Les PN et l'organisation, le planning

Zelinette
Messages : 251
Enregistré le : 05 Fév 2020, 18:34

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Zelinette » 11 Fév 2020, 09:51

« S’est donné », pardon (je suis en mode dictée sur mon téléphone et j’ai laissé passer plein de fautes :28:
mais hélas qui ne sait que ces loups doucereux
De tous les loups sont les plus dangereux
(Charles Perrault)

Mina13
Messages : 520
Enregistré le : 19 Nov 2019, 10:01

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Mina13 » 11 Fév 2020, 16:50

Bonjour le mien c'était de la dernière minute il fallait que je sois disponible pour lui et si je répondais pas de suite il insistait alors que quand c'est moi qui demandait à le voir il répondait pas à mes messages ou me disait d'arrêter avec mes sms insistant alors que moi vu ma situation j'avais besoin de prevoir . C'est lui et lui seul qui decide de quand et comment même notre premier rendez vous c'était ca je ne savais pas la vieille si j'allais le voir et où j'allais le voir . Aujourd'hui apres une rupture un retour un moment de silence il revient comme si rien n'était avec des messages hot puis arrete brusquement et ne donne plus signe de vie . Rien n'est logique avec eux ne rien attendre d'eux ne pas faire de projets à 12h il est avec vous à 13h il est ailleurs il vous a vite oublié

Zelinette
Messages : 251
Enregistré le : 05 Fév 2020, 18:34

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Zelinette » 11 Fév 2020, 17:30

C'est vrai que comme le dit Mina13, après la rupture on trouve encore ce problème de tempo : c'est lui donne le rythme, on n'y comprend rien !
J'ai eu droit moi aussi à un bombardement d'excuses, regrets, des demandes de rester en contact, promesses que on restera au moins amis, au bout d'un moment les relations (par SMS uniquement) semblaient apaisées, mais dès que j'ai commencé à avoir des demandes en termes d'organisation (quand est-ce qu'il allait chercher ses affaires chez moi ? est-ce qu'il allait reprendre son chat et si oui, comment et quand ?) il a pété un cable, m'a accusée d'être insistante, manipulatrice, que je lui mettais la pression, etc. et il a réussi à m'énerver de nouveau.. pour pouvoir du coup, me menacer, me culpabiliser. Bref, j'ai cessé de lui parler, et au out d'un moment il est revenu tout sympa, et a commencé à faire des blagues avec des allusions hot, comme au bon vieux temps on va dire, moi ça me gênait je ne savais pas quoi faire de ces blagues que je trouvais déplacées ans le contexte, alors je n'ai rien répondu. Et là, silence radio total. Je ne sais toujours pas quand il va passer chercher ses affaires ou son chat... Il peut rester quatre ou cinq jours sans envoyer de message, alors qu'il y a encore 3 semaines, c'était tous les jours au moins un échange de SMS, et quand on était ensemble, c'était absolument sans cesse. Ça me déstabilise, je ne comprends rien...
je commence à comprendre qu'il n'y a rien de logique à comprendre. C'est quand ils veulent, comme ils veulent....
mais hélas qui ne sait que ces loups doucereux
De tous les loups sont les plus dangereux
(Charles Perrault)

Mina13
Messages : 520
Enregistré le : 19 Nov 2019, 10:01

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Mina13 » 11 Fév 2020, 17:33

Zelinette a écrit :C'est quand même très curieux, ça revient souvent sur ce forum, cette histoire de fatigue du PN, cette paresse ! Combien témoignent que leur PN passe son temps sur le canapé, homme ou femme d'ailleurs... Et cette manie de se faire plaindre... Tout le monde semble plus heureux et moins malade qu'eux.
Autre chose qui m'étonne énormément : le rapport particulier à la maladie. Le mien est "vraiment" malade, d'une maladie auto-immune super chiante - un lupus- mais je me demande premièrement s'il n'en joue pas énormément (auprès de sa famille, de moi, et de ses ex sans doute) et deuxièmement, si ce n'est pas quelque chose qu'on retrouve chez d'autres PN. J'interprète peut-être mal ce que je lis ici, mais combien de fois j'ai pu lire des phrses comme "il était toujours malade", "il ne travaillait pas", "il était en burn-out", "il était à l'hopital", .. Ça me laisse perplexe.
Et je me demande s'il ne serait pas possible que certains PN développent un syndrome de Munchausen, à force de vouloir attirer l'attention sur leur personne, d'obtenir les soins et l'attention dont ils ont manqué étant enfant (c'"tait le cas du mien) ?? :idea:

C'est drôle mais le mien avait toujours quelque chose si c'est pas la tension c'est sa sclérose en plaque avec le recul je me demande s'il ne s'est pas inventé cette maladie si c'est le cas il était bien renseigné jusqu'au service et etage du service de neurologie. Il y avait toujours un soucis avec lui alors qu'on était là pour passer un bon moment ca se terminait toujours par un problème

blues39
Messages : 1546
Enregistré le : 16 Juil 2019, 22:19

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar blues39 » 11 Fév 2020, 20:04

Salut Mina 13, ce que tu dis je l’ai vécu également. Il fallait que je réponde Tac-O-Tac à ses SMS ou à ses appels surtout à ses SMS. Je pense que c’est leur meilleur mode de communication le SMS....

Lorsqu’elle est parti une semaine voir ses filles, Elle m’a quand même sorti : « oh je ne veux pas te parler ce soir on sait déjà eu à midi… » Ou encore arrête de me pourrir ma journée… Et cinq minutes après : « j’aimerais que tu sois vers moi… » Ou encore un jour après : « chéri qu’est-ce que tu penses si je trouve un job ici temporairement et je remonte dans deux mois...

Affligeant...

Petite fraise
Messages : 453
Enregistré le : 13 Mar 2019, 17:30

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Petite fraise » 12 Fév 2020, 15:45

C'est trop ça, être toujours disponible et répondre dans la minute aux SMS sinon j'ai le droit à des ??? Signe de son énervement et de son impatience. Ça a le don de m'énerver quand je vous ça. Quand il m'appelle c'est pareil je suis toujours trop longue à répondre à son goût.

Quand il pique une crise et qu'il va vraiment loin, et qu'un blanc s'installe, en 5 minutes il peut être calmé, me sourire et me réclamer un bisou. Si je refuse la crise repart de plus belle. Je comprends pas cette façon de changer d'humeur en quelques minutes. Si il est calme je dois faire comme si tout allait bien, sinon je suis tatie Danièle qui fait tout le temps la gueule et n'a aucun humour. C'est vraiment déstabilisant. Je me vois encore lors des 1eres grosses engueulades (qui sont arrivées très tôt dans la relation) il pouvait me laisser de côté un bon moment à vaquer à ses occupations, ça ne lui faisait ni chaud ni froid de me voir tétanisée, car c'est le terme je tremblais et tout. Et quand lui avait décidé il fallait que je fasse bonne figure. Je parle à l'imparfait car depuis un moment je me rebelle de plus en plus et maintenant je tiens tête. Faut voir comme ça ne lui plaît pas. Quand je réponds je "ramène ma fraise mais je serai jamais au dessus de lui car aucune bonne femme ne sera jamais au dessus de lui". Même quand je dis rien pour pas qu'il crise il dit que je ramène ma fraise à rien dire. Faut savoir.

Andouille81
Messages : 1511
Enregistré le : 22 Juil 2019, 23:40

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Andouille81 » 16 Fév 2020, 13:57

Ce matin, j'ai parlé Sécurité Routière au troquet du coin et ça m'a rappelé une "anecdote" qui m'a ramené à ce sujet.

Ca fait 20 ans que j'ai le permis et figurez vous que durant tout ce temps je n'ai jamais eu une contravention pour excès de vitesse ni perdu le moindre point. Certes, il y a un peu "chance" dans l'affaire mais je pense que ça en dit pas mal sur ma nature (et du fait que j'ai tellement galéré à avoir mon permis que j'y tiens comme à la prunelle de mes yeux).

Bien sûr, ça c'est en faisant abstraction de ma période avec PN... durant cette période j'ai perdu plusieurs "points" pour excès de vitesse avec des radars etc...rien de "monstrueux" mais une rupture claire dans mes "habitudes".

Je vivais en état "d'urgence" constant avec le recul...toujours pressé, toujours dépassé. Le pire c'est que quand ça m'arrivait j'étais le plus souvent seul, dans des périodes où elle n'était pas "plus chiante" que d'habitude ou autre. Je courrais juste après le temps, c'était devenu une seconde nature, ayant peur de la faire attendre et de la mettre en colère ou dans la quasi impossibilité "temporelle" de remplir toutes les tâches qu'elle me donnait. Ca et la nécessité de répondre à ses injonctions contradictoires qui nécessitaient presque que je me trouve parfois à plusieurs endroit en même temps.

Et du coup, inconsciemment j'avais l'idée "ubuesque" qu'il était plus facile de maîtriser le temps qu'elle :lol: .

Même seul, quand elle était au travail, je passais mon temps à surveiller la pendule, à ne rien faire dans le doute qu'elle me contacte ou ait besoin d'un truc "maintenant tout de suite", essayer de tout prévoir pour éviter la moindre situation conflictuelle, etc... j'en étais rendu à compter dans ma tête ses yaourts préférés ou ses cigarettes et à aller en acheter "préventivement", car bien sûr elle s'en soucierait seulement au moment où elle en manquerait et me blâmerait.

Énième détail qui démontre l'état où la vie avec une personne pareil peut nous mettre ; un stresse constant qui nous change insidieusement et en profondeur, une fuite en avant constante qu'on sait ne pas pouvoir gagner mais qui semble toujours plus réalisable que de leur faire entendre raison.

Comme tout le "planning" et le "temps" sont des instruments de domination pour eux.

Gypsy
Messages : 1995
Enregistré le : 23 Aoû 2019, 10:40

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Gypsy » 16 Fév 2020, 14:39

Ca me fait sourire ton anecdote Andy, car je n'ai jamais eu un accident en 10 ans de permis. Un soir je devais le rejoindre et bim en sortant d'une place de parking, je suis rentrée dans une bonne femme en voiture... J'étais complètement déboussolée et je l'ai appelé pour le constat, tu te doutes bien que je me suis à moitié fais engueulé... Finalement, j'arrive chez lui, pour m'entendre dire qu'il allait diner avec ses nouveaux associés... Bah oui bien sûr... Quand j'y repense, je n'aurai ni du me presser, ni le croire pour cette histoire de diner qui tombait pile au moment ou je stressais après cet accrochage....
- NC depuis le 22/10/2019.

Andouille81
Messages : 1511
Enregistré le : 22 Juil 2019, 23:40

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Andouille81 » 16 Fév 2020, 15:16

Coucou Gypsou d'amour :39:

Et oui un classique :D

(ça ma rappelle un soir, genre 4h du matin, on part de chez des gens. Mademoiselle était encore bourrée mais voulait à tout prix conduire sa caisse... rien à faire, donc je monte et commence à prier "mes Grands Morts" en m'accrochant à la poignée passager...bordel on a fait 10 m :lol: ... pour sortir du parking il y avait un rétrécissement qu'elle a voulu prendre façon "Collin MacRae rallye", elle l'a pris de biais et la bagnole s'est coincée de travers dans l'entrée en touchant les 2 bords. Elle a arraché tous les renforts latéraux en plastique :lol: ... bien sûr je me suis fait engueuler parce que je "l'avais stressé à pas vouloir la laisser conduire" mais la rigolade en y repensant :lol: )

Ton anecdote reflète bien les 2 faces du "planning" et de la gestion du temps avec PN... on alterne phases de stress pour répondre à tous leurs caprices et ne surtout pas les faire attendre et surtout phases d'attentes, sur le qui vive qu'il se décident à faire ce qui était prévu ou tout simplement à nous faire dont de leur présence.

Le paradoxe suprême, on essaye de prévoir à toutes les éventualités tout en étant jamais sure de rien. :roll:

Rien que pour ça ça vaut le coup de les sortir de notre vie... moi en récupérant une vie "normale" et sereine j'ai bien dû récupérer 10 ans d'espérance de vie :D

Dictée
Messages : 390
Enregistré le : 04 Déc 2019, 00:10

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Dictée » 16 Fév 2020, 15:58

Ah, les voitures...

Luthor m'a souvent répété que je ne sais pas conduire. Il est vrai que je n'ai pas son "assurance"... Et puis je n'entre tiens pas ma voiture, hein, d'ailleurs en ça je ressemble à ma famille de dégénéré toxiques et jean foutre.

Mais entre parenthèses
- il a quand même envoyé trois bagnoles à la casse. La première, cadeau de ses parents, quelques mois avant notre rencontre, en état d'ébriété, il a pris 6 mois de retrait et une amende. La deuxième, la voiture donnée généreusement par Pôpa, en état d'ébriété aussi, il est rentré sur la jante. La troisième, la mienne, que j'avais achetée avec un crédit, on a tapé un chevreuil. La première question que mes parents m'ont posée c'est "qui était au volant ?"... Et heureusement que ce n'était pas moi, j'en entendrais encore parler... Ses parents ont allongé 10000€ pour qu'on en rachète une... Donc c'est lui qui a choisi la voiture... 10000€ qu'il prétend me réclamer aujourd'hui...
- juste après mon deuxième accouchement, pendant notre déménagement, en reculant, j'ai poqué sa portière et il a piqué une crise abominable, une des rares devant ses parents (qui ont voulu me consoler mais ils n'ont strictement rien fait ou dit pour le calmer). J'étais tellement désespérée (et dans l'état hormonal que vous imaginez) que j'ai demandé à mon père des sous pour réparer. Il m'a filé 750€...qui ont servi à acheter une guitare... Le plus savoureux dabs l'affaire c'est qu'il y a trois ans en vacances au Portugal, il a poqué ma voiture contre un arbre. Ben là bizarrement la fatigue était une circonstance atténuante...
- j'entretiens ma voiture qui va une ou deux fois par an chez le garagiste du coin, bon, c' est une écurie parce que je trimballe tout le temps plein de monde. Lui il va chez le garagiste constructeur, qui pratique des tarifs délirants (mais qui nettoie la voiture). Un vrai gouffre à fric cette caisse, pas du tout adaptée avec trois enfants (4 places) no même pour trimballer ses instruments de musique. N'empêche que ma voiture à moi elle ne tombe pas en carafe dès qu'il fait chaud... Et qu'elle s'ouvre de l'intérieur...
-il conduit vite, et comme il est toujours en retard ça n'arrange rien, et quand il est énervé j'en parle même pas... J'ai cru mourir la dernière fois, je ne veux plus jamais me retrouver dans la même voiture que lui. Les enfants ont peur aussi. Sans doute une manière de plys d'affirmer sa toute puissance... Et quand je conduisais, j'avais toujours droit aux commentaires assassins sur ma conduite. Ce qui faisait que je le laissais conduire la plupart du temps Quand je le ramenais bourré c'était festival et je disais aux enfants de surtout surtout rester silencieux pour ne pas l'énerver encore plus... Donc ils l'entendaient me débiner pendant tout le trajet.
"Le vent se lève, il faut tenter de vivre" (Paul Valéry)


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 52 invités