Les PN et l'organisation, le planning

Andouille81
Messages : 1520
Inscription : lun. 22 juil. 2019 21:40

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Andouille81 »

Ca c'est un classique...

Au début, vu qu'on a vécu la "lune de miel" PN semble s'intéresser à tout ce qui nous intéresse, donc on propose des trucs... puis on nous reproche de "toujours faire pareil".

Alors on se creuse la tête pour proposer d'autres trucs mais c'est toujours "des idées à la con", quand on arrive à les traîner (c'est véritablement le terme), ils le font tellement en chieur que ça tourne toujours au drame. On propose, on propose mais ça ne va jamais, très vite on a "des goûts de merde".

Arrive le moment où on ose plus rien proposer...et boum, le couperet tombe "on fait jamais rien."

Moi elle me donnait des envie de meurtre... elle pouvait passer des jours sans avoir envie de rien faire...et d'un coup, comme un gosse, fallait trouver un truc à faire, maintenant, tout de suite :roll:
Dictée
Messages : 390
Inscription : mar. 3 déc. 2019 23:10

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Dictée »

Ah oui... Le we quand on voyait du monde ça n'allait pas parce que ça n'avançait pas dans la maison, ou qu'il était fatigué... Et quand on ne faisait rien c'était pas bien non plus.

Pour les enfants j'avais les reproches contradictoires... Soit il les trouvait trop isolés, enfermés, soit, comme je je pouvais pas faire le ménage dans la maison, il trouvait que je leur faisais faire trop de choses...
"Le vent se lève, il faut tenter de vivre" (Paul Valéry)
Jojoh
Messages : 184
Inscription : dim. 19 janv. 2020 20:22

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Jojoh »

Andouille81 a écrit :Ca c'est un classique...

Au début, vu qu'on a vécu la "lune de miel" PN semble s'intéresser à tout ce qui nous intéresse, donc on propose des trucs... puis on nous reproche de "toujours faire pareil".

Alors on se creuse la tête pour proposer d'autres trucs mais c'est toujours "des idées à la con", quand on arrive à les traîner (c'est véritablement le terme), ils le font tellement en chieur que ça tourne toujours au drame. On propose, on propose mais ça ne va jamais, très vite on a "des goûts de merde".

Arrive le moment où on ose plus rien proposer...et boum, le couperet tombe "on fait jamais rien."

Moi elle me donnait des envie de meurtre... elle pouvait passer des jours sans avoir envie de rien faire...et d'un coup, comme un gosse, fallait trouver un truc à faire, maintenant, tout de suite :roll:
Bonsoir,
C est tout à fait ça. La PN avec qui j étais ne proposait jamais rien, toujours à moi de choisir quoi faire. C était à chaque fois « comme tu veux » mais elle me faisait comprendre qu elle ne voulait pas d autres personnes avec nous. Elle n avait pas de permis, j ai fini par me lasser et souvent le week-end j étais dans des états de fatigue inexpliqués. Elle était capable de mettre sa gamine un après midi complet devant la tablette pendant qu elle, restait sur le canapé.
Et puis à la fin, le retour dans la tronche du « j étouffe, on ne partage plus rien et tu ne fais pas d effort ».
Si quelqu’un te traite mal, souviens toi juste qu il y a quelque chose qui ne va pas chez cette personne et non chez toi. Les gens normaux ne cherchent pas à détruire les autres. Et entre le pardon et la vengeance, j’ai choisi l’indifférence.
Zelinette
Messages : 251
Inscription : mer. 5 févr. 2020 17:34

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Zelinette »

