Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Avatar de l’utilisateur
Nala
Messages : 2022
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar Nala » 05 Déc 2018, 00:40

MC-Flyers,
L'histoire de l'hypnose m'intéresse.
J'ai toujours trouvé qu'il y avait de ça dans ce qu'il faisait, rien que le fait de parler sans cesse..
Il la pratique au niveau professionnel et voulait s'investir plus là dedans. Il a voulu une fois me faire une vraie séance que j'ai refusée mais ce qui me fait dire qu'il est conscient de ce qu'il fait et n'en sera que plus dangereux s'il fait sa formation..
Ne plus avoir peur de la solitude, du regard des autres et de leur jugement, c'est ne plus laisser la moindre prise au pervers. Et sans prise, pas d'emprise. :64:

Mc-Flyers
Messages : 11
Enregistré le : 30 Juin 2018, 14:45

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar Mc-Flyers » 06 Déc 2018, 00:32

Bonjour Sassa
Oui ils font de l’hypnose de haut vol sans s’en rendre compte, les psy appelent ça la transe hypnotique ...
C’est très toxique car c’est là où les contradictions sont les plus fortes, ça génère des angoisses et un mal être chez les victimes, c’est ce que ressent smich et qu’on a tous ressenti, gros maux de ventre, peurs, déprime :...

davidH
Messages : 515
Enregistré le : 26 Nov 2018, 14:36

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar davidH » 06 Déc 2018, 09:16

Hello !
complètement d'accord avec Dzave, il faut procéder comme dans une VRAIE histoire d'amour qui se termine, bien voir que la personne en face de nous n'a plus d'amour pour nous. S'enlever de la tete qu'elle a un soucis et que si elle changeait hop l'amour repartirait de plus belle. Oui elle nous a aimait ( après sincère ou pas, quelque part on s'en moque, cet amour a disparut. point). Oui nous avons aimé et on aime encore. on a misé gros pour notre histoire, on y a cru, on s'est senti existé.... Notre dépendance affective a joué à fond. Mais c'est finit. La mécanique de notre amoureuse s'est rapidement mise en place. un mouvement alternatif. un coup super, un coup vraiment naze. de l'appétit au dégoût. et bien entendu vous le savez tous, quand on pose ça sur la table " mon cœur tu ne crois pas que nous avons un gros soucis de dialogue, d'approche, de compréhension " et bien hop diversion et on passe à autre chose. ben oui.... putain que c'est dur à admettre. de mon coté je suis encore avec mon amie . Nous ne vivons qu'une semaine sur deux ensemble ( j'ai une ado de 15 ans en garde alternée qui ne veut absolument pas la voir et ma flle c'est essentiel, bref ). je me suis séparée à plusieurs reprises dans le fracas comme a chaque fois, avec des crises, insultes etc.....je suis tjs revenue. incapable de surmonter ma détresse. alors devant cette situation, j'ai choisit de regarder, d'ouvrir les yeux, ne plus faire de reproches, la regarder, regarder son corps, voir ce que ce corps raconte........ le langage du corps ne trompe pas. je refuse toute envolée et reproches, j'exige des mots simples et le respect.... voyant la situation lui échapper quelque peu, elle vient de mettre en place tout tranquillement une triangulation. elle teste la coquine. pas de soucis. vas y ma jolie. moi je pars. doucement, gentiment. sans colère, ni regrets. En me respectant, les envolées des PN c'est pas mon truc. Je ne lui en veux absolument pas. elle fait comme elle peut et je lui souhaiterait le meilleur pour elle. très loin de moi. une terrible leçon de vie. mais une leçon!
ps: je viens de voir le " grand bain" au ciné, je recommande c'est excellent . tout est possible, même de faire rentrer un rond dans un carré :)
belle journée

Avatar de l’utilisateur
Nala
Messages : 2022
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar Nala » 06 Déc 2018, 09:20

Mc-Flyers a écrit :Bonjour Sassa
Oui ils font de l’hypnose de haut vol sans s’en rendre compte, les psy appelent ça la transe hypnotique ...
C’est très toxique car c’est là où les contradictions sont les plus fortes, ça génère des angoisses et un mal être chez les victimes, c’est ce que ressent smich et qu’on a tous ressenti, gros maux de ventre, peurs, déprime :...


Merci MC-Flyers :)
Ne plus avoir peur de la solitude, du regard des autres et de leur jugement, c'est ne plus laisser la moindre prise au pervers. Et sans prise, pas d'emprise. :64:

Avatar de l’utilisateur
heidi
Messages : 336
Enregistré le : 18 Oct 2018, 15:54

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar heidi » 06 Déc 2018, 09:38

Sassa et Mc Flyers,

la question de l'hypnose, qu'ils pratiquent de façon intuitive et spontanée, m'interpelle aussi, notamment parce que j'ai eu parfois l'impression d'agir contre ma volonté initiale, d'être amenée à changer d'avis sous son influence, d'être plongée dans une sorte de brouillard agréable qui pouvait me faire oublier mes propres décisions.

il y a dans la bibliothèque une vidéo que j'ai trouvée intéressante, au sujet de leur talent naturel d'hypnotiseur :

les-mpn-sont-juste-de-gros-malins-t4764.html?hilit=gros%20malins

celui que j'ai connu s'est réorienté professionnellement, il a fait récemment une formation d'hypnothérapeute ce qui m'a beaucoup effrayée pour ses futurs patients.

il a également voulu tenter de m'hypnotiser.

