JE TIENS BON post rupture pn

mimilie22
Messages : 43
Enregistré le : 20 Juil 2019, 00:16

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar mimilie22 » 22 Juil 2019, 18:51

Bonjour à toutes et tous, je suis inscrite depuis peu. J'ai vécu pendant 2 ans et demi avec un pn et j 'ai rompu le 8 juin dernier. J'ai connu pn à mon travail, il était mon supérieur. iL était en concubinage parait il avec une PN. Il la quitté pour moi mais continuait de payer une partie du logement commun avec elle parcequ'elle gardait son mobilier, ses affaires. Hey oui, pn est un gentleman. Tout était beau, tout était rose, j'avais en face de moi quelqun de posé, de bienveillant, d'attentionné...Il a eu par la suite des réactions et des colères très disproportionnées (résultats des présidentielles pas à son goût) moI je ne réagissais pas . petit à petit je ne voyais plus mes amis, ma famille me disais que je changeais...

J'ai choisi de rompre avec lui lors d'un week end chez ses parents. Ayant peur pour ma sécurité, il m a semblé que devant témoins cela semblait le plus judicieux. pn a en effet, quelques mois après le début de la relation été violent avec moi coups de pieds, poings, cles de bras avec plaquage au sol insultes, je suis une pute une salope, m asperge d'eau de javel, me crache dans la bouche veut de masturber sur moi (8jours itt/10jrs arrêt). Le lendemain m'embrasse avant de partir travailler comme si rien ne s'était passé .....il me dira quelques mois plus tard que c était ma faute qu il s 'st défendu(Plainte jamais déposée /commissariat n'était pas en mesure de la prendre à ce moment là). PN étant militaire gradé, il tient à soigner son statut et son image sociale, ma harcelé jour et nuit pour me récupérer et surtout pour ne pas que je porte plainte. Il y a quelques mois encore il a tenté de m'étrangler.

PN vivait chez moi depuis 2 ans demi, à vrai dire je n'arrivais pas à le faire partir de chez moi. C était lui qui déciderait, il n'est pas un chien comme il disait. J'ai passé des mois entre moments où il était agréable et ceux où il était atroce. j'étais comme il disait "cerveau de poulpe, une handicapé mentale, boulot de merde, salaire de merde, j'ai rien fait de ma vie, je regarde des programmes de décérébrés..." Il me dit que j'ai une haute estime de moi, que je veux tout contrôler, et que je me roule par terre comme un enfant si je n'obtiens PAS ce que je veux DE LUI.... Bref à force JE n avais plu de personnalité, j'ai douté de moi, je ruminais chaque jour sur ce qu'il se passait. J avais droit sur des longues péridoes à du mépris, son silence assourdissant... Suis je aussi mauvaise qu'il le prétend? Est ce ma faute? je perdais petit à petit mon énergie, angoisse tous les jours, perte de sommeil, d appétit.. Je lui demandais de partir tous les mois de chez moi, puis lasse de me battre, Je ne parvenais pas à le faire partir, je relâchais la pression car cela devenait insupportable pour moi. Depuis quelques mois je pars une semaine par mois au chevet de mon père qui est mourant. cela peut paraître bizarre mais aller vers mon papa était plus salutaire, réconfortant que rester à coté de pn chez moi, où le climat était plus que mortifère.

Mon pn devait être muté mais il sentait que je ne l'accompagnerai pas sur une quelconque affectation, que je souhaitais davantage garder mes repères ici. pN a choisi de demander sa retraite pour rester avec moi et s 'occuper de moi à temps complet. La retraite est accordée, je suis dans la merde je me dit que la torture risque d'être encore plus nocive. Nous évoquions avec pn depuis plusieurs mois l'envie de prendre un appart plus grand que le mien ensemble. le bail est signé aux deux noms, mais je savais que je ne l’intégrerai jamais. j ai poussé pn à s engager pour qu'il puisse avoir un endroit où aller quand je l aurais foutu dehors.

Je l ai quitté à la pentecôte devant ses parents, en disant bien à sa mère que notre histoire finirait mal sinon. (elle sait qu il a été violent avec moi et qu'il peut l'être de manière générale). J'ai préparé les cartons de pn lorsqu'il travaillait et me suis cassée dans ma famille à 650 bornes de là pendant 3 semaines. Il n avait plus qu'à me laisser les cles dans ma boite aux lettres. Pn m 'a dit que j'étais pitoyable et que je l'avait enfin eu ma vengeance. ( je dirais pour ma part plutôt que j ai puisé au fond de moi pour retrouver ma liberté, de l estime de moi)

je fais face aujourd'hui à des hauts des bas, j'ai renoué avec mes amis, je fais le no contact depuis quasiment le début de la rupture. J ai rompu ce dernier uniquement pour récupérer la clef de chez moi le 8 juillet..il m a envoyé depuis quelques messages.... pour me demander comment va mon papa? PN n' a jamais eu un soupçon d empathie .... j en reçois un nouveau à l instant même

j avais décidé d intituler ce post "coup de blues post rupture avec un pn". Une fois rédigé je préfère l'intituler "JE TIENS BON post rupture pn"

je remercie les administrateurs de ce forum et ceux qui l'animent ...c est un soutien ENORME de me dire que je ne suis pas seule
je nous souhaite à toutes et tous de réussir :4:

Buissonnière
Messages : 2983
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar Buissonnière » 22 Juil 2019, 20:11

Bonsoir Mimilie22,

Tu as eu beaucoup de courage face à ce monstre pour t'en libérer
Non les PN ne dégagent pas de chez nous quand on les met à la porte et de ce fait ce sont eux qui ont aucune estime d'eux-mêmes, aucune gêne, aucune honte.
Pour les sortir il faut l'aide des flics parce que ces vermines s'accrochent.

Après ma rupture j'avais exigé du CONNO qu'il supprime la photo de profil FB où j'apparais avec lui. Me répondre "Je fais c'que j'veux d'abord !" et la laisser des mois, faisant croire aux autres qu'on était toujours ensemble pour ensuite m'accuser d'adultère... de salope et de pute si je me montrais avec un nouveau copain sur FB
J'ai supprimé mon profil.
Il a été éjecté de chez moi par mes frères, j'avais pressenti par avance que jamais il ne partira de lui même.

Tout ce dont il t'affuble c'est de lui qu'il parle. C'est son portrait qu'il brosse en t'accusant.
Et le "c'est de ta faute si ... parce que tu ..." c'est bien une signature de PN

Il t'a jeté de la javel dessus parce qu'il n'avait pas d'acide sulfurique à portée de main
C'est un grave malade !

Garde le no-contact. Ne donne plus de nouvelle ni de toi ni de personne.
Le bail est a ton nom aussi
Quid de celui ci puisque tu l'as signé ?

Quand PN dit qu'il paie le loyer de son ex c'est du pipeau pour réduire l'aide financière qu'il pourrait t'apporter pour régler les charges fixes.

Bref une vraie raclure. Après tout l'enfer que tu as vécu, la sérénité retrouvée aura un goût de vide. Mais accroche toi...le manque disparaîtra sois en certaine

Courage et force dans ta reconstruction et bienvenue sur le forum
Des bisous
« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

mimilie22
Messages : 43
Enregistré le : 20 Juil 2019, 00:16

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar mimilie22 » 22 Juil 2019, 22:03

JE te remercie buissonnière. Concernant le logement pris les 2, j avais initialement dit au propriétaire par texto que je voulais me désolidariser du bail. Résultat il ne voulait plus le louer à Pn tout seul car une fois à la retraite ses ressources baisseraient. Pn a reçu un joli mail lui expliquant tout ceci. Pn était vert car sa situation dépendait de moi. J ai maintenu le bail comme il était pour maintenir l entrée dans les lieux. Et puis, une fois la date d entrée dans les lieux passée j ai tout simplement envoyé le préavis. Le proprio m a répondu par courrier qu il allait lui faire un avenant. Et que la clause de solidarité était de fait annulée à compter du 29 juillet. Je m étais arrangée pour que Pn paye la caution. Résultat il intègre un logement à 850e /mois et en plus il devra tout équiper seul! Ça va lui couter et tant mieux.

pnyme
Messages : 1300
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar pnyme » 23 Juil 2019, 02:45

mimilie22 a écrit :Bonjour à toutes et tous, je suis inscrite depuis peu. J'ai vécu pendant 2 ans et demi avec un pn et j 'ai rompu le 8 juin dernier. J'ai connu pn à mon travail, il était mon supérieur. iL était en concubinage parait il avec une PN. Il la quitté pour moi mais continuait de payer une partie du logement commun avec elle parcequ'elle gardait son mobilier, ses affaires. Hey oui, pn est un gentleman. Tout était beau, tout était rose, j'avais en face de moi quelqun de posé, de bienveillant, d'attentionné...Il a eu par la suite des réactions et des colères très disproportionnées (résultats des présidentielles pas à son goût) moI je ne réagissais pas . petit à petit je ne voyais plus mes amis, ma famille me disais que je changeais...

J'ai choisi de rompre avec lui lors d'un week end chez ses parents. Ayant peur pour ma sécurité, il m a semblé que devant témoins cela semblait le plus judicieux. pn a en effet, quelques mois après le début de la relation été violent avec moi coups de pieds, poings, cles de bras avec plaquage au sol insultes, je suis une pute une salope, m asperge d'eau de javel, me crache dans la bouche veut de masturber sur moi (8jours itt/10jrs arrêt). Le lendemain m'embrasse avant de partir travailler comme si rien ne s'était passé .....il me dira quelques mois plus tard que c était ma faute qu il s 'st défendu(Plainte jamais déposée /commissariat n'était pas en mesure de la prendre à ce moment là). PN étant militaire gradé, il tient à soigner son statut et son image sociale, ma harcelé jour et nuit pour me récupérer et surtout pour ne pas que je porte plainte. Il y a quelques mois encore il a tenté de m'étrangler.

PN vivait chez moi depuis 2 ans demi, à vrai dire je n'arrivais pas à le faire partir de chez moi. C était lui qui déciderait, il n'est pas un chien comme il disait. J'ai passé des mois entre moments où il était agréable et ceux où il était atroce. j'étais comme il disait "cerveau de poulpe, une handicapé mentale, boulot de merde, salaire de merde, j'ai rien fait de ma vie, je regarde des programmes de décérébrés..." Il me dit que j'ai une haute estime de moi, que je veux tout contrôler, et que je me roule par terre comme un enfant si je n'obtiens PAS ce que je veux DE LUI.... Bref à force JE n avais plu de personnalité, j'ai douté de moi, je ruminais chaque jour sur ce qu'il se passait. J avais droit sur des longues péridoes à du mépris, son silence assourdissant... Suis je aussi mauvaise qu'il le prétend? Est ce ma faute? je perdais petit à petit mon énergie, angoisse tous les jours, perte de sommeil, d appétit.. Je lui demandais de partir tous les mois de chez moi, puis lasse de me battre, Je ne parvenais pas à le faire partir, je relâchais la pression car cela devenait insupportable pour moi. Depuis quelques mois je pars une semaine par mois au chevet de mon père qui est mourant. cela peut paraître bizarre mais aller vers mon papa était plus salutaire, réconfortant que rester à coté de pn chez moi, où le climat était plus que mortifère.

Mon pn devait être muté mais il sentait que je ne l'accompagnerai pas sur une quelconque affectation, que je souhaitais davantage garder mes repères ici. pN a choisi de demander sa retraite pour rester avec moi et s 'occuper de moi à temps complet. La retraite est accordée, je suis dans la merde je me dit que la torture risque d'être encore plus nocive. Nous évoquions avec pn depuis plusieurs mois l'envie de prendre un appart plus grand que le mien ensemble. le bail est signé aux deux noms, mais je savais que je ne l’intégrerai jamais. j ai poussé pn à s engager pour qu'il puisse avoir un endroit où aller quand je l aurais foutu dehors.

Je l ai quitté à la pentecôte devant ses parents, en disant bien à sa mère que notre histoire finirait mal sinon. (elle sait qu il a été violent avec moi et qu'il peut l'être de manière générale). J'ai préparé les cartons de pn lorsqu'il travaillait et me suis cassée dans ma famille à 650 bornes de là pendant 3 semaines. Il n avait plus qu'à me laisser les cles dans ma boite aux lettres. Pn m 'a dit que j'étais pitoyable et que je l'avait enfin eu ma vengeance. ( je dirais pour ma part plutôt que j ai puisé au fond de moi pour retrouver ma liberté, de l estime de moi)

je fais face aujourd'hui à des hauts des bas, j'ai renoué avec mes amis, je fais le no contact depuis quasiment le début de la rupture. J ai rompu ce dernier uniquement pour récupérer la clef de chez moi le 8 juillet..il m a envoyé depuis quelques messages.... pour me demander comment va mon papa? PN n' a jamais eu un soupçon d empathie .... j en reçois un nouveau à l instant même

j avais décidé d intituler ce post "coup de blues post rupture avec un pn". Une fois rédigé je préfère l'intituler "JE TIENS BON post rupture pn"

je remercie les administrateurs de ce forum et ceux qui l'animent ...c est un soutien ENORME de me dire que je ne suis pas seule
je nous souhaite à toutes et tous de réussir :4:


Un grand, un très grand bravo pour ce que tu as réussi à mettre au point !
Il a énormément de chance que tu n’aies pas raconté les supplices qu’il t’a fait vivre !
Il est un monstre et je pense que sa retraite va être horrible avec un être comme ça.
Mais j’ai peur pour toi. Fais attention quand même ! Il pourrait vouloir se venger, non ? Tu es en sécurité, c’est sûr ?

mimilie22
Messages : 43
Enregistré le : 20 Juil 2019, 00:16

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar mimilie22 » 23 Juil 2019, 12:12

Bonjour pnyme, je pense que je suis en sécurité. Là je vais repartir à 600 bornes dans trois jours pour un mois. Depuis la séparation, tout est très calme. Je t avoue que ça m intrigue. J ai reçu deux textos hier.en deux heures( bonjour, j espère que tu vas bien. Comment va ton papa? Et « as tu repris le boulot? ») je ne rep pas bien évidemment. Je pourrais le bloquer sur mon tel mais si il envoie un truc ça me permet de voir dans quel état il est .... j aviserai à ce moment là. Ayant repris contact avec mes amis il y a peu, ils sont au courant maintenant de ce qui m est arrivé. J ai la possibilité d aller chez eux en cas de pépin... je n ai plus peur j étais seule je ne le suis plus. Et la seule chose qui m anime c est de reprendre ma vie. Je vais par ailleurs commencer un nouveau travail fin août.. je déménagerai sans doute dans quelques mois

Jessaie02
Messages : 9678
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar Jessaie02 » 23 Juil 2019, 12:35

mimilie22 a écrit :Bonjour pnyme, je pense que je suis en sécurité. Là je vais repartir à 600 bornes dans trois jours pour un mois. Depuis la séparation, tout est très calme. Je t avoue que ça m intrigue. J ai reçu deux textos hier.en deux heures( bonjour, j espère que tu vas bien. Comment va ton papa? Et « as tu repris le boulot? ») je ne rep pas bien évidemment. Je pourrais le bloquer sur mon tel mais si il envoie un truc ça me permet de voir dans quel état il est .... j aviserai à ce moment là. Ayant repris contact avec mes amis il y a peu, ils sont au courant maintenant de ce qui m est arrivé. J ai la possibilité d aller chez eux en cas de pépin... je n ai plus peur j étais seule je ne le suis plus. Et la seule chose qui m anime c est de reprendre ma vie. Je vais par ailleurs commencer un nouveau travail fin août.. je déménagerai sans doute dans quelques mois


félicitation :29:
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire.

mimilie22
Messages : 43
Enregistré le : 20 Juil 2019, 00:16

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar mimilie22 » 24 Juil 2019, 00:40

mimilie22 a écrit :Bonjour à toutes et tous, je suis inscrite depuis peu. J'ai vécu pendant 2 ans et demi avec un pn et j 'ai rompu le 8 juin dernier. J'ai connu pn à mon travail, il était mon supérieur. iL était en concubinage parait il avec une PN. Il la quitté pour moi mais continuait de payer une partie du logement commun avec elle parcequ'elle gardait son mobilier, ses affaires. Hey oui, pn est un gentleman. Tout était beau, tout était rose, j'avais en face de moi quelqun de posé, de bienveillant, d'attentionné...Il a eu par la suite des réactions et des colères très disproportionnées (résultats des présidentielles pas à son goût) moI je ne réagissais pas . petit à petit je ne voyais plus mes amis, ma famille me disais que je changeais...

J'ai choisi de rompre avec lui lors d'un week end chez ses parents. Ayant peur pour ma sécurité, il m a semblé que devant témoins cela semblait le plus judicieux. pn a en effet, quelques mois après le début de la relation été violent avec moi coups de pieds, poings, cles de bras avec plaquage au sol insultes, je suis une pute une salope, m asperge d'eau de javel, me crache dans la bouche veut de masturber sur moi (8jours itt/10jrs arrêt). Le lendemain m'embrasse avant de partir travailler comme si rien ne s'était passé .....il me dira quelques mois plus tard que c était ma faute qu il s 'st défendu(Plainte jamais déposée /commissariat n'était pas en mesure de la prendre à ce moment là). PN étant militaire gradé, il tient à soigner son statut et son image sociale, ma harcelé jour et nuit pour me récupérer et surtout pour ne pas que je porte plainte. Il y a quelques mois encore il a tenté de m'étrangler.

PN vivait chez moi depuis 2 ans demi, à vrai dire je n'arrivais pas à le faire partir de chez moi. C était lui qui déciderait, il n'est pas un chien comme il disait. J'ai passé des mois entre moments où il était agréable et ceux où il était atroce. j'étais comme il disait "cerveau de poulpe, une handicapé mentale, boulot de merde, salaire de merde, j'ai rien fait de ma vie, je regarde des programmes de décérébrés..." Il me dit que j'ai une haute estime de moi, que je veux tout contrôler, et que je me roule par terre comme un enfant si je n'obtiens PAS ce que je veux DE LUI.... Bref à force JE n avais plu de personnalité, j'ai douté de moi, je ruminais chaque jour sur ce qu'il se passait. J avais droit sur des longues péridoes à du mépris, son silence assourdissant... Suis je aussi mauvaise qu'il le prétend? Est ce ma faute? je perdais petit à petit mon énergie, angoisse tous les jours, perte de sommeil, d appétit.. Je lui demandais de partir tous les mois de chez moi, puis lasse de me battre, Je ne parvenais pas à le faire partir, je relâchais la pression car cela devenait insupportable pour moi. Depuis quelques mois je pars une semaine par mois au chevet de mon père qui est mourant. cela peut paraître bizarre mais aller vers mon papa était plus salutaire, réconfortant que rester à coté de pn chez moi, où le climat était plus que mortifère.

Mon pn devait être muté mais il sentait que je ne l'accompagnerai pas sur une quelconque affectation, que je souhaitais davantage garder mes repères ici. pN a choisi de demander sa retraite pour rester avec moi et s 'occuper de moi à temps complet. La retraite est accordée, je suis dans la merde je me dit que la torture risque d'être encore plus nocive. Nous évoquions avec pn depuis plusieurs mois l'envie de prendre un appart plus grand que le mien ensemble. le bail est signé aux deux noms, mais je savais que je ne l’intégrerai jamais. j ai poussé pn à s engager pour qu'il puisse avoir un endroit où aller quand je l aurais foutu dehors.

Je l ai quitté à la pentecôte devant ses parents, en disant bien à sa mère que notre histoire finirait mal sinon. (elle sait qu il a été violent avec moi et qu'il peut l'être de manière générale). J'ai préparé les cartons de pn lorsqu'il travaillait et me suis cassée dans ma famille à 650 bornes de là pendant 3 semaines. Il n avait plus qu'à me laisser les cles dans ma boite aux lettres. Pn m 'a dit que j'étais pitoyable et que je l'avait enfin eu ma vengeance. ( je dirais pour ma part plutôt que j ai puisé au fond de moi pour retrouver ma liberté, de l estime de moi)

je fais face aujourd'hui à des hauts des bas, j'ai renoué avec mes amis, je fais le no contact depuis quasiment le début de la rupture. J ai rompu ce dernier uniquement pour récupérer la clef de chez moi le 8 juillet..il m a envoyé depuis quelques messages.... pour me demander comment va mon papa? PN n' a jamais eu un soupçon d empathie .... j en reçois un nouveau à l instant même

j avais décidé d intituler ce post "coup de blues post rupture avec un pn". Une fois rédigé je préfère l'intituler "JE TIENS BON post rupture pn"

je remercie les administrateurs de ce forum et ceux qui l'animent ...c est un soutien ENORME de me dire que je ne suis pas seule
je nous souhaite à toutes et tous de réussir :4:

Avatar de l’utilisateur
goliath
Messages : 366
Enregistré le : 20 Juil 2018, 13:03

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar goliath » 24 Juil 2019, 12:59

Hello mimilie,

Déjà bravo pour le courage dont tu as fait preuve et la patiente que tu as pu avoir avec ce genre d'individu.

Je rebondis sur plusieurs phrases que tu as écrite

mimilie22 a écrit :Hey oui, pn est un gentleman. Tout était beau, tout était rose, j'avais en face de moi quelqun de posé, de bienveillant, d'attentionné...


Et oui ça commence toujours comme ça...

mimilie22 a écrit :Il a eu par la suite des réactions et des colères très disproportionnées (résultats des présidentielles pas à son goût) moI je ne réagissais pas . petit à petit je ne voyais plus mes amis, ma famille me disais que je changeais...


...Mais ça se finit toujours comme ça.

mimilie22 a écrit :.....il me dira quelques mois plus tard que c était ma faute qu il s 'st défendu (Plainte jamais déposée /commissariat n'était pas en mesure de la prendre à ce moment là).


Un moyen pour eux de se dégager de toute forme de responsabilité pour ne pas avoir à culpabiliser d'un quelconque acte.

mimilie22 a écrit :PN étant militaire gradé, il tient à soigner son statut et son image sociale, ma harcelé jour et nuit pour me récupérer et surtout pour ne pas que je porte plainte. Il y a quelques mois encore il a tenté de m'étrangler.


Je n'ose à peine imaginer comment il a pu obtenir ses galons.

mimilie22 a écrit :Il me dit que j'ai une haute estime de moi, que je veux tout contrôler, et que je me roule par terre comme un enfant si je n'obtiens PAS ce que je veux DE LUI....


Il projette inconsciemment sa véritable personnalité sur les autres. Quand il va te dire "Tu es" il faut comprendre "Je suis".

mimilie22 a écrit :Suis je aussi mauvaise qu'il le prétend ? Est ce ma faute ?


Aucunement.

mimilie22 a écrit :cela peut paraître bizarre mais aller vers mon papa était plus salutaire, réconfortant que rester à coté de pn chez moi, où le climat était plus que mortifère.


Bizarre non je dirais salutaire dans ce genre de cas.

mimilie22 a écrit :Je l ai quitté à la pentecôte devant ses parents, en disant bien à sa mère que notre histoire finirait mal sinon. (elle sait qu il a été violent avec moi et qu'il peut l'être de manière générale).


Très bonne initiative que de l'avoir fait devant témoin même si ce sont ses parents.

mimilie22 a écrit :Pn m 'a dit que j'étais pitoyable et que je l'avait enfin eu ma vengeance. ( je dirais pour ma part plutôt que j ai puisé au fond de moi pour retrouver ma liberté, de l estime de moi)


Tu as eu un grand courage pour le faire, soit fière de toi.

PN ira s'astiquer son baton de général sur quelqu'un d'autre.

mimilie22 a écrit :je fais face aujourd'hui à des hauts des bas, j'ai renoué avec mes amis, je fais le no contact depuis quasiment le début de la rupture. J ai rompu ce dernier uniquement pour récupérer la clef de chez moi le 8 juillet..il m a envoyé depuis quelques messages.... pour me demander comment va mon papa? PN n' a jamais eu un soupçon d empathie .... j en reçois un nouveau à l instant même


Ce que tu traverse est normal, il est difficile de sortir d'une emprise, c'est comme une drogue. Tu as vécu une violence psychologique qui demandera du temps à réparer mais tout se répare n'en doute pas. Quand tu pourras le faire je t'invite à bloquer son numéro de portable en attendant conserve tout ce qu'il pourra dire sur toi ça pourra te servir.

Bon courage pour la suite :)
Je te pardonne non pas parce que tu mérites le pardon, mais parce que je mérite la paix !
Nous ne sommes pas responsables du bonheur ou du malheur des autres nous ne sommes
responsables que de nous même !

mimilie22
Messages : 43
Enregistré le : 20 Juil 2019, 00:16

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar mimilie22 » 24 Juil 2019, 17:46

Bonjour Goliath, je te remercie pour ton message.
Je bloque des fois le téléphone sur des longues durées et quand je suis angoissée je débloque. Avec le recul que je prends sur tout ce qui s'est passé depuis la séparation et lorsque j'étais encore avec lui, je te cache pas que je le trouve trop calme. Surtout qu'il considère que je me suis vengée de lui.
Le fait de débloquer mon tel me permet de visualiser son état à travers les messages qu'il envoie. En ce moment c est du style:
"bonjour, j espère que tu vas bien. Comment va ton papa?.....As tu repris le boulot? ...."Bon soit tu va pas bien soit tu n as pas envie de répondre"

Je m interroge beaucoup sur le no contact que je fais; oui c est bénéfique pour reprendre possession de mes moyens, de me retrouver mais dans le même temps j 'ai l impression que c est justement ce qui l'amène à me recontacter.... Est ce que maintenir ce no contact ne va pas le pousser encore plus à s'approcher de moi? J ai pas tellement envie de lui tomber dessus en bas de chez moi?
Là il semble en quête d'informations?

Avatar de l’utilisateur
goliath
Messages : 366
Enregistré le : 20 Juil 2018, 13:03

JE TIENS BON post rupture pn

Messagepar goliath » 24 Juil 2019, 18:00

Est ce que maintenir ce no contact ne va pas le pousser encore plus à s'approcher de moi? J ai pas tellement envie de lui tomber dessus en bas de chez moi?
Là il semble en quête d'informations?


Les informations, savoir comment tu vas ou ton père, il sent bas le coquillage, il cherche seulement un prétexte pour que tu puisse répondre, il fait seulement une association d'idée genre "je la relance sur son père car je sais qu'elle va répondre"

Le fait de maintenir le NO CONTACT à tout pris, même si au fond de toi tu as envie de répondre, ne l'empêchera pas de te relancer autant de fois qu'il le jugera utile et nécessaire et pour n'importe quel autre raison.

Dis toi qu'ici le NO CONTACT est le seul moyen existant à ce jour pour que toi tu puisse retrouver ta dignité, une plus grande confiance en toi, de l’énergie, de la vitalité etc...

Mais attention comme tout bon PN il risque de ne pas supporter ce silence et il risque de t'envoyer tout type d'insulte qu'il pourra trouver aussi violente soit-elle, ne les prend pas pour toi car c'est fait dans le but de te faire culpabiliser pour que tu retombe dans ses bras.

C'est à ce moment là que tu pourra réaliser que sa réaction violente est dû au fait que tu lui est totalement indifférent et ces gens là autant ils adorent mépriser les autres autant ils ne supportent pas qu'on leur fasse la même chose.

Quand au calme apparent qu'il peut montrer ne crois surtout pas qu'il est apaisé bien au contraire, dans sa tête ça bout en permanence. Imagine l'effet inverse d'une colère, lui il intériorise tout il n'expulse rien. Il fonctionne ainsi pour ne pas que l'on voit son véritable visage.

Dis toi que même si toi tu l'auras oublié dans 20 ans (je te le souhaite) lui non et sera encore et toujours dans la rancune.

Au final Il se détruira tout seul.
Je te pardonne non pas parce que tu mérites le pardon, mais parce que je mérite la paix !
Nous ne sommes pas responsables du bonheur ou du malheur des autres nous ne sommes
responsables que de nous même !


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités