Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Héronne
Messages : 48
Enregistré le : 14 Mar 2019, 01:23

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar Héronne » 13 Nov 2019, 03:48

Bonjour à vous tous et toutes que je lis depuis plusieurs mois: Jessaie, Janou, Flora, Miss Pollock, Louisville, Nelly, etc. Je pourrais tous et toutes vous nommer, tant vous m'aidez à cheminer. Merci! J'ai déjà publié des messages, mais depuis quelques semaines, PN semblait avoir envie de me voir et de me parler. Bref, il m'a fait rêver en couleurs pour la xième fois en deux ans. Pourtant, je sais... que je ne suis qu'un beau corps à ses yeux, qu'il se sert de moi comme exutoire sexuel depuis qu'il m'a recontactée en mars dernier, après être allé revoir son ex qui, aux yeux de PN qui a un trouble obsessionnel de la propreté, est bien meilleure que moi comme femme de ménage et cuisinière dans une maison! Trop drôle, moi qui suis si propre et minutieuse dans une maison! L'ennui, c'est que je n'ai pas la technique de son ex des vingt dernières années. C'est pour ça qu’après sept mois de vie commune, il m'a jetée de sa maison comme une moins que rien. Je vis chez mes parents depuis juillet 2018. J'ai deux filles d'une union précédente.

J'ai tout laissé pour PN en 2017 alors que rien n'allait plus avec le père de mes enfants. J'ai vécu les mêmes phases que vous: Love bombing magique de trois mois (parsemé de quelques indices négatifs que j'aurais dû prendre en considération, mais... j'ai donné la chance au Prince Charmant, voyons!), dénigrement dès que je me suis installée chez lui, et destruction. Il m'a rejetée et reprise à au moins quatre reprises depuis. Mon histoire est longue, mais aujourd’hui, j'ai grand besoin de vous raconter les deux derniers week-ends où je l'ai vu (il ne veut me voir qu'un soir et une nuit par semaine! Non, je ne suis pas folle, je suis comme une droguée accroc à lui, à la mince affection physique qu'il me donne, à ses: « Comme tu es belle! » Non, je ne suis pas narcissique, mais cette attention, je ne l'avais plus avec mon ex. Je prends les miettes de ce monstre parce que j'ai peur du vide, du célibat, de ne jamais retrouver ce rush d’adrénaline avec un autre homme. Les autres seront fades en comparaison. Pourtant, ma raison sait que c'est un monstre, un malade, qui ne peut aimer. C'est ce qui est dur à avaler, venant d'un homme qui, au début, me disait qu'il m’aimait mille fois par semaine, et qui a cessé de le faire du jour au lendemain, mais qui à travers ses périodes de silence radio, veut parfois me revoir et me « faire l’amour » (je sais que ces mots ne conviennent pas...)!

Bref, je reviens à deux événements des deux derniers dimanches:

Il y a deux semaines, j'arrive chez lui avec un bon souper (je les prépare chez mes parents afin de ne pas salir sa cuisine! Il me surveillais à chaque geste que je posais quand je vivais avec lui. Il ne tolère aucune saleté!) et, lui qui m'a toujours dit que je sens bon, qu'il adore mon odeur, me demande si j'ai mis de l'antisudorifique. Je lui réponds que je viens de prendre une douche, ce qui est vrai (je vous précise que j'ai une excellente hygiène corporelle), et que j'ai mis de l'antisudorifique comme toujours! Je lui demande pourquoi il me questionne à ce sujet. Il me dit qu'il ne me croit pas que je me suis lavée et qu'il trouve que je sens la sueur, et que si ça se reproduisait, il me retournerait dès que je franchirais le seuil de sa maison! Je lui ai répondu que son commentaire manquait de respect. Il m'a alors conseillé d'aller prendre une douche! Vous savez quoi? J'en ai pris une pour éviter de souffrir, pour avoir ensuite ma dose de drogue, ce que j'ai eu puisqu'il m'a fait vivre une soirée magique. Je m'en veux. Je suis intelligente, croyez-moi, mais mes émotions l'emportent sur ma raison. Je repousse la journée finale. Je repousse en rampant pour lui, en lui rendant service, en lui écrivant des messages à connotation sexuelle pour le garder (c'est le seul lien qui reste entre nous, malheureusement, moi qui ai cru à une belle vie commune en 2017, lorsque je ne connais pas le Mr Hyde en lui). Il me garde dans le brouillard avec son alternance entre le chaud et le froid. La semaine passée, il m'a parlé par Messenger deux fois et il avait l'air amoureux, me faisait des commentaires romantiques, me disait avoir envie de me voir. Le week-end venu, il n'est plus le même, il me fait sentir de trop, me repousse, est méchant et indifférent. Aidez-moi, s.v.p. Je broie du noir. Ce soir, il m'a fait sentir, par Messenger, que je suis de trop dans sa vie. Est-ce la vraie fin? Je souffre et suis incapable de dormir même si je sais que je vaux mieux, qu'il ne vaut pas grand-chose. Ma psy m'aide, mais je n'arrive pas à ne pas penser au début si magique, aux moments si suaves et beaux. La musique me rend malade. Quand je vais à l'épicerie ou ailleurs et que j'entends « nos » chansons, j'ai le goût de hurler, de disparaître...

