Les PN et l'organisation, le planning

Andouille81
Messages : 1511
Enregistré le : 22 Juil 2019, 23:40

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Andouille81 » 29 Jan 2020, 22:49

Buissonnière a écrit :
C'est dingue !
Dingue aussi que tu l'as laissée t'écraser de la sorte. Si je n'avais pas vécu avec u. PN je n'aurais pas compris l'ingrédient qui cimente toute cette manipulation "acceptée" => l'emprise
Sous emprise on trahit sa propre intégrité, son soi, son être tout entier.

Je te rassure j'ai vécu la même chose mais a moindre mesure. Il ne s'insérait pas dans mon organisation... il déchirait les pages de mon agenda de sorte que j'oublie in rdv chez l'ophtalmo pour mon fils (2 mois de délai), chez le gyneco (3 mois de delai) chez le directeur d'établissement etc
Il était sournois, c'etait pas visible au demeurant.

Un jeudi je lui annonce que j'amène les enfants a la pêche le samedi suivant
Je lui propose de se joindre à nous, il refuse. Vendredi j'achète tout (matériel de pêche et pique nique).
De retour de la pêche toute guillerette (sacrilège !), il boude sur le lit et me reproche en pleur de l'avoir évincé de cette sortie.
Ah bon ?
Oui j'aurais dû, selon lui, lui reproposer de venir samedi matin
Ben non, si entre temps tu as changé d'avis c'est a toi à m'en parler, je n'habite pas dans ta tête.
Je ne m'énervais plus car mon départ approchait et il ne le savait pas.


Et oui Buissonière, après coup c'est difficile de comprendre pourquoi en effet :D

J'avoue platement que presque un an après j'ai des moments où elle me manque... puis j'ai juste à me repasser une journée type dans ma tête pour que ça passe ;)

Figure toi que ta "journée pêche" j'en ai connu pas mal de ce type... ayant des enfants et pas elle, un WE sur 2 j'essayais d'organiser des trucs aussi, sortie au parc, pique-nique... la plupart du temps elle ne voulait pas venir et m'accusait de l'abandonner au retour ou au moment de partir. Pire, quand elle venait, elle trouvait le moyen de foutre la "mauvaise ambiance". J'ai souvenir des 4 ans d'un de mes fils pour lesquels on avait décidé de passer la journée dans un parc d'attraction du coin (elle, mes 2 fils et moi)... toute la journée elle m'a agressé et fait la gueule (tout en souriant aux enfants histoire de se les mettre dans la poche)... au final à 16h, elle a pris le premier prétexte pour faire genre "je rentre à pied (30 bornes)".

Il a fallu que je presse les enfants etc pour qu'on la rattrape sur le parking, anniversaire terminé... si c'était aujourd'hui :roll: ...

(et j vous le donne en mille, post rupture son argument auprès des autres contre moi...c'est que je ne la mettais pas assez en présence de mes enfants :lol: )

MissPollock
Messages : 926
Enregistré le : 29 Mar 2019, 09:50

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar MissPollock » 30 Jan 2020, 00:46

Mon ex se plaignait toujours que c'était (soit disant) toujours elle qui organisait tout (les soirées, les sorties diverses)
J'en ai marre me disait elle ! Si je n'organise pas personne ne le fait ! Je vais laisser les autres le faire pour moi... Tu pourrais le faire pour moi ... Bref, jamais contente

En plus, elle aimait bien etre le centre de l'attention, donc organiser des soirées ou autres la mettait en pleine lumière !

Quelle mytho :roll:
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre

Clara108108
Messages : 271
Enregistré le : 16 Nov 2019, 11:31

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Clara108108 » 30 Jan 2020, 05:37

