Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

satchsatch33
Messages : 235
Enregistré le : 23 Avr 2019, 17:15

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar satchsatch33 » 26 Fév 2020, 16:43

H_D_Car a écrit :....Je cherche surtout à savoir si elle est pire que ca....


T'es un peu comme moi, tu cherches des réponses, tu te poses beaucoup de questions....là où en réalité, il n'y en a pas.
Tu ne demandes jamais à ton chat pourquoi il mange des croquettes.....c'est un chat, point barre !!!

Un personne toxique, c'est pareil....si elle se remettait en question, elle ne ferait pas 99% de ce qu'elle fait....mais c'est son état, elle est toxique, donc elle agit en conséquence.

Selon moi, chercher à comprendre, c'est avoir l'espoir de changer les gens. C'est une fausse idée de croire qu'on peut changer les gens, surtout ceux qui sont pathologiques, là c'est carrément peine perdue. Sauve ta peau, c'est tout ce qu'il y a à faire.

Et si je comprends bien ton récit, tu as l'IMMENSE chance de ne pas avoir d'enfant avec elle, si c'est le cas, balaye tout ça d'un revers de la main et empresse-toi de tout oublier. Si tu avais eu la malchance d'avoir un gosse avec elle, ta vie serait un enfer à l'heure qu'il est (sous le même toit...et encore pire si garde alternée....).

Bref, tu as réchappé au pire.

H_D_Car
Messages : 33
Enregistré le : 21 Fév 2020, 14:45

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar H_D_Car » 26 Fév 2020, 16:45

Andouille81 a écrit :je suis depuis longtemps étonné et dubitatif sur la capacité de ces gens de nous prévenir inconsciemment de leur nature profonde et de ce qui nous attend avec eux.

Je me rappelle qu'à cette occasion elle m'avait dit un truc genre "tu me traiteras pas comme tu as traité toutes les autres"... ça m'avait laissé dubitatif pour 2 raisons, d'une je vois pas en quoi j'avais "mal traité" les autres (enfin pas plus que n'importe qu'elle personne ayant 20 ans de vie sentimentale derrière lui... pas un héros mais pas un monstre non plus) mais surtout de deux, qu'est-ce qu'elle pouvait bien savoir de ce que j'avais fait "aux autre" avant elle... on était ensemble depuis quelques semaines :shock:

Mais en fait, inconsciemment ce n'est pas de moi qu'elle parlait, mais d'elle... elle m'informait que j'allais être traité exactement pareil que les gars d'avant moi...et ça a été le cas.

:) :)

J'ai eu le droit à cette réflexion aussi.
Mais moi c'était de ma faute, parce qu'elle a pu remonter à une ex "aventure" (elle l'a contactée en prenant le numéro sur mon tél) du coup j'ai souffert un peu des informations haineuses qu'elle a pu lui dire sur moi (il s'agit d'une fille insistante dont je ne voulais pas, c'était pas vraiment une ex).
Elle m'a du coup toujours jugé à travers ce prisme, malgré qu'elle voyait l'inverse chez moi (de façon constante).

Pire avec une autre ex, et celle-ci je ne sais pas comment elle l'a trouvée (surement l'autre lui en a parlé). Elle me dit l'avoir croisée dans une soirée qui remontre à bien avant notre rencontre, et qui parlait du PN (moi). Je lui demande comment elle a pu savoir que c'était moi?! Elle me dit qu'elle parlait de toi avec ton nom et ton prénom (mon C** ouais! comme si je m'appelais Brad Pitt!!).
Ca c'est le genre de gros mensonges où elle prêchais le faux pour avoir le vrai.

Mais en tout cas, j'ai eu la fameuse phrase "tu me feras pas ce que t'as fait aux autres", qui refléterait peut être plus son intérieur qu'autre chose (càd comment elle a largué son ex qui est parti en larme, selon elle). Mais bon, probablement pas dans mon cas, vu que d'autres détails s'en sont mêlés.

H_D_Car
Messages : 33
Enregistré le : 21 Fév 2020, 14:45

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar H_D_Car » 26 Fév 2020, 17:00

satchsatch33 a écrit :
H_D_Car a écrit :....Je cherche surtout à savoir si elle est pire que ca....


T'es un peu comme moi, tu cherches des réponses, tu te poses beaucoup de questions....là où en réalité, il n'y en a pas.
Tu ne demandes jamais à ton chat pourquoi il mange des croquettes.....c'est un chat, point barre !!!

Un personne toxique, c'est pareil....si elle se remettait en question, elle ne ferait pas 99% de ce qu'elle fait....mais c'est son état, elle est toxique, donc elle agit en conséquence.

Selon moi, chercher à comprendre, c'est avoir l'espoir de changer les gens. C'est une fausse idée de croire qu'on peut changer les gens, surtout ceux qui sont pathologiques, là c'est carrément peine perdue. Sauve ta peau, c'est tout ce qu'il y a à faire.

Et si je comprends bien ton récit, tu as l'IMMENSE chance de ne pas avoir d'enfant avec elle, si c'est le cas, balaye tout ça d'un revers de la main et empresse-toi de tout oublier. Si tu avais eu la malchance d'avoir un gosse avec elle, ta vie serait un enfer à l'heure qu'il est (sous le même toit...et encore pire si garde alternée....).

Bref, tu as réchappé au pire.

Amen!
Je ne peux que "plussoyer".

Oui, mon rêve était vraiment d'avoir un enfant avec elle (comme elle avec moi). Mais le hasard heureux a fait que ca n'a pas marché rapidement.
Ma grand mère m'avait fait la réflexion après son petit scandale: Si elle est de genre là déjà (à tort ou à raison) attends toi au pire après une naissance.
Je n'ai pas trop compris le lien, mais elle n'avait pas tort.

Après, tout n'est pas rose aujourd'hui. Elle a quand même porté plainte (main courante j'imagine) depuis notre rupture. Je me demande ce qu'elle peut y inscrire franchement (je la crois qu'à moitié tellement elle ment) Le seul qui s'est acharné par les insultes/détérioration d'affaires... c'était elle!!
C'est là que j'ai compris qu'elle voyait la réalité autrement.

BRAD
Messages : 4
Enregistré le : 04 Fév 2020, 16:54

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar BRAD » 27 Fév 2020, 09:13

Bonjour HD,

C'est difficile de répondre sans avoir vécu l'histoire de l'intérieur. Si tu as des doutes, c'est tout de même qu'il y aune lourde présomption que cette femme soit PN. En général, lorsque cette question vient à l'esprit c'est qu'il y a eu un long cheminement et ce n'est pas un hasard.

Comment cette idée est elle venue dans ton esprit ?
As tu consulté beaucoup de documentaires (car il y existe plusieurs types de PN et plusieurs degrés) et as tu trouvé des choses flagrantes dans certaines descriptions ?
As tu la sensation, que tu as développé unes dépendance affective à son contact alors que tu fonctionnais autrement dans le passé ?

Qu'une personne manipulatrice te donne l'impression d'être sincèrement amoureuse durant 5 ans n'a rien d'exceptionnel ... C'est tout à fait dans ses cordes et j'avoue que c'est troublant de se réveiller un jour et devoir admettre cette réalité.

Je retrouve de l'analogie avec mon histoire et j'ai mis un temps fou à comprendre et admettre.


Amicalement Brad.

H_D_Car
Messages : 33
Enregistré le : 21 Fév 2020, 14:45

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar H_D_Car » 27 Fév 2020, 12:06

Salut Brad,
Je te le confirme. Même vivant l'histoire de l'intérieur, je ne suis pas capable de juger avec précision :)

Jusque là, ce qui me dérangeait chez elle c'était ses crises d'hystérie démesurées (dont 3-4 en public) et qu'elle ait la gâchette facile niveau dénigrement et insultes (pour elle : je suis susceptible, et elle parle très correctement).
mais son comportement dans sa globalité m'inspirait la confiance (fidélité, affection...) la majorité du temps.

Je ne l'aurais jamais soupçonnée de quoi que ce soit, si je n'avais pas vu les mensonges et la manipulation quand on a essayé de nous remettre ensemble.
Je me dis qu'on ne s'improvise pas manipulateur et menteur sur un coup de tête. (si?)

Et puis là, j'ai commencé à refaire tout le film de la relation.

Les mensonges directs, j'en ai eu 2 au moins par le passé. Et je ne sais pas combien j'en ai loupé du coup.

Les récits sur les éventuels prétendants (vrais ou faux). Je me rends compte que j'ai eu mon lot au fil de l'eau: Le collègue dragueur, le voisin marié qui a profité d'avoir eu son numéro pour faire des avances, des insinuations sur la tromperie pendant certaines disputes aux débuts, décliner les avances du directeur de tel truc (pour me prouver qu'elle veut de se réconcilier vraiment et qu'elle cherche pas ailleurs). Le collègue désagréable (j'en ai eu pendant des mois) et elle a fini par me dire vers la fin : j'aurais compris si tu m'avais dit tu te doutais qu'il y avait qqch (Merci d'en rajouter un sur la liste!!!)...
Et puis cette phrase au bout de 2 mois de relation sur la nature de notre relation : Si tu ne cherches pas une histoire sérieuse et que c'est juste pour le c**, j'ai de quoi faire!!
(Ca s'est très mal passé, mais elle a réussi à m'embobiner plus tard en disant qu'elle s'est mal exprimée)
Et bah, je fais directement le lien entre cette phrase, et le mec qu'elle a contacté (qui a provoqué mon départ de la maison). car je crois qu'elle a réactivé des pistes.

La suppression de toute trace sur son téléphone : Par ex. je vois un message d'un tel aujourd'hui, et quand j'en parle 2 jours plus tard... elle nie, elle dit que ca fait des semaines qu'elle n'a pas eu de nouvelles. Et le message a évidemment disparu. Quand je parle avec précision de ce que j'ai vu... "ah oui j'avais vraiment oublié".
Quand je l'ai revue pour discuter après mon départ, en lui disant que c'était à cause de ce RDV à son initiative avec ce mec. Elle a répondu qu'à part la conversation que j'avais vue, il n'y avait pas de suite et qu'elle n'a jamais vu ce mec... elle ne pouvait pas prouver cela car la conversation avait disparu (je lui ai demandé de me montrer)!!
Je l'ai vu, durant notre échange, esquisser un geste horizontal sur son téléphone qui ressemble à une "suppression de fil", mais j'en suis pas si certain.

Les ambiguïtés aux moments de crises passées : A ces moments là, de mon coté je peux m'isoler, me reposer, réfléchir... Elle, elle a souvent choisi d'aller là où elle sait que ca va semer le doute (boite de nuit, se confier au mec d'une copine (qui a fini par lui déclarer sa flamme un jour...), aller chez une amie qui invite plein de queutards qui finissent par lui parler sur les réseaux sociaux (je n'imagine pas ce qu'elle a du échanger avec eux en soirée), aller chez ce groupes d'amis mecs qu'elle sait que j'aime pas, demander service au copain du copain de la copine...
Ensuite elle ment par omission: elle a du mal à dire qu'elle s'éclatait pendant que la relation allait mal, ou qu'elle est allée là où j'aime pas...

Disons que mon ressenti global: c'est qu'il y a toujours eu "un mec" dans ces moments difficiles. Que ce soit par provocation, par réflexe... Je ne pouvais pas être vraiment serein qu'elle et moi on est en train de chercher des solutions chacun de son côté "sans ambiguïté".

J'en arrive aujourd'hui à mettre beaucoup de choses en doute : comme ces voyous qui la dérangeaient (et même apparemment agressée une fois). Je me dis aujourd'hui que c'était probablement une manipulation pour qu'on emménage ensemble rapidement dans un nouvel appartement (vu que ca trainait). Car moi je n'ai jamais rien vu de mes propres yeux, et je les ai beaucoup croisés pourtant! Elle aurait au moins porté plainte, elle qui est capable de le faire contre moi sachant que je n'ai rien fait qui mérite même d'y penser!!
Je ne peux dire que j'en suis certain, mais connaissant aujourd'hui les capacités du personnage, je me dis que c'est tout à fait envisageable.

Enfin, porter plainte contre moi, montre déjà qu'il y a un dysfonctionnement de raisonnement quelque part...
Si c'est pour se protéger : Je ne harcèle pas, je n'ai jamais été violent, je ne la sollicite même pas si elle revient pas vers moi (la faute à son langage et ses moqueries)...
Donc, il ne reste que la piste de vouloir nuire, comme d'habitude avec elle. vindicative dès qu'elle voit que je m'éloigne (au mieux : elle s'investit tellement que j'ai pas le droit de prendre mal ce qu'elle fait mal. Et au pire : elle est juste sombre de l'intérieur).

Il y a tellement à se rappeler et à réinterpréter si je voulais vraiment reprendre les faits 1 par 1.

H_D_Car
Messages : 33
Enregistré le : 21 Fév 2020, 14:45

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar H_D_Car » 04 Mar 2020, 16:32

J'arrive à un moment, à force de réfléchir, au fait qu'il y a une forte probabilité que cette femme n'ait pas été fidèle comme elle rabachait et comme elle demandait depuis le début delà relation.
Elle semblait très attachée à ce principe depuis le début, et ça collait avec mes intentions aussi. Pour une relation exclusive saine, il me semble que c'est le minimum.
Et il en allait de soi que si l'un ou l'autre allait voir ailleurs, que c'était la fin sans avoir à relativiser selon le pourquoi.
Je faisais confiance par défaut jusqu'à voir ou entendre des signes qui troublent cette confiance pour me méfier, puis engager la conversation, puis vérifier.

Elle disait qu'elle avait déjà trompé "une fois" (mon cul ouais!) et qu'elle s'est sentie "sale" et qu'elle ne veut plus jamais refaire ça, ni le subir.
(En général, j'ai tendance à croire que c'est un discours bateau de toutes les femmes, les fidèles et les infidèles. Mais sans raisons valables je n'allais pas lui dire qu'elle racontait n'importe quoi).

Mais cette phrase prononcée aux débuts de notre relation (si c'est juste pour le cul, j'ai de quoi faire) m'avait mis le doute sur le genre de personne qu'elle était (à savoir ce genre de nana qui a sous le coude, quelques célibataires disponibles qu'elle se tape en cas de besoin). Sage et "pas à pas" avec toi pour montrer qu'elle est sérieuse, mais avec d'autres, c'était probablement le soir même qu'elle a écarté les....

Cette tempête est passée, et depuis il y a eu qlq signes et quelques insinuations dans des situations de conflits (de toute façon je t'ai déjà trompé 3 fois. J'ai décliné les avances d'un tel ...).
Ce n'était pas fréquent, mais elle se dédouanait de cela en disant que c'était uniquement pour provoquer...

Il y eu aussi une vieille période où on n'avait pas communiqué pendant 2 semaines, et j'avais remarqué qu'elle insistait à plusieurs occasions pour dire par là suite qu'on était séparés pendant cette période. J'ai posé la question clairement pour savoir si elle a entrepris qqch pendant ces 2 semaines qui nécessite autant de rappels ?! Elle a juste dit qu'elle n'avait rien fait. ok!

Son comportement avec son téléphone, qu'elle ne lâche que très peu. J'avais déjà fait la réflexion plusieurs fois, que ça rend les choses ambiguës. C'est vrai qu'elle ne le cache pas comme qqn qui trompe (elle le laisse des fois, mon empreinte est dessus... Mais elle le prend souvent quand elle change de pièce) elle n'a jamais pu changer son comportement.
Sa défense à chaque fois était : comment tu peux penser que je cache qqch, j'ai même pas le temps pour te tromper.
Je trouvais que c'était vraiment une fuite du sujet.
(Je vous rassure, je ne suis pas un parano qui la scrute, mais ce comportement avec le téléphone m'alertait).

Puis, il y a eu cette fois où elle a eu cette poussée d'herpès. Là c'était le comble. Je veux bien croire que le truc dort et ne se réveille que quand il veut, ou que ça vient probablement de moi sans que j'en ai les symptômes, mais il fallait voir la scène... En sortant de chez le gynéco, qui lui a diagnostiqué l'ist, j'étais inquiet (sans trop me poser de questions sur la fidélité) de savoir comment on allait faire par la suite pour nos rapports...
Sachant que moi je n'ai jamais eu ça, ni vu de symptômes.
En sortant donc de cette visite, et quand elle a vu ma tête, elle a tellement insisté sur le fait que ça venait sûrement de moi. On aurait dit que le médecin m'a ausculté moi!!
Quelques jours plus tard, elle m'appelle et me dit : est ce que tu as été voir ailleurs ?! J'étais choqué de la question. Je l'ai renvoyé baladé, puis je lui ai posé la même question en retour en rappelant que moi, malgré que c'était elle qui était diagnostiquée, j'ai pas osé poser une telle question qui annonce un manque de confiance à ce niveau.

Aujourd'hui avec le recul, j'ai comme l'impression qu'elle était passée à l'attaque pour éviter que je me pose des questions... Et c'est tout à fait son genre à mon avis, manipulatrice comme elle s'est révélée.

Et puis, à l'issue de cette période de communication difficile citée dans les posts d'avant, et ce mec contacté pour "un verre" (en lui posant bien la question pour savoir s'il était toujours célibataire, et qu'elle était en train de divorcer avec un mari "qui complique les choses")... J'ai de fortes raisons de croire que c'est un ancien plan cul réactivé.
Quand je l'ai confronté avec cette accusation, elle a juste nié en disant que c'était un mec croisé chez une amie. J'ai même insisté longtemps en disant que si jamais elle était voir ailleurs, que ça se saurait et que toute cette tentative de réconciliation, ne sera qu'une perte de temps. Elle a continué à dire que c'était pas le cas. Tout cela sans être capable de me donner un fil conducteur de la suite des événements suite à la conversation que j'ai pu voir, jusqu'à l'annulation de ce rdv. Sa défense se résumait à "je ne l'ai pas vu, et plus parlé depuis cette conversation", puis "ah oui c'est vrai il a dû me faire un coucou la semaine suivante" mais jamais une version de bout en bout.
Et évidemment, la conversation a disparu, comme souvent avec tout ce qui peut "déranger" sur son téléphone.

Seulement grâce à qlq potes proches qui étaient au courant, j'ai pu (selon eux) croire en sa fidélité intacte, car ils affirmaient tous qu'une femme aussi amoureuse ne se permettrait pas celà. Disons que ça m'ai aidé à relativiser même s'il s'agit pas d'une vérité absolue.

Mais elle est capable de mentir comme elle respire. Je l'ai déjà affronté avec la vérité sur d'autres mensonges, et elle m'a regardé dans les yeux en disant que c'était pas le cas... Pour m'avouer la vérité plus tard.

En fait, j'ai comme l'impression que j'étais en train de tenter une réconciliation avec une femme qui m'avait déjà trompé, que j'étais le seul honnête dans cette démarche.

J'ai même l'impression que tous ses doutes sur sa fidélité, et le fait de trop insister dessus ne venait que de ses propres tendances personnelles, des projections qu'elle faisait sur moi.

Elle était incapable de me croire sur le fait que je puisse quitter la maison sans organiser mon départ (je suis parti en 30min) ou que je puisse la quitter sans avoir une autre femme...
Si ce n'est pas de la projection...

Ce qui me "sauvé" un peu c'est que je sois parti avant que cela n'arrive (ce qui n'exclut pas d'autres infidélités insoupçonnées avant). Mais ce qui entache ce sentiment, c'est que j'ai essayé de revenir avec elle sachant qu'une tromperie était probable entre temps.

Ça serait une énorme déception de réaliser qu'une personne aussi intransigeante sur la fidélité, soit juste une grosse menteuse manipulatrice incapable d'assurer sa part du contrat.

Enfin bref, c'est ce qui traverse mon esprit en ce moment, même si je sais que je n'aurais pas les vraies réponses.

Thomas
Messages : 74
Enregistré le : 12 Jan 2016, 22:28

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar Thomas » 06 Mar 2020, 11:52

J’ai eu quasiment le même coup avec les accusations de tromperies. C’est effrayant de voir comment elles fonctionnent quasiment de la même manière. A l’époque, elle avait découvert des échanges avec une fille sur mon téléphone – avec le recul je me dis que j’ai été mauvais mais je trouvais ca anormal de me soupçonner autant et d’avoir des sous-entendus sur l’infidélité – et m’avait soupçonné de l’avoir trompé car elle avait une infection (bizarrement elle a été faire le test du chlamydia) et avait prétendu que la fille du centre de test lui avait demandé si elle était sûre de son copain (de moi) .. la blague quand j’y repense.

Bref pour une soi-disant infection à la gorge elle a fait une batterie de tests sur les IST pensant que je lui avait refilé quelque chose et n’hésitant pas à me presser avec des « t’as quelque chose à cacher ?? », « pourquoi tu veux pas y aller » alors que c’était juste chaud financièrement pour moi de payer le médecin et un checkup complet en fin de mois et en étant au chômage . Au final tout était nickel pour moi, par contre la demoiselle a eu une infection. C’est « mental » me dira t’elle (en voyant ton post je me rends compte que c’était surtout physique). Elle n’avait heureusement pas la chlamydia, mais elle a du prendre un traitement et ne s’est excusée que lorsque je me suis vraiment énervé suite à ses fausses accusations.

Pareil sur la fidélité. Le discours ne collait pas avec les actes. Elle me disait que c’était la chose la plus dégueulasse qu’un individu puisse faire, pourtant elle avait été la maitresse d’un homme marié et père de famille avant moi, me disait qu’elle l’aimait et pourtant n’avait pas hésité à aller chez un autre gars pour le masser. Concernant le père de famille, c’était du grand n’importe quoi.. elle me disait qu’elle le voyait le soir quand sa femme n’était pas là, qu’ils allaient chez lui pour regarder la TV. Je m’imaginais très mal un homme marié prendre le risque d’amener une autre femme chez lui juste pour regarder la TV, mais c’est la version qu’elle me donnait. Le pire c’est qu’elle avait l’air d’y croire. :7:

Concernant la fidélité j’ai été clean en début de relation lorsque je croyais encore en sa bonne image. J’ai arrêté de parler à mon ex à sa demande, et m’excusais si j’avais des comportements qu’elle trouvait « déplacés » (serrer dans les bras une bonne amie à moi). Sa bonne image s’est écornée peu à peu, lorsqu’elle a commencé à me cacher des choses, comme le fait qu’elle avait bossé avec le gars marié pendant 2 mois alors qu’on était ensemble (bizarrement c’est après cette période qu’elle a commencé a vraiment être méfiante), qu’elle m’a dit qu’il y avait mieux ailleurs et qu’elle a commencé flirter avec un de ses collègues. Dans tous les cas, quand c’était elle, ce n’était rien, ou j’étais le jaloux de service qui ne la « laissait pas parler à d’autres hommes ». Quand ca a été moi au début c’était de l’agressivité, des remarques comme « on ne peut pas te faire confiance », « tu vas faire comme mon ‘ex’ », « les hommes vous n’êtes pas fidèles » et ca s’est transformé en fouille de mon téléphone si je ne l’avais pas sur moi ou en questions sur ce que je faisais et avec qui à n’importe quel moment ou sur les contact féminins que j’avais au boulot. Même lorsqu’elle m’a vu cette semaine, elle m’a demandé si j’étais en contact avec une des filles avec laquelle j’avais commencé à me rapprocher quand ça allait très mal entre nous...

Ce genre de gens – et tu as tout à fait raison de le dire – sont experts dans l’art de la projection. Au final ils nous donnent une image tellement belle et intègre d’eux que lorsque le masque tombe, on a du mal à y croire et on se dit que ca n’est pas possible tant la différence entre la personne citée et la réalité est grande. C’est la où le deuil est dur ; faire le deuil d’une personne inventée de toute pièces et se rendre compte que ces phrases de colère sont parties intégrantes de sa vraie personnalité.

Possible qu’une tromperie puisse arriver avec ces gens. Pas parce qu’on n’est pas assez bien pour eux, mais parce qu’ils ont besoin d’un apport narcissique et d’être rassurés. D’où les éventuels prétendants. Et ils sont tout à fait capables de mentir comme ils respirent. D'ailleurs est ce que dans les récits que ton ex t'avait fait de ces histoires d'avant, tu y voyais une quelconque responsabilité de sa part dans l'echec de la relation? :13:

Pour la gâchette facile, ces gens doivent se retenir énormément en phase de love bombing, je ne sais pas si c’est déjà programmé, mais tout ce qu’ils te reprochent leur sert également à se décharger de leur défauts qu’ils ne veulent pas voir. :46:

Andouille81
Messages : 1447
Enregistré le : 22 Juil 2019, 23:40

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar Andouille81 » 06 Mar 2020, 15:19

H_D_Car a écrit :
Les ambiguïtés aux moments de crises passées : A ces moments là, de mon coté je peux m'isoler, me reposer, réfléchir... Elle, elle a souvent choisi d'aller là où elle sait que ca va semer le doute (boite de nuit, se confier au mec d'une copine (qui a fini par lui déclarer sa flamme un jour...), aller chez une amie qui invite plein de queutards qui finissent par lui parler sur les réseaux sociaux (je n'imagine pas ce qu'elle a du échanger avec eux en soirée), aller chez ce groupes d'amis mecs qu'elle sait que j'aime pas, demander service au copain du copain de la copine...
Ensuite elle ment par omission: elle a du mal à dire qu'elle s'éclatait pendant que la relation allait mal, ou qu'elle est allée là où j'aime pas...




Je "quote" ce passage qui me parle particulièrement tant il me rappelle ma vie, même si je pourrais faire de même avec tout ton résumé ainsi qu'avec les propos de Thomas... je me souviens lors de ces moments alors que j'étais en pleine introspection et que je n'avais envie que de m'isoler en broyant du noir, la mienne sortait en boite, allait "bavarder" avec son ex, sortait en soirée...je trouvais ça dingue, mais elle me rétorquait que c'était sa façon de ne "pas couler" :lol:

Je me considère un peu comme un "expert" quant au sujet des infidélités d'une PN, en 2 ans de couple, je sais de façon certaine avoir été trompé au moins 3 fois (et à mon avis au moins 2 ou 3 fois de plus). Comment en suis-je certain ? Tout simplement parce que ma PN avait le "vice" de devoir soulager sa conscience en me l'avouant après... j'ai toujours trouvé ça "gonflé" non seulement elle me trompait mais en plus elle ne pouvait supporter "sa conscience" donc il fallait qu'elle se soulage en avouant. Enfin ça c'était la première année, après elle n'a plus rien "avoué"... non pas qu'elle ne le fasse plus à mon avis, juste qu'elle en était à une phase différente... également elle devait savoir que sur le sujet elle avait atteint la "limite" même avec moi et qu'une énième "coucherie avouée" ne serait plus passé... on avait déjà un trop lourd passif.

Rajoutons le besoin constant de mademoiselle de toujours avoir besoin de plaire et de séduire... moi qui n'était pas vraiment jaloux je devenais paranoïaque et me méfiais de tout le monde.

Le plus vicieux pour rebondir sur les "moments de crises" souvent Mademoiselle me quittait peu avant une soirée où elle devait aller (même une fois le matin même), me trompait... mais ça ne comptait pas. Et oui nous n'étions plus ensemble à ce moment précis :lol: ...

Le pire... une fois qu'elle estimait que j'avais "digéré" ses tromperies, elle en jouait très méchamment... je me rappellerai toute ma vie quand lors d'une engueulade elle m'a dit " X est mieux gaulé que toi" (X étant un gars avec qui elle m'avait trompé quelques mois avant)... si il y a bien une fois où j'ai failli lui coller ma main dans la gueule c'est cette fois là :roll:

Pour faire simple messieurs, sur le sujet spécifique de l'infidélité avec une femme PN, pour l'avoir vécu en long en large et en travers c'est que s'il y un doute, c'est qu'il n'y a pas de doute... c'est certifié, ça fait parti de leur ADN impossible autrement.

Comme les votres, la mienne en avait "plein la gueule" sur la fidélité et était d'une jalousie maladive... j'en étais à préférer les magasins avec des vendeurs plutôt que des vendeuses... elle ne comprenait pas qu'on puisse être infidèle etc :lol: ... dans les faits, avec le recul tous ses mecs (moi compris) ont été "cocu" tous, systématiquement et avec les mêmes méthodes.

Je suis un "vieux de la veille" et je ne me fais pas d'illusion sur la nature humaine, les "infidélités" ponctuelles ou les tentations très très fortes ça peut arriver, ça fait parti de la vie de la plupart des couples ...j'ai été des 2 côtés et ce n'est jamais agréable. Pour autant je ne considère pas qu'on doive forcément remettre des années de relations pour un "accident de parcours"... c'est dur, c'est douloureux...mais ça peut arriver.

Mais avec PN c'est tout sauf un accident, c'est systématique et un mode de vie. N'ayez aucun doute.

H_D_Car
Messages : 33
Enregistré le : 21 Fév 2020, 14:45

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar H_D_Car » 06 Mar 2020, 16:09

Thomas a écrit :A l’époque, elle avait découvert des échanges avec une fille sur mon téléphone et m’avait soupçonné de l’avoir trompé

Thomas a écrit :Concernant la fidélité j’ai été clean en début de relation lorsque je croyais encore en sa bonne image. J’ai arrêté de parler à mon ex à sa demande, et m’excusais si j’avais des comportements qu’elle trouvait « déplacés »

:D
J'ai eu la même histoire au bout de 2 mois de relation. contrairement à toi, les messages n'étaient pas beau à lire, mais c'était juste une ancienne aventure qui n'avait pas lâché l'affaire, et je m'étais pris à son jeu (je n'avais aucune attention de la revoir).
Cette histoire m'a valu une vengeance du même genre (si ce n'est pire, à la lumière des dernières découvertes) avec un mec qui la draguait, et ca m'a poursuivi longtemps jusqu'à ce que je pose les choses pour cesser de parler des histoires passées. Elle a respecté ce deal, mais c'est revenu lors de la phase de négociation finale pour me descendre en qualité de dragueur en série (selon les infos que cette fille lui avait donné). J'avais refusé de rentrer dans cette provocation, mais la tension et la pression a duré quand même plusieurs heures.
Ce qui est bizarre c'est qu'elle voulait toujours rester avec l'homme de sa vie (moi) malgré ces accusations... on se demande la pertinence des pensées et la véracité des sources d'accusation.

Et c'était la première et dernière connerie qui pouvait toucher à la fidélité de mon coté. Je me suis même éloigné d'une amie (qui était un peu débridée dans les soirées d'avant, et mon ex a vu une photo d'un petit smack une fois) après, c'était pas une grosse perte, je ne la voyais déjà que tous les 2/3 ans cette amie et je ne l'ai pas non plus invitée à notre mariage... tout ça pour que mon ex, m'invite un gars (le mari d'une de ses copines) qui lui avait déclaré sa flamme par mail 6 mois avant le mariage (période compliquée entre nous), je n'ai vu le mail que 2 mois après le mariage (par hasard) et on avait déjà faillit divorcer sur le champ, mais elle m'a fait son cinéma.

Malheureusement, comme je le dis dans les posts précédents, ce n'était pas si réciproque (elle jouait - si elle jouait- sur les limites pour que je n'ai pas assez d'éléments pour l'accabler) et en plus, je ne suis pas le genre de parano qui ira vérifier si elle finit vraiment à l'heure qu'elle annonçait ou ce qu'elle faisait pendant sa pause...
En général, quand je sais que je n'aurais pas de preuves pour ou contre, je choisis de faire confiance ou pas, ou de vivre avec le doute selon mon ressenti.
Et mon ressenti global était que cette femme était fidèle (je partais du postulat que quand ta femme te fait des câlins tous les jours même quand tu dors... mais c'est peut être pas suffisant comme signe, était-ce juste un besoin de "toucher" de son coté). J'avais juste des alertes ponctuelles qui apparaissaient de temps en temps, et là je dégainais sans hésiter (je ne garde jamais rien pour moi en boudant).

Thomas a écrit :pensant que je lui avait refilé quelque chose et n’hésitant pas à me presser avec des « t’as quelque chose à cacher ?? »
....mais elle a du prendre un traitement et ne s’est excusée que lorsque je me suis vraiment énervé suite à ses fausses accusations.

Exactement comme avec moi, sauf que moi, l'énervement a démarré 5s après l'accusation.

Je crois que c'est peut être inconscient (autrement c'est pire) mais c'est une stratégie préventive qui a pour but est d'éloigner de tes pensées le fait de douter d'elle: t'es tellement occupé à te défendre que tu penseras sincèrement qu'elle qui est si inquiète, et ca la déculpabilise à tes yeux implicitement.

Thomas a écrit :Pareil sur la fidélité. Le discours ne collait pas avec les actes.
mais c’est la version qu’elle me donnait. Le pire c’est qu’elle avait l’air d’y croire. :7:

La mienne a avoué toute seule avoir trompé une seule fois. avoir couché une seule fois avec un inconnu (avec qui elle est resté après, pour "embellir" l'histoire) mais je suis certain que la vérité ne s'arrêtait pas là.
C'est qqn qui s'est casé tôt, et elle a dû -après sa première rupture- bien se rattraper. Mais je ne pouvais pas l'attaquer sur son passé avec des suppositions, même si elle le faisait dans l'autre sens. Mon cerveau n'est pas câblé pour être de mauvaise foi et accuser tout en sachant que je mens.

Thomas a écrit :elle m’a demandé si j’étais en contact avec une des filles avec laquelle j’avais commencé à me rapprocher quand ça allait très mal entre nous...

Ca par contre, c'était pas moi dans ce couple. C'était elle "presque"
(je dis presque, pcq elle savait pertinemment que s'il y a l'ombre d'un doute qu'il y a "un qqn", la relation se termine. J'ai juste fait un peu n'importe quoi après la rupture, mais en rythme de croisière... c'est niet).

Thomas a écrit :C’est la où le deuil est dur ; faire le deuil d’une personne inventée de toute pièces et se rendre compte que ces phrases de colère sont parties intégrantes de sa vraie personnalité.

Tout à fait.
Mais le plus dûr encore, c'est d'être sûr que le personnage fabulé est vraiment faux.

Dans mon cas par exemple, malgré tout ce que je vois de cette femme, je me dis que ce n'est pas possible de me materner pendant plus de 4ans, d'être aussi impliquée pour de faux.

Thomas a écrit :Possible qu’une tromperie puisse arriver avec ces gens. Pas parce qu’on n’est pas assez bien pour eux, mais parce qu’ils ont besoin d’un apport narcissique et d’être rassurés. D’où les éventuels prétendants. Et ils sont tout à fait capables de mentir comme ils respirent. D'ailleurs est ce que dans les récits que ton ex t'avait fait de ces histoires d'avant, tu y voyais une quelconque responsabilité de sa part dans l'echec de la relation? :13:

A part implicitement quand elle dit qu'elle a trompé "une fois", elle semble croire que c'est la faute des autres, ou le manque de sentiment et le fait de ne pas se projeter avec certains.

Thomas a écrit :Pour la gâchette facile, ces gens doivent se retenir énormément en phase de love bombing, je ne sais pas si c’est déjà programmé, mais tout ce qu’ils te reprochent leur sert également à se décharger de leur défauts qu’ils ne veulent pas voir. :46:

Je crois oui.
la durée de love bombing aurait duré longtemps avec moi alors, d'où les doutes que j'ai sur sa nature uniquement toxique ou carrément perverse (pour emmener la relation là où elle veut pas altruisme).

H_D_Car
Messages : 33
Enregistré le : 21 Fév 2020, 14:45

Manipulatrice ou pas? j'ai pas assez de lucidité pour trancher

Messagepar H_D_Car » 06 Mar 2020, 18:55

Andouille81 a écrit :
H_D_Car a écrit :
Les ambiguïtés aux moments de crises passées : A ces moments là, de mon coté je peux m'isoler, me reposer, réfléchir... Elle, elle a souvent choisi d'aller là où elle sait que ca va semer le doute (boite de nuit, se confier au mec d'une copine (qui a fini par lui déclarer sa flamme un jour...), aller chez une amie qui invite plein de queutards qui finissent par lui parler sur les réseaux sociaux (je n'imagine pas ce qu'elle a du échanger avec eux en soirée), aller chez ce groupes d'amis mecs qu'elle sait que j'aime pas, demander service au copain du copain de la copine...
Ensuite elle ment par omission: elle a du mal à dire qu'elle s'éclatait pendant que la relation allait mal, ou qu'elle est allée là où j'aime pas...




Je "quote" ce passage qui me parle particulièrement tant il me rappelle ma vie, même si je pourrais faire de même avec tout ton résumé ainsi qu'avec les propos de Thomas... je me souviens lors de ces moments alors que j'étais en pleine introspection et que je n'avais envie que de m'isoler en broyant du noir, la mienne sortait en boite, allait "bavarder" avec son ex, sortait en soirée...je trouvais ça dingue, mais elle me rétorquait que c'était sa façon de ne "pas couler" :lol:

Je me considère un peu comme un "expert" quant au sujet des infidélités d'une PN, en 2 ans de couple, je sais de façon certaine avoir été trompé au moins 3 fois (et à mon avis au moins 2 ou 3 fois de plus). Comment en suis-je certain ? Tout simplement parce que ma PN avait le "vice" de devoir soulager sa conscience en me l'avouant après... j'ai toujours trouvé ça "gonflé" non seulement elle me trompait mais en plus elle ne pouvait supporter "sa conscience" donc il fallait qu'elle se soulage en avouant. Enfin ça c'était la première année, après elle n'a plus rien "avoué"... non pas qu'elle ne le fasse plus à mon avis, juste qu'elle en était à une phase différente... également elle devait savoir que sur le sujet elle avait atteint la "limite" même avec moi et qu'une énième "coucherie avouée" ne serait plus passé... on avait déjà un trop lourd passif.

Rajoutons le besoin constant de mademoiselle de toujours avoir besoin de plaire et de séduire... moi qui n'était pas vraiment jaloux je devenais paranoïaque et me méfiais de tout le monde.

Le plus vicieux pour rebondir sur les "moments de crises" souvent Mademoiselle me quittait peu avant une soirée où elle devait aller (même une fois le matin même), me trompait... mais ça ne comptait pas. Et oui nous n'étions plus ensemble à ce moment précis :lol: ...

Le pire... une fois qu'elle estimait que j'avais "digéré" ses tromperies, elle en jouait très méchamment... je me rappellerai toute ma vie quand lors d'une engueulade elle m'a dit " X est mieux gaulé que toi" (X étant un gars avec qui elle m'avait trompé quelques mois avant)... si il y a bien une fois où j'ai failli lui coller ma main dans la gueule c'est cette fois là :roll:

Pour faire simple messieurs, sur le sujet spécifique de l'infidélité avec une femme PN, pour l'avoir vécu en long en large et en travers c'est que s'il y un doute, c'est qu'il n'y a pas de doute... c'est certifié, ça fait parti de leur ADN impossible autrement.

Comme les votres, la mienne en avait "plein la gueule" sur la fidélité et était d'une jalousie maladive... j'en étais à préférer les magasins avec des vendeurs plutôt que des vendeuses... elle ne comprenait pas qu'on puisse être infidèle etc :lol: ... dans les faits, avec le recul tous ses mecs (moi compris) ont été "cocu" tous, systématiquement et avec les mêmes méthodes.

Je suis un "vieux de la veille" et je ne me fais pas d'illusion sur la nature humaine, les "infidélités" ponctuelles ou les tentations très très fortes ça peut arriver, ça fait parti de la vie de la plupart des couples ...j'ai été des 2 côtés et ce n'est jamais agréable. Pour autant je ne considère pas qu'on doive forcément remettre des années de relations pour un "accident de parcours"... c'est dur, c'est douloureux...mais ça peut arriver.

Mais avec PN c'est tout sauf un accident, c'est systématique et un mode de vie. N'ayez aucun doute.

Salut Andy,

Même si je ne pars que sur des suppositions, je crois qu'on est tous dans le même bateau.

J'ai vécu exactement dans le même genre de schémas sans qu'il s'agisse forcément des mêmes situations. Le passage sur les vendeurs/vendeuses me parle parfaitement.

J'ai même poussé plus loin, avec mon côté loyal et "égalitaire" faisait que je ne faisais plus rien en son absence, qui pourrait stimuler sa jalousie en sa présence.
Ça me procurait un sentiment de "justice" et de tranquillité que je ne regrette pas aujourd'hui. J'étais authentique.
Je n'engageais plus de conversation avec des inconnues et je ne rallongeais pas les conversations avec les femmes en général au delà du très superficiel (comme si elle était présente).

Nos amis de l'autonomie affective et le vivre pour soi, diront que je ne devrais pas avoir ce genre d'attitude, car ça génère une attente de réciprocité. Je ne saurais dire le contraire, mais quelle vie de couple si même au niveau de l'exclusivité il faut pas établir un périmètre clair !
Enfin, je suis peut être de la vieille école (je ne sais pas si le nombre dans ton pseudo fait référence à ton age, car sinon je suis plus vieux que toi d'un an).

Mais je ne pense pas que c'était réciproque. Je me rappelle de cet épisode où elle me dit qu'elle avait un collègue qui racontait ses histoires intimes, et comment elle ne supportait pas ce genre de personne. Je lui ai répondu : tu n'avais qu'à l'arrêter ou ne pas rester, non?!
Voilà tout le paradoxe. Elle essaie de véhiculer une "valeur" (ne pas aimer qu'on parle de ce genre de sujets", mais son attitude montre qu'elle aime bien écouter quand même !!

J'avais d'ailleurs ce genre de sentiments des fois où elle fait qqch (qui n'est pas censé me plaire) mais comme je ne suis pas au courant de l'ensemble de l'histoire, elle va faire de la récupération dessus pour gagner doublement.
Par exemple : on lui a proposé d'aller dans une soirée où il y avait un ex. Et elle décline (tu vois je t'aime et je te respecte alors que tu étais même pas au courant). Alors que derrière ça sent trop fort qu'elle y a été à cette soirée. Mais comme elle joue la carte de la vérité à son initiative, tu peux pas la soupçonner, même si tu flaires le foutage de gueule.
Du coup, t'es au courant, et même si tu entends parler de cet événement plus tard (si elle se trahit seule par exemple, ou qu'une autre personne en parle) tu crois être au courant de tout et tu ne poses aucune question curieuse.

Le fameux discours bateau de la femme qui dit qu'elle se sentira "sale" si elle trompe et que ça se verra sur elle tout de suite, vous y croyez vous ?! Pour moi c'est de l'embobinage pur et dur. Mais encore une fois, une femme qui est en train de raconter celà à un moment où il ne se passe rien... J'ai du mal à casser le moment et lui répondre que ce genre de discours n'est que de la poudre aux yeux... En plus, elle aura le dessus si elle me reproche la remarque.
Limite, je dirais que c'est une préparation psychologique pour que tu te limites à son attitude pour pressentir une infidélité. En gros elle te met sur une fausse piste à l'avenir pour pas la débusquer.

---
En écrivant ces lignes, je viens d'avoir mon avocat, qui me dit qu'elle exige une somme mensuelle importante en attendant le divorce...
D'un côté je me dis que ce n'est pas grave, et autant "acheter" ma tranquillité et en finir rapidement.
D'un autre côté, je lui accorde une victoire symbolique en ne me débattant pas (je suis capable de refuser et aller jusqu'au bout d'une procédure compliquée).
Franchement, s'il n'y avait pas d'avocats et des administrations dans ce processus, je lui aurais montré ce que ça donne en essayant d'avoir qqch injustement de moi (que ça soit ma fierté ou mon argent [moins grave] ou mon respect).

Je vois clairement quel genre de femme j'avais. PN ou pas, elle essaie de nuire par tous les moyens c'teu s...


Retourner vers « La manipulatrice perverse narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 3 invités