Perdue

Lapsus
Messages : 1368
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

Perdue

Message par Lapsus »

May a écrit :Comment vous faites pour vous sortir de ces pervers? Pour ne pas/plus douter de vous à chaque remarque? Comment êtes vous partis? Avec toutes ces peurs, ces inconnues, cette culpabilité... ces sentiments d’être une honte, moins que rien, bonne à rien...
Salut pauvre toi,

En ce qui me concerne le déclic a eu lieu le jour où j'ai reconnu/admis/intégré que je n'obtiendrai jamais ce que j'aurais voulu de la part de ma PN.

Je me suis dit clairement à moi-même:
Elle ne me donnera jamais ce que je veux!

Alors j'ai renoncé à le lui demander, j'ai renoncé à l'espérer et à l'attendre...
J'ai décidé de me le donner moi-même!

Elle a perdu les 3/4 de son pouvoir sur moi ce jour-là.
Depuis, je vis pour moi et je peux même la côtoyer sans que ses manigances m'affectent.
C'est encore arrivé qu'elle me dérange (le dernier 1/4), mais je ne lui ai pas fait le plaisir de réagir.
Après un temps de réflexion, je comprends où elle veut en venir (me déstabiliser) et je lui renvoie la balle.

Le dernier 1/4 est presque épuisé aujourd'hui... Je me méfie encore, mais je suis libre!

Courage May, entre en contact intime avec toi-même, donne-toi tous les pouvoirs et il perdra le sien!
:40:

:39:
Est-ce clair, esclave?
Oui, mais c'est dur à admettre, maître.

Le Domaine des dieux

10658e jour de contact (à peu près)
Andouille81
Messages : 1520
Inscription : lun. 22 juil. 2019 21:40

Perdue

Message par Andouille81 »

Sensiblement la même démarche que Lapsus.

Un jour je me suis clairement rendu compte qu'elle ne ferait jamais rien pour que je sois heureux.

Le truc c'est que quand j'ai réalisé ça, je me suis aussi rendu compte que de mon côté j'avais "couru ma distance", je ne pouvais tout simplement pas continuer, je n'avais plus les ressources en moi pour faire des efforts et tenir le couple à bout de bras. La "lucidité" de cette prise de conscience m'étonne toujours quand j'y repense, j'ai su que soit on se séparait une bonne fois pour toute malgré toutes les conséquences (que je sentais venir) soit j'allais en crever en tombant vraiment malade ou plus vraisemblablement en faisant une connerie après une énième crasse de sa part.

Et figurez vous que j'ai hésité parce que je n'étais absolument pas persuadé de pouvoir me passer d'elle...ce qui dit comme ça me parait assez dingue aujourd'hui.

Je déconseille vivement de faire pareil :D , j'ai l'impression d'avoir joué ma vie à pile ou face en le racontant.
Répondre