incertitudes

Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3413
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: incertitudes

Message par MilaLune »

Coucou Candice,

Je suis désolée de te voir rester dans le piège du "il dit... Il dit..."

J'espère que tu sauras prendre soin de toi. Tu es une gentille personne avec un grand cœur, cela me chagrine toujours d'assister à un tel gâchis.

Bon courage.

Sincèrement,

Mila

:39:
Candice33
Messages : 70
Inscription : ven. 1 oct. 2021 06:34

Re: incertitudes

Message par Candice33 »

C'est difficile Mila, tellement. Je pensais être plus forte que cela, mais là je n'y arrive pas.
:39:
Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3413
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: incertitudes

Message par MilaLune »

Oui, très difficile. Je sais combien ça peut l'être.
Tu mésestimes tes forces, en revanche. Ne sois pas si catégorique.
C'est ton état du moment, qui est faible, c'est pas toi.
Candice33
Messages : 70
Inscription : ven. 1 oct. 2021 06:34

Re: incertitudes

Message par Candice33 »

Merci pour ce soutien. Belle soirée
Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3413
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: incertitudes

Message par MilaLune »

Belle soirée à toi.
pnyme
Messages : 4196
Inscription : ven. 25 nov. 2016 19:39

Re: incertitudes

Message par pnyme »

Candice33 a écrit : jeu. 4 nov. 2021 20:58 Bonsoir, ce soir il reconnait les sites de rencontre, dit que c'est un ancien profil qu'il a réactivé (mensonge), dit qu'il a honte, qu'il sait que c'est lui qui déconne, que j'y suis pour rien, qu'il doit lutter contre lui-même. Il reconnait qu'il ne peut pas être seul, que ça l'angoisse mais que ça n'a aucun sens car ce qu'il veut c'est être avec moi. Il dit qu'il a paniqué, qu'il était angoissé mais que ce dont il est sur c'est qu'il m'aime. Il dit aussi qu'il ne sait pas aimer. Dit qu'il veut s'en sortir, qu'il ne veut pas me perdre. Me montre son vrai visage sans masque, je crois. Je lui dis ce que je pense, sans aller trop fort quand même, que je ne peux pas porter tout cela et ne peux pas l'aider, que l'amour ce n'est pas cela. Il acquiesce, dit qu'il veut changer, ne pas rester comme cela.
Tout cela est trop pour un être humain avec des sentiments et des émotions. Je crois que sa souffrance est sincère. C'est un cauchemar.
Tu me fais peur de sembler convaincue par ses mots.
Et je suis impuissante pour t’aider puisque je ne le connais pas.
Mais même si tu souhaites encore lui laisser une chance, donne-toi (à toi, pas à lui car il va savoir comment faire en sorte de te garder) la limite à ne pas franchir,,le truc qui fera que cette fois, tu diras vraiment stop sans lui trouver encore de circonstances atténuantes.
Mais si j’écoute mon intuition, j’ai déjà ma petite idée sur ce qui risque d’arriver.
Calaïca
Messages : 2943
Inscription : lun. 22 oct. 2018 18:11

Re: incertitudes

Message par Calaïca »

On sait tous comment ça risque de terminer.

Candice, plein de courage.
N'oublie pas que pour les pervers les mots sont des armes. On ne juge que les faits. Oublie les "il dit" et regarde les "il fait". Ce sera le meilleur des baromètres.
Candice33
Messages : 70
Inscription : ven. 1 oct. 2021 06:34

Re: incertitudes

Message par Candice33 »

Bonjour, le baromètre peut être aussi le corps et les émotions. Pour le moment je n’arrive plus à faire un geste vers lui. Je ne peux plus le prendre dans mes bras, l’embrasser. Peut-être que le rejet peut se faire naturellement...
Belle journée à vous
pnyme
Messages : 4196
Inscription : ven. 25 nov. 2016 19:39

Re: incertitudes

Message par pnyme »

Candice33 a écrit : ven. 5 nov. 2021 07:08 Bonjour, le baromètre peut être aussi le corps et les émotions. Pour le moment je n’arrive plus à faire un geste vers lui. Je ne peux plus le prendre dans mes bras, l’embrasser. Peut-être que le rejet peut se faire naturellement...
Belle journée à vous
Candice, il peut se faire naturellement, oui.
Sauf que tu vas lutter contre ton naturel par culpabilité. Notre esprit est tellement fort que si tu es sous son emprise (n’y cherche pas des chaînes à tes poignets, c’est plus subtile !), tu vas tout mettre en œuvre pour faire taire le « naturel » dont tu parles là.
Ça s’appelle la petite voix, l’intuition.
Crois-moi, on l’a tous eue et on lui a pourtant dit « tais-toi ! » à notre petite voix qui nous mettait en alerte.
Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3413
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: incertitudes

Message par MilaLune »

pnyme a écrit : ven. 5 nov. 2021 09:59 Sauf que tu vas lutter contre ton naturel par culpabilité.
pnyme a écrit : ven. 5 nov. 2021 09:59 Crois-moi, on l’a tous eue et on lui a pourtant dit « tais-toi ! » à notre petite voix qui nous mettait en alerte.
Tout à fait constaté.

Allez, tu veux des exemples vécus ? ;)

Dans l'ordre :

Mère Sup' protestait carrément : "tu me rejettes !"

SuperConnard se faisait tout mignon, voix presque enfantine qui feignait une pseudo vulnérabilité (pendant ce temps, il draguait toutes les nanas du département et recevait des photos d'elles nues). Comment pouvais-je me montrer si froide avec lui ?

Calimero avait appris à verser des larmes comme un acteur oscarisé.
Il y avait comme un instant de flottement, quelques secondes d'un temps d'attente à peine perceptible.
J'ai fini par comprendre que c'était bien l'attente de ma réaction.
Parfois la "technique" de présentation des larmes changeait ; ben oui, je n'étais plus réceptive à l'effondrement en larmes alors il est passé à la larme qui coule discrètement sur son visage silencieux. L'enfoiré.

Et Trouduc', lui, c'était par simple "je ne mérite pas d'être aimé" et "j'aimerais être autrement mais je peux pas, je suis coincé en moi-même". Être autrement que quoi, on saura jamais, dans quel but non plus, le flou total, en tout cas, s'il savait bien rabâcher la même idée sitôt que je regardais ailleurs (vers mon chemin à moi), c'est l'idée qu'il était mal et qu'il n'y pouvait rien mais qu'il allait essayer (de..?).

À noter, donc, que Mère a invoqué le rejet qu'elle-même me faisait subir, SuperConnard la vulnérabilité d'un enfant, qui me correspondait, Calimero, les larmes que moi-même je ne parvenais plus à verser, épuisée, et Trouduc', mon sentiment, que même moi j'ignorais, de ne pas mériter qu'on m'aime.

Il m'a fallu, pour le dernier, prendre sur moi et écouter mon sentiment d'horreur avant tout. Et ensuite, pour Mère Sup', accepter qu'elle puisse se prétendre rejetée par moi, et que je n'y pouvais rien. Pour elle, c'est encore difficile, la simple vue d'une photo retrouvée il y a quelques mois m'a donné l'impression de tomber sur un fantôme assis sur mon lit. Je l'ai déchirée et suis allée jeter ma poubelle à l'autre bout du quartier en pleine nuit.
Répondre