Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Lapsus
Messages : 1233
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar Lapsus » 05 Déc 2019, 12:34

Bonjour

Pour en revenir au sujet, les PN ne se sont pas bloqués à un âge mental. Gypsy a introduit cette notion et je ne suis pas sûr d'avoir compris où elle voulait en venir alors je lui ai posé la question.

Selon l'hypothèse que je partage avec vous ici, les PN ne sont pas bloqués à un âge mental ni à un stade affectif, ce ne sont pas des attardés d'aucune sorte, sauf dans le développement de leur personnalité, mais ils peuvent vivre sans. Ils sont bloqués dans une structure, un système de défense ou de survie, qu'ils ont adopté très jeunes. Ils ne sont pas fous du tout, ou en tout cas pas plus que le reste de la population.

Ce système de défense leur a servi à réduire les effets nocifs d'un milieu familial très toxique, à échapper aux pires maltraitances, à atténuer leurs souffrances, à échapper à la folie.

La pire des toxicités pour un enfant, ce n'est pas un événement traumatisant ponctuel, voire répété, aussi violent et difficile à digérer soit-il, c'est plutôt l'incohérence, le paradoxe, l'absence de logique systémique (permanent) associés à la violence, à l'abus, à la dégradation, au dénigrement... L'inverse de la signature de Buissonnière «La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent» est aussi vrai: la folie pourrait nous prendre quand on fait toujours la même chose et que le résultat est chaque fois différent. Cette toxicité systémique peut prendre toutes sortes de formes, et la violence physique, par exemple, n'est pas forcément là.

Ma PN angoisse au crépuscule. Elle ma dit un jour que c'était le moment ou son père rentrait.
Au fil des témoignages, j'ai pu me faire un tableau de la situation.
Personne ne pouvait savoir d'avance quelle serait son humeur, au(x)quel(s) de ses enfants il allait s'en prendre, pour quelle raison, comment, jusqu'à où. Et la mère? Sans doute pour échapper elle-même à son mari, elle s'en était fait complice et lui désignait celui ou ceux qui avaient fait une "bêtise". Qui désignera-t-elle ce soir? Inventera-t-elle une bêtise même si tout le monde a été "sage"?
Nombreux, tous leurs enfants oscillent entre les névroses et les psychoses. Je ne mets pas en doute l'ambiance dans laquelle ils ont vécu parce que je les connais tous, et que certaines caractéristiques, certains faits aussi, m'ont été racontés par ou en présence de plusieurs d'entre eux.
J'ai rencontré les parents aussi. Un vieil homme affaibli (décédé depuis), un bon nounours à qui l'ont confierait ses propres enfants sans crainte. Un vieille femme qui se montre parfaite, énergique, qui monte ses enfants les uns contre les autres pour mieux régner, qui craint par-dessus tout qu'ils se liguent contre elle, que l'un d'eux parle ou lui demande des comptes.

Et qui s'en sort le mieux dans ce désastre? Je vous laisse deviner.
Pour arriver au libre arbitre, il faut connaître ce qui nous détermine.

10585e jour de contact (à peu près)

Scorpio
Messages : 1389
Enregistré le : 01 Oct 2018, 17:52

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar Scorpio » 05 Déc 2019, 14:48

Lapsus

Si les pn sont bloqués à un stade primaire de maturité émotionnelle. Voir littérature scientifique.
Ils sont aussi psychotiques. Au bord de la folie.
Donc beaucoup plus fous que le reste de la population névrosée.

Quant à toi, penses que tes ou un de tes parents ait pu être pn vu le comportement de ton frère et de ton attirance passée pour une pn? Cette piste est une voie de guérison pour toi.

Bat

Scorpio

Avatar de l’utilisateur
Ange
Administratrice du forum
Messages : 7335
Enregistré le : 25 Avr 2015, 14:05

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar Ange » 05 Déc 2019, 14:58

Lapsus a écrit :L'inverse de la signature de Buissonnière «La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent» est aussi vrai:


Albert E. l'avait dit en premier avant notre chère Buissonnière

Pardonnez moi, c'était tentant, je n'ai pas pu m'en empêcher :)
"Celui qui est sorti de l'enfer n'a pas le moindre intérêt à savoir comment la vie continue dedans"

Scorpio
Messages : 1389
Enregistré le : 01 Oct 2018, 17:52

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar Scorpio » 05 Déc 2019, 15:03

Oui c'est bien Einstein qui a dit cela. Mais bon... on est tous un peu fous à un moment de sa vie. :24:

Einstein a aussi dit: more the knowledge less the ego, more the ego, less the knowledge. ;)

:37:

Louisville
Messages : 679
Enregistré le : 30 Avr 2019, 18:00

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar Louisville » 05 Déc 2019, 17:04

Scorpio a écrit :Lapsus

Si les pn sont bloqués à un stade primaire de maturité émotionnelle. Voir littérature scientifique.
Ils sont aussi psychotiques. Au bord de la folie.
Donc beaucoup plus fous que le reste de la population névrosée.

Quant à toi, penses que tes ou un de tes parents ait pu être pn vu le comportement de ton frère et de ton attirance passée pour une pn? Cette piste est une voie de guérison pour toi.

Bat

Scorpio



Exact... La MPN n' est pas une névrose, ( ce serait trop cool, nous sommes tous des névrosés), c' est une psychose, et donc effectivement une folie.

D' ailleurs en Anglais ou en Américain, le terme PN n' existe pas; ils parlent pour eux de "psychopates"...

satchsatch33
Messages : 332
Enregistré le : 23 Avr 2019, 17:15

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar satchsatch33 » 05 Déc 2019, 17:08

Certains psy parlent, dans le cas de la perversion narcissique, d'état limite (en gros, à mi-chemin entre la névrose et la psychose).

satchsatch33
Messages : 332
Enregistré le : 23 Avr 2019, 17:15

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar satchsatch33 » 05 Déc 2019, 17:12

Lapsus a écrit :Ils ne sont pas fous du tout, ou en tout cas pas plus que le reste de la population.


Euh, désolé mais NON.

T'en connais beaucoup des névrosés qui font autant de dégâts que des PN ?

Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 4873
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar Buissonnière » 05 Déc 2019, 21:59

Sérieux les gars ? Pour vous c'est pas des fous ?
Pour moi si et j'ai eu une foultitudes de preuves en 8 clos pour les 2, ma soeur et le conno.
Ils n'ont pas perdu la raison car ils ne l'ont jamais eu.
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant

Lapsus
Messages : 1233
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar Lapsus » 14 Jan 2020, 15:16

Scorpio a écrit :Lapsus

Si les pn sont bloqués à un stade primaire de maturité émotionnelle. Voir littérature scientifique.
Ils sont aussi psychotiques. Au bord de la folie.
Donc beaucoup plus fous que le reste de la population névrosée.

Non, pas vraiment dans mon hypothèse mais…

Oui, à nos yeux, les PN sont immatures, psychotiques, névrosés, voire fous. Pourtant, ils ne sont pas fous. Ils ont trouvé un moyen de ne pas le devenir, et ils ont absolument besoin de proies sous leur emprise. Sombrent-ils dans la folie dans leur vieillesse? Même sans famille ni proche sous leur emprise, les vieux PN ne sont probablement pas seuls, mais dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dans lequel ils continuent à manipuler jusqu'à leur mort...

Les PN sont des cas particuliers, inclassables parce qu’il leur faudrait une classe à part. On peut leur attribuer des traits psychotiques, névrosés, borderline, narcissiques, pervers, asociaux, etc., mais ils ne correspondent vraiment à aucun de ces types de personnalité. En outre, ils fonctionnent dans un certain équilibre, ont conscience de manipuler et de punir, ils contrôlent la situation, ils savent ce qu’ils font. Tout le contraire de la folie.
Ils sont immatures selon des critères "normaux", parce que leurs sentiments, leurs valeurs, leurs qualités (l'essentiel d'une personnalité) ne leur appartiennent pas. Ils les copient, les miment, se les approprient, les connaissent bien dans leurs mécanismes et dans leur potentiel manipulatoire, mais ils en changent comme de chemise, de proie, de "jouet", selon le compartiment de leur vie et les circonstances du moment. Ils ne les ont jamais intégrés, approfondis, fait mûrir en eux pour leur propre compte, pour se construire une personnalité à eux, alors ils sont immatures, mais ils ne sont pas restés sur place pour autant.
Dans leur normalité bien à eux, ils ont acquis de l'expérience, affiné leurs techniques, perfectionné leurs masques. Certains le font avec beaucoup d'intelligence et sont capables de donner le change dans des situations complexes. Ce sont des maîtres ès manipulations, et on peut en trouver dans tous les milieux, jusqu'à de très hauts postes, aux côtés de gens brillants qui n'y voient que du feu.
Leurs critères de choix sont restés très binaires, manichéens, primaires, limités: bon-mauvais, bien-mal, gentil-méchant, récompense-punition, plaisir-souffrance, manipulable-pas manipulable, parfait-nul, etc., mais ça leur suffit pour fonctionner avec une apparence de normalité, voire de perfection, et pour obtenir ce qu’ils veulent. Ils se sentent à leur aise quand leurs magouilles fonctionnent bien, mais n’ont aucune hésitation à passer à autre chose quand une situation leur échappe puisqu'il n'y ont investi aucun sentiment personnel.

N'ayant ni sentiments ni valeurs ni qualités qui leur appartiennent, ils ne sont littéralement "personne", et c'est cela qui nous est incompréhensible, que l'on n'arrive pas à se représenter, à s'imaginer.

Puisqu’ils ne font qu’imiter et s’adapter à la situation, on peut en trouver n’importe où, sous n’importe quel masque. La seule chose qui les unit, qui les identifie, c’est leur mode de fonctionnement qui rend la relation PN si désespérément prévisible. Ils savent que leurs manipulations ne portent des fruits que dans certaines conditions, alors ils évaluent constamment la situation, les gens, afin de déterminer s’ils ont des chances de prendre le contrôle. Nous faisons partie de ceux qu’ils ont pu manipuler et de ce fait, nous sommes des "faibles" à leurs yeux… Les PN ne peuvent s’attaquer à des personnes qui ont une bonne conscience d’eux-mêmes, qui ont confiance en elles, une juste estime d’elles-mêmes.

Ça en fait des mutants, des barbares, des parasites, auxquels nos grilles d'analyse courantes ne s'appliquent pas, mais leurs actes suivent une logique qui, même si elle nous échappe a priori, les protège de la folie.
Pour arriver au libre arbitre, il faut connaître ce qui nous détermine.

10585e jour de contact (à peu près)

pnyme
Messages : 2019
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

Pour comprendre un PN, le comparer à un enfant de 2-3 ans?

Messagepar pnyme » 14 Jan 2020, 15:24

Ton analyse me ferait presque penser qu’ils sont surdoués et ça, je ne le valide pas !
Ils rentrent forcément dans des grilles !
Je ne peux concevoir qu’ils échappent à tout le monde.
S’il vous plaît, apportez vos témoignages car là, avec ta description, j’ai l’impression qu’ils deviennent surpuissants à vie et cela ne me convient pas.... :42:


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Marinette013 et 19 invités