Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 5169
Inscription : jeu. 15 nov. 2018 07:38

Re: Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Message par Buissonnière »

Ange a écrit : mar. 9 févr. 2021 20:35
alessa87 a écrit : lun. 18 janv. 2021 10:11 Mais si je m'étais complètement plantée ? s'il n'était pas PN mais juste toxique pour moi ? Cette éventualité changerait complètement la donne, à commencer par le bébé que nous avons en commun et qui n'a jamais connu son père....
si vous avez des avis je suis preneuse ;)
Smacks à vous :1:
Bonsoir Alessa,

Il n'avait pas des tendances pédophiles (confirmées par la coach que vous aviez consultée ) si j'ai bonne mémoire ?
Je me souviens aussi qu'Alessa en avait parlé

Alessa, 6 mois c'est peut être encore trop tôt. Possible que PN soit encore dans sa phase love bombing. En tout cas ça dépend du degré d'acception de la victime, ses remises en question et sa propension à s'écraser, passer l'éponge, raser les murs pour ne pas éveiller la colère de PN.
En tout cas en public rien ne paraît jamais. Puis si elle est amoureuse elle encaissera beaucoup.
Question de positionnement du curseur sur ses propres limites. L'éveil peut être long, très long.
Perso j'ai vaguement compris au bout de 2 mois que la vie avec lui ne sera jamais sereine et donc impossible. Ses ex n'ont jamais dépassé 2 ans, et la jolie blonde avec qui il a été juste après moi l'a quittée au bout de deux ans aussi.
Comment je l'ai su ? Une connaissance m'en a parlé lorsque je lui ai dit qu'il avait osé me téléphoner tout récemment avec un numéro que je ne connaissais pas. Je lui ai raccroché au nez après un tonitruant "ohlalaaaa" genre désabusé. Numéro bloqué.
Ces gens sont complétement déconnectés, ils sont sur une autre planète. Tu as bien fait de l'évincer de ta vie, compte tenu de ton récit il n'y a aucune doute là dessus.
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant
toutpourplaire
Messages : 148
Inscription : jeu. 29 oct. 2020 09:09

Re: Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Message par toutpourplaire »

Je confirme.
Sone x femme pensait aussi que nous étions heureux et qu'il avait changé grâce à moi.
Ses employés aussi le trouvaient plus serein.
Mais personne ne savait ce qu'il se tramait dans l'intimité, que je pleurais chaque matin au réveil.
Ils ne changeront jamais et l'envers du décors est invisible aux personnes extérieures.
alessa87
Messages : 365
Inscription : mar. 5 nov. 2019 15:43

Re: Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Message par alessa87 »

Ange a écrit : ↑Hier, 21:35
alessa87 a écrit : ↑18 janv. 2021, 11:11
Mais si je m'étais complètement plantée ? s'il n'était pas PN mais juste toxique pour moi ? Cette éventualité changerait complètement la donne, à commencer par le bébé que nous avons en commun et qui n'a jamais connu son père....
si vous avez des avis je suis preneuse ;)
Smacks à vous :1:
Bonsoir Alessa,

Il n'avait pas des tendances pédophiles (confirmées par la coach que vous aviez consultée ) si j'ai bonne mémoire ?
Je me souviens aussi qu'Alessa en avait parlé
Hello :) Oui, mais ça ne fait pas forcément de lui un pervers narcissique... même si ça reste une ordure, on est d'accord. Ce que je veux dire, c'est que la stratégie de défense et d'attaque n'est pas la même selon qu'on se trouve face à un PN, à un déviant sexuel, à un schizophrène, etc.
C'est ce point qui m'inquiète, m'être trompée sur sa véritable nature...
alessa87
Messages : 365
Inscription : mar. 5 nov. 2019 15:43

Re: Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Message par alessa87 »

Tu as bien fait de l'évincer de ta vie, compte tenu de ton récit il n'y a aucune doute là dessus.
Merci Buissonnière :idea: C'est ce qui rend ce forum aussi précieux à mes yeux, c'est qu'on se remet vite les pendules à l'heure :)
Effectivement pas de doute à avoir sur sa nature profonde, c'est un PN en chair et en os :23:
Est-ce qu'on cesse un jour de douter, de regretter ? Grrrr :x
Avatar de l’utilisateur
Janou
Messages : 1832
Inscription : sam. 18 mai 2019 11:35

Re: Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Message par Janou »

bonsoir Alessa,
Si tu en doutes c'est justement parce que tu l'as rayé de ta vie et que tu n'as plus à le supporter et qu'il est difficile de croire que de tels êtres peuvent exister.. Mais je te rassure oui ça existe bien et pas plus tard que ce jour je me suis faite traitée de vénale par LUI... ce qui m'a bien fait rire et me rassure totalement sur le fait qu'un PN une fois bien confronté à son propre caractère va l'être toute sa vie LUI m'a d'ailleurs rassuré à ce sujet reconnaissant lui même qu'il ne supportait aucune remarque et que c'était de pire en pire... il y en a une qui l'a voulu et bien qu'elle le garde...
J'ai appris que je ne devais pas perdre mon temps et mon énergie à me battre avec les personnes toxiques. Elles n'ont rien à perdre
http://forum.perversnarcissique.com/45-ans-avec-un-pervers-narcissique-t6334.html
Lapsus
Messages : 1508
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

Re: Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Message par Lapsus »

Salut Alessa

PN, déviant sexuel, schizophrène, etc. ça n'en fera toujours pas un père utile au développement sain de ton enfant.
Ni un compagnon potable.

Ce qui m'interpelle dans la réflexion qui a motivé ton passage ici, c'est qu'après une période de vie plus calme, à l'écart des manigances de l'emmerdeur No 1, tes souvenirs du pire ne suffisent plus à te convaincre de ne pas douter.

Je ressens ce glissement moi-même, alors que je suis encore en contact semi-distant régulier avec la bête... ma colère, ma peur, mes mauvais souvenirs ont tendance à se dissiper.
Est-ce parce qu'on est naturellement enclin à ne pas vouloir conserver la conscience du mal? parce que notre mémoire arrondit à petits coups de lime les angles de nos souvenirs trop douloureux? parce que notre corps se débarrasse lentement du venin qui courrait dans nos veines?

Je ne sais pas, mais ça me donne une petite piqûre de rappel!
Merci!
:29:
:39:

PS: Peut-être que je devrais me faire une boîte noire pour plus tard.
On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n'en a qu’une.
Confucius

10722e jour de contact (à peu près)
Andouille81
Messages : 1588
Inscription : lun. 22 juil. 2019 21:40

Re: Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Message par Andouille81 »

Lapsus a écrit : jeu. 11 févr. 2021 12:22 Ce qui m'interpelle dans la réflexion qui a motivé ton passage ici, c'est qu'après une période de vie plus calme, à l'écart des manigances de l'emmerdeur No 1, tes souvenirs du pire ne suffisent plus à te convaincre de ne pas douter.

Je ressens ce glissement moi-même, alors que je suis encore en contact semi-distant régulier avec la bête... ma colère, ma peur, mes mauvais souvenirs ont tendance à se dissiper.
Est-ce parce qu'on est naturellement enclin à ne pas vouloir conserver la conscience du mal? parce que notre mémoire arrondit à petits coups de lime les angles de nos souvenirs trop douloureux? parce que notre corps se débarrasse lentement du venin qui courrait dans nos veines?
Je pense qu'au bout d'un certains temps on en arrive souvent là.

Au final, dans nos histoires, on a des épisodes particulièrement "impactant", mais qui ne représentent que 5-10% de la relation même s'ils nous restent plus clairement en mémoire, mais on est ainsi fait qu'avec le temps, à mesure que le "contexte" se fait plus flou, on relativise ces moments (c'est comme les gens battus qui te disent, "ouais bon celle là je l'avais mérité"... ouais mais non "ça" ne se mérite jamais).

Avec ces individus c'est surtout le quotidien, l'ambiance, qui nous détruisent à l'usage. La boule au ventre quand on rentre et qu'on sait qu'il y aura forcément un truc à nous reprocher, la sensation d'être sur le fil du rasoir à la moindre conversation, etc... c'est ça qui nous rend fous, mais comme c'est diffus, que c'est un ressenti, on oublie cet état après.

Pourtant c'est ça le plus dur, c'est ce quotidien qui fait qu'on va de plus en plus mal. Si tu te mets à boire quand tu es avec un PN ou que tu es suicidaire, que tu laisses tomber tout ce qui fait ta vie (ou plein de choses), tu ne pourras jamais prouver par A+B que c'est la vie avec un PN qui t'as grandement encouragé là dedans. Mais soyons franc, une personne "moyenne", tu ne décides pas de te suicider ou de se détruire après une "dispute ponctuelle", fusse t'elle monstrueuse... non tu "décides" ce genre de choses à cause d'un quotidien constant et durable.

Sur ce forum, souvent on s'échange "nos phrases de PN" etc... à titre perso, à chaque fois je n'ai que 2 ou 3 exemples qui me reviennent vraiment... et pourtant si je fais vraiment l'effort de me souvenir de cette époque je sais que dans la plupart de nos échanges j'étais sur la brèche, qu'elle n'avait aucune prévenance pour moi, critiquait d'une manière ou d'une autre, que mon opinion ne valait rien...

Mais maintenant je dois faire un effort conscient pour me rappeler cette situation et me souvenir de l'état d'esprit où j'étais... je sais que je passais ma vie dans la crainte de tout et n'importe quoi avec elle, mais je ne sais plus ce qu'était concrètement cette sensation (physiquement et mentalement).

On oublie le "bruit de fond".
Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 5169
Inscription : jeu. 15 nov. 2018 07:38

Re: Pourquoi ça ne pète pas avec la nouvelle ? et si je m'étais trompée...?

Message par Buissonnière »

toutpourplaire a écrit : mer. 10 févr. 2021 09:56 Je confirme.
Sone x femme pensait aussi que nous étions heureux et qu'il avait changé grâce à moi.
Ses employés aussi le trouvaient plus serein.
Mais personne ne savait ce qu'il se tramait dans l'intimité, que je pleurais chaque matin au réveil.
Ils ne changeront jamais et l'envers du décors est invisible aux personnes extérieures.
Ça aussi on oublie.
Il me disait depuis qu'on est ensemble tout le monde le trouve changé, plus serein, plus posé.
Les "amis" en commun lançaient des fleurs sur notre "joli" couple, sur FB ils envoyaient des chansons qui avaient pour titre nos prénoms :22:
Mais aucun ne savait ce que je vivais à 8 clos.
Il n'y a que les ex qui savent.
M'enfin heureusement que le temps passe et les éloigne de nos proches souvenirs.
On oublie sans rien oublier
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant
Répondre