Ma PN. Une sacrée épreuve.

Jessaie02
Messages : 8362
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar Jessaie02 » 17 Mai 2019, 10:00

noutchi a écrit :C'est ça l'impression de promener son ame a cote de son corps.
Il y a qqes mois j'ai fait un massage energetique, la dame me dit: vous n'etes pas alignee, vous etes scindee en 2, votre ame energetique est à cote de votre corps.
J'avais souvent cette sensation de ne pas etre complete, ou pas là, de perdre l'equilibre.
C'est une sensation que je ne souhaite à personne.
C'est une horreur sans nom d'etre en relation avec ce type de personnage.
J'ai eu l'impression de mourir.


salut noutchi

je reconnais tout ça
:12:
rappelle toi
Garde bien à l'esprit que tu as mis un terme à tout ça.... tu as dit stop. Cette donnée est essentielle. C'est fini, c'est derrière toi.
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire.

Dreamy
Messages : 2268
Enregistré le : 25 Oct 2018, 17:32

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar Dreamy » 17 Mai 2019, 11:37

noutchi a écrit :Buissonniere,
Je suis qqun de tres patiente, mais là c'était pathetique de ma part.Je l'ai tant aime en fait, qu'a chaque fois je poussais ma patience encore plus loin, mais ça me detruisait encore plus.
Et encore je ne raconte pas tout sur le forum, par honte je pense, parce que je pense aussi que mon cerveau a enfoui certaines choses bien profondément.
Oui je peux dire que j'ai ete ridicule, une vraie carpette devant elle.
Et oui je pense que je suis tombee sur qqun qui avait un sacre niveau de perversite, elle etait tres douee pour me retourner le cerveau...comme m'a dit ma psy: vous etes tombee sur un cas d'ecole :o Je pense qu'a son age, elle avait eu le temps de bien le travailler son lovebombing.
J'ai honte tu sais quand j'y repense... vraiment!!!

Bonjour Noutchi,
N'aie pas honte d'avoir aimé car l'amour est un sentiment sain que la pouffiasse a sali en te le rendant en haine.
Moi aussi, j'ai été une vraie carpette, je n'ai rien vu, ou n'ai rien voulu voir par amour. C'est en ouvrant enfin les yeux que je me suis dit :"Mais comment ai-je pu être aussi naïve, aussi débile d'avoir aimé à ce point un gros naze qui n'en avait rien à carrer de ma gueule ?" :46:
Je crois que cet amour inconditionnel que j'éprouvais pour lui, m'a empêché de m'aimer moi-même. Je me suis oubliée pour lui et ai accepté inconsciemment toute cette haine émanant de son cerveau de détraqué et ce, durant 30 ans ! :20:
Ça doit être pour cette raison que l'on dit que : "L'amour rend aveugle" :31:
Durant quelques mois, j'étais rongée par un sentiment de honte, je m'en suis voulue d'avoir été aussi aimante et tolérante avec lui. Mais en me recentrant sur moi-même, en apprenant à m'aimer et à me respecter, la carpette que j'étais est devenue un tapis volant qui se dirige vers la liberté ! :4:
Gros bisous à toi, Noutchi et aime-toi, prends soin de toi et vive la liberté ! :4: :4:
Vous êtes maître de votre vie et qu'importe votre prison, vous en avez les clés. (Dalai Lama)

noutchi
Messages : 355
Enregistré le : 19 Mar 2018, 15:21

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar noutchi » 17 Mai 2019, 12:07

CC Dreamy,
Je n'ai pas honte d'avoir aimé, j'ai de la chance de pouvoir le faire et ça comme tu le sais, ça n'est pas donne à tout le monde ;) , j'ai juste honte de m'être laisse maltraiter de la sorte.
Oui, tu as raison, je pense qu'on voit vite en faite mais qu'on préfère fermer les yeux, parce que ça fait trop mal, admettre qu'on s'est faite avoir, accepter cela fut difficile.
Durant cette relation, j'ai souvent eu honte d'être associée à elle, elle avait souvent des réactions ou comportements malsains, totalement contraire à mes valeurs et principes et j'étais effarée que personne ne voit ou ne dise rien dans son entourage.
Je les appréciais ses ami(e)s et puis j'ai compris qu'au fond ils devaient être comme elle, parce que Ok, moi j'ai eu droit à son vrai visage (beurk) mais elle pouvait vraiment être bizarre même à l'extérieur et personne ne disait jamais rien.
Quand elle se trompait de prénom en m'appelant ou qu'elle ne se rappelait plus de ce dernier et qu'elle claquait des doigts pour m'appeler, ça les faisait rire.Ils pensaient que c'était une blague, moi je savais que c'était fait exprès pour me signifier que je n'étais rien.
Quand une fois, à une soirée , de sa faute, je me suis explosée le visage sur le carrelage et qu'elle ne m'a même pas ramassée alors que j'étais à moitie dans les vapes, qu'elle rigolait aux éclats... cest une de ses amies qui est venue s'enquérir de mon état... la aussi personne n'a rien dit.
J'ai du souvent passer pour la personne désagréable, oui il est difficile d'arriver à une soirée avec le sourire quand on vient de se faire démolir sur la route pour y aller, et je sais qu'elle est entrain de me descendre dans mon dos,
Alors, j'ai tire un trait sur tout ce petit monde, et je ne m'en porte pas plus mal.
Désolée, je me lâche souvent sur le forum, mais j'ai encore bcp besoin de vider mon sac.
J'aime beaucoup l'image de la carpette au tapis volant ;)
Je t'embrasse Dreamy, c'est toujours un plaisir de te lire, prends soin aussi de toi, et profite de la vie :12:

Avatar de l’utilisateur
Kiwi
Messages : 106
Enregistré le : 27 Fév 2019, 10:44

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar Kiwi » 17 Mai 2019, 16:01

C'est un mystère. Un vrai mystère. Comment a-t-on pu accepter l'inacceptable ? Je ne pense pas qu'on se voile la face, je pense juste qu'on ne capte pas ce qu'il se passe. Anesthésiés, envoûtés, je sais pas.

Pour exemple, au début de notre relation, au moment de la période "lune de miel", la pouffe a dû parler avec son ex pour régler des questions matérielles. Elle lui criait dessus au téléphone avec une violence indescriptible, et c'était la première fois que je voyais cet aspect d'elle. Je n'ai pas supporté d'assister à ce spectacle et je suis parti faire un tour. Encore lucide à ce moment-là, en rentrant, je l'ai avertie que si jamais elle me parlait comme ça un jour, ça serait immédiatement terminé entre nous. Et en réalité... cette situation s'est reproduite avec moi, c'est monté crescendo dans le temps. Et il n'y a qu'à la fin, en sortant la tête de l'eau, que je me suis rendu compte qu'elle ne m'avait pas écouté, et que je n'avais pas appliqué ma menace. Elle me parlait comme une sous-merde, et j'ai rien compris à ce qu'il m'arrivait.

Et oui c'est la honte... A tort ou à raison, mais c'est aussi ce que j'ai ressenti après coup. En particulier au sujet d'un événement auquel je n'ai pas réagi. Ma sœur m'a récemment reparlé de ça, pointant le fait qu'elle l'aurait immédiatement quittée sous ce prétexte :
Je rencontrais sa famille pour la première fois, nous avions pris quelques jours dans leur maison à la campagne. J'ai appris le décès de ma grand-mère en plein milieu, et j'ai dû écourter mon séjour pour aller aux obsèques à l'étranger. J'étais très triste et j'en pleurais car j'aime beaucoup Grand-mère. En comprenant que j'allais partir prématurément, pouffie voulait que je demande à toute la famille de décaler l'enterrement pour que je puisse rester chez ses parents jusqu'au bout. Évidemment, j'ai refusé, ça ne s'envisage même pas. Puis elle a beaucoup pleuré, parce que je la laissais toute seule. Elle me disait qu'elle avait attendu ce moment depuis longtemps, l'occasion de me montrer plein de choses. Je me suis retrouvé à la consoler... moi qui faisais face au décès d'un être cher. Je la consolais pour ses caprices de merde. Quel comble ! Et ouais, c'est la honte de pas lui avoir claqué la porte au nez illico.

Anesthésié, vraiment.
Kiwi

Dreamy
Messages : 2268
Enregistré le : 25 Oct 2018, 17:32

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar Dreamy » 17 Mai 2019, 16:40

Kiwi a écrit :Je rencontrais sa famille pour la première fois, nous avions pris quelques jours dans leur maison à la campagne. J'ai appris le décès de ma grand-mère en plein milieu, et j'ai dû écourter mon séjour pour aller aux obsèques à l'étranger. J'étais très triste et j'en pleurais car j'aime beaucoup Grand-mère. En comprenant que j'allais partir prématurément, pouffie voulait que je demande à toute la famille de décaler l'enterrement pour que je puisse rester chez ses parents jusqu'au bout. Évidemment, j'ai refusé, ça ne s'envisage même pas. Puis elle a beaucoup pleuré, parce que je la laissais toute seule. Elle me disait qu'elle avait attendu ce moment depuis longtemps, l'occasion de me montrer plein de choses. Je me suis retrouvé à la consoler... moi qui faisais face au décès d'un être cher. Je la consolais pour ses caprices de merde. Quel comble ! Et ouais, c'est la honte de pas lui avoir claqué la porte au nez illico.

Oh my God ! Quelle cruauté de la part de cette grosse pouffe qui en se montrant égocentrique et en exigeant que tu la consoles, t'a empêché de faire face au décès de ta grand-mère et donc de manifester ta propre peine. Et pour couronner le tout cette chieuse t'a demandé de décaler l'enterrement. Putain ! Quelle saloperie cette meuf ! :45: :45:
Vous êtes maître de votre vie et qu'importe votre prison, vous en avez les clés. (Dalai Lama)

Dreamy
Messages : 2268
Enregistré le : 25 Oct 2018, 17:32

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar Dreamy » 17 Mai 2019, 16:49

noutchi a écrit : j'ai juste honte de m'être laisse maltraiter de la sorte.

N'aie plus honte, Noutchi, pardonne-toi d'avoir été maltraitée de la sorte car tu étais sous l'emprise d'une barjot et aveuglée par les sentiments que tu éprouvais pour elle, tu ne pouvais pas réagir et te faire respecter.

noutchi a écrit : Alors, j'ai tire un trait sur tout ce petit monde, et je ne m'en porte pas plus mal.
Désolée, je me lâche souvent sur le forum, mais j'ai encore bcp besoin de vider mon sac.

Tu as bien fait de faire un tri sélectif car dès lors que des personnes ont cautionné les agissements toxiques de conna, les relations futures avec elles restent forcément toxiques et malsaines. Et effectivement, tu ne t'en porteras pas plus mal en ne les côtoyant plus. :29:
Ne sois pas désolée de te lâcher sur le forum, si tu estimes avoir besoin de vider ton sac, continue à le faire jusqu'à ce que tu te sentes mieux. :29:
Bonne soirée et bon week-end à toi ! :12:
Vous êtes maître de votre vie et qu'importe votre prison, vous en avez les clés. (Dalai Lama)

franckdt
Messages : 39
Enregistré le : 05 Mai 2019, 21:03

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar franckdt » 17 Mai 2019, 19:09

Bonsoir tout le monde,

C'est peut-être cela la différence entre les PN et les autres. Les PN n'ont aucune empathie, donc encore moins d'amour. Ils ne savent pas aimer et ne savent pas recevoir l'amour. La fausse empathie qu'ils expriment n'a pour objectif que de manipuler pour défendre leurs intérêts, même si la victime en souffre énormément. De toute façon, la souffrance des autres leur est indifférent.

Alors les obsèques des grands-mères, je ne vous en parle même pas... Cela leur passe très au-dessus de la tête. S'ils ont une seule pensée à ce moment, c'est le diable qui les inspire : "combien aurais-je de personne à mon enterrement, combien dois-je en manipuler avant pour qu'il y en ait le plus possible, que dira-t-on sur moi ?" Ils sont définitivement complètement barges !!!!!!

Et nous, pauvres empathes que nous sommes, nous allons jusqu'à penser à leur vie, à ces PN malades, leur souffrance. En tout cas, c'est mon cas, mais j'essaie d'apprendre l'égoisme :4: :4: :4:

La mienne semble envoyer des messages indirects, malgré un no-contact total. J'en apprends encore tous les jours, un peu moins il est vrai, mais vraiment, je vous l'assure, il va falloir l'enfermer à un moment. Elle essaie de prendre la température auprès de mon entourage. Heureusement, tout le monde est au courant, tout le monde sait. Il est grand temps qu'elle s'occupe pleinement de sa nouvelle victime. Je n'imaginais pas un jour pouvoir tenir ce genre de propos. Mais là, c'est une question de survie.

4 jours où j'allaient bien, vraiment bien. 3 nuits entières. Cela ne m'était pas arrivé depuis plusieurs mois. Et puis aujourd'hui, sans aucune raison particulière, il a fallu simplement d un flash, un souvenir de cette folle, et hop, me voila au fond du trou pendant 2 heures. Les PN sont trop forts, même absents, ils te cassent les c..... :42: :42: :42: :42: :42: :42: :42: :42: Oups désolé.

Le week-end qui arrive, ce sera sans eux. Les prochaines vacances sans eux. Noël prochain, sans eux. Le reste de notre vie, sans eux.

Bon week-end à tous les empathes :4: :4: :4: :4: :4:

___________________________________________________________________________________________________________
"Le PN incarne le mal et la tentation. Créature funeste, il est à l'origine l'« accusateur » ou l'« adversaire » avant de devenir un démon."
No-contact for ever.
___________________________________________________________________________________________________________
"Le PN incarne le mal et la tentation. Créature funeste, il est à l'origine l'« accusateur » ou l'« adversaire » avant de devenir un démon."
No-contact for ever.

DaX
Messages : 606
Enregistré le : 19 Avr 2019, 16:16

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar DaX » 17 Mai 2019, 19:38

Kiwi a écrit :C'est un mystère. Un vrai mystère. Comment a-t-on pu accepter l'inacceptable ? Je ne pense pas qu'on se voile la face, je pense juste qu'on ne capte pas ce qu'il se passe. Anesthésiés, envoûtés, je sais pas.

Pour exemple, au début de notre relation, au moment de la période "lune de miel", la pouffe a dû parler avec son ex pour régler des questions matérielles. Elle lui criait dessus au téléphone avec une violence indescriptible, et c'était la première fois que je voyais cet aspect d'elle. Je n'ai pas supporté d'assister à ce spectacle et je suis parti faire un tour. Encore lucide à ce moment-là, en rentrant, je l'ai avertie que si jamais elle me parlait comme ça un jour, ça serait immédiatement terminé entre nous. Et en réalité... cette situation s'est reproduite avec moi, c'est monté crescendo dans le temps. Et il n'y a qu'à la fin, en sortant la tête de l'eau, que je me suis rendu compte qu'elle ne m'avait pas écouté, et que je n'avais pas appliqué ma menace. Elle me parlait comme une sous-merde, et j'ai rien compris à ce qu'il m'arrivait.

Et oui c'est la honte... A tort ou à raison, mais c'est aussi ce que j'ai ressenti après coup. En particulier au sujet d'un événement auquel je n'ai pas réagi. Ma sœur m'a récemment reparlé de ça, pointant le fait qu'elle l'aurait immédiatement quittée sous ce prétexte :
Je rencontrais sa famille pour la première fois, nous avions pris quelques jours dans leur maison à la campagne. J'ai appris le décès de ma grand-mère en plein milieu, et j'ai dû écourter mon séjour pour aller aux obsèques à l'étranger. J'étais très triste et j'en pleurais car j'aime beaucoup Grand-mère. En comprenant que j'allais partir prématurément, pouffie voulait que je demande à toute la famille de décaler l'enterrement pour que je puisse rester chez ses parents jusqu'au bout. Évidemment, j'ai refusé, ça ne s'envisage même pas. Puis elle a beaucoup pleuré, parce que je la laissais toute seule. Elle me disait qu'elle avait attendu ce moment depuis longtemps, l'occasion de me montrer plein de choses. Je me suis retrouvé à la consoler... moi qui faisais face au décès d'un être cher. Je la consolais pour ses caprices de merde. Quel comble ! Et ouais, c'est la honte de pas lui avoir claqué la porte au nez illico.

Anesthésié, vraiment.


Reporter un enterrement ils n ont vraiment honte de rien pour asseoir leur petit confort temporaire

davidH
Messages : 256
Enregistré le : 26 Nov 2018, 14:36

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar davidH » 18 Mai 2019, 07:24

Coucou Noutchi,
je ne sais pas s'il faut ressentir de la honte pour avoir accepter inacceptable.
Les mécanisme mis en place sont anesthésiant. Tu as du comme bq donner ton point de vue, affirmer tes valeurs, mis en avant tes manques et mieux pointer du doigt les propres turpitudes et mensonges de ton amie. Et là tu as la " vengeance".
Qui n'a pas tenté de ramener à la raison son partenaire? En étant ferme...soit ils partent dans une colère, une rage soit ils baissent la tête mais le retour de bâton est peut être pire que la colère.
Alors devant cela et comme on tient à la relation, à l'histoire, nous n'osons plus émettre avec clarté nos ressentis et impressions. Nous faisons des compromis, nous retournons 3-4 fois la langue dans notre poche... Nous prenons en compte la difficulté à communiquer de l'autre, nous l'excusons quelque part.
Nos silences oui renforcent certainement leur toute puissance, alimentent leur comportement pathogène. Notre manque de clarté finalement n'aide pas à faire évoluer la relation. Mais Il y a t-il le choix?
Tu as tenté, tu as essayé jusqu'au bout, jusqu'à plus soif bien que tu le savais depuis quelques temps. Tu as laissé le temps faire son oeuvre. C'est ainsi que tu as en sortir ! nickel :)
beau week-end à tous.

Avatar de l’utilisateur
Kiwi
Messages : 106
Enregistré le : 27 Fév 2019, 10:44

Ma PN. Une sacrée épreuve.

Messagepar Kiwi » 20 Mai 2019, 10:32

davidH a écrit :Tu as du comme bq donner ton point de vue, affirmer tes valeurs, mis en avant tes manques et mieux pointer du doigt les propres turpitudes et mensonges de ton amie. Et là tu as la " vengeance".
Qui n'a pas tenté de ramener à la raison son partenaire? En étant ferme...soit ils partent dans une colère, une rage soit ils baissent la tête mais le retour de bâton est peut être pire que la colère.

La vache, c'est exactement ça. Je n'avais pas pris conscience de ce mécanisme... Je pensais m'être laissé faire, ne pas avoir réagi. Mais en lisant ton post, je me souviens que je réagissais au début. Et que je me suis tu avec le temps, petit à petit, en essayant en vain de m'adapter, d'adoucir le quotidien, de trouver un mode de communication différent. En vain.

Merci davidH pour ton éclairage.
Kiwi


Retourner vers « La manipulatrice perverse narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 2 invités