C'est quand même très curieux, ça revient souvent sur ce forum, cette histoire de fatigue du PN, cette paresse ! Combien témoignent que leur PN passe son temps sur le canapé, homme ou femme d'ailleurs... Et cette manie de se faire plaindre... Tout le monde semble plus heureux et moins malade qu'eux.
Autre chose qui m'étonne énormément : le rapport particulier à la maladie. Le mien est "vraiment" malade, d'une maladie auto-immune super chiante - un lupus- mais je me demande premièrement s'il n'en joue pas énormément (auprès de sa famille, de moi, et de ses ex sans doute) et deuxièmement, si ce n'est pas quelque chose qu'on retrouve chez d'autres PN. J'interprète peut-être mal ce que je lis ici, mais combien de fois j'ai pu lire des phrses comme "il était toujours malade", "il ne travaillait pas", "il était en burn-out", "il était à l'hopital", .. Ça me laisse perplexe.
Et je me demande s'il ne serait pas possible que certains PN développent un syndrome de Munchausen, à force de vouloir attirer l'attention sur leur personne, d'obtenir les soins et l'attention dont ils ont manqué étant enfant (c'"tait le cas du mien) ?? :idea:
mais hélas qui ne sait que ces loups doucereux
De tous les loups sont les plus dangereux
(Charles Perrault)
Louisville
Messages : 679
Inscription : mar. 30 avr. 2019 16:00

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Louisville »

"Et je me demande s'il ne serait pas possible que certains PN développent un syndrome de Munchausen, à force de vouloir attirer l'attention sur leur personne, d'obtenir les soins et l'attention dont ils ont manqué étant enfant (c'"tait le cas du mien) ?? :idea:"

Oui... Il y a une grande part de psychosomatique dans le lupus...
Andouille81
Messages : 1520
Inscription : lun. 22 juil. 2019 21:40

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Andouille81 »

Oui Zélinette, le sujet "maladie" revient souvent et comme pour tout ils ont une manière bien à eux de le vivre. La mienne avait de gros problèmes d'allergie, je l'ai vu faire 2 œdèmes de Kinch(?) et sa carte d'allergènes était assez énorme...ceci étant... tous dans notre immense majorité on a tous nos trucs de santé, plus ou moins impactant selon les cas et les moments et pour la plupart on ne fait pas tourner notre vie autour.

Ma Pn, comme beaucoup, profitait de la situation, pour se faire plaindre et pour obtenir des "traitements de faveur" de la part de tout le monde... elle en jouait grandement.

Pour la "paresse" à mon avis c'est plus complexe que cela... le gros soucis des PN est que par nature ils ne s'intéressent à rien, soit qu'ils estiment tout savoir et maîtriser soit tout simplement qu'ils estiment que ce qui peut intéresser les autres n'est pas digne d'eux. Pour être digne d'intérêt, une chose ou quelqu'un doit être nouvelle ou étrangère. Et du coup, quand on ne se passionne pour rien, on ne fait rien et on s'ennuie.

La mienne pouvait être débordante d'énergie, une vraie pile électrique... quand une nouvelle personne intéressante faisait son apparition ou qu'une nouvelle occupation voyait le jour ; tout était alors axé autour, le temps pour PN de donner l'illusion de maîtriser le sujet ou d'extirper tout ce qu'elle pouvait de la personne... et après ça ne durait pas et elle se désintéressait totalement du truc.

Les PN vont dépenser beaucoup d'énergie à "briller" ou pour des activités superficielles comme des apéros où on boit sans vraiment discuter (les soirées entre amis à refaire le monde les fond chier, ça demande trop d'investissement personnel). Mais ils ne s'investiront le plus souvent jamais dans des activités qui demandent des efforts et une vraie rigueur sur la durée.

Comme déjà dit, PN vit pour l'instantané et son plaisir immédiat, donc les soirées, le paraitre, le social superficiel... tout le reste demande trop de "travail" sur la longueur pour trouver grâce à leur yeux, car une vraie "passion" ça se cultive.

Ma PN ne lisait pas, n'écoutait pas vraiment de musique, le cinéma ou les films fallait pas que ça soit trop "prise de tête", la marche à pied ou les activités sportives très peu pour elle, la politique ou les engagements perso c'était pour les nazes, les relations amicales uniquement pour faire la fête, l'art ou le créatif pas question... une fois que tu as retiré tout ça, bah il reste plus qu'à glander devant la télé d'où cette impression de "paresse" (à mon avis).
Petite fraise
Messages : 454
Inscription : mer. 13 mars 2019 16:30

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Petite fraise »

Moi non plus il ne lit pas, les films ne doivent pas être trop difficiles (quand c'est psychologique c'est nul, bah oui faut réfléchir)

Son temps libre il le passe aussi beaucoup dans le canapé et forcément s'y endort systématiquement.
Le week end il ne fait pas se lever avant 10h du matin. Quand je me suis mise avec lui ca m'a fait drôle, je me sentais comme obligée de rester couchée. Mon 2e fils n'avait que 2 ans et à cet âge difficile de faire une grâce matinée. Son grand frère avait 5 ans et avait du mal aussi à dormir le matin, normal. Donc pn se levait pour leur dire d'attendre et de faire moins de bruit. C'est pour ça que je lui ai fait ma 1ere remarque désagréable d'ailleurs. Quand j'y repense comment j'ai pu accepter ça...
Samedi matin mon fils avait foot, il devait y aller avec lui et finalement j'ai voulu y aller, son petit frère a été réveillé, il ne dormait plus donc je lui ai proposé de venir car je savais que pn traînerait au lit. Ça n'a pas loupé il sets levé à 11h... Je lui ai dit qu'il abusait, sa fille de 9 ans avait dû poireauter (il ne veut pas que les e'fznts se lèvent seuls, même à 9 ans), il m'a répondu qu'elle s'était rendormie. Mensonge j'en suis sûre, elle ne dit juste rien et attend d'entendre du bruit pour se lever.

Par rapport aux enfants, j'ai les miens en garde alternée. Chaque fois qu'on les récupère ya toujours une excuse pour s'engueuler. En fait je ne supporte pas sa façon de leur parler et comme je ne sais plus qui le disait ici c'était jusque là le seul point qui me faisait oser lui dire mon désaccord. Donc chaque fois j'ai le droit à "t'es différente quand tes gosses sont là, à chaque fois tu changes, t'es mauvaise, on peut rien leur dire, ils sont pas en sucre, tu les éduques mal" il m'a même dit plusieurs fois que je devrais gueuler plus... Mais merde quoi. Il veut que je sois comme lui, sans aucune patience et les faire se taire. Même rester dans la salle avec nous ça le fait chier car ils font du bruit.
Ce matin encore ça a été la grosse engueulade à peine rentrée du travail (je suis de nuit) car il parlait mal de mon fils qui lui tenait tête pour s'habiller dans la salle de bain et non la chambre. Certes il faut quand même se faire obéir mais dire "il commence sérieusement à me gonfler LUI" ça n'est pas passé. Je lui ai dit calmement "oh non ne commence pas", malheur, je l'ai énervé car pour lui je l'ai repris devant mon fils que je surprotège...
Ca en est arrivé à "ça te va pas les nuits ça te monte au crâne hein !" c'est quoi le rapport ? Je suis passée de nuit depuis 2 mois et il est juste jaloux car lui me parlait de passer de nuit depuis un moment. La jalousie ya que ça chez les pn... Que ce soit pour tout. Même jaloux de nos enfants
Petite fraise
Messages : 454
Inscription : mer. 13 mars 2019 16:30

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Petite fraise »

La maladie parlons en aussi. J'ai une hernie discale, mal au dos depuis mes 17 ans. Il se montre soit disant compréhensif mais que quand il en parle aux enfants. Du style "aidez votre mère/belle mère elle a mal au dos" mais sinon rien à foutre il me laisse tout faire et ça le gène pas de me laisser laver le sol alors que ça me fait souffrir.
Alors que lui qui s'est fait une entorse car avait bu et s'était cassé la gueule comme une merde il y a longtemps, fallait que je lui fasse un massage de la cheville tous les jours pendant 1 mois. A l'époque je savais pas encore que j'avais à faire à un pn, je le faisais et ça me faisait plaisir (qu'elle connue lol). Quand moi je lui demande un petit massage pour me soulager le bas du dos ça le fait chier. Je lui rappelle son entorse et tous ses massages. Mais "c'est pas pareil" ....
Et s'il me fait un massage il regarde bien l'heure de début pour surtout pas dépasser le temps qu'il se fixe.
Avec les enfants c'est pareil il prend tout à la légère. Les enfants ça se plaint tout le temps dit-il...
Mais quand lui a un peu de fièvre faut que je lui apporte son doliprabe et un verre d'eau jusqu'au canapé
Moniadu95
Messages : 139
Inscription : ven. 26 juil. 2019 14:15

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Moniadu95 »

L organisation du pn , sujet ou il y a beaucoup à dire et en lisant les témoignages beaucoup de similitudes.
Pour le mien en fait le mot organisation ne fait et n à jamais fais parti de son vocabulaire.
En fait pour lui il n organisé rien,il impose..
J ai toujours eu l impression d avoir un 4e enfant à la maison,c était toujours moi qui organisé tout et devait pensais a tout en permanence.
Les rendez vous médicaux de mes 3 filles,l école ,la maison etc...Mr pn travaillait ,pas le temps,.et moi je travaille pas peut-être!
Mr partait travailler à 9h le matin pour éviter embouteillages,moi quand j étais du matin je commençais à 6h30,eh bien qui emmené les filles chez la nounou a6h c était bibi.
Il rentrait tard le soir évidemment 2 services à table(je faisais manger les filles avant son retour) ,2 repas à préparer car Mr pn ne mange pas de réchauffer(encore aujourd'hui)
Je ne parle pas du ménage et du reste ,j ai toujours tous gérer et j avais des reproches si je demandais à mes filles de m aider,je leur râlais trop dessus..
Je n avais pas assez de 24h ds la journée..les week-ends lui était en repos,moi je travaillais et bien il les passait devant la télé,meme pas foutu de s occuper de ses filles même leur faire à manger,alors heureusement elles ont vite appris à se débrouiller seules.
L organisation des vacances,la seule chose dont il s occupé(en fait on allait ou il voulait qu on aille selon proposition de son ce)
Avant de partir il faisait un planning de toutes les activités qu on allait faire sur place,et évidemment on ne faisait jamais rien de ce qui était prévu.
Pas facile de faire grand chose quand pn se lève a 11h du mat.oui mais c est les vacances on va pas se coucher avant 2h -3h du mat non(dixit pn),il fallait qu on sorte tout les soirs,qu on en "profites"alors souvent il finissait sa soirée seul(casino) car moi et les filles ont rentrées se coucher.
Le lendemain lui dormait et moi j accompagné mes filles au club vacances ou elles s étaient inscrites dans le camping.
Il a toujours voulu nous imposer ses horaires,mais on a toujours réussi à contrecarrer.
C est un pn qui n à jamais été fichu d être à l heure à un rendez vous tout le monde doit se plier à son bon vouloir.
J étais arrivé à lui mentir parfois sur l heure d'un rv,pour qu il y soit à l heure.
Même maintenant c est dingue ce que cela peut m énerver,ex il à un taxi ambulance qui vient le chercher 2fois par semaine pour rv kine,systematiquement il le fait poireauter devant la porte. Je me dis qu il doit être en retard à ses rv,mais il s en fout.
Le mot respect comme le mot organisation connais pas
Le pn n à quoi qu il en dise aucune valeur,un être doué d aucune empathie.
Zelinette
Messages : 251
Inscription : mer. 5 févr. 2020 17:34

Les PN et l'organisation, le planning

Message par Zelinette »

Merci Andouille et Petitefraise pour vos commentaires et explications ...
Je suis vraiment de plus en plus perplexe...
Lorsque j’ai rencontré mon PN il s’intéressait un peu à tout, Disons qu’il se passionnait pour tout ce qui m’intéressait moi, c’est-à-dire la littérature les films la musique les philosophies orientales, la psychologie...
Mais tout cela de façon très superficielle, en me disant bien que c’était nouveau pour lui, que je lui permettais d’explorer des voies nouvelles qu’il n’avait jamais encore explorées à cause d’un complexe d’infériorité qui lui faisait croire que tout cela n’était pas pour lui... (syndrome du vilain petit canard !)

J’aime énormément l’art et j’en fais mon métier (je suis auteur) et du coup il a même commencé au tout début à se mettre à écrire des paroles de chansons ou des choses très courtes... je l’ai encouragé beaucoup mais très vite il s’est arrêté. Il trouvait ça « fatigant ».
Pour ce qui est de la musique, c’est la seule passion qu’il a vraiment gardée tout du long de notre relation et qu’il avait déjà, mais pendant les trois ans que nous avons vécu ensemble c’est la seule chose qu’il ait approfondie, mais dans la consommation et pas dans la pratique. Je veux dire qu’il passe beaucoup de temps à chercher des disques et les acheter comme un collectionneur. Et il écoute toujours à peu près la même chose. Il peut acheter le même disque en CD et en vinyle, parce que s’il aime il faut qu’il ait toutes les versions...
Ça m’a beaucoup énervée après la rupture il a fait son grand seigneur et il m’a dit qu’il était fier de me laisser un meuble à CD qu’il avait fabriqué pour moi avec des palettes de récupération et un peu de matériel hi-fi récupéré par-ci par-là... (un chouette truc ok mais pas le cadeau à 3000 dollars non plus) et que je devais être reconnaissante parce que la musique c’est quelque chose qu’il m’avait apporté !!! Quand je lui ai dit que j’aimais la musique depuis toujours que j’ai une énorme collection de disques largement aussi grande que la sienne, il a pété un câble.

En fait si je reprends une à une toutes les passions qu’il avait je m’aperçois qu’aucune n’a été approfondie, tout était superficiel : il s’est contenté d’acheter des choses en relation avec ça. par exemple je lui ai fait connaître un temple bouddhiste près de chez moi que j’aime beaucoup et j’avais moi-même une collection de statuettes indiennes qu’on m’a offertes. Eh bien il s’est mis à se passionner pour Bouddha et à collectionner toutes les statues qu’il pouvait même les plus  »cheap »... et quand on lui offrait des livres sur le bouddhisme pensant que ça n’intéressait il me les ouvrait même pas . Pareil, il a acheté beaucoup de livres de développement personnel par exemple mais il se contentait de les « avoir » et de les poser sur la table, en évidence, et il ne les a jamais lus ! Je ne comprenais absolument pas cette façon de faire j’étais très déroutée ... (moi je passe presque tout mon temps libre à lire ... sauf avec lui, ça le soûlait) mais il me disait qu’il avait du mal à lire parce que peut-être il était dyslexique.(lol)

Les fêtes avec les amis c’est exactement ce que tu décris andouille81, les soirées à refaire le monde il décrochait très vite, je ne comprenais pas car souvent c’était lui qui voulait inviter des amis mais une fois qu’ils étaient là, après un moment d’euphorie (il ne boit pas ou peu, par contre il fume bcp de b...) il s’emmerdait, j’avais toujours l’impression qu’il fallait qu’on se dépêche de les mettre à la porte... et pourtant il me parlait souvent des grandes fêtes qu’il organisait avant, avec son ex femme : des fiesta à tout casser jusqu’à 5h du matin. Je me disais que sûrement il devait avoir des amis beaucoup plus sympa et joyeux et festif que les miens ! Parce que moi avec mes amis on se met pas minable à coup de binouse, on rigole et on boit d’accord mais on n’est pas déchirés, on fait des jeux (il a horreur de ça, trop prise de tête) et on refait le monde.

Pour tout le reste que tu cites, les films et la politique par exemple, ça l’intéresse énormément ... mais en superficie pas en profondeur. Il a des convictions politiques qu’il défend (on avait les mêmes donc ça m’allait) mais en fait il ne met pas forcément ses actes en conformité avec ses idées... pour les films quand je l’ai connu il ne regardait que des comédies et des choses très légères, sans prise de tête. Je l’ai amené peu à peu avoir d’autres genres de film il était réticent mais au final il a apprécié plusieurs films. Du coup il a acheté plein de DVD de « grands films »... parce que « il fallait les avoir » (toujours ce truc de POSSÉDER) !!!

En fait en écrivant ça je m’aperçois que ce type c’est donner énormément de mal pour être en conformité avec ce que moi je suis.
C’est pour ça que j’avais l’impression d’être avec un caméléon... il me disait que son ex femme était chiante parce qu’elle n’ « avait pas de personnalité », pas de convictions... je pense qu’en fait il l’avait totalement vidée de sa substance !

Par contre c’est vrai que lorsqu’il y avait une nouvelle personne ou une nouvelle activité dans notre entourage, il s’y jetai a corps perdu pendant un ou deux jours.
J’ai aimé sa capacité à s’enthousiasmer mais rien ne durait jamais.
Ses enthousiasme les plus fous finissait toujours au bout de 24 heures dans le canapé à regarder BFM TV en boucle.....
mais hélas qui ne sait que ces loups doucereux
De tous les loups sont les plus dangereux
(Charles Perrault)
Répondre