Le PN et ses phrases odieuses

MissPollock
Messages : 926
Enregistré le : 29 Mar 2019, 09:50

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar MissPollock » 10 Mai 2020, 20:59

Monaline a écrit :
MissPollock a écrit :
Oui, c'est horrible quand j'y pense... Vers la fin, elle était odieuse, vraiment... une vraie pourriture ! Toujours entrain de me critiquer, jamais contente... en plus, elle avait sa nouvelle target en tête, alors j'étais la personne à abattre, à démonter, à écraser ! :?
Je vous passerai les détails mais j'étais comme dans un cauchemar continue, à ne pas comprendre pourquoi elle était aussi méchante, et à me demander quand ça irait mieux :roll:


C'est exactement ça...passer de la seule personne qui le comprend jsuqu'a la chute et devenir la personne à abattre. Quel mot fort mais tellement juste!
Et tous les coups sont permis. Jy ai laissé ma santé: des kystes qui sortent, les maux de tête permanents, le sommeil de qqs heures...sans parler du mental. Et les remarques que les autres sont tellement mieux, plus fun moins angoissants. Ah oui mais eux ne vivent pas avec pn! Sa nouvelle doit avoir une sacrée cuirasse car j'ai su qu'ils vivent ensemble maintenant et que ça dure ...ça me fait douter parfois.
Et si ces monstruosités n'étaient réservées qu'à moi!?!?


Je me pose souvent la même question... Je suis persuadée qu'elles sont encore ensemble, mais, au fond, nous étions plus ou moins restées 3 ans ensemble, alors, je me dis que même si ce n'est pas parfait, elle restera avec plus longtemps, déjà parce qu'elle ne peut pas (encore) se planter ! Elle éveillerait les soupçons, et elle le sait ! :) A voir :) Le qu'en dira t on ;) Le paraitre !!

Et puis, la mienne a également très mal traité la nana avant moi.. Je ne suis pas la seule à avoir morflé ! Donc, non, ce traitement ne m'était pas spécialement réservé, il est réservé aux personnes qui ne rentrent pas dans SON moule ! Et je ne sais pas comment les autres ont été traitées, par contre, je sais qu'une autre l'avait larguée, et qu'elle l'avait très mal vécu... D'ailleurs, elle me ne s'est pas gênée pour la critiquer (elle aussi...)

Donc, quoi qu'il en soit, peut être que ça va bien pour l'instant, peut être que ça durera, mais je n'aimerais pas être à sa place le jour ou elle décidera que l'autre ne rentre plus dans son moule

Et enfin, j'ai envie de dire que même si ce traitement nous était réservé, personne n'a le droit d'agir comme ça ! Et personne ne devrait accepter un tel traitement
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre

MARIE33
Messages : 277
Enregistré le : 15 Avr 2020, 09:17

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar MARIE33 » 10 Mai 2020, 21:06

:4: bonne analyse Alessa ! ...c est pour ca qu un PN passe sa vie dans son portable et adore les réseaux sociaux ! ...ils compensent et veulent etre virtuellement " reconnus " ....un jour il m a dit : tu n as pas beaucoup de likes ahah ...j ai répondu que ce n est pas la quantité qui compte mais la présence réelle de personnes proches de moi...ta vie virtuelle est tellement remplie cheri !

MissPollock
Messages : 926
Enregistré le : 29 Mar 2019, 09:50

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar MissPollock » 10 Mai 2020, 21:32

Andouille81 a écrit :Oui on pense "aux phrases odieuses" et comme le dit MissPollock c'est en fait la vie qui était un cauchemar continu.

Il y a un peu moins d'un an sur mon sujet j'avais fait un truc que m'avait conseillé mon psy, raconter ma "journée type" quand je vivais avec elle.

Je vous le remet ici si ça vous intéresse, c'est assez édifiant sur la "vie odieuse" qu'on s'impose. Pour ceux/celles qui sont "dans le dur" je vous invite à réaliser l'exercice, on dévoile des choses refoulés et quand on se relie on réalise bien l'étendu de notre situation.
[i][i]---------
Mise en contexte, on va placer cette journée vers le début de l'année, quelques mois avant qu'elle ne me quitte, une période où je n'avais pas de job... avec le recul j'étais au fond du trou mais je ne m'en rendais pas compte.



En lisant ta journée type, on se demande comment tu pouvais supporter cela...