Je vous raconterai le deuxième événement dans un autre message. De toute façon, comme vous, je pourrais vous raconter des dizaines de moments de méchanceté, de manipulation, de culpabilisation, de scènes de jalousie violente et non justifiées, etc. J'ai lu quelque part que le degré de méchanceté augmente à chaque retour de PN. Je confirme que c'est vrai!

C'est bien parce que vous êtes où avez été sous emprise que je vous raconte cet épisode parmi tant d'autres. Mes parents ne me comprennent pas. Ils veulent que je le quitte. Ils ont raison, bien sûr. J'en suis incapable. J'ai mal. Je pense toujours à lui et je cherche des façons de le garder dans ma vie même s'il ne m'offre que de la souffrance. Qu’est-ce que c'est que ça? Je veux comprendre pour m'en sortir. Pourquoi nous accroche-t-on à ces êtres? Le mien a une vie vide (son travail, pas d'enfant, il chiale souvent contre tout et tout le monde, il aime la chasse, tuer des chats errants et des oiseaux (je ne suis pas d'accord avec ça), faire un peu de vélo, entretenir de façon maniaque et maladive sa modeste petite maison, penser à sa retraite). Je sais que depuis qu'il m'a hameçonnée en août 2017, il a toujours gardé son ex sous le coude. Elle l'attend encore et je suis certaine qu'il lui dit de l'attendre. Je pense que lorsqu'il lui parle, ces journées-là, j'ai droit à Mr Hyde. Elle le fait sentir coupable. Je sais qu'il est méchant de nature et qu'il le serait même si l'ex n'était plus dans le décor, mais cette dernière a aussi nui à notre histoire.

Ça me rend folle le fait que d'un côté, il me fait sentir qu'il veut se débarrasser de moi, de l'autre, il me garde sous le coude. Je suis en train de sombrer gravement. J'ai l'impression que je ne m'en sortirai jamais chers amis (es) virtuels. Je persiste et signe pour un homme qui me détruit! Il m'a vraiment fait perdre la tête...

Alex23
Messages : 61
Enregistré le : 10 Avr 2019, 02:12

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar Alex23 » 13 Nov 2019, 05:37

Bonjour

Le fait que tu ne veuille pas lâcher l’affaIre c’est que
Tu as peur de ne pas trouver quelqu’un comme lui pour vivre des moments intenses .

Donc pour le moment tu supportes tous ces moments atroces pour un peu de bonheur.

Mais tu verras que avec le temps les moments agréables vont raccourcir et les moments horribles vont s’allonger.
Et que à moment donné, tu te dira , trop c’est trop et tu aura la force de laisser tomber tout ça .

Mais malheureusement il y a des gens qui n’ont pas ce déclic et qui coulent , se détruisent, jusqu’au bout .

Mais tu me parais lucide, donc je dirais que tu aura ce déclic de te dire que ce n’est plus possible. Bien sûr que il vaut mieux partir maintenant, mais tant que tu arrive à
Avoir des moments agréables , tu ne veux pas lâcher .
Mais ça ne va pas rester comme ça , il va être de plus en plus dur , et les moments agréables tellement rares , le fond de la piscine... et espérons le déclic et que tu pourras remonter.

Je te souhaite bon courage, je sais combien c’est difficile
Il y aura aussi un moment où tu t’en voudras d’avoir supporté tout ça !

Courage :39:

Nelly
Messages : 725
Enregistré le : 03 Mai 2019, 21:02

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar Nelly » 13 Nov 2019, 06:48

Héronne a écrit :Bonjour à vous tous et toutes que je lis depuis plusieurs mois: Jessaie, Janou, Flora, Miss Pollock, Louisville, Nelly, etc. Je pourrais tous et toutes vous nommer, tant vous m'aidez à cheminer. Merci! J'ai déjà publié des messages, mais depuis quelques semaines, PN semblait avoir envie de me voir et de me parler. Bref, il m'a fait rêver en couleurs pour la xième fois en deux ans. Pourtant, je sais... que je ne suis qu'un beau corps à ses yeux, qu'il se sert de moi comme exutoire sexuel depuis qu'il m'a recontactée en mars dernier, après être allé revoir son ex qui, aux yeux de PN qui a un trouble obsessionnel de la propreté, est bien meilleure que moi comme femme de ménage et cuisinière dans une maison! Trop drôle, moi qui suis si propre et minutieuse dans une maison! L'ennui, c'est que je n'ai pas la technique de son ex des vingt dernières années. C'est pour ça qu’après sept mois de vie commune, il m'a jetée de sa maison comme une moins que rien. Je vis chez mes parents depuis juillet 2018. J'ai deux filles d'une union précédente.

J'ai tout laissé pour PN en 2017 alors que rien n'allait plus avec le père de mes enfants. J'ai vécu les mêmes phases que vous: Love bombing magique de trois mois (parsemé de quelques indices négatifs que j'aurais dû prendre en considération, mais... j'ai donné la chance au Prince Charmant, voyons!), dénigrement dès que je me suis installée chez lui, et destruction. Il m'a rejetée et reprise à au moins quatre reprises depuis. Mon histoire est longue, mais aujourd’hui, j'ai grand besoin de vous raconter les deux derniers week-ends où je l'ai vu (il ne veut me voir qu'un soir et une nuit par semaine! Non, je ne suis pas folle, je suis comme une droguée accroc à lui, à la mince affection physique qu'il me donne, à ses: « Comme tu es belle! » Non, je ne suis pas narcissique, mais cette attention, je ne l'avais plus avec mon ex. Je prends les miettes de ce monstre parce que j'ai peur du vide, du célibat, de ne jamais retrouver ce rush d’adrénaline avec un autre homme. Les autres seront fades en comparaison. Pourtant, ma raison sait que c'est un monstre, un malade, qui ne peut aimer. C'est ce qui est dur à avaler, venant d'un homme qui, au début, me disait qu'il m’aimait mille fois par semaine, et qui a cessé de le faire du jour au lendemain, mais qui à travers ses périodes de silence radio, veut parfois me revoir et me « faire l’amour » (je sais que ces mots ne conviennent pas...)!

Bref, je reviens à deux événements des deux derniers dimanches:

Il y a deux semaines, j'arrive chez lui avec un bon souper (je les prépare chez mes parents afin de ne pas salir sa cuisine! Il me surveillais à chaque geste que je posais quand je vivais avec lui. Il ne tolère aucune saleté!) et, lui qui m'a toujours dit que je sens bon, qu'il adore mon odeur, me demande si j'ai mis de l'antisudorifique. Je lui réponds que je viens de prendre une douche, ce qui est vrai (je vous précise que j'ai une excellente hygiène corporelle), et que j'ai mis de l'antisudorifique comme toujours! Je lui demande pourquoi il me questionne à ce sujet. Il me dit qu'il ne me croit pas que je me suis lavée et qu'il trouve que je sens la sueur, et que si ça se reproduisait, il me retournerait dès que je franchirais le seuil de sa maison! Je lui ai répondu que son commentaire manquait de respect. Il m'a alors conseillé d'aller prendre une douche! Vous savez quoi? J'en ai pris une pour éviter de souffrir, pour avoir ensuite ma dose de drogue, ce que j'ai eu puisqu'il m'a fait vivre une soirée magique. Je m'en veux. Je suis intelligente, croyez-moi, mais mes émotions l'emportent sur ma raison. Je repousse la journée finale. Je repousse en rampant pour lui, en lui rendant service, en lui écrivant des messages à connotation sexuelle pour le garder (c'est le seul lien qui reste entre nous, malheureusement, moi qui ai cru à une belle vie commune en 2017, lorsque je ne connais pas le Mr Hyde en lui). Il me garde dans le brouillard avec son alternance entre le chaud et le froid. La semaine passée, il m'a parlé par Messenger deux fois et il avait l'air amoureux, me faisait des commentaires romantiques, me disait avoir envie de me voir. Le week-end venu, il n'est plus le même, il me fait sentir de trop, me repousse, est méchant et indifférent. Aidez-moi, s.v.p. Je broie du noir. Ce soir, il m'a fait sentir, par Messenger, que je suis de trop dans sa vie. Est-ce la vraie fin? Je souffre et suis incapable de dormir même si je sais que je vaux mieux, qu'il ne vaut pas grand-chose. Ma psy m'aide, mais je n'arrive pas à ne pas penser au début si magique, aux moments si suaves et beaux. La musique me rend malade. Quand je vais à l'épicerie ou ailleurs et que j'entends « nos » chansons, j'ai le goût de hurler, de disparaître...

Je vous raconterai le deuxième événement dans un autre message. De toute façon, comme vous, je pourrais vous raconter des dizaines de moments de méchanceté, de manipulation, de culpabilisation, de scènes de jalousie violente et non justifiées, etc. J'ai lu quelque part que le degré de méchanceté augmente à chaque retour de PN. Je confirme que c'est vrai!

C'est bien parce que vous êtes où avez été sous emprise que je vous raconte cet épisode parmi tant d'autres. Mes parents ne me comprennent pas. Ils veulent que je le quitte. Ils ont raison, bien sûr. J'en suis incapable. J'ai mal. Je pense toujours à lui et je cherche des façons de le garder dans ma vie même s'il ne m'offre que de la souffrance. Qu’est-ce que c'est que ça? Je veux comprendre pour m'en sortir. Pourquoi nous accroche-t-on à ces êtres? Le mien a une vie vide (son travail, pas d'enfant, il chiale souvent contre tout et tout le monde, il aime la chasse, tuer des chats errants et des oiseaux (je ne suis pas d'accord avec ça), faire un peu de vélo, entretenir de façon maniaque et maladive sa modeste petite maison, penser à sa retraite). Je sais que depuis qu'il m'a hameçonnée en août 2017, il a toujours gardé son ex sous le coude. Elle l'attend encore et je suis certaine qu'il lui dit de l'attendre. Je pense que lorsqu'il lui parle, ces journées-là, j'ai droit à Mr Hyde. Elle le fait sentir coupable. Je sais qu'il est méchant de nature et qu'il le serait même si l'ex n'était plus dans le décor, mais cette dernière a aussi nui à notre histoire.

Ça me rend folle le fait que d'un côté, il me fait sentir qu'il veut se débarrasser de moi, de l'autre, il me garde sous le coude. Je suis en train de sombrer gravement. J'ai l'impression que je ne m'en sortirai jamais chers amis (es) virtuels. Je persiste et signe pour un homme qui me détruit! Il m'a vraiment fait perdre la tête...


Coucou Héronne,
Je te soutiens dans ton combat contre lui. Je me vois en toi depuis le début ou tu es venue écrire ici.
Ils nous font faire n’importe quoi et même si on se dit je vais contre manipuler c’est peine perdue.
Comme je l’ai lu sur ce forum, ils nous font transgresser nos propres valeurs. Quelqu’un d’autre nous ferait le quart de ce qu’ils font, on l’aurait envoyer balader depuis longtemps. Il nous faut notre dose quotidienne sinon on a l’impression qu’on va sombrer.
Je t’embrasse Heronne et suis de tout cœur avec toi. Je pars bosser mais je reviendrai
Tu m’as fait vivre l’enfer mais coûte que coûte je reviendrai au paradis.
NC depuis le 19/12/2019

Avatar de l’utilisateur
Janou
Messages : 1033
Enregistré le : 18 Mai 2019, 13:35

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar Janou » 13 Nov 2019, 13:29

Hélas, hélas comme vous avez raison
Hélas vous seule pouvez provoquer le déclic nécessaire pour le (la) quitter... de l'extérieur on peut vous mettre en garde, vous décrire leur fonctionnement vous seul(e) avez le pouvoir de dire stop...
Vous rêvez de retrouver la charmante (trop charmante) personne que vous avez rencontrée : le love bombing n'est qu'un leurre qui n'a existé que dans votre tête... eux (elles) sont dans un de leur plus gros mensonge car oui ce sont des horreurs, des méchants, des menteurs patentés. leur seule adresse être des excellents comédiens ! combien de fois j'ai pu LUI dire : tu as raté ta vocation tu aurait du être acteur.. (dans quelle colère je pouvais le mettre alors)
Le temps ne va pas arranger les choses bien au contraire ils vont être de plus en plus méchants, menteurs, acerbes, violents etc...
etc... etc...
or, rester avec lui, croire à ses mensonges, vous pouvez lire ici tous les posts, vous verrez que certaines phrases reviennent toujours : tu es la plus belle, tu es la femme (l'homme) de ma vie, tu es unique, je ne pensais pas un jour trouver quelqu'un comme toi, je ne te mérite pas, Pourquoi tu m'aimes ? Pourquoi m'as-tu choisi(e)?...là c'est de l'abus vous ne l'avez pas choisi(e) il vous a jouer un tel grand jeu que vous avez été pris(e) au piège...c'est perdre votre temps (peut-être aussi votre argent car là dessus aussi ils ne sont pas nets) dites vous aussi que toutes ces phrases ils peuvent vous les dire et les dire aussi en même temps à un(e) autre..
tu sais héronne il n'avait quand il t'a rencontré sans doute pas du tout l'intention de divorcer... ils ne sont pas à un mensonge près...
Oui dites stop, stop à ce miroir aux alouettes... je ne vous cache pas que ce choix est difficile et que la suite va y être aussi mais après quelques temps vous aller retrouver votre MOI, travailler dessus voir que vous êtes de belles personnes (c'est bien pour ça que les PN nous choisissent pour toutes nos elles qualités et nos beaux sentiments)..
apprenez à vous mieux connaître, à travailler sur vos faiblesses,à vous aimez (on n'est jamais mieux servi que par soi-même) et vous retrouverez la vie Belle...
Bon courage à vous et prenez soin de vous
J'ai appris que je ne devais pas perdre mon temps et mon énergie à me battre avec les personnes toxiques. Elles n'ont rien à perdre
http://forum.perversnarcissique.com/45-ans-avec-un-pervers-narcissique-t6334.html

satchsatch33
Messages : 183
Enregistré le : 23 Avr 2019, 17:15

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar satchsatch33 » 13 Nov 2019, 13:39

Quand je lis le parcours d'Heronne, j'ai l'impression de pas en croire mes yeux.....

Tout ce que t'as dit (et fait) ce type, mérite de le dégager à vitesse grand V, sans se retourner....(ou de lui coller la branlée de sa vie, mais tout n'est que point de vue... :) ).

Héronne
Messages : 48
Enregistré le : 14 Mar 2019, 01:23

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar Héronne » 13 Nov 2019, 20:08

Je vous remercie Nelly, Janou, satchsatch33 pour vos réponses réconfortantes. Tu as raison satchsatch33 d'écrire que tu n'en crois pas tes yeux! Ma mère t'applaudirait! Elle a le goût de l'étrangler! Elle ne me reconnaît plus, moi qui suis si en possession de mes moyens en temps normal. Mais voilà, en 2017, ce type m'a embarquée dans son vaisseau vers une planète que je ne connaissais pas. Celle des créatures Vides-d'Empathie! Quelles créatures immondes! Je veux revenir sur Terre pour retrouver mon vrai Moi. Mes proches, mes filles surtout, le méritent. JE le mérite. Pour y arriver, j'ai besoin de comprendre ce que j'ai vécu et vis, et surtout, d’accepter que le Prince du début n'existe pas. C'est ce qui me détruit le plus. J'y ai TELLEMENT cru et malheureusement, quand il est « gentil », la part irrationnelle de mon être y croit encore...

Hier, PN était totalement indifférent lors de notre discussion sur Messenger. Ce midi, il m'a téléphoné pendant mon heure de dîner pour me parler de son avant-midi et de ses plans pour cet après-midi comme si de rien n’était. Du vin que nous partagerons samedi. Brouillard total dans ma tête. Froid-Chaud-Froid-Chaud...

Gypsy, je ne t'ai pas nommée dans mon message d'hier, mais j'aimerais avoir ton opinion. Je te lis aussi et j'aime tes réflexions. Les autres aussi! Vous m'aidez tous et toutes. J'ai besoin de ma dose de vous à tous les jours. Ça m'aide à mettre en veilleuse, le temps de ma lecture, mon besoin constant de cette dose de PN qui me détruit...

Buissonnière
Messages : 3746
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar Buissonnière » 13 Nov 2019, 21:58

Héronne a écrit :Bonjour à vous tous et toutes que je lis depuis plusieurs mois: Jessaie, Janou, Flora, Miss Pollock, Louisville, Nelly, etc. Je pourrais tous et toutes vous nommer, tant vous m'aidez à cheminer. Merci! J'ai déjà publié des messages, mais depuis quelques semaines, PN semblait avoir envie de me voir et de me parler. Bref, il m'a fait rêver en couleurs pour la xième fois en deux ans. Pourtant, je sais... que je ne suis qu'un beau corps à ses yeux, qu'il se sert de moi comme exutoire sexuel depuis qu'il m'a recontactée en mars dernier, après être allé revoir son ex qui, aux yeux de PN qui a un trouble obsessionnel de la propreté, est bien meilleure que moi comme femme de ménage et cuisinière dans une maison! Trop drôle, moi qui suis si propre et minutieuse dans une maison! L'ennui, c'est que je n'ai pas la technique de son ex des vingt dernières années. C'est pour ça qu’après sept mois de vie commune, il m'a jetée de sa maison comme une moins que rien. Je vis chez mes parents depuis juillet 2018. J'ai deux filles d'une union précédente.

J'ai tout laissé pour PN en 2017 alors que rien n'allait plus avec le père de mes enfants. J'ai vécu les mêmes phases que vous: Love bombing magique de trois mois (parsemé de quelques indices négatifs que j'aurais dû prendre en considération, mais... j'ai donné la chance au Prince Charmant, voyons!), dénigrement dès que je me suis installée chez lui, et destruction. Il m'a rejetée et reprise à au moins quatre reprises depuis. Mon histoire est longue, mais aujourd’hui, j'ai grand besoin de vous raconter les deux derniers week-ends où je l'ai vu (il ne veut me voir qu'un soir et une nuit par semaine! Non, je ne suis pas folle, je suis comme une droguée accroc à lui, à la mince affection physique qu'il me donne, à ses: « Comme tu es belle! » Non, je ne suis pas narcissique, mais cette attention, je ne l'avais plus avec mon ex. Je prends les miettes de ce monstre parce que j'ai peur du vide, du célibat, de ne jamais retrouver ce rush d’adrénaline avec un autre homme. Les autres seront fades en comparaison. Pourtant, ma raison sait que c'est un monstre, un malade, qui ne peut aimer. C'est ce qui est dur à avaler, venant d'un homme qui, au début, me disait qu'il m’aimait mille fois par semaine, et qui a cessé de le faire du jour au lendemain, mais qui à travers ses périodes de silence radio, veut parfois me revoir et me « faire l’amour » (je sais que ces mots ne conviennent pas...)!

Bref, je reviens à deux événements des deux derniers dimanches:

Il y a deux semaines, j'arrive chez lui avec un bon souper (je les prépare chez mes parents afin de ne pas salir sa cuisine! Il me surveillais à chaque geste que je posais quand je vivais avec lui. Il ne tolère aucune saleté!) et, lui qui m'a toujours dit que je sens bon, qu'il adore mon odeur, me demande si j'ai mis de l'antisudorifique. Je lui réponds que je viens de prendre une douche, ce qui est vrai (je vous précise que j'ai une excellente hygiène corporelle), et que j'ai mis de l'antisudorifique comme toujours! Je lui demande pourquoi il me questionne à ce sujet. Il me dit qu'il ne me croit pas que je me suis lavée et qu'il trouve que je sens la sueur, et que si ça se reproduisait, il me retournerait dès que je franchirais le seuil de sa maison! Je lui ai répondu que son commentaire manquait de respect. Il m'a alors conseillé d'aller prendre une douche! Vous savez quoi? J'en ai pris une pour éviter de souffrir, pour avoir ensuite ma dose de drogue, ce que j'ai eu puisqu'il m'a fait vivre une soirée magique. Je m'en veux. Je suis intelligente, croyez-moi, mais mes émotions l'emportent sur ma raison. Je repousse la journée finale. Je repousse en rampant pour lui, en lui rendant service, en lui écrivant des messages à connotation sexuelle pour le garder (c'est le seul lien qui reste entre nous, malheureusement, moi qui ai cru à une belle vie commune en 2017, lorsque je ne connais pas le Mr Hyde en lui). Il me garde dans le brouillard avec son alternance entre le chaud et le froid. La semaine passée, il m'a parlé par Messenger deux fois et il avait l'air amoureux, me faisait des commentaires romantiques, me disait avoir envie de me voir. Le week-end venu, il n'est plus le même, il me fait sentir de trop, me repousse, est méchant et indifférent. Aidez-moi, s.v.p. Je broie du noir. Ce soir, il m'a fait sentir, par Messenger, que je suis de trop dans sa vie. Est-ce la vraie fin? Je souffre et suis incapable de dormir même si je sais que je vaux mieux, qu'il ne vaut pas grand-chose. Ma psy m'aide, mais je n'arrive pas à ne pas penser au début si magique, aux moments si suaves et beaux. La musique me rend malade. Quand je vais à l'épicerie ou ailleurs et que j'entends « nos » chansons, j'ai le goût de hurler, de disparaître...

Je vous raconterai le deuxième événement dans un autre message. De toute façon, comme vous, je pourrais vous raconter des dizaines de moments de méchanceté, de manipulation, de culpabilisation, de scènes de jalousie violente et non justifiées, etc. J'ai lu quelque part que le degré de méchanceté augmente à chaque retour de PN. Je confirme que c'est vrai!

C'est bien parce que vous êtes où avez été sous emprise que je vous raconte cet épisode parmi tant d'autres. Mes parents ne me comprennent pas. Ils veulent que je le quitte. Ils ont raison, bien sûr. J'en suis incapable. J'ai mal. Je pense toujours à lui et je cherche des façons de le garder dans ma vie même s'il ne m'offre que de la souffrance. Qu’est-ce que c'est que ça? Je veux comprendre pour m'en sortir. Pourquoi nous accroche-t-on à ces êtres? Le mien a une vie vide (son travail, pas d'enfant, il chiale souvent contre tout et tout le monde, il aime la chasse, tuer des chats errants et des oiseaux (je ne suis pas d'accord avec ça), faire un peu de vélo, entretenir de façon maniaque et maladive sa modeste petite maison, penser à sa retraite). Je sais que depuis qu'il m'a hameçonnée en août 2017, il a toujours gardé son ex sous le coude. Elle l'attend encore et je suis certaine qu'il lui dit de l'attendre. Je pense que lorsqu'il lui parle, ces journées-là, j'ai droit à Mr Hyde. Elle le fait sentir coupable. Je sais qu'il est méchant de nature et qu'il le serait même si l'ex n'était plus dans le décor, mais cette dernière a aussi nui à notre histoire.

Ça me rend folle le fait que d'un côté, il me fait sentir qu'il veut se débarrasser de moi, de l'autre, il me garde sous le coude. Je suis en train de sombrer gravement. J'ai l'impression que je ne m'en sortirai jamais chers amis (es) virtuels. Je persiste et signe pour un homme qui me détruit! Il m'a vraiment fait perdre la tête...

Mon Dieu ! Mais tu as égaré ton curseur pour accepter tout ceci ?
Il te compare, te rabaisse, t'humilie de la façon la plus ignoble. Pourquoi tu ne pars pas séance tenante lorsqu'il te dit que tu pues ? Ou lorsqu'il est derrière toi alors que tu prépares le repas ?
Combien de fois t'a t'il remerciée pour les repas que tu prépares chez ta mère pour éviter de salir chez lui ?
Une cuisine ça sert à ça, c'est pas comme si tu cuisinais dans la chambre non plus !

Pour quelques minutes de belles paroles qu'il te dit, paroles qu'il connaît par coeur pour les servir à d'autres dès que tu as le dos tourné, tu acceptes beaucoup trop.

Prends un calendrier et coche en rouge les jours où il a été odieux et en vert ceux où il s'est montré bienveillant envers toi.
Une croix avec une diagonale rouge et une verte lorsque c'est mitigé
Puis regarde le résultat sur un mois.
Je l'avais fait, c'est surprenant.

Tu n'as aucun avenir avec lui sauf si les miettes de semblant de bonheur te suffisent, mais alors tu te passes en 2nd plan alors que tu es tu dois être la personne la plus importante de ta vie.
Ta grandeur d'âme se sent confinée dans son petit appart, sa petite retraite et son petit esprit
Il n'est pas à ta hauteur alors tu te baisses et tu le laisses te rabaisser pour être à son niveau .. pas plus grand que celui d'un cafard.

J'espère que ce déclic te frappera comme une évidence
Des bisous :39: .. parce que bon j'ai pas été tendre
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant

MissPollock
Messages : 833
Enregistré le : 29 Mar 2019, 09:50

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar MissPollock » 13 Nov 2019, 22:18

Héronne a écrit :
Je vous raconterai le deuxième événement dans un autre message. De toute façon, comme vous, je pourrais vous raconter des dizaines de moments de méchanceté, de manipulation, de culpabilisation, de scènes de jalousie violente et non justifiées, etc. J'ai lu quelque part que le degré de méchanceté augmente à chaque retour de PN. Je confirme que c'est vrai!



Oui, en effet, on a toutes (et tous) des dizaines d'exemples qui nous reviennent parfois en lisant les histoires des autres. Il y a pas mal de similitudes entre les histoires

Il faut fuir, ne plus répondre, te "désintoxiquer", car, oui, il s'agit d'une drogue

Courage
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre

Héronne
Messages : 48
Enregistré le : 14 Mar 2019, 01:23

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar Héronne » 14 Nov 2019, 19:54

Merci pour ta réponse alex23. Comme je l'ai écrit avant-hier, j'ai effectivement lu ou entendu que les PN sont de plus en plus méchants avec le temps. Je me demande comment a fait l'ex de mon PN pour l’endurer pendant 26 ans! Est-ce à dire que les PN ne le sont qu'avec certaines victimes seulement? J'en suis parfois venue à l'excuser pour ce qu'il me fait, et même à essayer de me convaincre qu'il n'est pas PN, en me disant qu'il a dû être correct avec son ex puisqu'elle est restée et qu'elle menace, depuis que je suis dans la vie de PN, de se suicider s'il ne l’a reprend pas! Syndrome de Stockholm? On dit que le PN revient toujours, mais s'il revient en apportant à chaque fois de moins en moins de bonheur à sa victime, à un moment, il ne reste plus rien?! Peau de chagrin... J'ai besoin qu'on m'éclaire sur cette partie de la théorie PN. J'ai besoin de comprendre la théorie pour me sortir de la pratique... Merci à vous tous et toutes de m'aider.

Je participe à un congrès en ce moment. J'ai du mal à me concentrer. Je ne pense qu’à des façons de changer mon PN, d'éviter qu'il me laisse, de le faire redevenir le Prince du début. Je suis même allée jusqu'à m'acheter un dessous féminin sexy ce midi pour l'amadouer. Je l'ai contacté par Messenger, quand j’essayais ce kit sexy dans la cabine d’essayage pour qu'il me voie habillée ainsi (je ne suis pas comme ça à la base. Il m'a transformée). Ce qui reste entre nous, ce n'est que cette partie physique. C'est pourquoi je me sers de cet aspect. Il louange mon corps lors des séances de miettes de bonheur hebdomadaires. Indifférence le reste de la semaine. Je ne suis qu'angoisse six jours sur sept, parfois sept sur sept quand il demeure froid. Aidez-moi.

Calaïca
Messages : 1428
Enregistré le : 22 Oct 2018, 20:11

Pourquoi je persiste et signe malgré cette violence psychologique!

Messagepar Calaïca » 14 Nov 2019, 22:21

"Je ne pense qu’à des façons de changer mon PN [...], de le faire redevenir le Prince du début"
C'est là le noeud du problème.

1) les gens ne changent pas, surtout que là, c'est une structure, c'est fondamental. Tu n'aurais pas l'idée de transformer un chien en chat? Là c'est pareil. C'est un chien, c'est tout!
2) Ce prince n'a jamais existé. C'était un masque. Il n'a jamais vécu, ressenti ce que tu as cru qu'il vivait et ressentait. Il a copié des comportements observés. Mais il n'a pas ressenti, vibré, aimé. Il a répondu à tes attentes parce qu'il savait les analyser finement, pour mieux te faire accepter l'inacceptable.

Il ne t'aime pas, il te méprise. Maintenant, de lui on s'en fiche, il est ce qu'il est, il ne changera pas, et peu importe ce qui a fait qu'il en est là, rien ne l'en sortira, ni personne.
Mais qu'est ce qui t'empêche, toi, de te respecter et dire stop? Qu'est ce que tu rejoues dans cette histoire? Quel pan de ton histoire personnelle a fait que tu as si peu d'estime de toi que tu acceptes ça? Pourquoi ne peux-tu pas renoncer? Qu'est ce que ça mettrait en jeu? Il faudrait renoncer à être toute puissante, à imaginer que tu as du pouvoir sur les gens. Pourquoi ça bloque? C'est ça qu'il faut travailler.


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Moniadu95 et 22 invités