Moi je gère tout ce qui est planning ,RV extérieurs, prise de RV (médecins, plombier...) alors que je travaille et que je suis parfois en déplacement..
Pour les vacances, j'organise, mais je dois faire valider par Monsieur le choix des locations etc etc...Je vérifie bien que tout est fait au carré, car s'il y a un minuscule aléa pendant nos vacances, je me fais traiter de tous les noms !
Lui gère le planning et l'horaire des repas, et là, il ne pense qu'à lui !! Pendant les vacances, il se levait à 6h30, alors que moi et les enfants nous levions vers 9h, donc prenions le petit déjeuner vers 9h30..Et bien monsieur avait faim à 11h30 donc faisait le repas pour nous 4 super tôt ... Et je ne devais rien dire.. J'ai déjà de la chance qu'il fasse les repas...
Il est aussi complètement psychorigide sur la ponctualité, il deteste être en retard et deteste que les autres le soient. On avait RV avec des copains au resto une fois, les copains nous appellent pour nous dire qu'ils auront 30 minutes de retard, ça a soulé Monsieur qui est parti...

Avatar de l’utilisateur
Buissonnière
Membre protecteur
Messages : 4964
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Buissonnière » 30 Jan 2020, 09:16

Andouille81 a écrit :
Et oui Buissonière, après coup c'est difficile de comprendre pourquoi en effet :D

J'avoue platement que presque un an après j'ai des moments où elle me manque... puis j'ai juste à me repasser une journée type dans ma tête pour que ça passe ;)

Figure toi que ta "journée pêche" j'en ai connu pas mal de ce type... ayant des enfants et pas elle, un WE sur 2 j'essayais d'organiser des trucs aussi, sortie au parc, pique-nique... la plupart du temps elle ne voulait pas venir et m'accusait de l'abandonner au retour ou au moment de partir. Pire, quand elle venait, elle trouvait le moyen de foutre la "mauvaise ambiance". J'ai souvenir des 4 ans d'un de mes fils pour lesquels on avait décidé de passer la journée dans un parc d'attraction du coin (elle, mes 2 fils et moi)... toute la journée elle m'a agressé et fait la gueule (tout en souriant aux enfants histoire de se les mettre dans la poche)... au final à 16h, elle a pris le premier prétexte pour faire genre "je rentre à pied (30 bornes)".

Il a fallu que je presse les enfants etc pour qu'on la rattrape sur le parking, anniversaire terminé... si c'était aujourd'hui :roll: ...

(et j vous le donne en mille, post rupture son argument auprès des autres contre moi...c'est que je ne la mettais pas assez en présence de mes enfants :lol: )

Ah avec les enfants c'est tout un programme
Il ne voulait pas des potes de mon fils à la maison alors que je payais seule le loyer et que le bail était à mon nom.
Ils n'ont honte de rien ces PN.

Il me disait "Tu vois quand ton fils n'est pas avec nous on s'entend bien, on est cool"
Je n'avais pas eu la présence d'esprit de remarquer que ses crises de rage et colères (hurlements, bave mélangée aux larmes étou étou) il les déclenchait quand mon fils n'etait pas chez son père mais avec moi (pas devant lui mais lorsqu'il était au collège) et ceci pour bien me mettre dans le cerveau que mon fils est un frein à notre amour qui roucoule.

Je lui ai dit lorsqu'on vivait chacun chez soi que la vie avec mon fils sans lui était merveilleuse :lol:
L'a pas aimé.. mais alors pas du tout :lol:

En fait il ne voulait aucun témoin sur son entreprise de destruction
Regret : de ne pas avoir filmer et enregistrer les crises

Sinon il ne me manque pas...mais alors pas un brin. Il est devenu un échantillon de ma vie avec un PN
On ne trahit pas le PN en rompant.
On se trahit soi-même en restant

MissPollock
Messages : 926
Enregistré le : 29 Mar 2019, 09:50

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar MissPollock » 30 Jan 2020, 10:01

Ah oui, j'avais oublié ! Il fallait que je me cale sur ses horaires ! Sur son heure pour se coucher, et le weekend, on devait se lever tôt parce que mademoiselle avait toujours été habituée à se lever tôt ! Alors, mes habitudes à moi... on s'en branl-e hein ! :) Puis il fallait s'occuper de son chien (j'avais d'ailleurs forcément droit à des reproches vers la fin comme quoi je ne m'occupais pas assez de lui... ben voyons ! :) )

Bon sang... Je stressais d'aller dormir quand j'y pense

Du coup, maintenant, je rattrape le temps de sommeil perdu ! Je dors beaucoup mieux
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre

Petite fraise
Messages : 453
Enregistré le : 13 Mar 2019, 17:30

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Petite fraise » 30 Jan 2020, 10:29

Andouille81 a écrit :Je dirai que la mienne avait une organisation rigoureuse du planning... le mien ;) .

J'avais des horaires à respecter, je devais la tenir informer de mes faits et gestes, répondre à ses messages dans la minute, quand il y avait des choses à faire elle m'organisait carrément mon emploi du temps, mes journées étaient remplies de tâches pour faire tourner le quotidien...

Pourtant elle, elle faisait ce qu'elle voulait quand elle le voulait, prévenait au dernier moment et toute demande d'information pour essayer de s'organiser était considéré comme du flicage... en fait on peut résumer cela à se tenir disponible pour elle à tout moment.

Même sur le quotidien, elle aurait été seule c'était pareil... le dimanche après midi on pouvait se dire "tiens on va peut être aller se balader tout à l'heure" et tout d'un coup elle disparaissait dans la salle de bain sans un mot pendant 3 heures pour se laver les cheveux, s'épiler... le dimanche était passé et moi j'avais passé l'aprem à l'attendre.

Le plus flagrant, quand un événement avait lieu dans sa famille, c'était prévu 15 jours à l'avance avec obligation d'être présent (même malade comme un chien)...quand c'était de mon côté jusqu'à la veille je ne savais pas si elle serait là, elle ne savait pas... et même quand elle disait oui, elle pouvait changer d'avis 2 heures avant.

C'est ça la vie avec une PN :lol:


La vache c'est exactement pareil ici !
C'est lui qui décide tout, je dois me tenir prête à sa disposition en permanence. Je dois lui dire ce que je fais même quand il n'est pas là. Il a même vu une fois que la clé de voiture avait été bougée, pourtant rangée à la même place, et m'a fait la réflexion tout fier qu'il voit même ce détail et bien sûr m'a demandé où j'étais allée. Idem une fois avec le siège avancé de la voiture "bah t'as pris la voiture tu me l'avais pas dit tu as fait quoi ?"
Pour les invitations je dois le suivre partout tout le temps, même quand je bossais du matin le lendemain donc debout 5h20, mais les rares fois où ma sœur pouvait nous inviter ça le faisait chier si lui commençait même à 8h et râlait...
Si il a décrété qu'on irait à tel endroit après son boulot je dois être prête quand il arrive pour que je descende aussitôt. Quand je suis à la maison et qu'il s'en va bosser il ne prend pas les clés pour être sûr que je sois présente quand il rentre. Donc monsieur m'appelle quand il termine et si jamais je suis pas chez moi ben je dois me dépêcher de rentrer surtout s'il finit p'is tôt que prévu. U'e fois je me suis faite engueuler car il m'avait pas prévenue et s'était retrouvé à la porte.
Les week ends monsieur doit se "reposer" donc l'après midi il fait la sieste dans le canapé et si je sors sans lui avec les enfants ça lui plaît pas donc je fais pas mais attention faut pas faire trop de bruit. Par contre souvent le samedi maintenant il a son foot (il est entraîneur) donc la ça le gêne pas de pas se reposer, mais ça le fait chier que je sorte quand même. Et il me dit souvent de faire par exemple un jeu avec les enfants.... Me dicte quoi faire quoi.
Les rdv médicaux parlons-en. Ça le fait chier que j'emmène mes enfants car c'est leur père qui a la mutuelle donc ça lemmerde d'avancer les frais ! Lundi mon fils de 6 ans était malade couché toute la journée avec de la fièvre. Vers 16h je lui dit que je vais appeler le médecin pour qu'il le prenne entre 2 rdv. Il me dit que non on va attendre qu'il est là le soir (moi de nuit). J'étais allée à la pharmacie prendre ce qu'il fallait, pour 15€, déjà ça m'a fait chier. Hier aprem on est allé à la pharmacie pour moi et je voulais en plus prendre un sirop pour la toux pour mon fils, il m'a répondu que ça servait à rien... J'ai cédé comme une idiote. Ce matin mon fils tousse encore plus donc je lui dis que je vais quand même aller lui prendre un sirop. Il s'énerve en me disant que j'en avais déjà eu pour tant, que je suis proche de mes sous donc qu'il comprends pas pourquoi je l'ai pas emmené chez le médecin pour avoir une ordonnance :43:, que le père des enfants aurait dû me filer un chèque pour l'emmener chez le médecin... Purée il m'a énervée ! Cets lui qui m'avait dit non et maintenant il me le fout dans la tronche :40: En plus en disant que je suis proche de mes sous je rêve :46:
J'ai pris aussi un rdv ophtalmo pour mon fils en avril, direct il m'a dit que son père pouvait aussi l'emmener, qu'il avait intérêt à me donner un chèque pour la consultation....

Bref sinon moi aussi il me dicte toujours mes journée. Tu as qu'à faire ça, pis ça... Encore ya 30 min il m'a envoyé un message pour me dire de faire le plein de la voiture, alors qu'il m'a appelée à 8h10 déjà pour me le dire.

Maintenant j'impose aussi mes choix, demain après midi je vais chez une amie je lui ai pas laissé le choix. D'habitude je lui dis mais sous entendu en questionnant pour avoir son accord en fait. Là non je lui ai dit que j'irai qu'il le veuille ou non. En plus après j'ai une réunion à l'école de mon fils, je lui ai pas encore dit mais je sais d'avance que ça va le faire chier, d'autant que demain soir c'est la semaine chez leur père qui commence donc je sais d'avance qu'il va me dire que lui aurait pu y aller :6:

Avatar de l’utilisateur
Janou
Messages : 1657
Enregistré le : 18 Mai 2019, 13:35

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Janou » 01 Fév 2020, 11:09

petite fraise comme tu as raison de ne plus te laisser imposer ces propres choix.. pour une part c'est une chose qu'il n'a jamais fait car il connaissait mon caractère et savait que je ne me laisserais pas faire par contre il ne me demandait pas mon avis pour faire les siens partait quand il voulait... jamais longtemps quelques heures dans la journée mais je ne savais où il était ni à quelle heure il rentrerait.... je pense aussi qu'il essayait de me rendre jalouse mais je ne l'ai jamais été.... mais cela ne l'empêchait pas de me mentir à tour de bras
J'ai appris que je ne devais pas perdre mon temps et mon énergie à me battre avec les personnes toxiques. Elles n'ont rien à perdre
http://forum.perversnarcissique.com/45-ans-avec-un-pervers-narcissique-t6334.html

Petite fraise
Messages : 453
Enregistré le : 13 Mar 2019, 17:30

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Petite fraise » 03 Fév 2020, 16:18

Le mensonge ils ne vivent que de ça sans cesse, même pour des broutilles. J'ai jamais compris l'intérêt...

Toute façon ils sont forts pour faire ce qu'ils n'aiment pas qu'on leur fasse.

Encore un exemple tout frais d'il y a une heure. Je me lève à 14h après ma nuit de travail (couchée 8h,oui car le matin quand je rentre il faut que j'attends qu'il finisse de se préparer avant d'aller me coucher). Il rentre à 15h, me demande au préalable si je suis prête car il voulait aller s'acheter une veste et voulait que je vienne, c'était OK mais je pensais y aller vers 17h. Donc non je n'étais pas prête et j'avais préparé une pâte à crêpe pour les collègues. Malheur, engueulade car je prépare pour les autres, qu'on avait dit qu'on sortirait etc... Ah oui car en plus il faut qu'on change les pneus de la voiture et il venait juste d'appeler à un garage qui venait d'avoir un arrivage. Donc j'aurais dû être prête pour se dépêcher pour les pneus avant qu'ils soit déjà pris.
En gros j'aurais du deviner qu'on irait changer les pneus aussitôt, j'aurais encore dû être prête quand monsieur arrive... Je suis montée au quart de tour car c'était accusation sur accusation. Résultat je suis allée me préparer et il s'est barré tout seul. J'aurais fait ça il aurait pété un plomb.
Et quand il me dit "tu saoules" et que je réponds que cets lui qui saoule il le répond "ah ouais ? J'te saoule ? OK...." mais un OK comparable à une menace, je connais parfaitement ce ton là...
Encore une fois il a le droit de dire des choses que je n'ai pas le droit de lui retourner, comme d'habitude.

Marre de chez marre de ce type !

Zelinette
Messages : 251
Enregistré le : 05 Fév 2020, 18:34

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Zelinette » 10 Fév 2020, 15:02

Dictée a écrit :Le mien est infoutu d'être à l'heure. Sauf chez ses parents. Du coup quand on était invités quelque part, notamment dans ma famille, j'en étais venue à l'anticiper et à lui donner une heure de rendez-vous plus tôt. Lui avait l'impression d'avoir imposé son tempo (jouer de la guitare, prendre une douche, comater sur l'ordi...), et moi j'étais contente d'être à l'heure.
Le matin aussi loin que je me souvienne, il n'arrivait pas à se lever le pauvre chat. "Je suis plus fatigué que toi" "Moi j'ai besoin de dormir". Là aussi je me suis adaptée. Même si je n'avais pas cours le matin et si lui avait pu le faire, je me levais aux aurores, j'emmenais les enfants... Aujourd'hui il se lève (et il veut me le montrer, rapport à son désir de garde alternée), n'empêche, il part toujours à la bourre et c'est à notre fille de se plier à sa cavalcade, tout en se faisant engueuler parce que ça je va pas assez vite... Ensuite il la dépote chez la nounou (qui du coup doit se dépêcher aussi pour l'emmener à l'école) et lui prend l'autoroute (que je paye encore avec lui pendant quelque temps) en roulant comme un cinglé pour se donner bonne conscience sans doute (sur un trajet de 25 km ça fait gagner quoi... Deux minutes ?).
En vacances, quoi qu'on ait prévu (sauf si une visite était réservée, mais ça arrivait rarement) tout le monde devait attendre le matin qu'il se lève, qu'il prenne son café, qu'il joue de la guitare, qu'il se douche... On partait rarement avant 11h, les gamins qui avaient déjeuné tôt avaient faim donc tout le monde était décalé. J'étais très gênée, j'essayais de le lever en douceur pour ne pas déclencher de remontrances... Mais ça prenait la tête à tout le monde
Quand il rentre du taf, juste avant l'heure où je vais faire à manger, il se sort un truc à réchauffer au micro ondes ou se fait un sandwich. Je lui dis qu'on va bientôt passer à table, "oui mais moi j'ai faim". Ensuite j'appelais à table, les enfants venaient et lui restait sur son ordi, il arrivait parfois quand on avait presque fini.
Bref, son tempo, toujours son tempo. Et comble de l'ironie, aujourd'hui il me reproche, en bonne perverse narcissique, de toujours lui avoir imposé le mien...


Bonjour Dictée, je réagis à ton message car je retrouve tout à fait cet aspect de la personnalité de "mon" PN... (on va dire comme ça, comme tout le monde ici, même si je suis nouvelle sur le forum et que je me pose beaucoup de questions quant à savoir s'il l'est ou non... comme beaucoup de "nouvelles", sans doute !)
Ce que je voulais pointer, c'est que j'ai eu l'impression pendant les 3ans qu'a duré notre relation, d'être totalement piégée dans son appréciation très personnelle et variable du TEMPS...
Je suis quelqu'un d'assez organisé mais pas rigide, je cavale souvent après le temps malgré tout, mais quand j'ai un planning à respecter je m'y tiens, il peut m'arriver d'être un peu en retard au boulot (ce qu'il me reprochait... "pour mon bien") mais ce retard était tout relatif, car je suis prof (comme toi sans doute ?) donc il est impensable d'être vraiment en retard, au pire du pire j'arrive à la sonnerie, mais en 22 ans de métier je n'ai eu que deux fois un "vrai" retard.. Bref, je me demande d'ailleurs pourquoi je me justifie ici alors que ce n'est pas du tout le sujet! :5: ça doit être des séquelles de PN !!
Mais très vite, je me suis aperçue que ses retards à lui étaient chroniques, mais jamais pour ce qui le concernait lui (boulot, aller voir ses parents, RV pour chercher ses enfants dont il avait la garde un WE sur deux) : par contre, pour aller voir MES parents ou MES amis, il nous mettait en retard, en donnant la priorité à ses activités sans regarder l'heure, puis ensuite il me reprochait de ne pas le lui avoir fait remarquer, et il fallait courir ou rouler super vite sur la route (conduite dangereuse, je déteste) et il arrivait contrarié parce qu'à cause de moin on avait "failli" être à la bourre !
En vacances cela s'est vite révélé insupportable, c'est même la première chose qui m'a contrariée pendant la phase "lune de miel" de notre début de relation. Il prenait un temps FOU pour tout : le matin à l'hotel, petit déj et douche pendant des heures, se rouler une cigarette (ou un joint), reprendre une douche... On finissait par quitter les chambres d'hotel à midi, quand on se faisait jeter par les femmes de ménage. Idem pour les visites planifiées, auxquelles on arrivait en retard parce qu'il avait pris tout son temps, mais c'était de ma faute car j'aurais dû lui rappeler les horaires plus souvent (comme l'horloge parlante).
Par la suite, pour les vacances en famille (avec nos enfants respectifs réunis) c'était pareil : il se levait très tard, moi aussi du coup parce que sinon il n'aurait pas apprécié (j'ai essayé parfois : ça donnait ça "OK chérie je me lève, donne-moi encore 5 minutes" - "Je vais pas tarder à me lever" une heure après , puis il se levait furax, contrarié, :"Quoi ?? tu t'es levée avant moi et tu me dis rien ? - Mais je voulais te laisser dormir, tu m'as encore 5 minutes" — Mais ça va pas, t'as vu l'heure qu'il est, il fallait pas me laisser dormir !!")
Du coup à midi, il n'avait pas faim, évidemment, et si les enfants (toutes ados) avaient faim, il me laissait gérer et se faisait des tartines une heure plus tard...
Pour les visites et loisirs, même principe : si c'était un truc auquel il tenait énormément et qu'il avait réservé, il fallait courir pour être en avance.
Sinon, pas question de se dépêcher : "cool, on est en vacances " ! Et on l'attendait sans cesse. Ses filles étaient très habituées.. du coup, elles ne râlaient jamais, elles boudaient, s'asseyaient avec leurs chaussures et restaient comme des statues, moi je bouillais intérieurement mais je n'osais rien dire, d'abord parce que ses filles ne disaient rien, et puis parce que je sentais bizarrement que je n'avais pas intérêt (en fait je m'aperçois seulement maintenant que j'avais peur.. rien n'était naturel et spontané). Il n'y avait que ma fille qui râlait, pas habituée, du coup c'est elle qui ramassait ! Dans son dos, jamais en face, il me disait qu'elle était malpolie, elle devait apprendre que les adultes ont leur rythme et que c'est pas les ados qui décident.. Je défendais ma fille, et du coup, c'était le clash.

Bref, tout ça pour dire que pendant des mois, j'ai entretenu l'idée que nos problèmes de rythme étaient notre plus gros souci, sa paresse à certains moment, sa nonchalance, cette façon de trainer pour rien pendant des heures : avant de se coucher, c'était le pire !! (Encore une clope, encore un joint, et on regarde les poissons dans l'aquarium, et on caresse les chats, et attend il faut que je regard un truc sur internet sinon je vais oublier demain, etc.) Moi j'étais parfois crevée après ma journée de boulot au collège et lui, qui à cette époque ne bossait pas (en burn-out professionnel... puis maladie... ) n'avait jamais envie d'aller dormir. Si enfin, j'y allais, crevée, il me disait "pas de souci, prends soin de toi" mais il faisait la tête le lendemain parce que du coup, on n'avait pas fait l'amour, ou pas passé la soirée ensemble... ou bien, parce que "je ne savais pas gérer mon temps", je ne devais pas "attendre d'être fatiguée pour me coucher", ou alors je devais "m'organiser autrement pour ne pas être fatiguée"...) :38:

J'ai souffert de ces problèmes de "tempo" pendant tellement longtemps quand j'y pense, ça me rendait folle, tout était à son rythme, jamais au mien, ou alors, si ça devait être à mon rythme, il me faisait bien sentir que c'était super de sa part, qu'il avait fait un bon effort, il espérait que j'en serais consciente... (il fallait être reconnaissante, en clair). Ou bien encore, avant les départ en vacances, par exemple, il me félicitait parce que j'avais bien "suivi" son rythme, que j'étais une partenaire active et "efficace" pour le suivre (alors que c'est moi qui impulsait le rythme !!)

:41:
mais hélas qui ne sait que ces loups doucereux
De tous les loups sont les plus dangereux
(Charles Perrault)

Zelinette
Messages : 251
Enregistré le : 05 Fév 2020, 18:34

Les PN et l'organisation, le planning

Messagepar Zelinette » 10 Fév 2020, 15:19

Buissonnière a écrit :Ah avec les enfants c'est tout un programme
Il ne voulait pas des potes de mon fils à la maison alors que je payais seule le loyer et que le bail était à mon nom.
Ils n'ont honte de rien ces PN.

Il me disait "Tu vois quand ton fils n'est pas avec nous on s'entend bien, on est cool"
Je n'avais pas eu la présence d'esprit de remarquer que ses crises de rage et colères (hurlements, bave mélangée aux larmes étou étou) il les déclenchait quand mon fils n'etait pas chez son père mais avec moi (pas devant lui mais lorsqu'il était au collège) et ceci pour bien me mettre dans le cerveau que mon fils est un frein à notre amour qui roucoule.

Je lui ai dit lorsqu'on vivait chacun chez soi que la vie avec mon fils sans lui était merveilleuse :lol:
L'a pas aimé.. mais alors pas du tout :lol:

En fait il ne voulait aucun témoin sur son entreprise de destruction
Regret : de ne pas avoir filmer et enregistrer les crises

Sinon il ne me manque pas...mais alors pas un brin. Il est devenu un échantillon de ma vie avec un PN


Oh mais c'est fou, ça...
je m'aperçois que les PN ont aussi un mode de fonctionnement bien précis dans les familles recomposées !!
J'ai lu ici bcp de témoignages sur les PN et leurs propres enfants, mais rien ne faisait écho à ma propre situation. Et là, bingo !

Buissonnière, les propos que tu rapportes (""Tu vois quand ton fils n'est pas avec nous on s'entend bien, on est cool") j'ai entendu les mêmes au sujet de ma fille.. A ceci près, que pour que ça ne se 'voie" pas trop (parce que dès qu'il faisait mine d'attaquer ma fille, je sortais les crocs !) il disait que ma fille était géniale, super, etc. mais qu'elle était stressante, c'était une boule de stress, du coup quand elle n'était pas là, moi j'étais plus zen , du coup lui aussi (ben voyons) ...
En fait, ma fille est certes anxieuse, mais elle avait de quoi avec lui, vu ce qu'il lui a fait vivre !
J'en venais moi aussi à trouver que, quand ma fille n'était pas là, "ça allait mieux", mais uniquement parce que lui, allait mieux !

Il détestait que je sous-entende qu'il était jaloux et qu'il voulait m'éloigner de ma fille... A bien y réfléchir, je crois que je ne lui ai même jamais balancé ça .. j'ai pas osé ! Mais c'est lui qui prenait les devant : "Je sais que tu crois que je veux t'éloigner de ta fille.. Arrete de croire ça, je t'en supplie... c'est dans ta tête, tes impressions, ta peur qui parle"....) Du coup, comme ce scrupule venait de lui, ça avait l'air plus sincère ! Plus vrai ! J'y croyais !! (mais quelle c....!) :42:

J'ai tellement honte quand j'y repense... :20:

Et des crises avec hurlement, les yeux fous, les gestes terrifiants, les larmes.. oui j'ai vécu ça aussi et ma fille aussi (ma plus grande honte, c'est ça : ne pas avoir protégé mon enfant.. je m'arrête là, ça me fait trop pleurer d'écrire ça)
mais hélas qui ne sait que ces loups doucereux
De tous les loups sont les plus dangereux
(Charles Perrault)


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 51 invités