Perdue

May
Messages : 6
Inscription : dim. 7 juin 2020 07:49

Perdue

Message par May »

Bonjour à tous,

Je ne vais sûrement pas faire original.. en quelques mots qui suis-je? Fille d’une trentaine de ans, pas d’enfants, en couple mais situation difficile (partenaire mariée avec enfants et différence d’age Importante, mais on s’aime tellement).

Tout raconter d’une fois serait horriblement long, alors je fais un petit topo et puis au fur et à mesure des jours, je viendrai vider mon sac.

Premièrement suis-je au bon endroit? Je ne sais pas... en vous lisant, je me dis que oui. Quand des événements ont lieu, je me dis que oui aussi. Puis quand ça passe, je me dis que non...

On m’a dit que c’était un manipulateur pervers narcissique. 3 personnes me l’ont confirmé, dont 2 psys mais l’une est une amie. Ce PN c’est mon père (ça y est la culpabilité m’envahit déjà).

Je vis encore chez mes parents, pcq il fait tout pour que je ne parte pas. J’ai une maison mais pas habitable :-(

Que dire? Par où commencer?
Par ce we... dans mon boulot je n’ai pas de CDI mais mon patron m’a assuré que vu mon ancienneté, qu’on est une bonne équipe, etc je ne risque rien. Mon père me détrive que si qqn de pistonner arrive, je perds ma place donc ça serait bien d’être nommée. Oui ok je suis d’accord , mais Je me défends quand même en expliquant simplement ce que ma direction a dit, je suis protégée. Je continue en expliquant que si ça arrive au pire je fais appel au syndicat. Et puis pq me stresser avec ça maintenant (je suis une grande stressée) alors que pour l’instant ce n’est pas le cas.
Donc il s’énerve, et me dit qu’il espère que ça m’arrivera (que qqn de pistonné prenne ma place) pour me prouver qu’il a raison (que ça peut arriver). Il me dit que je suis naïve.
Je lui réponds donc que non mais qu’on ne peut pas tjs voir tout en noir.
Bref, il me dit de me taire car il s’énerve (et oui je le vois et le sens bien et je crains qu’il en arrive aux mains).
Et ça me fait tellement de mal qu’il dise ça... qu’il me souhaite ça, ça m’à déchire le coeur.

Je lis ça et je me dis que c’est ridicule :-(

Autre exemple Quotidien: il est assis dans le fauteuil, et on doit lui apporter à boire, à manger, un bic, la tablette, des papiers, son gsm, aller voir à ceci ou cela,... il donne ses ordres: faudra balayer, faudra faire ça et ça.
Oui et toi tu peux pas le faire? tu as deux bras deux jambes, tu peux te lever et le faire aussi!

Mais on doit se taire, sinon il va râler et faire régner une atmosphère étouffante, et des qu’il aura l’occasion de nous replacer une de nos erreurs il n’hésitera pas. Histoire de bien enfoncer le clou. Et si on continue à se défendre si on estime qu’il n’a pas raison, il va s’énerver, nous dire que de toute façon on a toujours raison, et ensuite il va fermer toute discussion et on ne peut plus se défendre. Et il fait la tête jusqu’a ce qu’il le décide lui..

Et si par malheur comme hier il doit bouger ses fesses lui même pour aller voir des bruits dehors, parce que nous on ne bouge pas, il dit d’un ton très dur et presque méchant (pcq je ne suis pas objective je dis presque) qu’il nous prévient que C’est la dernière qu’il va voir.
Ah bon? Ton cul est resté dans le fauteuil toute la journée...

Désolée du coup ce n’est pas très court comme message.. et pourtant j’ai encore tellement d’exemple! J’aimerai tous les écrire, car pour chacun d’eux je doute que ça soit un PN ou pas...

Et donc je suis perdue, je ne sais plus ce qui est normal de ne qui ne l’est pas. Et je me sens mourir étouffée non seulement dans mon propre corps, mon propre coeur et dans cette maison. Le confinement n’a bien sûr rien arrangé, au contraire!

Je cherche juste du soutien, qu’on me dise si j’ai raison ou tort pour chaque exemple, qu’on ne m’abandonne pas. Car je suis à deux doigts de m’abandonner moi même.

Merci de m’avoir lue jusqu’au bout,
Passez une belle journée.

May
Lapsus
Messages : 1422
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

Perdue

Message par Lapsus »

Bonjour May

Ton père est au minimum un gros pacha pénible, c'est étouffant!
Tu pourrais faire le test http://www.perversnarcissique.com/test- ... rcissique/
pour en avoir le coeur net!
Et nous dire combien de points tu lui donnes?

Avoir raison est plus important pour lui que ton bonheur et ta confiance en toi.
Il faudrait que tu réussisses, que tu sois une battante pour flatter son égo, mais il ne t'en donne pas les moyens (comme la confiance en toi) pour se sentir supérieur et flatter son ego... C'est le serpent qui se mord la queue, c'est sans issue!
N'attend rien de lui, il ne te le donnera pas sans te le faire payer cher, psychologiquement au minimum.

Et ta mère, comment est-elle?
As-tu des frères et soeurs, des amis?

Et ta maison, peux-tu tranquillement y travailler pour la rendre habitable? Ou la vendre pour pouvoir racheter quelque chose d'habitable?
Es-tu suivie par un psy pour le stress?

Ne t'inquiète pas, PN ou pas PN, tu es au bon endroit pour recevoir du soutien!

Courage!
:1:
Est-ce clair, esclave?
Oui, mais c'est dur à admettre, maître.

Le Domaine des dieux

10658e jour de contact (à peu près)
May
Messages : 6
Inscription : dim. 7 juin 2020 07:49

Perdue

Message par May »

Bonjour Lapsus et merci pour votre réponse.

J’ai bien lu et relu les propositions pour le test.. il y a 18 propositions qui correspondent et 5 pour lesquelles je ne suis pas certaines donc j’ai préféré ne pas les comptabiliser.

En effet c’est un peu un pacha. Même si je sais que d’ici 2-3 jours quand je serai calmée je me dirai mais non c’est quand même pas si terrible.

Je n’ai pas de frères et sœurs. J’ai des amis mais avec le confinement, ça a été compliqué de les voir et je suis encore confinée un mois j’ai une maladie auto-immune avec un traitement qui fair que je dois rester confinée encore...
pour ce qui est de ma mère, elle en prend autant que moi, mais elle gère ça différemment. Elle ne prend pas ma défense devant mon père, et quand il s’en prend à elle, elle passe l’éponge très vite et fait tout ensuite pour lui faire plaisir.

Aujourd’hui il ne fait plus la tête comme si rien ne s’était passé. Il m’a même dit t’as une drôle de voix ça n’a pas l’air d’aller.
Que lui répondre? Non pcq hier tu nous en as fait baver. Je ne peux pas me permettre ça sinon ça sera ma fête encore.

Juste quelques autres exemples (désolée il faut que je décharge pour ne pas exploser):
Il Nous dit souvent (plusieurs fois par semaine) qu’il Va mourir, qu’il sent Que c’est pour cette nuit, ou qu’il a un cancer, ou qu’on ne l’aime plus. Ou qu’il ne se sent pas bien qu’il faut appeler l’ambulance. Mais c’est faux il n’a rien de tout ça. Moi ça m’énerve car Des gens souffrent vraiment de tout cela, et le jour où sera vrai on ne le croira plus. Et ça me fait culpabiliser car Je me dis que si ça arrivait je serai tellement mal :-(

Il me demande régulièrement des câlins, mais moi je ne veux pas je n’ai pas envie (des siens en tout cas) et il m’a déjà dit plusieurs fois: quand je mourrai tu le regretteras de ne pas m’avoir fait de câlins.
Et c’est vrai, et ça me déchire et en même temps je n’ai pas envie de me forcer car c’est malsain.

Et pourtant, qu’est ce que j’aimerai de vrais câlins réconfortants, des câlins qu’on me donne sans attendre de retour. Je donnerai tellement pour ça!

Pour la psy, j’en vois une mais de nouveau confinement fait que pas possible de la voir. Même l’appeler elle est ok mais comme ma mère était en arrêt pour me protéger du virus avec mon traitement et sur mon père s’arrangeait toujours pour qu’on soit à deux elle et moi et jamais seule, impossible d’appeler ma psy.

Pour la maison je ne Peux pas me permettre de la revendre je perdrai trop d’argent (frais de notaire etc).

Merci pour le soutien, j’en ai tellement besoin. Je me sens tellement perdue et vidée de toute énergie...
pnyme
Messages : 2127
Inscription : ven. 25 nov. 2016 19:39

Perdue

Message par pnyme »

La bonne nouvelle, c’est que tu n’es pas mariée à ton père, que tu as 30 ans et que tu as ton travail. Donc tu as ta liberté devant toi.
Tu devrais changer ce mode de vie.
Oui, ce serait pas mal de viser le CDI au boulot, l’obtenir en en parlant de temps en temps au patron.
On dirait que tu ne sais pas t’imposer face aux hommes : dire ce que tu veux.
Je te comprends car j’ai vécu avec un père PN mais sans le savoir...
Ma vie aurait été plus rose autrement car moi aussi j’ai trop accepté des autres. Je ne le comprends que maintenant...
Ma crainte, pour toi, est l’homme que tu vas choisir plus tard... avec un père comme ça et ton habitude de plier l’échine, je dirais que tu as de fortes chances de tomber sur un style PN.
Alors, trouve la solution maintenant avec ce père et ton patron. Ce sont des entraînements qui t’éviteront de retrouver ce genre de situation dans ta vie.
J’ai ouvert les yeux sur qui était mon père quand j’ai cherché à comprendre comment était mon mari !!
Petite, je ne voyais rien...
Viens écrire, tu as raison, ça va éclaircir ta vision des choses.
Lapsus
Messages : 1422
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

Perdue

Message par Lapsus »

Salut May

18 à 23 au test, pas de doute, ton père est de l'espèce PN.

Toi tu sembles de la 'bonne" espèce des victimes (comme nous tous sur ce forum): empathique, prompte à culpabiliser et à te remettre en question.
Pleine de qualités qui deviennent des défauts... face à un PN.

Mais tu as fait un grand pas pour t'en sortir en démasquant ton père et en venant te confier ici!

Comme pnyme te l'a déjà recommandé, il faut tranquillement te mettre au travail pour t'en sortir.
Outre te garantir la stabilité de ton emploi et un logement pour quitter ton père, tu as intérêt à t'informer sur les PN par tous les moyens, à lire les témoignages d'autres enfants de PN dans ce forum, et à "faire connaissance" avec les victimes afin de mieux te connaître toi-même, et de trouver la voie pour ne plus jamais être une victime de PN.

Tu as pris ce chemin avec ta psy (a-t-elle identifié ton père comme un manipulateur?), et aujourd'hui ici.
Ne tente pas d'en discuter avec ton père, ne laisse rien paraître de tes projets face à lui, ne l'affronte pas avant de te sentir tirée d'affaire et assez solide pour maintenir ton cap. Ça ne servirait à rien d'autre qu'à le faire devenir plus détestable.

Isole-toi ou pars en promenade pour appeler ta psy quand tu en as besoin.
Épanche-toi ici en écrivant tout ce qui te passe par la tête et le coeur (en prenant soin de préserver ton anonymat).
Invite à visiter ta maison une personne qui s'y connaît en bâtiment, construction ou rénovation pour prendre conseil pour la rénover et mets-toi au travail petit à petit!
Je t'assure qu'il vaut mieux habiter dans un chantier qu'avec un PN, c'est ce que je fais actuellement...

Bienvenue et bon courage!
:29:
Est-ce clair, esclave?
Oui, mais c'est dur à admettre, maître.

Le Domaine des dieux

10658e jour de contact (à peu près)
May
Messages : 6
Inscription : dim. 7 juin 2020 07:49

Perdue

Message par May »

Merci pour vos réponses!

Tout d’abord c’est bien pour cela que je ne suis pas en couple avec un homme! C’est impossible pour moi d’imaginer être la boniche encore d’un homme. Il n’y a pas que cela, j’ai tjs eu le sentiment qu’il s’était passé quelque chose qui n’aurait pas du se passer dans le passé. Mais je ne sais pas quoi, et ma psy dit que je ne le verrai que quand je serai prête...

Pour les travaux de la maison oui je les fais moi même mais ce n’est pas toujours facile seule, il vient m’aider le samedi matin mais ça me rend encore plus dépendante car je sais que s’il vient je dois faire pattes blanches et ne pas créer de discorde au risque de passer pour la fille ingrate.

Ma psy m’a dit que c’était un PN mais par téléphone pendant le confinement donc je n’ai pas eu vraiment l’occasion de bien me poser avec elle et en discuter en profondeur, même si cela fait longtemps que je la vois.
Pour l’appeler j’essaye de m’isoler mais mon planning de la journée je le fais, et il change toujours tout et il faut faire comme il le décide.. sinon ça sera des reproches si ce n’est pas fini ou bien fait.

J’aimerai tellement partir, prendre mes affaires et partir mais je n’y arrive pas. Je me sens bloquée coincée enchaînée. Ce n’est pas l’envie qui me manque, mais c’est comme une force invisible qui me tient. Et c’est tellement frustrant!

Et oui je ne sais pas m’imposer, je dis toujours oui à tout même si ça ne me convient pas, si je n’ai pas envie etc par peur d’être rejetée, peur de perdre les gens, peur du jugement. Et puis on ne m’a jamais laissé l’occasion de dire non.

Je me dis souvent qu’au lieu de me plaindre je devrai faire mes affaires et partir mais je n’y arrive pas :-(

En plus, je ne sais pas si j’aurai beaucoup de soutien car il a une image de celui qui prend soin de sa famille, qui ferait tout pour elle. Ce qui n’est pas totalement faux, mais à quel prix ensuite?

Merci de votre soutien!
May
Messages : 6
Inscription : dim. 7 juin 2020 07:49

Perdue

Message par May »

Ça revient encore et encore, la critique sur mon temps de sommeil...

Je vais me coucher entre 22h30-23h30 selon les jours, et me lève vers 8h Max la semaine et 8h30 le we. Mais mon réveil sonne à 7h. (Je ne travaille pas depuis le confinement et je ne peux pas reprendre mnt à cause du traitement)

Il me dit alors, t’imagine le temps que tu dors! Tu dors 10h par jour! Même ta grand mère qui a 80 ans se lève plus tôt que toi!

J’ai beau lui expliquer que quand tu te mets dans ton lit, tu ne t’endors pas de suite en une seconde, et que le matin, je suis réveillée plus tôt mais je ne me lève pas de suite.
Mon temps de sommeil? J’aimerai lui dire: Oui je suis fatiguée, parce que tu m’épuises moralement, parce tu m’épuises physiquement avec tout ce que tu veux que je fasse pour toi, parce que tu me prends une énergie de dingue à sans cesse critiquer râler, changer d’humeur et on ne sait jamais à quoi s’attendre! Alors je mobilise mon énergie à être prête aux aguets à chaque instant! Parce que mes nuits ne sont pas reposantes, mon sommeil est agité!
Oui je suis fatiguée car mon traitement m’épuise (pourtant t’étais là quand le doc l’à dit!), parce que la maladie est épuisante aussi (l’infirmière l’a aussi expliqué pourquoi!), fatiguée car je me pose tant de questions sur mon avenir: vais-je m’en sortir (de toi?), vais-je finir en fauteuil roulant? Je veux des enfants ou pas dans ces conditions?
Je ne dis jamais rien car je ne veux pas me plaindre, sur ma santé, etc... je ne veux pas passer pour la fainéante et pcq de toute façon ça ne t’empêchera pas de ne pas faire de remarques et de me dire: moi je m’en fous c’est pour toi.

Je me vide chaque jour un peu plus de mon énergie ... et mes batteries ne se rechargent plus..
Lapsus
Messages : 1422
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

Perdue

Message par Lapsus »

Salut May

Tenter de t'expliquer, de te justifier, de te plier à la volonté d'un PN est une grosse perte d'énergie, parce qu'il est impossible de le satisfaire en faisant "bien".
Ça ne marchera jamais parce que ce n'est pas ce qu'il veut.

Il veut que tu te sentes mal, coupable, inadéquate, car ce n'est que comme cela qu'il se sent bien, dans son bon droit, plus adéquat que toi.
Grâce à toi!
Tous les jours, il te dit de toutes les façons possibles "porte mes fautes, abaisse-toi, afin que je puisse m'élever en te piétinant, en t'écrasant de la supériorité que tu dois me concéder".

Admet ton "infériorité" face à lui, admet tes "fautes" sans perdre l'énergie de te justifier, ça le satisfera et fera baisser la pression.
Mais en douce, prends le maquis, et sache que tu n'es pas la personne qu'il voit en toi.
Les obstacles qui se dressent sur la voie de ta liberté, tu peux les surmonter.
Prépare ton départ!
Deviens une guerrière face à ton PN impitoyable.

Courage May!
:40:
Est-ce clair, esclave?
Oui, mais c'est dur à admettre, maître.

Le Domaine des dieux

10658e jour de contact (à peu près)
May
Messages : 6
Inscription : dim. 7 juin 2020 07:49

Perdue

Message par May »

Bonsoir,

Après une petite pause, besoin de réfléchir prendre du recul car la culpabilité m’envahissait, je finis par retomber ici...

Je me demandais si le mensonge « humour » était une caractéristique PN.
Il invente des choses: genre il a vu un doc et il doit se faire opérer le lendemain. Puis me dit que c’est pas vrai. On part en we, le logement est pas prêt. Donc en route je lui demande où ça en est et il me dit qu’il avait dit ça pour rire, qu’il est prêt et qu’il M’avait dit Que c’était une blague. Alors soit j’ai pas entendu, soit il ne l’à pas dit.

Au finale, quand il me dit quelque chose je ne sais jamais si c’est vrai ou pas ;-( alors du coup parfois il se fac je car je ne le crois pas (pour qqch de vrai cette fois).

Il me rend folle !!

Je passe toujours pour la mauvaise, celle qui pleure sans cesse à qui on ne peut rien dire (beh oui j’en ai marre des remarques).

Sans parler des remarques sur mon physique :-( ok je n’ai pas un corps de mannequin, mais je ne suis pas une baleine non plus. Et à l’entendre, chaque semaine je suis de plus en plus grosse: alors soit ma balance a pitié de moi et me ment car mon poids ne bouge pas, soit il n’a pas les yeux en face des trous.
Entre les: faut faire attention t’attraper un fameux cul! Ou qué des nichons (comme il le dit lui même). Ou encore, tu vas encore te vexer mais t’as une fameuse bouée.

J’apprécie déjà pas des masses mon physique, j’étais passée un épié au dessus, la f’est retour 6 pieds sous terre, même me mettre en short je ne supporte plus :-( alors je mise t shirt large et jogging ;-(

C’est pcq j’ai une amie à qui je tiens beaucoup, sinon je me foutrais en l’air..

Même un bon moment il le gâche: examens médicaux de controle, tout est ok pas d’évolution donc c’est super car aucun auparavant n’était revenu bon, et sa seule remarque c’est: tant mieux mais je me demande quand même si ça ne cache pas qqch, si y a pas qqch de plus grave qui va arriver.
Ok merci ;-( gâche moi ce plaisir de ne pas à avoir subit de perfusion, pour une fois depuis 2 ans..
Comme si comme je n’ai rien il pouvait pas faire son Calimero ailleurs ;-(

Mes travaux maisons, c’est tjs: moi je verrai mieux ça comme ça ça serait mieux. Mais c’est ta maison tu fais comme tu veux, mais à chaque fois il revient sur son idée à lui et se vexe si je lui fis que j’aime pas :-(

Je voudrai tellement partir et je n’y arrive pas. Je ne trouve pas la solution :-(

Je suis désolée, j’ai tellement besoin de soutien... :7:
May
Messages : 6
Inscription : dim. 7 juin 2020 07:49

Perdue

Message par May »

Comment vous faites pour vous sortir de ces pervers? Pour ne pas/plus douter de vous à chaque remarque? Comment êtes vous partis? Avec toutes ces peurs, ces inconnues, cette culpabilité... ces sentiments d’être une honte, moins que rien, bonne à rien...
Répondre