La disparition du PN

Flora
Messages : 135
Enregistré le : 30 Oct 2019, 18:15

La disparition du PN

Messagepar Flora » 08 Nov 2019, 19:44

Mais tout ça, entant que victime, vous n'avez pas eu envie de lui ecrire à un moment?

C'est vraiment vicieux, c'est à se demander si on n'est pas PN nous même.
Ca me rend dingue moi ça.

Tout est pareil, nos phases de love bombing aussi (ca ne vous a pas fait ca vous au debut, l'effet "etre sur un nuage", etre hyper expressif, vouloir des choses extraordinaires avec eux, etc.) : Tout ça c'est les traits d'un PN, pourtant nous le faisons aussi : Comme le NC.
Il/Elle est le premier à nous reprocher notre silence en soulignant "bravo, c'est ta definition de l'amour? Comment as-tu pu m'ecrire autant de choses sur tes sentiments et m'ignorer du jour au lendemain?"

Ca me rend fou

Flora
Messages : 135
Enregistré le : 30 Oct 2019, 18:15

La disparition du PN

Messagepar Flora » 08 Nov 2019, 19:46

Je voualais citer ça :

satchsatch33 a écrit :
louise75100 a écrit :Aujourd'hui jai reçu ça:
"Non
Tu me reproches de nous laisser une chance en me disant que je joue avec toi
Tu repars tu reviens
Tu ne sais pas ce que tu veux de nous
Ça je ne le tolère pu
Donc maintenant toi comme moi allons faire nos vies
Même si ça devrait pas changer grand chose on a rien bati en 1 an
Je suis pas ce genre de personne désolé
Tu as été dans un moule pendant plusieurs années avec ton ex
Qui vivait de coloc et de pote
Sans avenir et sa te correspondais parfaitement
À 29 ans je me suis trouvé je sais qui je suis
Et ce genre de relation je me retourne pas dessus
Ça ne m'intéresse pas
On a essayé pendant 4 mois et pour toi c'était inconcevable
Donc maintenant nous deux c'est belle est bien finit je ne veux pu de contact
Tu as eux ta chance
Tu l'as pas saisie "

Beaucoup moins plaisant..


Selon moi, vu la teneur du message, c'est sans équivoque : PN à 10 000 % !!!
Protège-toi et éjecte cet abruti le plus vite possible de ta vie !!!!

Alfur
Messages : 291
Enregistré le : 04 Mar 2019, 22:44

La disparition du PN

Messagepar Alfur » 08 Nov 2019, 21:52

Flora a écrit :Mais tout ça, entant que victime, vous n'avez pas eu envie de lui ecrire à un moment?

C'est vraiment vicieux, c'est à se demander si on n'est pas PN nous même.
Ca me rend dingue moi ça.

Tout est pareil, nos phases de love bombing aussi (ca ne vous a pas fait ca vous au debut, l'effet "etre sur un nuage", etre hyper expressif, vouloir des choses extraordinaires avec eux, etc.) : Tout ça c'est les traits d'un PN, pourtant nous le faisons aussi : Comme le NC.
Il/Elle est le premier à nous reprocher notre silence en soulignant "bravo, c'est ta definition de l'amour? Comment as-tu pu m'ecrire autant de choses sur tes sentiments et m'ignorer du jour au lendemain?"

Ca me rend fou


Flora, c est induit par eux, ce début dont tu parles: la démarche est différente ! Ça fait partie de leur mode de fonctionnement! As tu toujours été si rapide, enjoué au début d une relation? Au même point? Quand tu repenses aux débuts et à tes réactions, que ressens tu aujourd’hui ? Et les silence que tu as sentis devoir faire à un moment de la relation, c’etait Dans quel but? Dans quel contexte (désolée si j ai loupé ça et que tu en as déjà parlé)?
Ils nous amènent à réagir (et non pas agir) comme eux, souvent. C est aussi une sorte de manipulations. Mais avec d autres, on ne le ferait pas, car cela ne fait pas partie de notre mode de fonctionnement.

Tu n es pas un pn: Tu te remets en questions, et depuis quelques semaines, beaucoup. Un pn ne se remet jamais en questions, c est hors de leur portée, de leur fonctionnement!

Tu as peut être eu des réactions manipulatrices, on en a tous, à des moments donnés. Eux c est permanent.

Flora
Messages : 135
Enregistré le : 30 Oct 2019, 18:15

La disparition du PN

Messagepar Flora » 08 Nov 2019, 22:28

Oui c’est vrai, je sais bien.
Toute la relation etait toxique dett facon mais le contexte (installé par elle pour mon cas) ne pouvait que me faire plier au jeu du « je comprends », prenant sur moi les doutes et le reste.

Non je n’ai jamais senti un tric si fulgurant et intense mais c’etait si bon.
Désolé de paraitre naïf mais tout a commencé comme une vraie relation, avec l’excitation de savoir si il se passe un tric de reciproque, les echanges texts etc. Et c’est genial ce ressenti qui prend au bide.
On peut l’entretenir ensuite dans la relation.
C’est ce que je souhaitais en tous cas (pour mon avenir avec la personne qui serait dans ma
Vie)
Quelle desillusion, quelle tristesse.

Pour une fois que je bossais à être plis souple :|

Alfur
Messages : 291
Enregistré le : 04 Mar 2019, 22:44

La disparition du PN

Messagepar Alfur » 08 Nov 2019, 23:05

Ô Flora,

Comme je te comprends... c était tout pareil pour moi... et le truc de fou, c est qu elle a réussi à faire sauter tous mes verrous les uns après les autres hyper rapidement ... c était si bon, si magique, fou...elle était tout ce que je souhaitais... et oui le contexte... installé par elle aussi (contrôle) et tout ce que ça implique.. pareil. Tout prendre sur soi, c est tellement lourd...

Et quelle tristesse quelle souffrance...
je te comprends flora!

Crois moi, le no contact va t aider à passer cette étape!!

Lapsus
Messages : 488
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

La disparition du PN

Messagepar Lapsus » 09 Nov 2019, 03:40

louise75100 a écrit :Je sais qu'il ne reviendra pas cette fois-ci... Cest ça qui me terrifie

Bonjour Louise

je viens de lire les pages entre mon message précédent et celui-là.

Dès qu'il "disparaît", tu souffres. Ça s'appelle le manque, comme avec une drogue dure.
Ton PN t'a "droguée" en te trouvant la plus merveilleuse du monde à vos débuts, et tu a plané comme nous tous.
Depuis, il te prive de ta drogue, fais de ta vie un enfer, joue avec ton manque, t'en redonne un petit peu pour te rendre de l'espoir, puis il te brise.

Tu restes dans l'espoir de retrouver l'effet de la première fois, mais tu ne le retrouveras que de brefs instants et tout le reste sera de plus en plus dégradant et douloureux. Il a la même emprise sur toi qu'un dealer qui se fiche de ce que ressentent ses clients en manque et trouve amusant d'agiter ses petits sachets sous leurs yeux implorants.

Comme avec une drogue dure, le manque est terrible dès qu'on arrête d'en prendre. Il faut plusieurs jours d'abstinence totale (no-contact) pour qu'il s'atténue et que l'on puisse s'en sortir, avec des soins et du soutien.

En attendant que tu réagisses, il te tient, il en jouit, et toi tu souffres à en mourir. Tu lui appartiens et il ne te quittera pas (c'est-à-dire qu'il continuera à te démolir méthodiquement même s'il t'a apparemment quittée).

Reste avec nous, Louise, fuis!

Prends soin de toi.
:39:
Prudence n'est que l'euphémisme de peur.
Jules Renard

Flora
Messages : 135
Enregistré le : 30 Oct 2019, 18:15

La disparition du PN

Messagepar Flora » 09 Nov 2019, 10:57

Moi j’oscille d’un jour de douleur contenue à des lendemains comme aujourd’hui de souffrance terrible.
Je suis en larmes depuis ce matin.
(À ca s’ajoute des soucis financiers qui accentuent mon anxiete et n’arrangent rien à mon etat general)

C’est vraiment un moment violent, surtout qu’en faisant le point, je pense qu’on a le mm constat, on a ete projeté tres vite (comme dit juste au dessus) dans une euphorie tellement intense mais vite suivit par des mois, annees pour certains, de souffrance.
Voilà à quoi se resume cette non relation:
Une torture dont l’on ressent un manque sideral.

Quel paradoxe.
La drogue dure eut-ete plus violente encore et avec une infime chance d’en sortir.

Buissonnière
Messages : 3471
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

La disparition du PN

Messagepar Buissonnière » 09 Nov 2019, 20:15

Flora a écrit :Moi j’oscille d’un jour de douleur contenue à des lendemains comme aujourd’hui de souffrance terrible.
Je suis en larmes depuis ce matin.
(À ca s’ajoute des soucis financiers qui accentuent mon anxiete et n’arrangent rien à mon etat general)

C’est vraiment un moment violent, surtout qu’en faisant le point, je pense qu’on a le mm constat, on a ete projeté tres vite (comme dit juste au dessus) dans une euphorie tellement intense mais vite suivit par des mois, annees pour certains, de souffrance.
Voilà à quoi se resume cette non relation:
Une torture dont l’on ressent un manque sideral.

Quel paradoxe.
La drogue dure eut-ete plus violente encore et avec une infime chance d’en sortir.

Ne pourrais tu pas occuper un 2nd emploi le temps d'équilibrer tes finances ?
Ainsi ça te donnera un but et tu penseras moins a l'objet de ta douleur
Epluche tes comptes, surligne tout ce qui peut être évité (abonnements) compare les tarifs des assurances, mutuelles, n'achete rien de ce dont tu peux te passer, baisse le chauffage de 1 ou 2 degrés et porte un polaire et des chaussettes a la maison.
Bref serre et visse partout le temps de retrouver un équilibre financier
Pour les crédits à la consommation mets 20 30 euros chaque mois pour les solder en partie dans 6 ou 8 mois et recommence.

Je sais qu'après avoir quitté PN on se rend compte qu'on est dans le rouge côté banque. La note est souvent salée
« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

louise75100
Messages : 70
Enregistré le : 06 Aoû 2019, 09:58

La disparition du PN

Messagepar louise75100 » 09 Nov 2019, 21:20

J'ai écris tout ce que j'avais sur le coeur à mon PN.
Je lui ai dit que s'il prenait réellement une maison plus proche de chez moi, la situation serait plus facile.
Dans la journée, tout était redevenu presque normal... c'est tellement paradoxal après 3 jours de "tu es conne" "je veux plus jamais entendre parler de toi, je te veux plus dans ma vie"... que en 1h, il me rappelle "chat", me parle de ses voitures... dès que je me mets un peu sur la réserve, je suis trop froide pour lui...

Et puis... ce soir je me décide à lui dire que jai envie de partir 2 jours à la montagne avec ma meilleure amie les jours qui suivent... Et là je lui donne la gerbe... Parce que depuis 3 jours je prépare ça dans son dos... selon lui.
Je culpabilise, car oui je freinais à partir en vacances avec lui, instinc de survie je crois... Mais quelque part, c'était toujours "dès que j'ai ma nouvelle voiture on part en vacances", "je ne peux pas partir trop longtemps avec mes chiens à la maison"... alors je ne sais pas...

Ce soir, jai vraiment envie de ne plus lui répondre. Mais vais-je tenir? Je ne suis pas sûre.
A la fois, je me dis que son amour ne peut être sincère... quand moi je pleure les larmes de mon corps car il me dit qu'il me quitte, lui ne montre aucune émotion.
Il me dit quil veut que je "jarte" de sa vie la veille, que je suis une horrible personne, que mes "paroles sont de la pisse"... Et le lendemain, il me parle comme si de rien était de chose de la vie quotidienne...

Mes amies qui sont témoin, me disent toutes qu'il me parle affreusement mal, qu'il n'a aucun respect pour moi. Elles pleurent même devant les mots qu'il emploie à mon égard. Et moi... Je continue à trouver des explications à tout ça...

clémentine
Messages : 41
Enregistré le : 05 Nov 2019, 15:48

La disparition du PN

Messagepar clémentine » 09 Nov 2019, 21:59

Bonsoir Louise75100,

C'est dingue....
Le même surnom :"chat" :shock:


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités