Piqure de rappel sur le PN

Venez parler de tout le reste...
Jessaie02
Messages : 10180
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Jessaie02 » 17 Aoû 2019, 07:32

Quand un pervers narcissique est quitté et qu’il n’a pas d’autre victime sous le coude, il traverse ce qu’on appelle « le vide existentiel narcissique« . Autrement dit, il ressent le vide intérieur qui lui est absolument insupportable. Pendant le temps que va durer la transition d’une proie à l’autre, le PN peut devenir soudainement émotionnel, montrer une forme de dépression, afficher tous les signes d’une réelle remise en question. De nombreuses victimes sur le départ se laissent prendre au piège en prenant cet auto-apitoiement narcissique pour un acte de contrition. Grave erreur. Le pervers narcissique ne ressent pas de tristesse mais plutôt une blessure narcissique due à l’absence de sa source principale de nourriture et en attendant d’en trouver une autre. Il se conduit comme un enfant qui râle parce qu’il a faim pendant que sa mère prépare le repas.

(Extrait blog de Scarleth)
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire

Rien n'est du au hasard dans la vie

Louisville
Messages : 466
Enregistré le : 30 Avr 2019, 18:00

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Louisville » 17 Aoû 2019, 14:11

"Quand un pervers narcissique est quitté et qu’il n’a pas d’autre victime sous le coude, il traverse ce qu’on appelle « le vide existentiel narcissique« . Autrement dit, il ressent le vide intérieur qui lui est absolument insupportable. Pendant le temps que va durer la transition d’une proie à l’autre, le PN peut devenir soudainement émotionnel, montrer une forme de dépression, afficher tous les signes d’une réelle remise en question. De nombreuses victimes sur le départ se laissent prendre au piège en prenant cet auto-apitoiement narcissique pour un acte de contrition. Grave erreur. Le pervers narcissique ne ressent pas de tristesse mais plutôt une blessure narcissique due à l’absence de sa source principale de nourriture et en attendant d’en trouver une autre. Il se conduit comme un enfant qui râle parce qu’il a faim pendant que sa mère prépare le repas."

Trés bien vu et trés bien dit...

celineceline
Messages : 551
Enregistré le : 22 Mar 2019, 21:09

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar celineceline » 17 Aoû 2019, 16:41

Bien vu merci Jessaie
Le pn n’a pas de nouvelle proie ou peut-être en mode virtuel est-ce suffisant pour lui procurer dose en nourriture narcissique pour contrer ce vide je sais pas.
Tout cela était réel, notez-le.

Jessaie02
Messages : 10180
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Jessaie02 » 08 Sep 2019, 22:24

Je remonte
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire

Rien n'est du au hasard dans la vie

Mia13
Messages : 944
Enregistré le : 30 Juil 2019, 20:49

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Mia13 » 09 Sep 2019, 01:36

Jessaie02 a écrit :Quand un pervers narcissique est quitté et qu’il n’a pas d’autre victime sous le coude, il traverse ce qu’on appelle « le vide existentiel narcissique« . Autrement dit, il ressent le vide intérieur qui lui est absolument insupportable. Pendant le temps que va durer la transition d’une proie à l’autre, le PN peut devenir soudainement émotionnel, montrer une forme de dépression, afficher tous les signes d’une réelle remise en question. De nombreuses victimes sur le départ se laissent prendre au piège en prenant cet auto-apitoiement narcissique pour un acte de contrition. Grave erreur. Le pervers narcissique ne ressent pas de tristesse mais plutôt une blessure narcissique due à l’absence de sa source principale de nourriture et en attendant d’en trouver une autre. Il se conduit comme un enfant qui râle parce qu’il a faim pendant que sa mère prépare le repas.

(Extrait blog de Scarleth)

Avant de lui redire de partir en juin il m'avait frapper en avril et je lavait mis dehor c'était soit lui soit moi il est partis je pense qu'il avait aucune autre proie à se moment je les vu déprimer ne pas se laver ni je changer pendant 3 jours puis je lui est dit change toi et lave toi ici puis il ma fait peine peine pendant une semaine et je lest repris quelque jour plupart il était en pleine possession il c t regonfler et a recommencer
Il a surtout chercher en sous marin des roue de secour pck mm lui savais que le bateau aller couler et il a couler 2 plus tard mais cette fois il avait un tas de caneau de sauvetage
ce qui t'attend et bien plus merveilleux que ce qui est derrière toi

Donne de l'importance à une cacahuète elle se prendra pour un M&MS

Jessaie02
Messages : 10180
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Jessaie02 » 20 Sep 2019, 16:18

Le PN va tenter par tous les moyens de vous monter les uns (ou les unes) contre les autres. La plupart du temps il y arrive... Son ex est folle, hystérique, elle l'empêche de vivre sa relation avec vous... Ou encore, elle l'a lâchement abandonné après tout ce qu'il avait pour elle, même si bien sûr c'est lui qui avait déjà entrepris une nouvelle relation avant de "virer" sa compagne. Se victimiser est l'arme favorite du PN pour attirer l'empathie de sa nouvelle proie, qualité qu'elle a en commun, avec les proies précédentes. Il arrive bien souvent aussi que l'ex reniée, répudiée, car c'est bel et bien le mot, en veuille à mort à la suivante, celle qui lui a pris son "PN", un sentiment vivace tant que la première n'a pas compris à qui elle avait à faire. Une haine que le PN va d'ailleurs savamment entretenir, attiser même pour éviter d'attirer les foudres de son ex et de ses éventuels enfants sur sa petite personne. La nouvelle proie devient un véritable bouc émissaire des anciennes. Et les ex, les fantômes encombrants de la nouvelle. Ne soyez pas jalouse. Et ne soyez pas dupes. La prochaine proie n'est pas enviable. Elle n'est que la prochaine victime sur la liste et vous le comprendrez en cheminant sur le parcours de la compréhension... En outre, en vieillissant, le PN a de moins en moins les moyens de sa politique. Si ses premières victimes étaient des personnes brillantes, entourées, reconnues et qui narcissiquement étaient capables de flatter son ego défaillant, le PN est bientôt obligé de se rabattre en catastrophe sur ce qui passe à sa portée à savoir une victime docile, énamourée, encore toute esbaudie d'avoir pu intéresser un personnage aussi prestigieux et grandiose à ses yeux... Pour le PN, c'est le déclassement. Il le vivra très mal. Certes, sa faille narcissique sera un temps partiellement comblée par cette dévotion qui s'exprime... Très vite, il vivra cette admiration venue d'une personne qui ne le valorise pas assez, qu'il méprise comme un boulet, le pire des fardeaux... Un purgatoire infini... Il fera payer très cher à cette nouvelle victime sa supposée "médiocrité" ... Quelle valeur accordée à l'admiration de gens sans valeurs à nos yeux ? Tous les ingrédients pour une tragédie annoncée sont en germe.
Geneviève Schmit
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire

Rien n'est du au hasard dans la vie

Jessaie02
Messages : 10180
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Jessaie02 » 02 Oct 2019, 22:43

Ne jamais revenir en arrière

Il faut bien comprendre que, même si le PN est parti de lui-même, il se peut qu’un jour, il se retrouve seul, qu’il ait besoin de nos compétences ou de notre vitalité , et dans ce cas, il n’hésitera pas à nous relancer même des années après la rupture.

Et ce, parce que nous n’avons qu’une fonction utilitaire pour lui. Donc, si un jour, le pervers narcissique devait se retrouver dans une situation délicate, quelle qu’en soit la nature (difficultés matérielles, solitude, problèmes de santé), il fera tout pour renouer contact avec nous. Et ce quand bien même nous aurions opté pour le no contact depuis des années déjà.

Une ex. est toujours beaucoup plus accessible qu’une nouvelle proie.

Ainsi, un beau jour, ô surprise, nous recevons un coup de téléphone ou un texto qui nous rappellent que le PN prépare son grand come-back.

S’il s’y prend dans les règles de l’art, il est fort probable qu’il nous remette sous l’effet du love bombing. Livraison de fleurs, de chocolats, de cadeaux de toutes sortes, grandes déclarations et promesses de changement la main sur le cœur.

Plus l’enjeu que nous représentons est élevé (l’enjeu, pas notre personne, nous sommes bien d’accord ?), plus il va déployer l’arsenal de guerre.

Il n’y a bien sûr aucune sincérité derrière ces actions coup-de-poing et si nous devions succomber au chant des sirènes, nous réaliserions rapidement que nous sommes de nouveau dans le traquenard du pervers narcissique.

La fin justifie toujours les moyens et cette fin est exclusivement dans l’intérêt du pervers narcissique et jamais dans le nôtre.

Le pervers narcissique peut également décider de nous recontacter juste pour conserver son emprise sur nous. Comme déjà expliqué, le PN a besoin de maintenir un maximum de proies sous contrôle et d’être au centre de leur vie afin de se nourrir à volonté de leur personnalité, valeurs et forces vives.

Or, le fait que l'une d'entre nous soit parvenu à maintenir le No contact lui prouve que malgré les abus, nous sommes parvenues à nous rétablir mentalement, à retrouver un système de valeurs, voire à refaire notre vie sans qu’il n’en fasse partie.

Il ne supportera pas de voir celle qu’il avait délibérément brisée à nouveau heureuse et décidera donc de nous conquérir juste pour le plaisir de provoquer à nouveau notre chute.

Un pervers narcissique est un prédateur. En tant que tel, il ne respectera jamais notre décision de partir, d’être indépendant(e) et maître/maîtresse de notre vie.

En cas de retour donc : attention, danger ! Ouvrons bien les yeux et fermons à jamais notre cœur au prédateur dans notre vie.

G Schmit
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire

Rien n'est du au hasard dans la vie

Lapsus
Messages : 186
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Lapsus » 03 Oct 2019, 08:29

Toutes les relations PN ressemblent à des copiés-collés, mais tous les PN ne correspondent pas exactement au portrait donné ici. Ce portrait serait-il plus fidèle au PN masculin que féminin en raison de leurs rôles social, parental, etc. différents? Autant pour mettre mes idées confuses au clair que pour avoir vos commentaires, voilà les points pour lesquels je vois quelque chose à ajouter ou à retrancher…
______
«Ma» Perverse Narcissique

1 / C’est elle, sauf que son masque est tombé après des années (voir pourquoi ici: http://forum.perversnarcissique.com/les-etapes-de-ma-relation-toxique-t7120.html)

2 / C’est elle, mais avec autant de masques qu’elle a fait de compartiments entre ses relations. Ça ne m’étonne pas qu’elle soit toujours épuisée, ça doit être une tension permanente.
...

5 / C’est elle, et j’adorerais qu’elle disparaisse. Certaines de ses relations «amicales» féminines se sont sèchement terminées, mais je ne sais pas comment ni pourquoi. Selon elle, c’étaient des ingrates qu’elle avait pourtant si généreusement aidées.

6 / Trop peureuse pour prendre de gros risques (sexe toujours avec protection), mais ses cloisonnements ne sont pas toujours parfaitement étanches, car je crois que ça l’excite sexuellement de jouer avec le feu. Et puis, ça pourrait me faire mal. Un bénéfice secondaire toujours bon à prendre?

7 / C’est elle. Sa dernière trouvaille, c’est d’afficher sa peur de ma violence. Ça m’est arrivé de me fâcher très fort, de crier, mais je n’ai jamais frappé ni elle ni nos enfants. Quand je me trouvais parfois tout près de sortir de mes gonds, elle venait se dresser au plus près de moi en disant: «Frappe-moi, vas-y, frappe-moi!» Elle a fait cela à un de nos enfants qui l’a effectivement frappée et j’ai dû intervenir pour éviter le coup suivant, car elle continuait à le provoquer. Ça a dû coller à notre enfant un sacré sentiment de culpabilité, une dette sur laquelle elle peut jouer pour assurer son emprise sur lui.
...

11 / Non, elle est très angoissée et a bien trop peur. Elle ne ferait en effet rien d’illégal.

12 / C’est elle, mais elle n’exhibe maintenant que nos enfants. Moi, elle m’a un peu exhibé quand j’étais au fond du trou pour mieux se plaindre de moi. Depuis que j’ai remonté la pente, elle évite soigneusement que je rencontre ses fans qui pourraient s’apercevoir que je ne suis pas celui qu’elle leur a dépeint. Auparavant, elle a parfois fini par me présenter de ses proies potentielles sans doute parce qu’elle ne pouvait pas en tirer ce qu’elle voulait, et j’en fréquente certaines sans lui demander son avis. Elle n’aime pas du tout ça, mais n’a pas trouvé de moyens pour m’en empêcher sans que ça leur paraisse bizarre. Je crois que maintenant, elle cloisonne mieux ses nouveaux jouets pour ne pas me les présenter.
...

14 / Ses colères sont toujours froides, mesurées, sans un geste violent. Sauf une fois près du début, elle m’a envoyé deux baffes rapides et bien appuyées. Je lui ai promis de l’étaler d’un coup de poing dans la gueule si elle en tentait une troisième. Elle n’a plus jamais réessayé.

15 / C’est elle. Elle ne connaît que ce moyen d’entrer en relation. Elle est tellement peu sûre d’elle que ça lui prend du temps pour jauger si elle peut approcher une proie en étant certaine de prendre son contrôle. Face à une proie testée et approuvée, elle devient alors très sûre d’elle comme par magie. Sinon, tous ceux qui tentent de l’approcher sans son accord se font repousser froidement et la trouve snob et hautaine.
...

17 / C’est elle. J’ajouterais qu’elle adopte aussi presque tout le système de valeurs de sa victime privilégiée. Comme c’était moi pendant très longtemps, nous étions quasi entièrement d’accord sur tous les sujets superficiels (beauté, style, décoration…) ou extérieurs à notre relation (politique, société, etc.). Depuis quelques mois avant que je remonte la pente, nous ne nous entendons soudainement plus du tout sur rien de rien. Je crois que devant ma déchéance terminale, elle a changé de victime privilégiée et adopté son système de valeurs, et que ce n’est sûrement pas l’amant un peu lourdaud qui s’est (ou qu'elle m'a) laissé repérer.
...

20 / Non, elle ne se repent de rien, jamais. Dernièrement, après ma remontée du gouffre, elle s’est excusée deux fois pour des broutilles. Ça n’était jamais arrivé auparavant. Je pense que c’était un test pour tenter de comprendre où j’en suis.
________
Tiens, pour finir, il n’y a pas tant de différences, même sa peur et son insécurité maladive doivent se retrouver chez les PN masculins, malgré leur affichage d’un comportement macho soi-disant sans peur.

L’exercice m’a fait du bien, c’est toujours ça de gagné!
Mais je ne suis pas encore sorti du traquenard. J’ai pris quelques distances, et elle a senti que son emprise s’effiloche, que je cherche à lui échapper, alors elle retrouve un intérêt très suspect pour moi. Aucun love-bombing, plutôt des menaces à peine voilées.
Dois-je afficher ma peur devant ses tentatives d’intimidation? De l’indifférence? La rassurer par une apparente soumission? Lui confirmer que son emprise a faibli? Commencer à parler de ma situation à des gens sûrs (euh, ça fait peu de gens, mais j’ai récemment mis la puce à l’oreille de deux d’entre eux)? Lui faire croire que j’ai recommencé à boire? Vraiment recommencer à boire (ça me semble tristement la meilleure solution, vu qu’elle ne se laisserait sans doute pas abuser par une simulation)?

À part cela, il n’y a que le risque que nos enfants entrevoient ce qu’elle est vraiment qui pourrait l’arrêter. Ceux-là, elle ne peut pas s’en défaire, ils sont pour elle l'assurance qu’elle sera toujours aimée, si elle manoeuvre bien.

Comment sortir de là sans trop de dégâts?
Au secours!
Prudence n'est que l'euphémisme de peur.
Jules Renard

Jessaie02
Messages : 10180
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Jessaie02 » 05 Oct 2019, 15:14

Lapsus a écrit :Toutes les relations PN ressemblent à des copiés-collés, mais tous les PN ne correspondent pas exactement au portrait donné ici. Ce portrait serait-il plus fidèle au PN masculin que féminin en raison de leurs rôles social, parental, etc. différents? Autant pour mettre mes idées confuses au clair que pour avoir vos commentaires, voilà les points pour lesquels je vois quelque chose à ajouter ou à retrancher…
______
«Ma» Perverse Narcissique

1 / C’est elle, sauf que son masque est tombé après des années (voir pourquoi ici: http://forum.perversnarcissique.com/les-etapes-de-ma-relation-toxique-t7120.html)

2 / C’est elle, mais avec autant de masques qu’elle a fait de compartiments entre ses relations. Ça ne m’étonne pas qu’elle soit toujours épuisée, ça doit être une tension permanente.
...

5 / C’est elle, et j’adorerais qu’elle disparaisse. Certaines de ses relations «amicales» féminines se sont sèchement terminées, mais je ne sais pas comment ni pourquoi. Selon elle, c’étaient des ingrates qu’elle avait pourtant si généreusement aidées.

6 / Trop peureuse pour prendre de gros risques (sexe toujours avec protection), mais ses cloisonnements ne sont pas toujours parfaitement étanches, car je crois que ça l’excite sexuellement de jouer avec le feu. Et puis, ça pourrait me faire mal. Un bénéfice secondaire toujours bon à prendre?

7 / C’est elle. Sa dernière trouvaille, c’est d’afficher sa peur de ma violence. Ça m’est arrivé de me fâcher très fort, de crier, mais je n’ai jamais frappé ni elle ni nos enfants. Quand je me trouvais parfois tout près de sortir de mes gonds, elle venait se dresser au plus près de moi en disant: «Frappe-moi, vas-y, frappe-moi!» Elle a fait cela à un de nos enfants qui l’a effectivement frappée et j’ai dû intervenir pour éviter le coup suivant, car elle continuait à le provoquer. Ça a dû coller à notre enfant un sacré sentiment de culpabilité, une dette sur laquelle elle peut jouer pour assurer son emprise sur lui.
...

11 / Non, elle est très angoissée et a bien trop peur. Elle ne ferait en effet rien d’illégal.

12 / C’est elle, mais elle n’exhibe maintenant que nos enfants. Moi, elle m’a un peu exhibé quand j’étais au fond du trou pour mieux se plaindre de moi. Depuis que j’ai remonté la pente, elle évite soigneusement que je rencontre ses fans qui pourraient s’apercevoir que je ne suis pas celui qu’elle leur a dépeint. Auparavant, elle a parfois fini par me présenter de ses proies potentielles sans doute parce qu’elle ne pouvait pas en tirer ce qu’elle voulait, et j’en fréquente certaines sans lui demander son avis. Elle n’aime pas du tout ça, mais n’a pas trouvé de moyens pour m’en empêcher sans que ça leur paraisse bizarre. Je crois que maintenant, elle cloisonne mieux ses nouveaux jouets pour ne pas me les présenter.
...

14 / Ses colères sont toujours froides, mesurées, sans un geste violent. Sauf une fois près du début, elle m’a envoyé deux baffes rapides et bien appuyées. Je lui ai promis de l’étaler d’un coup de poing dans la gueule si elle en tentait une troisième. Elle n’a plus jamais réessayé.

15 / C’est elle. Elle ne connaît que ce moyen d’entrer en relation. Elle est tellement peu sûre d’elle que ça lui prend du temps pour jauger si elle peut approcher une proie en étant certaine de prendre son contrôle. Face à une proie testée et approuvée, elle devient alors très sûre d’elle comme par magie. Sinon, tous ceux qui tentent de l’approcher sans son accord se font repousser froidement et la trouve snob et hautaine.
...

17 / C’est elle. J’ajouterais qu’elle adopte aussi presque tout le système de valeurs de sa victime privilégiée. Comme c’était moi pendant très longtemps, nous étions quasi entièrement d’accord sur tous les sujets superficiels (beauté, style, décoration…) ou extérieurs à notre relation (politique, société, etc.). Depuis quelques mois avant que je remonte la pente, nous ne nous entendons soudainement plus du tout sur rien de rien. Je crois que devant ma déchéance terminale, elle a changé de victime privilégiée et adopté son système de valeurs, et que ce n’est sûrement pas l’amant un peu lourdaud qui s’est (ou qu'elle m'a) laissé repérer.
...

20 / Non, elle ne se repent de rien, jamais. Dernièrement, après ma remontée du gouffre, elle s’est excusée deux fois pour des broutilles. Ça n’était jamais arrivé auparavant. Je pense que c’était un test pour tenter de comprendre où j’en suis.
________
Tiens, pour finir, il n’y a pas tant de différences, même sa peur et son insécurité maladive doivent se retrouver chez les PN masculins, malgré leur affichage d’un comportement macho soi-disant sans peur.

L’exercice m’a fait du bien, c’est toujours ça de gagné!
Mais je ne suis pas encore sorti du traquenard. J’ai pris quelques distances, et elle a senti que son emprise s’effiloche, que je cherche à lui échapper, alors elle retrouve un intérêt très suspect pour moi. Aucun love-bombing, plutôt des menaces à peine voilées.
Dois-je afficher ma peur devant ses tentatives d’intimidation? De l’indifférence? La rassurer par une apparente soumission? Lui confirmer que son emprise a faibli? Commencer à parler de ma situation à des gens sûrs (euh, ça fait peu de gens, mais j’ai récemment mis la puce à l’oreille de deux d’entre eux)? Lui faire croire que j’ai recommencé à boire? Vraiment recommencer à boire (ça me semble tristement la meilleure solution, vu qu’elle ne se laisserait sans doute pas abuser par une simulation)?

À part cela, il n’y a que le risque que nos enfants entrevoient ce qu’elle est vraiment qui pourrait l’arrêter. Ceux-là, elle ne peut pas s’en défaire, ils sont pour elle l'assurance qu’elle sera toujours aimée, si elle manoeuvre bien.

Comment sortir de là sans trop de dégâts?
Au secours!


Bonjours lapsus

Non ne boit pas. J'ai tendance a le faire quand je suis dans mes jours noirs et sérieux on deviendrait vite alcoolique si on ne se résigne pas ..

L'indifférence serait la meilleure solution.

Pourquoi ne pas partir?
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire

Rien n'est du au hasard dans la vie

Lapsus
Messages : 186
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Piqure de rappel sur le PN

Messagepar Lapsus » 05 Oct 2019, 17:17

J'essaie! (Pas pu résister, rhôô)

Non, t'inquiète pas, je suis tombé progressivement dedans et depuis 2-3 ans, j'étais carrément alcoolique, et voilà des mois que je n'ai plus bu une goutte.

Je vais tellement mieux que je vais faire très attention à ne pas y retomber.

Et puis, ça lui ferait bien trop plaisir! :42:

L'indifférence, ça lui semble louche. Ça la met sur le pied de guerre. Je sens qu'elle fourbi ses armes et qu'une attaque froide va survenir. Elle sait aller toucher des choses qui laissent difficilement indifférent. Elle vient de m'envoyer une salve pour tester mes défenses.
D'autre part, j'ai repéré plusieurs signes qu'elle a au moins deux autres chats à fouetter, donc moins d'attention à me consacrer. Un comme amant à sa disposition quand elle en a envie, mais jetable, l'autre plus sérieux (elle a changé son système de valeurs en bloc) dont je ne connais que la couleur de la voiture!

Je ne suis pas encore parti parce qu'il y a des enfants que j'arrive un peu à protéger, même s'il y a déjà beaucoup de mal de fait.
La bonne chose à ce sujet, c'est que malgré tous les dénigrements qu'ils ont entendus à mon égard, ils m'aiment quand même. Leur montrer que je suis de retour parmi les vivants répare un peu le mal que je leur ai fait en étant au fond de la bouteille. Ils sont grands, alors mon départ est pour bientôt.

Si elle ne m'attaque pas sur le terrain du divorce avant, j'attendrai que le dernier soit parti pour le demander moi-même, à distance.

À part ça, dans le partage des biens, j'aimerais protéger la part qui reviendra à mon premier enfant d'un précédent mariage.
Si je n'y parviens pas, j'expliquerai aux autres que leur part sera moindre parce que leur mère l'a captée. Ils comprendront.

Merci Jessaie.
Si tu as des commentaires à me faire dans les sujets que j'ai ouverts, ils seront bienvenus!
Prudence n'est que l'euphémisme de peur.
Jules Renard


Retourner vers « Le Salon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités