L'après PN, comment s'en sort-on ?

UnNouveauSens
Messages : 143
Inscription : ven. 24 déc. 2021 19:41

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par UnNouveauSens »

Coucou Loume,

Je comprends complètement que ça t'ai retournée ! Comme le diable qui surgit de sa boîte par surprise. Le cœur qui bat, la peine qui resurgit. En plus au boulot c'est d'autant plus difficile à gérer. Prends ton temps pour te sentir prête à gérer cette situation.

Après c'est aussi l'occasion de se délier de lui. De ne pas partager quelque chose avec lui, de continuer d'aller de l'avant pour toi ...pas contre lui. Tu te sentirais à l'aise avec ça ?

Je pense qu'il faut pas trop compter sur le fait qu'il ressente de la honte. Ou alors juste une honte de formuler "j'ai besoin de toi pour récupérer mon argent" c'est tout. Pas pour ce qu'il t'a fait, juste honte de dépendre de toi.
C'est pour ça qu'il te laisse cette impression que tu n'existes pas. Il n'a pas de contrôle total sur la situation et n'a pas d'outils pour appréhender ça avec "conscience". Je comprends que ce soit violent pour toi, ça fait mal. Ça fait mal car toi tu es "moralement" équipée face à quelqu'un qui ne l'est pas.
Prends le temps de digérer.
C'est sain d'être en colère, tu le disais toi même c'est la reconnaissance de tes limites. Là t'es connectée.

Bon courage à toi. Hésite pas à revenir ici si besoin.
Des bises vers toi.
🦄
Loume22
Messages : 518
Inscription : dim. 28 nov. 2021 17:25

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par Loume22 »

Coucou UnNouveauSens 🦄

Merci infiniment pour tes mots, toujours justes ❤️. C'est ça, vraiment je consultais machinalement ma boîte mail et hop ... C'est intéressant quand tu parles de se délier, je n'arrive pas à couper ce lien. C'est tout juste si, dans ma tête, je ne suis pas encore en couple, même si je sens que les autres me percoivent autrement depuis quelques temps (et moi aussi). Je n'arrive pas à couper parce que ça me fait peur, parce que ça voudrait dire "abandonner". J'essaie d'être bienveillante envers moi-même, je pense que je suis tout particulièrement à l'écoute de mon enfant intérieur en ce moment, mais je ne m'accorde pas cette bienveillance là, celle de guérir et de couper ce lien. Pour le moment en tout cas. Mon inconscient attend ce qui n'arrivera pas en fait je pense, et pour déprogrammer ça bonjour ...

Tu as raison pour la honte, je ne suis pas certaine qu'il soit capable de ressentir des remords, puisqu'il ne voit pas le problème. Là j'ai envie d'attendre deux, trois semaines, de faire une sorte de "contre manipulation", parce qu'effectivement, c'est une situation où il dépend de moi, et je pense qu'il a besoin d'argent vu qu'il voit que taxer sa famille ça ne fonctionne plus ... Dans le message, il se montre cordial envers l'agence et je me dis mais quelle "belle" façade sociale ... Je vais même demander le détail des remboursements avant de faire quoi que ce soit je pense, histoire de montrer que je ne suis plus dupe et que moi aussi, je résiste. Et ce qui m'enrage, vraiment, c'est qu'il mettait trois heures à répondre à mes messages, mais là par contre quand il s'agit d'argent (sa grande passion, l'obsession de sa vie :mrgreen: ), il rapplique d'emblée. Quand j'y réfléchis, c'est aussi peut être un des derniers liens qui me maintient a lui ... Mais j'ai tellement envie de montrer au monde ce qu'il est.
Tu as raison, la colère est saine ... Ce soir j ai eu envie de balancer des verres contre un mur (je le fais dans ma tête bien sûr, ça marche plutôt bien). Je me dis aussi tous les jours que j'ai quand même beaucoup de chance d'être entourée dans cette épreuve, je ressens de la gratitude pour ça.

J'en profite pour recommander à nouveau le livre de Marie France Hirigoyen, "femmes sous emprise, les ressorts de la violence dans le couple". Je le relis après des mois et ça fait d'autant plus sens. A mettre entre toutes les mains, c'est clair comme de l'eau de roche et vraiment intéressant. Et pour les relations en général, "le harcèlement moral".
" Ta vie c'est ta vie. Ne la laisse pas prendre des coups dans une moite soumission. Guette. Il y a des issues. Il y a une lumière quelque part. Ce n'est peut-être pas beaucoup de lumière mais elle brise les ténèbres (...)" Bukowski
UnNouveauSens
Messages : 143
Inscription : ven. 24 déc. 2021 19:41

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par UnNouveauSens »

Il est tard, j'ai les yeux fatigués et la tête déjà sur l'oreiller. Aussi je ferai court ce soir, en attendant demain.
Je voulais juste te dire que je t'ai lu et cette notion d'abandon ça interpelle.

Tu abandonnerais quoi ?

Quels "scénarii" il y a dans ton esprit quand tu te projettes dans une coupure totale de lien ?

Qu'est-ce que tu crains de voir émerger en toi, de toi ?

Bises de 🦄
Loume22
Messages : 518
Inscription : dim. 28 nov. 2021 17:25

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par Loume22 »

Coucou UnnouveauSens 🦄,

Merci d'avoir pris le temps de répondre, j'espère que tu as bien dormi en tout cas ?!

Je ne sais pas exactement ce que j'abandonnerai, mais c'est je pense tout un pan de notre histoire commune, de mon histoire aussi, le fait de ne pas avoir eu de conclusion ou de point final reste dur a digérer, d'autant plus en en rajoutant une couche pour me signifier "hop, "femme", dépêche toi de répondre que je récupère mon argent" (je schématise mais c'est un peu ça). Un peu la goutte d'eau qui provoque l'inondation (parce que le vase a débordé depuis belle lurette).
Ce que j'abandonnerai c'est aussi cette lutte pour la vie, parce qu'au final j'ai lutté, imparfaitement mais j'ai lutté. J'ai tout tenté, tout donné, façon film d'amour torturé :mrgreen: . D'ailleurs on se le disait souvent mutuellement, qu'on était un couple "feux de l'amour" etc. Seulement la "passion" ne doit pas conduire à l'aliénation.
C'est comme si en fait je devrais aussi abandonner son omniprésence dans ma vie, pour ne compter que sur moi-même. Et abandonner par dessus tout cette chimère d'amour "fusionnel et éternel". J'étais assez blasée avant de le connaître sans croire en tout ça, mais là c'est dur de redevenir blasée par rapport à ça. Quand j'aime, c'est entièrement mais là je suis ressortie carbonisée de ce brasier en fait. J'avais fait un rêve très marquant il y a un ou deux ans, où j'avais croisé un couple défiguré après m'être enfuie de chez moi, je leur avait dit que je les trouvais mignons. Un autre où c'était carrément un couple carbonisé autour du feu, l'un mettant la tête sur l'épaule de l'autre. Ça m'avait beaucoup perturbé a l'époque.

Je déteste l'inachevé (malheureusement je dois m'y faire dans cette situation), j'aime communiquer. Je dois abandonner aussi l'espoir de changement, cet espoir qui m'a fait tenir tout du long dans la relation.

En moi, je crains de m'écrouler. Surtout quand j'habiterai à nouveau seule en fait. J'appréhende, j'ai peur de laisser sortir toutes mes émotions, je me mets la pression toute seule à ce sujet. J'ai peur de ce que je vais trouver. Même si je sens que je suis en train de devenir adulte, vraiment, pour la première fois.
" Ta vie c'est ta vie. Ne la laisse pas prendre des coups dans une moite soumission. Guette. Il y a des issues. Il y a une lumière quelque part. Ce n'est peut-être pas beaucoup de lumière mais elle brise les ténèbres (...)" Bukowski
davidH
Messages : 1064
Inscription : lun. 26 nov. 2018 13:36

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par davidH »

salut Loume,
Inachevé? non non tu as été au bout cette realtion, histoire. il n'ya avait pas d'autre fin possible, tu le sais. tu as été au bout. le point final est celui-ci. la conviction et lui tout autant que votre union ne puisse pas faire vivre l'amour simple et pargartgé avec le calme, l'écoute, l'attention, le partage etc.... et surtout une communication réelle et simple. ses démons, fantomes ont pris bien trop de place. ta présence au final ne faisait que les conforter. c'est ainsi.
un jour tu le verras lui peut etre sous un nouveau jour tout en sachant que oui c'est bel et bien clos

tu ne sais pas ce qui va arriver et c'est tant mieux!
tu auras des nouveaux bonheurs et ça ne sera jamais cet ancien bonheur souhaité. ca sera quelque chose qui n'a jamais existé. c'est un défi. créer ce qui n'a jamais existé. il est normal de se sentir vacillé. Mais retrouver une forme de santé, ce sera reprendre le chemin de la création, de l'émergence possible ( cynthia Fleury, ci-git l'amer)
Loume22
Messages : 518
Inscription : dim. 28 nov. 2021 17:25

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par Loume22 »

Hello David,

Merci pour ton retour. C'est ça, j'ai été au bout du bout du bout. Je savais que c'était une histoire vouée à l'échec et qui causerait de toute façon ma perte si je restais. J'espère le voir sous un nouveau jour plus tard effectivement, car pour l'instant mes sentiments et ressentiments m'aveuglent bien que je sois restée assez lucide pour ne pas m'écrouler. Trop de démons, qui communiquaient par ailleurs avec les miens, avec mes peurs, mes angoisses profondes etc. A force de vouloir tout décortiquer et tout comprendre on n'y comprend plus rien, peut être parce qu'il n'y a rien de plus a comprendre ... (Ça fait beaucoup de comprendre tout ça :mrgreen: ). Je suis aussi encore en réflexion pour laisser une trace de sa violence, que tout ça ne reste pas impuni, bien que je doute que la sanction soit bien lourde et lui provoque une prise de conscience.
Ça me parle quand tu évoques le chemin de la création et de l'émergence (d'ailleurs je ne connaissais pas cette philosophe, elle semble intéressante). Mon bonheur c'était d'écrire, là je suis bloquée depuis plusieurs mois, je n'ai pas repris le sport non plus encore mais ça reviendra, j'essaie de garder la tête hors de l'eau et de travailler sur le code, c'est déjà une ligne a tenir.

Cette "non communication" m'a un peu perturbée et arrive comme un cheveu dans la soupe aussi, je pense que c'est pour ça que j'y repense, ça fait cogiter encore et le petit vélo dans la tête continue sa route. J'ai répondu hier à X uniquement, l'agence chargée du dossier, en précisant que je voulais des détails avant de prendre toute décision vu que je n'ai eu aucune précision sur rien du tout. Voir si je me fais une fois de plus rouler dans la farine ou non ... Voir cette photo de nous deux, encore et encore aussi, ça me fait du mal, même si techniquement je ne l'ai pas sous les yeux, je vais voir dans mon journal d'appels et voilà. Bref c'est encore douloureux tout ça. Un jour on est "tout", le lendemain plus rien et ça fait mal ... Tout comme les insultes et les mots et les coups bas, les menaces, la violence insidieuse font mal, parce que je n'arrive pas à les oublier. Et que je ne veux pas que ce ne soit "rien", je ne veux pas que ce soit considéré comme normal. Bien que tout le monde m'aie dit que c'était anormal, que j'en suis profondément sûre aussi, il a su insinuer le doute en moi.
" Ta vie c'est ta vie. Ne la laisse pas prendre des coups dans une moite soumission. Guette. Il y a des issues. Il y a une lumière quelque part. Ce n'est peut-être pas beaucoup de lumière mais elle brise les ténèbres (...)" Bukowski
Loume22
Messages : 518
Inscription : dim. 28 nov. 2021 17:25

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par Loume22 »

Update 2 pour ne rien arranger ... Il a OSÉ envoyer un message à ma famille ce matin, il réclame de l'argent que j'ai rejeté lorsque je suis partie.
Autant dire que la réponse sera bien cinglante, hors de question que je lui donne quoi que ce soit.
Je suis tellement en colère.
" Ta vie c'est ta vie. Ne la laisse pas prendre des coups dans une moite soumission. Guette. Il y a des issues. Il y a une lumière quelque part. Ce n'est peut-être pas beaucoup de lumière mais elle brise les ténèbres (...)" Bukowski
Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3414
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par MilaLune »

Coucou Loume,

C'est l'histoire de l'argent pour lequel il t'a mise en copie d'un mail l'autre jour ?
C'est son apparition qui te met en colère, ou le fait qu'il la fasse auprès de ta famille ?

Exprime ta colère, elle est mieux dehors que dedans. :42:

Et prends bien le temps, pour ta réponse, si toutefois tu es dans l'obligation de répondre... Plus elle sera neutre et factuelle, mieux ça sera pour toi.

:39:
Loume22
Messages : 518
Inscription : dim. 28 nov. 2021 17:25

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par Loume22 »

Coucou Mila,

Non, pour la copie du mail j'ai envoyé un mail directement à l'agence pour demander des précisions et des détails sur les sommes dûes avant de prendre une décision du coup ... Je n'ai pas encore obtenu de réponse de l'agence, mais je compte le faire poireauter quoiqu'il en soit vu que son besoin d'argent semble "urgent" (ben oui, plus de source d'approvisionnement ...)
La il s'agit de factures dont j'ai rejeté le prélèvement étant donné que je n'étais plus dans la maison durant les deux mois où ces factures ont été prélevées, pour fuir cette situation de violence. Je voulais revenir chez moi mais ne pouvait pas vu qu'il est resté très longtemps la bas avant que la maison ne soit rendue, donc il voulu profiter allègrement de mes sous encore une fois ...

Ce qui me met en colère c'est les deux je crois, qu'il passe par un tiers pour faire passer ses messages, et qu'il s'arroge le droit d'apparaître comme ça, sachant que la personne à qui il a envoyé le message est parfaitement au courant de tous ses agissements, de sa violence, et qu'il donne des s'il vous plaît, des bonjour etc en sachant très bien que la personne est hors d'elle a cause de ses agissements envers moi. Je trouve ça très fort de café, comme s'il ne s'était rien passé, comme s'il était dans son bon droit pour me réclamer quoi que ce soit.

Je suis également en colère qu'il s'empresse de vouloir récupérer de l'argent (la somme est en plus "dérisoire" je pense), c'est comme si ça me confirmait que quelque part le côté argent jouait beaucoup sur le fait d'être avec quelqu'un pour lui, le côté profiteur en fait.

Je pense que la personne rédigera la réponse avec moi, et que de toute façon on risque d'attendre un peu également avant de répondre, histoire de le faire "à froid" ... En lui rappelant factuellement, peut être sous forme de liste tout ce qu'il me doit théoriquement parce qu'il ne "pouvait pas payer" :mrgreen: (taxes des impôts, taxes locatives, courses etc que j'ai payé entièrement pendant très longtemps, voyage annulé donc une grosse somme de perdue etc) + qu'il devrait faire profil bas au vu de ses agissements envers moi ... J'espère que d'ici à ce qu'il ait une réponse il fera profil bas et ne renverra rien.

Je ne voulais pas en arriver là mais je pense que la prochaine relation je serai moins "généreuse", moins "je m'en foutiste" au sujet de l'argent, ça attire sûrement les profiteurs ... :( (Même quand j'étais étudiante je lui filais de l'argent alors que lui bossait depuis plusieurs années au final, trop bonne ...)

Merci beaucoup Mila :39:
" Ta vie c'est ta vie. Ne la laisse pas prendre des coups dans une moite soumission. Guette. Il y a des issues. Il y a une lumière quelque part. Ce n'est peut-être pas beaucoup de lumière mais elle brise les ténèbres (...)" Bukowski
Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3414
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: L'après PN, comment s'en sort-on ?

Message par MilaLune »

Loume22 a écrit : jeu. 27 janv. 2022 13:46 Je ne voulais pas en arriver là mais je pense que la prochaine relation je serai moins "généreuse", moins "je m'en foutiste" au sujet de l'argent, ça attire sûrement les profiteurs ...
Eh ouais... Je te comprends car je suis peu regardante sur le partage de ce que j'ai...
Je n'ai plus grand chose à partager pour le moment, et de toute façon quasi personne avec qui partager, et pour le coup c'est pas plus mal, j'apprends à vivre sans quasiment rien donner de matériel à qui que ce soit. Je pense qu'on s'y fait. Ce n'est pas définitif, mais ça apprend à assurer sa propre sécurité avant tout.

Ce soir je dîne chez quelqu'un, j'ai fait des courses surtout pour moi, et je taperai un peu dedans pour apporter des choses pour le repas chez la personne. Il n'y a pas si longtemps, j'aurais fait l'inverse...
Répondre