Et, honnêtement, je retrouve des morceaux de ma vie d'avant ! Effrayant... Tout comme toi, je ne pouvais pas réellement décider de me lever quand je le voulais... Pas de grasse mat, parce que mademoiselle ne faisait pas de grasse mat quand elle était chez ses parents, alors c'était comme ça et pas autrement... Et même si je le faisais, je sais que je me prenais des réflexions, des remarques, ou des critiques ! Donc, pour éviter tout conflit ou toute discussion, j'essayai de me caler sur ses horaires... ça a toujours été un souci entre nous... Quand j'y pense ! Qu'est ce que j'apprécie mes grasses mat désormais ! Je me couche tard si j'en ai envie, et je me lève quand je veux (enfin, fin du confinement = moins de grasses mat ! :D )

Sinon il y avait ses passions (oui, elle en avait... d'o'u mes doutes quand à sa réelle appartenance au monde des PN, mais c'est un autre débat !)
Il n'y avait que ses passions qui étaient bien, évidemment ! La vélo, et le foot (et son chien, bien sûr...)
Moi, du coup, je n'avais pas de passions !! Elle m'a quand même sorti cette énormité un jour ..... Non mais, vraiment ! (peut être parce que je n'aime pas le foot et le vélo...) A savoir tout de même que je fais de la moto depuis toujours (gamine, j'adorais être passagère) et je pilote désormais, et aussi, je peins (j'ai fais plusieurs petites expos), et j'adore la déco intérieure, et j'ai même failli en faire mon métier, mais, selon elle je n'ai pas de passions :lol: Et dire que je n'ai même pas réussi à lui répondre :?

Bref, ces personnes ne sont que des pourritures qui aiment faire mal, et c'est tout ! Seule leur petite personne est importante ! Donc, tant que la personne fait ce qu'ils / elles veulent, tout va bien ! mais gare au grain de sable, gare aux nouvelles targets !!!! S'il y a une autre personne qui pressante de nouvelles qualités convoitées, exit l'ancienne proie fatiguée, épuisée même, par toutes ces exigences !! :42:

Quand j'y pense... ça me fait froid dans le dos
Quand tu t’es battue si dur pour te remettre debout, ne retourne jamais vers ceux qui t’ont mise à terre

Lapsus
Messages : 1359
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar Lapsus » 10 Mai 2020, 21:55

Andouille81 a écrit :...
Et on se dit que ça va plus vite de fermer sa gueule, de laisser passer un truc, puis un autre...

Pn lui ne s’arrête jamais.

(allez je vous lâche :lol: )

Je te surveille aussi, Andouille, et il faut que je te prévienne... tu faiblis!

Il n'y a pas si longtemps, tu aurais tout récrit en d'autres mots, donné de nouveaux détails pittoresques, réédité le roman de ta vie dans un post trois fois long comme le bras...
Ton éditeur t'aurait grondé, aurait exigé que tu lui présentes tes manuscrits à lui d'abord.
Là tu fais un copié-collé à peine long comme un seul bras, tu te plagies toi-même en ajoutant juste un petit commentaire éducatif...
:lol:

Tu as raison, la gentillesse bat son plein au début quand on se donne à fond et qu'on "laisse passer un truc" parce que notre chère PN à déjà beaucoup trop souffert.
Ensuite, on en laisse passer un autre et c'est déjà trop tard, le PN peut tout se permettre et nous plus rien.

Qu'est-ce qu'on le paie cher!
La journée que tu racontais est celle d'une épave qui a renoncé à flotter et se laisse emporter vers les abysses par un courant froid, sans oxygène...
Il n'y a plus de gentillesse, c'est la capitulation face à un ennemi qui ne compte pas se laisser frustrer de son plaisir de nous voire sombrer en 3D.

Pince-moi, Andouille, je crois qu'on est de retour parmi les vivants!
:4:
Est-ce clair, esclave?
Oui, mais c'est dur à admettre, maître.

Le Domaine des dieux

10658e jour de contact (à peu près)

Monaline
Messages : 52
Enregistré le : 17 Avr 2020, 15:13

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar Monaline » 10 Mai 2020, 22:12

MissPollock a écrit :
Monaline a écrit :
C'est exactement ça...passer de la seule personne qui le comprend jsuqu'a la chute et devenir la personne à abattre. Quel mot fort mais tellement juste!
Et tous les coups sont permis. Jy ai laissé ma santé: des kystes qui sortent, les maux de tête permanents, le sommeil de qqs heures...sans parler du mental. Et les remarques que les autres sont tellement mieux, plus fun moins angoissants. Ah oui mais eux ne vivent pas avec pn! Sa nouvelle doit avoir une sacrée cuirasse car j'ai su qu'ils vivent ensemble maintenant et que ça dure ...ça me fait douter parfois.
Et si ces monstruosités n'étaient réservées qu'à moi!?!?


Je me pose souvent la même question... Je suis persuadée qu'elles sont encore ensemble, mais, au fond, nous étions plus ou moins restées 3 ans ensemble, alors, je me dis que même si ce n'est pas parfait, elle restera avec plus longtemps, déjà parce qu'elle ne peut pas (encore) se planter ! Elle éveillerait les soupçons, et elle le sait ! :) A voir :) Le qu'en dira t on ;) Le paraitre !!

Et puis, la mienne a également très mal traité la nana avant moi.. Je ne suis pas la seule à avoir morflé ! Donc, non, ce traitement ne m'était pas spécialement réservé, il est réservé aux personnes qui ne rentrent pas dans SON moule ! Et je ne sais pas comment les autres ont été traitées, par contre, je sais qu'une autre l'avait larguée, et qu'elle l'avait très mal vécu... D'ailleurs, elle me ne s'est pas gênée pour la critiquer (elle aussi...)

Donc, quoi qu'il en soit, peut être que ça va bien pour l'instant, peut être que ça durera, mais je n'aimerais pas être à sa place le jour ou elle décidera que l'autre ne rentre plus dans son moule

Et enfin, j'ai envie de dire que même si ce traitement nous était réservé, personne n'a le droit d'agir comme ça ! Et personne ne devrait accepter un tel traitement


Le mien largué par toutes ses copines...au debut il en pleurait qu'il n'était pas chanceux. Mais une fois il m'a dit qu'il ne les aimait déjà plus quand elles ont décidé de le quitter...un indice sur ce qui m'attendait. Moi je suis la première avec qui il a vécu donc je pense comme tu dis qu'avec la nouvelle il va faire durer le truc pour le paraître. Ou qu'elle rentre plus dans le moule. C'est vrai que tout est parti en live dès le.moment où je l'ai remis en question et ai commencé à me rebeller... Comme il avait dit aussi un jour à un de ses amis qui etait étonné du fait qu'on soit un couple aussi soudé après peu de temps: "Avec moi c'est tjs comme ça au début..." Oui tant que je fermais ma gueule quoi!

Non effectivement personne ne devrait jamais traiter qqun comme ça...deja que je n'avais pas confiance dans les hommes et ben là c'est pas gagné. Le travail à faire sur soi n'est pas facile mais comme dit Andouille il est indispensable pour reprendre confiance.

Andouille81
Messages : 1523
Enregistré le : 22 Juil 2019, 23:40

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar Andouille81 » 10 Mai 2020, 22:19

:lol: Je baisse Lapsus, je m'adapte au XXieme

Aujourd'hui j'ai assez écrit, maintenant je fais des rééditions et je prépare l'adaptation télé (Dany de Vito et chaud bouillant pour jouer mon rôle... moi j'avais demandé Ryan Gosling :lol: ).

Mais t'inquiètes pas, je prépare "du neuf" pour mon sujet pour faire un bilan post Confinement ;)

Sinon t'as bien synthétisé, on coule durant ces "relations" et après on s'émerveille de juste pouvoir respirer.

alessa87
Messages : 359
Enregistré le : 05 Nov 2019, 16:43

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar alessa87 » 10 Mai 2020, 22:29

[quote] La journée que tu racontais est celle d'une épave qui a renoncé à flotter et se laisse emporter vers les abysses par un courant froid, sans oxygène...[quote]

Brrrrr Lapsus. Ça fait froid dans le dos, genre Radeau de la Méduse....

Désenchantée

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar Désenchantée » 10 Mai 2020, 22:45

Andouille81 a écrit :Oui on pense "aux phrases odieuses" et comme le dit MissPollock c'est en fait la vie qui était un cauchemar continu.

Il y a un peu moins d'un an sur mon sujet j'avais fait un truc que m'avait conseillé mon psy, raconter ma "journée type" quand je vivais avec elle.

Je vous le remet ici si ça vous intéresse, c'est assez édifiant sur la "vie odieuse" qu'on s'impose. Pour ceux/celles qui sont "dans le dur" je vous invite à réaliser l'exercice, on dévoile des choses refoulés et quand on se relie on réalise bien l'étendu de notre situation.
[i]---------
Mise en contexte, on va placer cette journée vers le début de l'année, quelques mois avant qu'elle ne me quitte, une période où je n'avais pas de job... avec le recul j'étais au fond du trou mais je ne m'en rendais pas compte.

Moteur, action...

- 6 h du mat', le réveil de son téléphone sonne et me fait sursauter. Comme tous les matins il va sonner non stop toutes les 6 minutes pour "lui laisser le temps de se réveiller". Je lui ai dit, il y a longtemps quand je croyais qu'on pouvait dialoguer dans un couple, que c'est assez "insupportable" comme manière de se réveiller. Rien à faire, notre couple, ses règles...

J'ai dormi comme une masse, mais là j'ai les yeux grands ouvert dans le noir, pas question d'en profiter pour me lever. Elle ne supporte pas que je me lève en premier... malheureusement elle n'aime pas non plus que je feignante au lit ou que je prenne mon temps... j'attends donc qu'elle se lève pour donner le signal.

Je sais qu'elle est réveillée, elle bouge... au début de notre relation j'aurai joui de ces minutes avant le levé pour la prendre dans mes bras et prendre le temps de nous réveiller dans notre cocon de bonheur. Mais ça fait longtemps qu'elle ne supporte pas que je la touche le matin, "comme elle dit, elle n'est pas du matin." Bien sûr il y a des jours où elle me reprochera de ne pas le faire, mais comme on dit "souvent, femme varie."

J'attends donc dans le noir, immobile.

-6h30 elle décide de se lever d'un coup, sans un mot elle allume toutes les lumières (si je n'étais pas réveillé, c'est fait) et descend dans la salle de bain sans m'adresser la parole ni me lancer le moindre regard. Elle n'est pas du matin.

Moi j'enfile mon survet' et descend 2 étages vers la cuisine, pendant qu'elle va passer 3/4 d'heure une heure à se pomponner moi j'ai plein de chose à préparer... pour elle.

Avant toute chose, je sors dans le petit jardin pour...pisser. Je trouve ça dégueulasse et j'en ai un peu honte, mais le matin je n'ai pas le droit de résidence à l'étage avec la salle de bain et les toilettes, car je "l'insupporte" le matin à lui tourner autour. Au moins, ce matin je n'ai pas envie de la "grosse commission"...sinon j'aurai encore passé une heure à serrer les fesses et avoir mal au ventre en attendant qu'elle parte et que je puisse accéder aux toilettes :31: .

Vite, vite... je dois lui préparer son repas à emporter pour le midi. Surtout tout bien faire comme elle-aime, ne pas oublier de lui mettre une pomme, tous les couverts, sa bouteille d'eau, sa serviette...s'il manque un truc ça lui gâchera sa journée et elle me le dira.

Tout ça, je le fais dans le silence maximum, pas de radio, je ne chantonne pas, rien...elle n'est pas du matin et ne veut pas de bruit. J'hésite à me faire couler un café car le percolateur est bruyant et l'odeur pourrait la déranger... l'odeur pourrait monter les étages... surtout je ne sais pas si je lui en fait un... généralement si je le fais elle me dit qu'elle n'en boit jamais le matin, si je m'en fais un sans lui en faire, elle me le reproche. Je prends un risque et m'en fais un juste pour moi...

Son repas est prêt, il faut que je charge sa voiture... sa sacoche, ses affiches, etc... tout doit être chargé dans un ordre précis dans son coffre. C'est le mois de janvier, il faut que je gratte le givre de ses vitres et fasse chauffer sa voiture pour que ça soit chaud quand elle part.

7h10 il me reste un bon quart d'heure avant qu'elle descende... mais je dois rester dans la cuisine. Avant, dans une autre vie j'en aurai profiter pour faire des pompes, des abdos... mais elle déteste que je fasse du sport, c'est interdit, en plus je n'en ai plus vraiment la motivation... que faire, attendre dans le silence ? Je prend un roman dans mon sac à dos...oui depuis 2 ans je vie avec un sac sur le dos, car souvent je me retrouve à la rue et j'ai pris le coup d'avoir tout l'essentiel sur moi.

Elle n'aime pas que je perde mon temps à lire, donc je n'ai pas vraiment le droit... mais si je ne fais pas de bruit ça devrait passer inaperçu.

7h25 elle sort de la SdB et descend, je n'ai pas le temps de cacher mon livre. Enfin je peux lui dire : "Bonjour mon Coeur".
h
Elle a sa tête des mauvais jour (en fait sa tête de tous les jours) et elle a vu mon livre alors pour toute réponse : "Tu vas te décider quand à t'occuper de la bonde de la douche qui est bouchée à cause des cheveux ? Je te l'ai déjà dit hier..."

Aïe, j'avais oublié... si moi aussi je n'étais pas du matin, je lui répondrai bien que j'ai la boule à zéro donc que ce n'est certainement pas mes cheveux qui bouchent le douche et qu'en plus elle peut tout comme moi s'en occuper... mais bon, les tâches dégradantes et rébarbatives c'est bien sûr ma responsabilité.

Toutes les manières elle est déjà en train de partir non sans me lancer "Va vraiment falloir que tu changes je ne vais pas te supporter longtemps... on peut pas tous passer notre temps à glander". Rappel subtile et motivant à ma situation professionnel actuelle.

La voilà parti, sans même un bisou du bout des lèvres. Le peu de parole échangé m'a mis le moral à zéro, comme souvent ces derniers mois, et je sens que je vais passer la journée à ruminer...

Je bois mon café et fume une cigarette. En temps normal je devrais être en train de lui écrire un texto de "bonne journée" pour qu'elle le reçoive en arrivant au boulot... mais là je suis vexé, je décide sachant que je risque de le payer plus ou moins cher, de ne pas lui écrire, ce sera mon acte de résistance de la journée.

Son texto à elle ne se fait pas attendre : "Putain tu fais encore la gueule??? On peut rien te dire tu prends tout mal. Passe une bonne journée quand même."

Moi j'ai encore des trucs à faire avant de commencer ma journée à moi... en haut c'est le "capharnaüm" , les affaires traînent où elles sont tombées, je range et je nettoie derrière elle et puis je dois m'occuper de la douche.

9h J'arrive chez mes parents. PN trouve que j'y passe trop de temps qu'il "faudrait couper le cordon". Elle ne comprend pas pourquoi je passe mes journées là-bas... le problème c'est que "chez nous" je tourne un peu en rond. Je n'ai pas le droit d'avoir de console de jeu ou d'ordinateur, ne peux pas avoir de livre, du matériel de sport (on en a déjà parlé)... en plus on a déménagé il y a quelques temps, dans une maison qu'elle a choisi de A à Z et on est passé du Centre-ville où j'avais tout à porté, à une citée dortoir sans rien autour, à 10 bornes de tout ce qui faisait ma vie jusqu'à maintenant.

Surtout, mes parents retraités ça me fait au moins des gens à qui parler et j'ai tout le confort chez eux puisque c'est là que j'ai entreposé mes affaires.

Je prends le café avec ma mère en parlant de tout et de rien, en faisant bonne figure et en jouant le fils pour qui tout va bien.

10h Je me fais violence pour chercher un job via internet... ça rythme ma vie en ce moment.

Je ne trouve pas grand chose... j'aimerai travailler dans le domaine de l'éducation (je viens d'avoir mon diplôme), mais PN qui travaille aussi dedans a décrété que je n'étais pas "fait pour ça" donc je cherche ailleurs.

J'ai bossé un temps dans la sécu et il y a des trucs...mais avec horaires décalés, elle refusera car je "l'abandonnerai".

Il y a d'autres jobs, pour lesquels je pourrais candidater, mais il y a toute les chance que je ne fasse pas l'affaire... en temps normal j'aurai tenté le coup mais en ce moment j'ai l'impression d'être un looser et de tout foirer... une lettre de refus me sapera encore le moral, donc j'écris pas.

11h30 Vite...ça va être sa pause de midi. Il faut que je lui envoie son texto de "bonaprem'". J'ai déjà pas écrit ce matin, là je risque gros.

11h46Elle me répond "Moi aussi je t'aime mon Petit Amour...t'es l'homme de ma vie blabla...à ce soir mon amour blabla"... super mignon étant donné son attitude de ce matin... les montagnes russes comme toujours.

Faudrait que je mange mais j'essaye de ne pas le faire... je prends du poids et ça me ruine le moral.

Je devrais continuer à chercher un job mais j'ai plus la motivation...de toutes les manières j'ai envie de rien, j'ai des pensées parasites sur mon couple qui tourne en boucle depuis ce matin... j'ai envie que d'un truc me coucher et dormir (ma dépression avait commencé sans que je le sache je pense).

15h30 Ca va être l'heure d'aller chercher mes enfants à l'école et les garder chez mes parents avant de les poser chez leur mère. C'est un peu la course, il va falloir faire le goûter, les devoirs, jouer... mais ça reste le "but" de ma journée, le seul moment où j'ai l'impression de servir à quelque chose.

18h Il faut ramener les enfants chez leur mère...PN sait que je les ramène pour 18h15 et je dois faire les courses pour manger ce soir. Si je ne suis pas arrivé à 18h45 ça va mal se passer. La "course" commence... je suis minuté alors qu'au final rien ne presse. Je speed les enfants, prend à peine le temps de parler à mon ex et file au magasin... là comme d'hab je ne sais pas quoi acheter. Le repas (comme toutes les tâches ménagères au final) est de ma responsabilité, mais mademoiselle est très difficile (contrairement à ce qu'elle clame haut et fort) pas d'oignons, pas de ci, pas de ça, frais, bio,... bref comme un soir sur deux ça sera pâtes aux lardons, parfois j'ai l'impression qu'elle se nourrit de ça. C'est pas plus mal, à chaque fois que j'essaye de varier ou de cuisiner autre chose, c'est toujours raté, trop salé, trop cuit, meilleur chez sa mère... Au moins, demain elle travaille donc elle ne m'a pas demandé de préparé un "apéro en amoureux" avec saumon, foie gras, saucisson et surtout sa bouteille de vin perso qui m'aurait coûté encore 50 euros. Mise à part une bière ou deux elle devrait donc être à peu prêt sobre ce soir.

18h50 Je passe la porte en retard...je stress le moindre bus qui se traîne ou embouteillage sur mon chemin est devenu mon ennemi personnel. En fait comme souvent je me suis inquiété pour rien... elle prépare son boulot de demain dans le salon et pourrait tout aussi bien avoir oublié que j'existais. Bien sur le bazar ambiant est revenu dans le salon, elle a étalé tout son petit bordel et dérangé tout ce que j'avais arrangé le matin. Elle me dit à peine bonjour, elle est occupée. Je sais qu'il ne faut pas la déranger donc je m’assoies sur le canapé et j'attend... par chance elle a allumé la télé en fond, je n'ai pas vraiment le droit de changer de chaîne aussi devrais-je me contenter de Cyril Hanouna and co mais au moins ça m'occupe un peu.

19h11 Elle se décide à faire une pause clope et à me parler. Elle s'inquiète de ma journée mais veut surtout me raconter la sienne, les gens avec qui elle s'est pris la tête, les parents de ses élèves qu'elle a renvoyé chier, ses collègues qui "ne savent pas bosser"... vient mon tour et j'ai pas grand chose à lui raconter, elle a déjà son avis, le travail j'en cherche pas vraiment, mes parents je les vois trop et mes gosses ça l'intéresse pas vraiment sauf pour me dire ce que je fais mal dans leur éducation.

Elle ponctue par un : "ouais t'as encore rien branlé" et retourne travailler. Je recommence à tenter de m'intéresser aux pitreries d'Hanouna sans faire de bruit en remarquant dans ma tête que ça fait plus de 12 heures qu'on est réveillé et qu'elle ne m'a toujours pas embrassé.

19h52 Nouvelle pause clope et elle se rend compte qu'il faut aller lui en acheter, comme un soir sur deux. Bien sûr, elle aura attendu que tous les Tabacs soient fermés pour s'en rendre compte. Le dernier ouvert est à l'autre bout de la ville. Comme pour les courses, sur son trajet il y a au moins 4 ou 5 endroits faciles d’accès où elle aurait pu s’arrêter, mais c'est plus facile de me faire repartir.

Au final ça m'arrange maintenant, j'en ai pour une heure aller/retour, seul, ça me permet de respirer et de m'aérer... je prends mon blouson et me pose devant elle, j'attends... elle me regarde interloquée...il faut que je lui réclame de l'argent pour payer ses 3 paquets de clopes. Ca ne lui vient pas d'instinct. Parfois je paye quand je peux, mais je suis déjà dans le "rouge" et en plus j'ai encore payé les courses comme toujours. Elle fini par me donner sa carte en grognant.

20h Je pars en vadrouille... j'écoute la radio je chante...je roule pour rouler.

Il y a un petit problème, le buraliste n'a plus de paquets de 20... je prends donc 2 paquets de 30. Mêmes clopes, même prix... mais ça lui plaira pas.

20h50 Je suis de retour et je l'entends vitupérer toute seule... l'imprimante fait encore des siennes. C'est un bug récurrent qui prend 5 minutes à réparer. Je me contente de la regarder sans interférer car elle ne supporte pas que "je l'aide" au bout de 30 seconde le signal tombe :

-"arrète de me regarder comme un gland et bouge toi."

3 minutes pour régler le problème sous son œil inquisiteur, au cas où j'effacerai ses fichiers...

Ca fait un bout de temps que je lui ai dit qu'il faudrait changer d'imprimante...elle n'a pas l'air décider. En fait, je crois qu'elle attend que j'en achète une. C'est paradoxal car l'imprimante à part pour la réparer je n'ai pas le droit d'y toucher...quand j'ai besoin d'une impression je dois aller chez mes parents ou dans un cyber... je ne comprend pas bien pourquoi je devrais en acheter une nouvelle. Mais bon elle n'a jamais d'argent et c'est vrai que c'était mieux de s'acheter une énième perd de chaussures à 200 balles.

21h10 L'imprimante est réparée mais j'ai pris trop de temps donc on ne me remercie pas... je retourne sur le canapé sans bruit, Cyril va bientôt rendre l'antenne...

21h27 Elle va "commencer" à avoir faim, ça serait bien que je me bouge et fasse la bouffe pendant qu'elle termine. Je descend pour une heure faire la cuisine etc... elle a terminé en fait, mais souffle et prend du "temps pour elle". Je fais à manger, met la table etc... on mange sans vraiment se parler devant une émission de télé-réalité de merde qu'elle a choisi, mes pâtes sont bien sûr trop cuites pas assez salées, le dessert ne lui plait pas...bref, je débarrasse fait la vaisselle et retourne me poser à côté d'elle.

Elle est dans son émission donc pas vraiment envie de communiquer. A une époque je lui aurais probablement proposé de faire l'amour, mais elle est de moins en moins réceptive. J'ai de plus en plus l'impression d'être un "gode vivant"... c'est quand et comme elle veut, elle claque des doigts et je dois être au garde à vous, mes envies n'ont que peu d'importance. Toutes les manières ça m'arrange, pour la première fois de ma vie je commence à avoir des complexe sur mon corps, à force d'entendre que je suis petit, gros et moche.

23h30 Elle décide que c'est l'heure de se coucher, elle éteint la télé et monte dans la chambre parce qur "y en a qui bossent". Bien sûr comme le levé, le couché se fait quand elle le dit, pas question de faire bande à part.

Une fois au lit elle passe 30 minutes sur son téléphone portable, à arpenter les réseaux sociaux... moi j'attends sans bruit, en essayant de ne pas m'endormir sinon ça me sera reproché.

00h02 Elle pose son téléphone et éteint la lumière, s'enroule dans la couette (en me découvrant) et me lance un "Bonne nuit Minou!".

Moi je ferme les yeux, au final ça a été une bonne journée, elle ne m'a pas trop insulté, pas frappé et ne m'a pas quitté en me foutant à la porte en balançant mes affaires. Elle était de bonne humeur au final. Je ferme les yeux... avec un peu de chance je ne me réveillerai pas demain matin.

---------------------------------------------------------
[/i]

A la relecture, quasi un an après je vois bien comme ma vie est "plus mieux" aujourd'hui ;)


"Un jour sans fin". Quelle s.l..e, édifiant !

Andouille81
Messages : 1523
Enregistré le : 22 Juil 2019, 23:40

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar Andouille81 » 10 Mai 2020, 23:13

:lol:

j'aurai préféré refaire et refaire "la fête de la marmotte" avec Bill Murray ;)

Désenchantée

Le PN et ses phrases odieuses

Messagepar Désenchantée » 10 Mai 2020, 23:17

Oui trop cool ce Bill.
Ton état me faisait penser à une video que j'ai ecoutée hier. J'essaie de te mettre la capsule mais suis pas douee
https://youtu.be/_sOVJgouqRY


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités