PN et goût pour l'alcool

EasyTiger
Messages : 77
Enregistré le : 14 Déc 2019, 19:09

PN et goût pour l'alcool

Messagepar EasyTiger » 14 Jan 2020, 20:13

Effectivement, avec le recul j'ai la nette impression que la consommation d'alcool créait plus une distance qu'un rapprochement, surtout à la fin de la relation. D'autant plus que je ne bois pas une goutte.
Et clairement, dans ma destruction programmée qui s'est littéralement emballée courant 2019 (je considère que la haine était alors à son paroxysme, qu'elle a vraiment pété un plomb), l'alcool semble avoir été un facteur assez déterminant.
Elle m'a souvent parlé de sa folle jeunesse où soit disant elle faisait des beuveries mémorables. J'ai toujours été surpris qu'une femme s'en vante.
Avec le recul, toujours, je ne peux que mettre en doute toutes ces affirmations, aussi bien ces soirées au bar n'ont jamais existé, quand on sait que les PN s'inventent une vie, voire des vies. D'autant que ces soit disant soirées n'ont laissé aucun souvenir dans l'esprit d'une des rares personnes saines dans son entourage familiale.
Elle se vantait par contre de mieux tenir l'alcool que ses collègues féminines : le contrôle, toujours, et le mépris, la supériorité, affichés par rapport aux autres. Plus aucune de ces personnes ne la fréquente aujourd'hui, d'ailleurs. Les autres continuent à faire des soirées... sans elle.

MissPollock
Messages : 869
Enregistré le : 29 Mar 2019, 09:50

PN et goût pour l'alcool

Messagepar MissPollock » 14 Jan 2020, 21:05

satchsatch33 a écrit :Chaque jour qui passe auprès d'un PN est un risque MAJEUR car on ne sait jamais de quoi demain sera fait....et qu'il sera peut-être trop tard. Lorsque vous résistez à un PN, il veut vous abattre. Lorsque vous montrez de la soumission à un PN.....il veut vous abattre aussi car votre soumission le conforte dans son idée de vous faire encore plus de mal. Ces êtres sont diaboliques. C'est pour cela que les psy disent : FUYEZ !!!

La barre il la mettra toujours plus haut, tout le temps. Il ne s'arrêtera JAMAIS.


Fuir, oui... Si on se rend compte que l'on a affaire à une PN ! Perso, je ne comprenais pas ce qu'il se passait :) C'est après que j'ai commencé à comprendre ! Durant la relation, j'essayais de comprendre son comportement avec moi, ses chauds froids, ces critiques, toute son attitude étrange ! Quand on a pas encore vécu une telle histoire, on ne peut pas comprendre en fait !

Bien entendu, si jamais ça devait à nouveau m'arriver, je prendrai mes jambes à mon cou !
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre

Alfur
Messages : 373
Enregistré le : 04 Mar 2019, 22:44

PN et goût pour l'alcool

Messagepar Alfur » 14 Jan 2020, 22:28

MissPollock a écrit :Je ne pense pas que les PN aient tous des problèmes avec l'alcool ! Au contraire, pour moi, la plupart du temps, ils sont dans le contrôle, or, l'alcool ne permet aucun contrôle


Je suis d'accord avec toi! pas tous les pn on des problèmes d'alcool, même si c'est souvent le cas qu'ils soient addict à quelque chose: alcool, drogue, sport. cette addiction leur permets de fuir leur vide, je pense.

Pn était dans l'hyper contrôle d'elle-même lors de la phase de dévaluation. (probablement dans la phase lovebombing également, mais sous une autre forme). Elle a totalement arrêté de boire en ma présence durant cette phase, et s'est mise à manger totalement différement également 'ultra sain, limite végane'. elle a commencé à faire du sport à haute dose aussi. toujours dans l'hyper contrôle...

Je suis persuadée que l'orthorexique et l'hyper contrôle alcoolique, c'était aussi (en plus) une manière de me 'dévaluer'. Il faut savoir que j'aime bien un petit verre de temps en temps, et j'aime bien me faire plaisir également niveau miam miam. du coup, c'était une manière de me dire 'moi je prends soin de moi, pas toi'. d'ailleurs, c'est ce qu'elle disait ouvertement, alors qu'au début, elle m'encourageait à boire un verre, ou à manger ce que je voulais. et comme je l'ai dit plus haut, au début, elle buvait et elle mangeait de tout.

ce que je veux dire, c'est que si j'avais été végane, et que je ne buvais pas, il y aurait eu des chances pour qu'elle boive plus, et mange plus de viande (en ma présence). Je schématise, mais je pense qu'il y a de ca. ils s'adaptent à l'autre, pour les faire ch*er au quotidien ;), nous montrer comment ils sont supérieurs à nous

elle, sa manière de fuir son vide au quotidien, c'était le sport. mais ca lui permettait d'être supérieure à moi, qui n'en faisait pas autant qu'elle. et vu notre différence d'âge, ben disons qu'elle avait du coup un corps de rêve - donc physiquement, elle était 'supérieure' à moi (et à d'autres aussi), de son point de vue.

tout est une histoire de contrôle et d'apparence.

MissPollock a écrit :Pire... La mienne me critiquait aussi parce que je buvais du café : A noter que je bois un café le matin, mais j'ai eu le malheur de lui dire que je ne pouvais m'en passer (donc, un café quoi ! Sacré addiction ! :lol: ) Et bien, elle m'a sorti que du coup, comme je ne peux pas m'en passer, c'est une drogue... Donc, pour elle, c'est une addiction ce seul café ! Une fois elle m'a dit : Pourquoi tu bois comme ça ?? (J'avais pris 4 bières entre l'apéro et la fin de soirée... et le lendemain, j'étais patraque, justement, parce que je n'ai pas l'habitude !) En fait, je pense qu'elle commençait gentiment à manipuler, pour faire ressortir tout le négatif en moi ! Pour se justifier ! Je me demande jusqu'à quel point elle ne m'a pas fait passer pour une dingue !


y a des chances oui! ca rejoint ce que j'essaie d'exprimer dans le paragraphe précédent :)

MissPollock
Messages : 869
Enregistré le : 29 Mar 2019, 09:50

PN et goût pour l'alcool

Messagepar MissPollock » 15 Jan 2020, 10:33

Alfur a écrit :
MissPollock a écrit :Je ne pense pas que les PN aient tous des problèmes avec l'alcool ! Au contraire, pour moi, la plupart du temps, ils sont dans le contrôle, or, l'alcool ne permet aucun contrôle


Je suis d'accord avec toi! pas tous les pn on des problèmes d'alcool, même si c'est souvent le cas qu'ils soient addict à quelque chose: alcool, drogue, sport. cette addiction leur permets de fuir leur vide, je pense.


Tu mets le doigt sur quelque chose d'évident du coup ! Elle était accro au foot ! Il ne fallait JAMAIS rater un seul entrainement (en tout cas, quand on était ensemble...) Limite obsessionnelle sur ça ! Et bien entendu, c'était la plus assidue (moi, je ne rate d'entraiment, les autres elles sont nulles, elles ne sont pas sérieuses... blablabla !!!) Tu parles ! Je vois passer des photos sur son équipe (c'est bien d'ailleurs le seul "lien" encore visible sur les RS ! Et, je te le donne en mille, le premier entraimenet de l'année, elle n'était pas là ! Alors, soit elle a "changé", soit elle doit culpabiliser sa next pour avoir raté un fucking entrainement ! Après, ça... Je ne sais pas ! Mais je me souviens que ça nous est arrivées de raté un match (OMFG !) et qu'elle me "culpabilisait" pour ça ! (tu te rends compte, rater une match! C'est bien parce que c'est pour les vacances !) :31:

Alfur a écrit :Pn était dans l'hyper contrôle d'elle-même lors de la phase de dévaluation. (probablement dans la phase lovebombing également, mais sous une autre forme). Elle a totalement arrêté de boire en ma présence durant cette phase, et s'est mise à manger totalement différement également 'ultra sain, limite végane'. elle a commencé à faire du sport à haute dose aussi. toujours dans l'hyper contrôle...

Je suis persuadée que l'orthorexique et l'hyper contrôle alcoolique, c'était aussi (en plus) une manière de me 'dévaluer'. Il faut savoir que j'aime bien un petit verre de temps en temps, et j'aime bien me faire plaisir également niveau miam miam. du coup, c'était une manière de me dire 'moi je prends soin de moi, pas toi'. d'ailleurs, c'est ce qu'elle disait ouvertement, alors qu'au début, elle m'encourageait à boire un verre, ou à manger ce que je voulais. et comme je l'ai dit plus haut, au début, elle buvait et elle mangeait de tout.

ce que je veux dire, c'est que si j'avais été végane, et que je ne buvais pas, il y aurait eu des chances pour qu'elle boive plus, et mange plus de viande (en ma présence). Je schématise, mais je pense qu'il y a de ca. ils s'adaptent à l'autre, pour les faire ch*er au quotidien ;), nous montrer comment ils sont supérieurs à nous

elle, sa manière de fuir son vide au quotidien, c'était le sport. mais ca lui permettait d'être supérieure à moi, qui n'en faisait pas autant qu'elle. et vu notre différence d'âge, ben disons qu'elle avait du coup un corps de rêve - donc physiquement, elle était 'supérieure' à moi (et à d'autres aussi), de son point de vue.

tout est une histoire de contrôle et d'apparence.

MissPollock a écrit :Pire... La mienne me critiquait aussi parce que je buvais du café : A noter que je bois un café le matin, mais j'ai eu le malheur de lui dire que je ne pouvais m'en passer (donc, un café quoi ! Sacré addiction ! :lol: ) Et bien, elle m'a sorti que du coup, comme je ne peux pas m'en passer, c'est une drogue... Donc, pour elle, c'est une addiction ce seul café ! Une fois elle m'a dit : Pourquoi tu bois comme ça ?? (J'avais pris 4 bières entre l'apéro et la fin de soirée... et le lendemain, j'étais patraque, justement, parce que je n'ai pas l'habitude !) En fait, je pense qu'elle commençait gentiment à manipuler, pour faire ressortir tout le négatif en moi ! Pour se justifier ! Je me demande jusqu'à quel point elle ne m'a pas fait passer pour une dingue !


y a des chances oui! ca rejoint ce que j'essaie d'exprimer dans le paragraphe précédent :)


La mienne n'aimait pas son apparence et me critiquait car elle disait que j'étais trop dans l'apparence (c'est sûr qua la nouvelle n'est pas du tout comme moi...) Je ne me considère pas comme étant superficielle et que dans l'apparence, mais en effet, je fais attention à man look ! Il faut dire que dans mon milieu, à partir du moment ou tu es féminine, tu fais attention à ton look, et que tu ne portes pas des chaussures de montagne hideuses, tu es considérée comme superficielle ou bi !! (et après, on parle de clichés quand nous les féminines nous critiquons les masculines... Bref !) C'est comme ça ! Par contre, la différence d'âge était inversée... c'est moi qui était plus âgée (et c'est vrai que je vivais mal cette différence d'âge, car je n'étais pas en sécurité ! La suite m'a donnée raison...)

Donc, encore un moyen de me critiquer, et un autre de se faire "câliner" parce que je lui disais que je la trouvais belle... Et une moyen de faire en sorte que ses parents soient détestables, car elle n'arrêtait pas de dire qu'ils lui disaient qu'elle était grosse ! Franchement, aujourd'hui je doute fort que ce soit vrai ;)
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre

Andouille81
Messages : 1281
Enregistré le : 22 Juil 2019, 23:40

PN et goût pour l'alcool

Messagepar Andouille81 » 15 Jan 2020, 11:09

Là on parle de l'alcool car ça revient assez souvent... mais bien entendu ce n'est aucunement une règle absolue chez les PN. Comme pour tout, malheureusement.

Avec les PN on "travaille" sur l'humain et donc ils sont tous différents. Il y a bien quelques grandes lignes qu'on va retrouver plus souvent que d'autres (triangulation, jalousie, etc...) mais malheureusement on ne trouvera jamais de spécimen qui remplira tous les critères. Et c'est bien ça le problème... on a tous connu ce moment quand on se renseigne où on a l'impression que le/la notre ne répond pas aux critères communément admis et où on en arrive à se dire que c'est peut-être bien nous le problème...

C'est comme le fameux questionnaire en 30 points que l'on rempli tous en arrivant ici...selon les moments et les souvenirs qu'on a en tête sur le moment, notre PN peut correspondre à tout ou à rien.

ExempleParler fort ou crier ou au contraire jamais ? Mais avec la mienne j'avais droit au deux sur un même sujet ou une même situation... ça dépendait de la période, de l'auditoire, de ses objectifs... du coup c'était quoi sa vraie nature ? Le contrôle absolu ou la folie destructrice ? Non je pense que sa nature était de s'adapter tout simplement.

A mon sens, la vie, nous... ne sommes qu'un "laboratoire" pour PN et son besoin de dominer et de tout tirer pour son bénéfice propre. Avec les gens, ils essayent des trucs, des méthodes, des postures, des propos... sélectionnent ce qui marche selon les cas et les gens et se calent dessus.

C'est pour ça que les PN sont excessivement dangereux et nuisibles, ils sont adaptables et de formes multiples. Seuls les buts et résultats sont les mêmes, leur bien être à eux au détriment des gens autour.

L'alcool est une "grande ligne" parce qu'à cause de la dépendance qu'il entraîne, les PN qui le choisissent comme medium se retrouvent piégés comme tout le monde, même s'ils ne l'avouent jamais. Ils font le choix de "tremper" dedans pour les bénéfices qu'ils y trouvent originellement mais reste coincé dedans... c'est pour ça (à mon sens) que ces un comportement qui perdurent chez beaucoup. Ils deviennent "alcoolo" comme tout le monde sauf qu'encore une fois avec eux, ça se retourne contre les autres.

L'exemple de "l'apéro en amoureux" récurrent ne fait pas le PN...le conjoint peut juste avoir un problème de dépendance. Ici ça traduit le PN parce que ça vient se cumuler au reste, que justement lors de ces épisodes on retrouve le besoin de PN de nous rabaisser pendant les discussions qui l'accompagnent etc... l'alcool a pour lui d'enlever pas mal de"filtre" au PN pour les raisons qu'on a déjà évoqué.

Mais comme tout le reste ce n'est pas un pré-requis... ils s'adaptent selon les gens en face pour "faire chier". Ca sera l'alcool, le foot, l'infidélité, les tocs, trop ou pas d'hygiène etc...

Le seul moyen de vraiment détecter un PN c'est de le pratiquer sur la longueur et même là on aura des moments de doute... c'et bien pour ça qu'ils sont si dangereux et qu'on aura toujours du mal à l'expliquer aux gens qui ne l'ont pas vécu.

La seule certitude avec un PN, c'est à la fin....quand c'est terminé et que tu te rends compte à quel point tu es détruit tandis que lui continue tranquillement.

pnyme
Messages : 1454
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

PN et goût pour l'alcool

Messagepar pnyme » 15 Jan 2020, 11:34

Oui, oui, mon sujet n’est pas comment détecter le PN, And***.
Je pars du principe que la personne est PN.
Je voulais juste avoir des témoignages concernant la consommation d’alcool du PN : contrôle, abus, pris comme médicament,.. pour voir s’il y a des constantes.
Merci !
PN que je connais semble avoir besoin d’alcool, mais il ne se rendra plus (je dis bien plus car il l’a été de nombreuses années) ivre.
Après, comme ils ont (en général) une peur bleue des maladies, je pense que s’il s’en découvre une, il arrêtera net de boire de l’alcool comme il a arrêté net de fumer. Ça, ça aurait dû éveiller mon attention. Quand PN veut absolument quelque chose, il n’a pas besoin de tergiverser et de se faire aider, il l’obtient ! Cette détermination fait froid dans le dos... mais sans affect tout est plus simple !

MissPollock
Messages : 869
Enregistré le : 29 Mar 2019, 09:50

PN et goût pour l'alcool

Messagepar MissPollock » 15 Jan 2020, 11:46

Andouille81 a écrit :Le seul moyen de vraiment détecter un PN c'est de le pratiquer sur la longueur et même là on aura des moments de doute... c'et bien pour ça qu'ils sont si dangereux et qu'on aura toujours du mal à l'expliquer aux gens qui ne l'ont pas vécu.


Certes ! D'ailleurs, j'ai arrêté d'en parler, car, d'une part ça fait très longtemps maintenant que c'est terminé, et pour les gens, ça n'est pas normal que j'en parle encore (mais, eux, ils ne comprennent pas à quel point elle m'a détruite... et ils ne le comprendront jamais ! Il faudrait qu'ils le vivent ! Et c'est bien logique au fond)

Andouille81 a écrit :La seule certitude avec un PN, c'est à la fin....quand c'est terminé et que tu te rends compte à quel point tu es détruit tandis que lui continue tranquillement.


ça oui... On m'a même dit il y a quelques mois : Elle est allée de l'avant dans sa vie, fais en autant !
Bah, oui, forcement qu'elle est allée de l'avant ! :46: C'est facile pour elle, puisqu'elle n'a jamais eu de réels sentiments... et qu'elle avait déjà une autre nana avant la rupture ! C'est facile d'aller de l'avant dans ces conditions, off course ! :roll:

Perso, je préfère prendre mon temps... Alors, après, c'est vrai que je parlais d'elle vraiment très négativement, mais quand tu vas jusqu'à ressentir une douleur physique, c'est quand même pas facile ! Je vais mieux bien entendu, car j'ai viré une autre toxique de ma vie, et surtout depuis que j'ai pu retomber amoureuse d'une femme normale, même s'il ne peut rien se passer (car elle est en couple), ça m'a permis de voir que j'avais tourné la page des sentiments amoureux en tout cas ! Par contre, je ressens toujours de la colère, et le jour ou j'en aurai plus rien à faire, là, je serai entièrement guérie ! Si seulement la nana non libre pouvait le devenir, je pense que ce serait pour moi salutaire, et je me consacrerai entièrement à elle, moi, et nous :D (mais, bon... c'est pas gagné !)
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre

Avatar de l’utilisateur
franck1966
Membre protecteur
Messages : 867
Enregistré le : 18 Mar 2019, 22:02

PN et goût pour l'alcool

Messagepar franck1966 » 15 Jan 2020, 11:46

Bonjour.....La "mienne" consommait beaucoup d'anxiolityques,et autres médocs du meme genre....Qu'elle volait à droite et à gauche (facile pour elle),elle n'avait aucune raison d'en consommer, elle se cachait pour le faire...Parfois je la trouvait bizarre,un peu stone,mon fils aussi....J'ai fini par trouver ses flacons planqués dans la maison... :o :o :o Je pense qu'elle en consommait quand son état de stress et d'anxiété était trop intense,lorsque je la mettais face à ses mensonges et à ses contradictions......

Sinon,pour moi,un(e) pn est indétectable....Seul le temps et la proximité le permettent.....
tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses sans que l'autre s'en serve pour augmenter sa force.... Cesare Pavese

Alfur
Messages : 373
Enregistré le : 04 Mar 2019, 22:44

PN et goût pour l'alcool

Messagepar Alfur » 15 Jan 2020, 12:22

Andouille

Andouille81 a écrit :
A mon sens, la vie, nous... ne sommes qu'un "laboratoire" pour PN et son besoin de dominer et de tout tirer pour son bénéfice propre. Avec les gens, ils essayent des trucs, des méthodes, des postures, des propos... sélectionnent ce qui marche selon les cas et les gens et se calent dessus.


c'est exactement ce que je voulais essayer d'exprimer plus haut un peu maladroitement :4:
et l'hyper contrôle aussi, mais qui se manifeste différemment selon les 'proies', selon les situations (et peut-être selon les pn!)

Andouille81
Messages : 1281
Enregistré le : 22 Juil 2019, 23:40

PN et goût pour l'alcool

Messagepar Andouille81 » 15 Jan 2020, 12:50

franck1966 a écrit :Sinon,pour moi,un(e) pn est indétectable....Seul le temps et la proximité le permettent.....


C'est mon avis aussi, quand on est déjà "passé par là" on sera peut-être plus attentifs à certains signes mais ça n'en fera jamais une science exacte.

Pour le savoir, comme tu le dis, il faut vivre avec et là encore on mettra surement du temps à être fixé... et quand on y est il est déjà trop tard.

@Pnime

Oui oui j'ai bien conscience que ce n'était pas le sujet, mon propos était d'approfondir afin que certains qui viendraient à nous lire ne considère pas le problème d'alcool comme disqualifiant ou non. C'est comme toujours plus compliqué que ça.


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités