... depuis que j ai zero contacte avec c est juste appaisant...
Mais ça, ça n est pas jouer...
Personnellement je ne joue pas de mon silence. Même avec lui. Parce que ce n est pas un jeu. C est de la survie...
Mais toi donc, tu joue de ce silence ?

Vassili
Messages : 428
Enregistré le : 20 Jan 2019, 13:16

quand le silence est une punition...

Messagepar Vassili » 20 Mar 2019, 13:38

C'est pas normal ce silence. Le no contact pour se protèger oui ms le silence des PN pour mieux manipuler non.
Alors il faut profiter de leur silence pour leur balancer un no contact absolu. Et arrêter de leur montrer qu'ils mènent la danse.
C'est pas facile pour l'égo ou la dependance affective mais au fond n'est ce pas mieux ?
Je prefere mon no contact a ce ballet incessant de chaud froid et de prises de tete et conflits incessants.
Alors oui on a l'impression d'être jeté à la béne du jour au lendemain mais a la fin on est gagnants puisque c'est eux qui finissent par revenir et se rendre compte que leur jeu morbide ne prend plus.

Jessaie02
Messages : 3820
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

quand le silence est une punition...

Messagepar Jessaie02 » 20 Mar 2019, 13:41

Non je ne joue pas moi.... Lui oui .. je pense

Avatar de l’utilisateur
Bisounours
Messages : 328
Enregistré le : 01 Jan 2019, 14:17

quand le silence est une punition...

Messagepar Bisounours » 20 Mar 2019, 14:11

Le silence est une constante chez celui qui est encore mon mari : je lui pose une question et il ne répond pas, voire il s'en va carrément... Quel mépris cela implique ! Et si je lui faisais une remarque à ce sujet j'avais inévitablement : "mais pourquoi tu t'énerves ?" Et évidemment, là je m'énervais...

Ce qui est dingue, c'est que lors de la phase où il me disait qu'il fallait que NOUS changions (ben oui, "nous" donc moi selon sa logique), il continuait toujours sur ce même schéma de non-réponse. Et il voulait me faire croire qu'il allait changer ?????
Encore maintenant il me reproche ma procédure de divorce en disant qu'il avait proposé une autre solution : "discuter" :123:

Sauf que Bisounours avait compris que ses "discussions" n'étaient qu'un flot de paroles creuses pour me signifier qu'il fallait que MOI je change càd interrompe ma révolte...
Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage (Albert Schweitzer)

Mariecoccinelle
Messages : 106
Enregistré le : 14 Fév 2019, 12:15

quand le silence est une punition...

Messagepar Mariecoccinelle » 20 Mar 2019, 15:13

Dsl j avais mal lu j essaie
Oui c est vrai que pour l ego son silence c est pas facile.
Mais après tout pourquoi se traumatiser la tête avec un type ou nana qui n a aucun respect. Car oui ce silence c est du non respect... voire c est volontaire pour t obliger à congiter sans Fin et surtout ne pas rassurer


Retourner vers « Le Salon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités