Ma contribution

Venez parler de tout le reste...
Avatar de l’utilisateur
temoin
Messages : 348
Inscription : sam. 30 sept. 2017 10:38

Ma contribution

Message par temoin »

Bonjour à toutes et à tous,
Chers ami(e)s, permettez moi cette familiarité, je reviens ici après une petite absence pour vous dire que l'on ne cesse jamais d'apprendre et que ce site est particulièrement vivifiant tant la diversité des sujets est instructive et bénéfique.
je me propose de poster quelques citations et pensées de quelques grandes personnes ceci afin de temoigner que l'espoir est intarissable.

1. La liberté dont je suis privé a grandi dans mon imagination : elle me ressemble comme une soeur. Si le
privilège d'être aimé m'a été retiré, c'est avec les couleurs d'un désir intact que ma pensée me représente la
créature à qui tant d'infortune me reprend. Si une telle affliction ne m'a pas réduit au désespoir, c'est que ma
voix m'est restée. J. BOUSQUET, Traduit du silence,1935-1936, p. 80.

2. Et même, lui qui s'était trouvé incapable de secourir le malheur qui l'entourait, il fut saisi d'une fièvre intrépide à
la pensée de combattre les grandes afflictions ravageant le monde. G. ROY, Bonheur d'occasion,1945, p. 459.

3. En partic., dans le domaine relig.Épreuve douloureuse envoyée par Dieu. Les afflictions qu'il plaît à Dieu de nous
envoyer. (Ac. 1798-1932) :
3. Ô Mathilde! De quoi te plains-tu? Ne sais-tu pas ce qui t'attend? Pour des épreuves de peu de jours, des
afflictions de quelques heures, des misères qui passent ne sais-tu pas ce que Dieu t'a promis? MmeCOTTIN,
Mathilde,t. 2, 1805, p. 353.

4. Vous êtes ma nièce, ma chère fille, et je voudrais vous donner, plus qu'à pas une autre, une parole de
soulagement. Mais il n'appartient pas à une créature de donner du soulagement dans une affliction; c'est un
office que Dieu a retenu pour soi seul. Et quel besoin de soulagement? Vous souffrez et vous avez l'amour de
Dieu. Vous avez tout. H. DE MONTHERLANT, Port-Royal,1954, p. 1003.

*Rem. Syntagme d'orig. biblique le pain de l'affliction. La douleur qui est le lot d'ici-bas (génitif hébraïque). Cf. dans le psaume 42, verset 4, l'expr. manger le pain des larmes, au sens de « être dans l'épreuve » (cf. DHEILLY 1964, s.v. pain).
Le manipulateur perd son pouvoir le jour où on ne lui en donne plus !
Je ne savais faire que aimer, je ne sais faire qu'aimer, je ne saurais faire qu'aimer parce que c'est tout ce que je sais faire! Hors de ma vie la haine et consort et le mal sous tous ses aspects.
Avatar de l’utilisateur
temoin
Messages : 348
Inscription : sam. 30 sept. 2017 10:38

Re: Ma contribution

Message par temoin »

temoin a écrit : dim. 8 oct. 2017 18:45 Bonjours MGWarrior
Je pense que la difference essentielle est que ma pn tenais à moi seul tandis que ta pn .......reflechis bien MGWarrior.Soit lucide !
j'espere pour toi le meilleur de la vie .
Je relis quelques fois mes messages et mes participations au forum , et avec le temps je me rends compte combien j'étais aveugle . Cette réponse que j'avais donné était conjoncturelle à une situation donnée : Mon aveuglement !
Je donnerais une toute autre réponse aujourd'hui , : Ma pn ne tenait à moi que par prédation !
Le manipulateur perd son pouvoir le jour où on ne lui en donne plus !
Je ne savais faire que aimer, je ne sais faire qu'aimer, je ne saurais faire qu'aimer parce que c'est tout ce que je sais faire! Hors de ma vie la haine et consort et le mal sous tous ses aspects.
Répondre