Quichotte
Messages : 404
Enregistré le : 30 Nov 2018, 00:42

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar Quichotte » 06 Déc 2018, 10:04

Bonjour à vous,

Je me permets une intrusion car le phénomène hypnotique m' intéresse aussi, et voilà ce que je me dis, en brassant large...

Je fais appel à certaines de mes lectures, et qui n' ont rien à voir avec le sujet de la PN a priori.

Il y a une position hypnotique, une quasi immobilité. Quelque chose qui est de l' ordre de la stèle, où du minéral.
Quelque chose dont le mouvement s' est absenté, avec une thymie à la limite du vivant: le souffle est bas, comme la voix, qui est incantatoire.

Et le parallèle avec la représentation matérielle des dieux, des idôles / les icônes, est à retenir.
Il me semble.

J' ai appris ( je crois chez Deleuze ), que le désir masculin travaille par immobilisation ( et fragmentation, mais c' est pas le sujet ici): gaine, corset, vertugadin, chausses à talon ou socques, guindages en tt genre.
C' est un procédé qui à mon sens a quitté la sphère masculine, à laquelle appartenait le pouvoir, la puissance instutionnelle du désir. ..
Bref.

L' immobilité me semble permettre la circulation d' un désir d' objet, comme puissance de désirer.
Mais ce désir là, comme celui qui se fixe sur une idole, est à mon sens l' injection d' un désir morbide, de possession d' un objet.
Aussi me paraît il que dans ces moments où le pervers " hypnotise", il crée un moment de fusion morbide entre la subjectivité de l' "autre" ( qui est objectalisé de tte éternité pour le pervers) et lui même, qui se fait-objet-de-désir.
We are such stuff as dreams are made on
And our little life is rounded with a sleep

Prospero. The tempest. Shakespeare.

Avatar de l’utilisateur
Nala
Messages : 2022
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar Nala » 06 Déc 2018, 10:13

Merci Heidi.
C'est tout à fait ça.
Il était aussi très TRES insistant, il sait qu'il a les gens à l'usure (exemple : il a quand même convaincu son ex-femme d'acheter un appartement en commun, pareil à l'usure).
Donc après 30 "demandes" et 1000 arguments de sa part et pendant que je disais à une amie "je n'ai pas envie d'habiter avec lui", je donnais le préavis de mon appartement... comme hors de moi-même... Peut-être est-ce ça la dissociation, entre autres..
Ne plus avoir peur de la solitude, du regard des autres et de leur jugement, c'est ne plus laisser la moindre prise au pervers. Et sans prise, pas d'emprise. :64:

Jo69
Messages : 620
Enregistré le : 10 Aoû 2018, 14:56

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar Jo69 » 06 Déc 2018, 10:25

A ce stade, on ne peut plus parler d'insistance, mais bien de harcèlement. Qui est une violence psychologique. Mise en place pour briser les dernières résistances de l'autre. Afin qu'il cède et se rende. Bref, qu'il se soumette aux exigences d'un autre.
Harcèlement qui, faut-il le rappeler, est puni par la loi...
" Les mirages sont en quelque sorte les mensonges du désert. " ( Jean Cocteau )

Jo69
Messages : 620
Enregistré le : 10 Aoû 2018, 14:56

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar Jo69 » 06 Déc 2018, 10:28

Une forme de torture mentale :shock:
" Les mirages sont en quelque sorte les mensonges du désert. " ( Jean Cocteau )

Avatar de l’utilisateur
Nala
Messages : 2022
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Je morfle vraiment même après l avoir découvert et envoyé sur les roses

Messagepar Nala » 06 Déc 2018, 10:41

Jo69 a écrit :A ce stade, on ne peut plus parler d'insistance, mais bien de harcèlement. Qui est une violence psychologique. Mise en place pour briser les dernières résistances de l'autre. Afin qu'il cède et se rende. Bref, qu'il se soumette aux exigences d'un autre.
Harcèlement qui, faut-il le rappeler, est puni par la loi...


Jo69 a écrit :Une forme de torture mentale :shock:


Merci Joe.. C'est bien ce que je pense mais je n'ose pas trop le dire, je ne sais pas si c'est bien compris.. Comme si je ne prenais pas mes responsabilités..

J'ai déjà raconté ça. Quand il me racontait que ça se passait très mal avec son ex et que je lui ai demandé "pourquoi as-tu habité avec ?" il m'avait dit "je l'ai forcée"... J'ai pas compris, limite j'ai ri (jaune) et j'ai dit "mais comment ça ? Tu ne lui as pas mis le couteau sous la gorge hein"...
Mais maintenant je comprends et c'est vrai, il l'avait "forcée" bien que sans couteau sous la gorge et sans la traîner par les pieds... et c'est aussi comme ça que je l'ai ressenti, pour la poursuite la "relation" que j'avais voulu stopper et pour habiter avec..
La suivante a eu la même question que moi me concernant et même réponse "je l'ai forcée".. Et lui a la fin m'a dit "oui j'aurais du m'en aller et ne pas te prendre en otage.." ça ne m'a fait aucun bien mais m'a quand même permis certainement à ne pas perdre totalement la raison même si je n'écoûtais plus aucune de ses paroles...
Ne plus avoir peur de la solitude, du regard des autres et de leur jugement, c'est ne plus laisser la moindre prise au pervers. Et sans prise, pas d'emprise. :64:


Retourner vers « La manipulatrice perverse narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités