Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3290
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par MilaLune »

Boom a écrit : sam. 8 janv. 2022 10:30 Je ne voulais en aucun cas minimiser ce que tu ressens dans cette situation en général.
C'était une réaction intéressante parce que ça reflète ce à quoi on s'expose quand on est en panique ou hors de soi et qu'on se sent démuni au moment de l'expliquer en décrivant des scènes qui peuvent paraître très banales.

C'est tout un exercice, d'apprendre à raconter ce qu'on vit pour avoir l'aide dont on a besoin. Je crois que ça apprend à trouver la juste position en tant que narrateur : en observant de l'extérieur sans être hors de soi.

Parfois, l'aide dont on a besoin est l'incompréhension d'autrui, quand elle nous fait réaliser qu'on a besoin de travailler sur quelque chose. La vie ne nous apporte pas toujours ce dont on a besoin sous la forme qu'on espérait !
AnnaK
Messages : 291
Inscription : jeu. 12 août 2021 19:07

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par AnnaK »

Bonjour Titoune,

On reconnaît bien le pn dans la façon de casser le moment de sérénité par une explosion de colère, tout en mettant la faute sur l'enfant. La sérénité leur est insupportable, il faut à tout prix la mettre en l'air.

Des scènes comme celle-ci, j'en ai connu des centaines. J'en ai gros sur le cœur et beaucoup de choses à dire.

Je reconnais la remise en question de l'entourage qui défend le droit du père d'exercer son "autorité". Or péter un câble n'a rien à voir avec l'autorité, il s'agit là de violence verbale. Pn ne perd pas vraiment ses moyens, sa colère est une façon d'imposer sa domination par la peur et par l'oppression.

Comment se positionner lorsque le père pète un câble suite à la désobéissance de l'enfant ? Voici la question que je me pose depuis bon nombre d'années, sans réponse jusqu'ici.

Lorsque l'enfant désobéit, il faut bien sûr le recadrer. Mais cela ne donne pas le droit à l'adulte de faire n'importe quoi. On n'a pas le droit de hurler, humilier l'enfant. Il faut le sanctionner mais calmement, sans lui faire peur.

Je ne suis pas d'accord avec toi, Andy, qu'il ne faut rien dire à l'enfant. Lorsque le comportement du parent est abusif, il est important que l'enfant le sache. Sinon l'enfant pensera que le comportement du parent est légitime et qu'il mérite ce qui lui arrive.

Aussi, je trouve profondément injuste de sanctionner l'enfant mais pas le père, alors que c'est ce dernier qui a complètement déraillé.

Petitcolin dit bien dans son livre qu'il est du devoir du parent valide de mettre les mots justes sur le comportement du parent défaillant. Elle donne aussi des conseils sur la façon de s'y prendre.

Il peut être très utile d'avoir des personnes extérieures neutres qui mettent les mots justes : médecins, psychologues, éducateurs... Le problème est qu'ils ne sont pas tous sensibles à ce sujet. Notre culture est encore largement patriarcale, alors une très grande majorité de personnes défendront "l'autorité" du père et feront porter toute la responsabilité à la mère. Il faut chercher les 2 personnes sur 10 qui sont sensibles aux violences familiales et qui sauront apporter une aide précieuse.
Andouille81
Messages : 2309
Inscription : lun. 22 juil. 2019 21:40

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par Andouille81 »

AnnaK a écrit : sam. 8 janv. 2022 11:36

Lorsque l'enfant désobéit, il faut bien sûr le recadrer. Mais cela ne donne pas le droit à l'adulte de faire n'importe quoi. On n'a pas le droit de hurler, humilier l'enfant. Il faut le sanctionner mais calmement, sans lui faire peur.

Je ne suis pas d'accord avec toi, Andy, qu'il ne faut rien dire à l'enfant. Lorsque le comportement du parent est abusif, il est important que l'enfant le sache. Sinon l'enfant pensera que le comportement du parent est légitime et qu'il mérite ce qui lui arrive.

Aussi, je trouve profondément injuste de sanctionner l'enfant mais pas le père, alors que c'est ce dernier qui a complètement déraillé.

Petitcolin dit bien dans son livre qu'il est du devoir du parent valide de mettre les mots justes sur le comportement du parent défaillant. Elle donne aussi des conseils sur la façon de s'y prendre.

Il peut être très utile d'avoir des personnes extérieures neutres qui mettent les mots justes : médecins, psychologues, éducateurs... Le problème est qu'ils ne sont pas tous sensibles à ce sujet. Notre culture est encore largement patriarcale, alors une très grande majorité de personnes défendront "l'autorité" du père et feront porter toute la responsabilité à la mère. Il faut chercher les 2 personnes sur 10 qui sont sensibles aux violences familiales et qui sauront apporter une aide précieuse.
Là on en revient à ce qu'expliquer Boom c'est une affaire de contexte et série... car à ce compte tout comme Boom moi aussi je "pète un cable" 3 fois par jour après mes fils.

L'épisode qu'on nous raconte ici n'a rien d'extraordinaire ni de vraiment outrancier et peut se produire dans n'importe quelle famille (que ça vienne du père ou de la mère) ; ici on voit bien que dans ce cas particulier ce n'est pas l'épisode en lui même qui est important mais le fait qu'il fait parti d'un quotidien, d'une ambiance... un petit épisode parmi tant d'autre qui s'ajoute à un énorme tout.

Quant à tout dire et expliquer clairement à un enfant que l'autre parent et abusif je reste contre... l'important est de protéger et de faire tampon aussi souvent qu'on le peut mais je reste convaincu que c'est à l'enfant de trancher le jour où il sera en capacité. Parce qu'un enfant de 8 ans si on lui répète que l'autre est "abusif", il l'intégrera... mais ça ne sera pas forcément son opinion propre.

Pour mettre en perspective je vais donner mon exemple personnel. Quand on s'est séparé avec la mère de mes enfants on était à "couteaux tirés" et pendant un temps elle a pris pour habitude de raconter ses malheurs au plus petit (le soir lors du câlin pour aller dormir). Ce n'était pas forcément pour me nuire ou le manipuler je pense, elle éprouvait juste le besoin de "vider son sac" c'est des choses qui arrivent. Sauf qu'à 4-5 ans mon plus jeune à force d'entendre "Papa il est égoïste, papa il ne pense pas à vous, papa il est feignant, papa il est pas facile, etc..." et bien il en a retenu pas mal de choses et clairement mon plus jeune à développer une réelle défiance vis-à-vis de moi sans qu'il n'ait réellement rien à me reprocher. Il a juste intégrer ce qu'on lui disait de moi... et je crois que je pourrais faire ce que je veux désormais il en restera toujours quelque chose. Aujourd'hui encore il me recrache l'opinion de sa mère à l'époque, pas la sienne... parce que dire "Papa il est méchant je l'aime pas" dans sa tête d'enfant il avait bien compris que ça faisait plaisir à sa mère. Ca s'est un peu calmé désormais, mais il y a des restes.

Alors mon exemple est un peu éloigné du sujet et j'espère bien que je ne suis pas un PN ou autre... néanmoins je raconte ça juste pour signifier qu'avant un certain âge les enfants auront souvent l'opinion des gens qu'on voudra qu'ils aient, ça ne vient pas forcément d'eux.

C'est pour ça que pour moi on doit bien prendre garde à ce qu'on dit aux enfants et surtout les garder autant qu'on peut en dehors des histoires des adultes.
Lapsus
Messages : 2247
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par Lapsus »

Andouille81 a écrit : sam. 8 janv. 2022 15:36 ...
Quant à tout dire et expliquer clairement à un enfant que l'autre parent et abusif je reste contre... l'important est de protéger et de faire tampon aussi souvent qu'on le peut mais je reste convaincu que c'est à l'enfant de trancher le jour où il sera en capacité. Parce qu'un enfant de 8 ans si on lui répète que l'autre est "abusif", il l'intégrera... mais ça ne sera pas forcément son opinion propre.

Pour mettre en perspective je vais donner mon exemple personnel. Quand on s'est séparé avec la mère de mes enfants on était à "couteaux tirés" et pendant un temps elle a pris pour habitude de raconter ses malheurs au plus petit (le soir lors du câlin pour aller dormir). Ce n'était pas forcément pour me nuire ou le manipuler je pense, elle éprouvait juste le besoin de "vider son sac" c'est des choses qui arrivent. Sauf qu'à 4-5 ans mon plus jeune à force d'entendre "Papa il est égoïste, papa il ne pense pas à vous, papa il est feignant, papa il est pas facile, etc..." et bien il en a retenu pas mal de choses et clairement mon plus jeune à développer une réelle défiance vis-à-vis de moi sans qu'il n'ait réellement rien à me reprocher. Il a juste intégrer ce qu'on lui disait de moi... et je crois que je pourrais faire ce que je veux désormais il en restera toujours quelque chose. Aujourd'hui encore il me recrache l'opinion de sa mère à l'époque, pas la sienne... parce que dire "Papa il est méchant je l'aime pas" dans sa tête d'enfant il avait bien compris que ça faisait plaisir à sa mère. Ca s'est un peu calmé désormais, mais il y a des restes.
Je suis bien d'accord qu'il est très important de ne pas étiqueter ni condamner la personne, surtout quand cette dernière est un constituant majeur du développement d'un enfant, mais il est sans aucun doute utile de pointer et de commenter ses comportements inappropriés.

Cependant, je ne crois pas que ce débat réponde aux besoins actuels de Titoune.

Titoune, un enfant n'a rien à gagner au contact d'un parent toxique, et tenter de parer au pire en poursuivant la relation est un gaspillage de ton énergie qui n'apportera jamais un résultat dont tu puisses être fière, parce que tu te retrouves en réaction négative contre les comportements toxiques de l'autre plutôt qu'en action positive pour offrir des ouvertures et donner l'exemple d'une approche positive de la vie.

Il vaudrait mieux orienter ton énergie vers la sortie de cette situation qui ne peut qu'empirer.
Crois-tu possible de partir avec ton enfant?

Ça serait selon moi la seule solution viable, mais ça doit se préparer, d'abord en s'informant très bien sur tous les aspects légaux dont il faut tenir compte!

As-tu déjà contacté le CIDFF de ta région?

Courage!
:29:
On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n'en a qu’une.
Confucius

11431e jour de contact (à peu près :lol: )
Andouille81
Messages : 2309
Inscription : lun. 22 juil. 2019 21:40

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par Andouille81 »

Lapsus a écrit : sam. 8 janv. 2022 16:15

Je suis bien d'accord qu'il est très important de ne pas étiqueter ni condamner la personne, surtout quand cette dernière est un constituant majeur du développement d'un enfant, mais il est sans aucun doute utile de pointer et de commenter ses comportements inappropriés.

Cependant, je ne crois pas que ce débat réponde aux besoins actuels de Titoune.

Titoune, un enfant n'a rien à gagner au contact d'un parent toxique, et tenter de parer au pire en poursuivant la relation est un gaspillage de ton énergie qui n'apportera jamais un résultat dont tu puisses être fière, parce que tu te retrouves en réaction négative contre les comportements toxiques de l'autre plutôt qu'en action positive pour offrir des ouvertures et donner l'exemple d'une approche positive de la vie.

Il vaudrait mieux orienter ton énergie vers la sortie de cette situation qui ne peut qu'empirer.
Crois-tu possible de partir avec ton enfant?

Ça serait selon moi la seule solution viable, mais ça doit se préparer, d'abord en s'informant très bien sur tous les aspects légaux dont il faut tenir compte!

As-tu déjà contacté le CIDFF de ta région?

Courage!
:29:
Tout à fait d'accord Lapsus. Désolé pour la digression.
AnnaK
Messages : 291
Inscription : jeu. 12 août 2021 19:07

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par AnnaK »

Andy je comprends tout à fait ton point. Il ne faut pas prendre l'enfant pour son confident et décharger son sac devant lui. Il ne faut pas non plus donner son opinion personnelle sur l'autre parent. Tout ceci est très nocif pour l'enfant.

En revanche l'enfant est en droit de savoir certaines choses qui le concernent, et ce le plus tôt possible. Si l'un des parents lui fait mal régulièrement, il faut lui dire "les adultes n'ont pas le droit de faire mal aux enfants, c'est la loi". L'enfant comprendra ainsi que ce qui lui arrive n'est pas mérité et que c'est l'adulte qui ne respecte pas la loi. Si on ne lui dit rien sa confiance en soi sera détruite.

Il ne faut pas dire "ton papa est un menteur" mais "ce que dit ton papa est faux". Et ainsi de suite.

En restant factuel et objectif, on n'attaque pas la personnalité de l'autre parent mais on décrit une réalité objective. L'enfant en a grand besoin, sans cela sa construction psychique est mise en danger.

Attendre qu'il soit en âge de comprendre tout seul me paraît être une très mauvaise idée. Sa personnalité sera déjà construite et il aura intégré tous les messages désastreux envoyés par son parent abusif.
davidH
Messages : 943
Inscription : lun. 26 nov. 2018 13:36

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par davidH »

hello,
On marche sur des oeufs.....
je suis perplexe.
Titoune, Anna, vous vivez avec votre mari que vous estimez PN ( d'ailleurs vous ne faites pas mention de leurs actes vis à vis de vous). Selon vous, iLs se comportent de façon dégradante vis à vis des enfants ( humiliations ).
en théorie vous devriez demander le divorce. un mari PN + comportements abusifs vis à vis des enfants c'est conséquent! et vous? c'est quoi votre vie? subir tout ça?
rester dans cette situation est le pire pour les enfants non? vous signifiez aux enfants que papa se comporte mal mais vous restez avec ? comment l'enfant peut-il sereinement encaisser la chose?
et si la défiance, le désamour sont là entre vous et votre conjoint, dans quelle ambiance les enfants vivent?
ne vaut il pas mieux une garde alternée? et surtout une séparation avec cet homme que vous estimez PN ? et vivre votre vie.
dire " je reste pour les enfants" est il recevable ? dans certains couples, c'est le cas....mais est ce la vraie raison...j'en doute

les enfants ont besoin d'exmple. la qualité de la relation entre les parents est essentielle et fondatrice . si cette relation est toxique il est bien plus préférable de la stopper pour le bien etre de l'enfant. " L'enfant en a grand besoin, sans cela sa construction psychique est mise en danger."

qu'en penses les psy qui vous suivent? vos amis, famille à qui vous confiez vos craintes, doutes? On lit bien votre détresse, il est alors urgent pour vous de résoudre la situation, il n'y pas de fatalité à avoir :)
AnnaK
Messages : 291
Inscription : jeu. 12 août 2021 19:07

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par AnnaK »

Bonjour David,

Mon mari n'est pas seulement pn, il est aussi violent physiquement. Cela ne va pas jusqu'à casser des bras, mais notre fille connaît bien les griffes de papa sur son corps. Aujourd'hui il ne le fait plus car il se sait observé, mais le jour où il se retrouvera seul avec les enfants une semaine sur deux, rien ne l'en empêchera.

Puis mon fils est petit, il serait préférable qu'il atteigne l'âge de raison, 6 ans, pour mieux supporter une garde alternée.

Mon mari a subtilement fait entendre qu'en cas de divorce, il demanderait la garde principale. Il essaye de me faire passer pour une mère irresponsable. Les assistantes sociales m'ont accusé d'instrumentaliser les enfants. D'ici à m'accuser d'alienation parentale, il n'y a qu'un pas. Or c'est une raison considérée légitime pour enlever la garde à un parent. Beaucoup de pn se prêtent à ce jeu et il faut croire que les juges tombent volontiers dans le panneau.

Donc pour le divorce ce n'est pas le bon moment, car on risque de m'enlever les enfants. J'attends que la tempête se calme, que les enfants grandissent un peu et un jour, lorsque les étoiles seront un peu plus alignées, je me lancerai.

Effectivement je ne parle pas de ce que me fait mon mari pour être pn. C'est parce que j'ai pris beaucoup de distance et que maintenant je me désintéresse totalement de sa personne. Sinon il y a quelques années, lorsque j'étais encore sous emprise mais que son comportement m'interpellaient, je suis tombée sur le test en ligne sur ce site. Il coachait la plupart des cases mais je n'ai pas pu ou pas voulu y croire. Surtout le terme "pervers". Puis un jour il y a eu un déclic et presque du jour au lendemain j'ai tout compris et je me suis détachée de lui, à tout jamais.
davidH
Messages : 943
Inscription : lun. 26 nov. 2018 13:36

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par davidH »

bonjour Annak,
Je suis curieux mais comment ton mari vit cette situation? vous faites chambres à part? il a une maitresse? des loisirs ?
vous pouvez communiquer normalement?
pourquoi ne veut-il pas divorcer? que propose t-il s'il ne le souhaite pas?

car il ya un coté terrifiant dans le constat que tu fais de la situation et de l'avenir à court terme. c'est repli sur soi-meme à tout les étages. Les enfants ont ils vraiment besoin de ça pour s'épanouir?

Que penses ta psy de cette situation?
je lis avec attention tes interventions et j'y vois une détresse, un renoncement, un enfermement.
bonne journée
AnnaK
Messages : 291
Inscription : jeu. 12 août 2021 19:07

Re: Pn pète un cable! Dure de vivre avec

Message par AnnaK »

Oui déjà pendant ma dernière grossesse mon mari est parti dormir dans le salon et n'est jamais revenu. Il ne me manque pas...

Je ne pense pas qu'il ait une maîtresse, car il est bien trop présent à la maison. Depuis l'enquête sociale il s'est mis à s'occuper énormément des enfants, au détriment de son travail et de ses activités sportives. Mais maintenant que c'est fini il semble vouloir s'y remettre.

En fait il n'a pas l'air très attiré par les femmes, je me demande s'il n'est pas plus porté vers les hommes, en tout cas sa sexualité est très refoulée.

Il a très proche de sa mère, célibataire, à qui il parle longuement tous les soirs.

Nos échanges sont très limitées, juste qui fait quoi concernant les enfants. On prend les repas à 4, sinon on ne fait que cohabiter.

Je ne comprends pas bien ce qu'il veut. Lui ne propose rien. Il est très agacé par mon refus de sortir à quatre et d'aller dans sa famille.

J'ai l'impression qu'il veut juste continuer à faire semblant d'être une famille normale. Il accorde beaucoup d'importance aux apparences et au contraire, aucune importance à l'affectif.

Du moment que l'on est vu en famille, c'est tout ce qui compte pour lui. Tel est son modèle familial hérité des siens et qu'il ne remet pas en question.

Ma psy pense aussi qu'il faut attendre, laisser passer suffisamment de temps pour que le rapport des AS ne soit plus d'actualité. Il y a trop de négatif en ce moment pour se lancer dans une bagarre judiciaire.

Entre temps je tourne en rond comme un animal en cage, qui s'est épuisé à chercher une issue, sans succès, et qui se couche en plein milieu en attendant que ses jours s'écoulent.

Enfermement, repli sur soi, renonciation, oui il y a tout cela. Peut-être aussi parce que le jour où je sortirai de ma prison, la jeunesse sera loin derrière.

Que ferais-tu à ma place, DavidH ?
Répondre