En otage avec le père de mon enfant

pnyme
Messages : 2127
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar pnyme » 01 Aoû 2020, 02:54

Ce que tu as écrit, là, éveille mon attention.
Tu lui as proposé un rendez-vous pour « aller plus loin ». C’est-à-dire ? Renouer des liens ???
Fais attention !
Il pourrait s’en servir contre toi !
J’espère mal comprendre, mais si tu veux rétablir un semblant de relation (même à distance), il risque de te faire passer pour celle qui ne sait pas trop de qu’elle veut et qui le « cherche » encore.
Fais attention à ce que tu écris.
Si tu laisses des traces disant que tu serais favorable à un approche de PN, tes plaintes risquent de perdre en poids !
N’écris rien, ne laisse pas de message vocal.
Soit tu l’as au tph, sois motus et bouche cousu (selon moi).

Iam
Messages : 123
Enregistré le : 09 Jan 2020, 07:32

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar Iam » 01 Aoû 2020, 09:44

Pnyme a raison.Et tu sembles être encore sous son emprise.Vois-tu un professionnel pour t'aider à te renforcer?Je te déconseille d'essayer de parlementer.S'il est pn cela ne mènera à rien et tu te fatigueras pour rien.Il pourra une fois de plus trouver les mots pour t'atteindre,te démolir.
Il faut te positionner,apprends à dire non!
Va voir une association d'aide aux victimes ,ils te conseilleront et te mettront en relation avec des professionnels (psy,avocats etc...)
Courage! :39:

Litus
Messages : 59
Enregistré le : 10 Déc 2018, 20:49

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar Litus » 01 Aoû 2020, 09:54

Oui j'ai voulu lui proposé qu'il se passe quelque chose parce que lorsque ça se produisait il redevenait doux un moment. C'est pitoyable je m'en rend compte. Je pensai avoir réussi a totalement décrocher. Ce n'est pas lui qui me manque. Mais absolument pas. Je pense que je craque sous la pression et que je suis prête à tout pour que ça s'arrête

Iam
Messages : 123
Enregistré le : 09 Jan 2020, 07:32

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar Iam » 01 Aoû 2020, 10:34

Tu sais,tous ici avons eu ce problème.Je me suis complètement aplattie pour avoir ces pseudos moments de trêve.Il faudrait que tu trouves quelque chose ou quelqu'un pour te détourner de ces élans .Lorsque j'étais encore isolée et que je sentais que je me ramollissais,je relisais toutes les notes que j'avais prises sur les crises,les phrases assassines,les insultes etc...ça me reboostait!Regarde des videos sur le sujet sur youtube,viens sur le forum. :12:

Avatar de l’utilisateur
Bisounours
Messages : 1005
Enregistré le : 01 Jan 2019, 14:17

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar Bisounours » 01 Aoû 2020, 10:40

Litus a écrit :Oui j'ai voulu lui proposé qu'il se passe quelque chose parce que lorsque ça se produisait il redevenait doux un moment. C'est pitoyable je m'en rend compte. Je pensai avoir réussi a totalement décrocher. Ce n'est pas lui qui me manque. Mais absolument pas. Je pense que je craque sous la pression et que je suis prête à tout pour que ça s'arrête


Le problème est que ça ne s'arrêtera sûrement pas en y revenant. Les choses au contraire vont continuer à s'empirer s'il voit que tu y retournes. C'est le principe du bouchon poussé toujours un peu plus loin quand il constate que ses agissements ne provoquent pas ta fuite : lentement mais sûrement, c'est la montée dans les degrés.

Une seule solution : fuir ! Mais préparer sa fuite si possible.
Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage (Albert Schweitzer)

Litus
Messages : 59
Enregistré le : 10 Déc 2018, 20:49

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar Litus » 01 Aoû 2020, 13:27

Encore aujourd'hui.. je suis quelquun de forte à la base.. il m'a envoyé : je le voie aujourd'hui sinon tu vas voir. Et je me suis sentie envahie par une grosse crainte..
Pour être honnete, il connaît un gros secret de famille qui pourrait briser une famille. Je n'ai rien dévoilé. Il l'a su de cette personne et ça touche directement ma soeur. Il se sert de ça. J'ai aussi peur de ce qu'il pourrait faire en douce.
J'ai aucune solution. Je veux une trêve mais ça n'ira jamais. J'ai même des messages comme preuve de son chantage. Je sais que ça peut être conduis en justice..donc c'est cas.
Je me dis que si il en arrive a parler, chacun assumera des actes. Je ne peux pas subir de chantage . Ce n'est pas dans mes principes donc je l'ai incité à le dire. Pour lui faire comprendre qu'il ne me tiendra jamais avec ça.
Mais pour le reste... C'est très subtile. Il m'a dit tout a l'heure *tu connais un bon ostéopathe ? On sait ce que ça veut dire.. sauf que pour se couvrir il va dire que c'est pour lui...

pnyme
Messages : 2127
Enregistré le : 25 Nov 2016, 20:39

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar pnyme » 02 Aoû 2020, 04:28

Litus, je n’ai pas écrit au début de ton fil car mes enfants sont grands, en âge de parler et même de faire leurs choix.
Donc je ne me sentais pas de bons conseils.

Mais ce que je lis maintenant me fait voir d’autres aspects de votre relation : elle est absolument toxique et tu vis du CHANTAGE, de la PRESSION psychologique et des MENACES sur ton physique (au minimum).

Si ce gars se permet cela, c’est parce qu’il voit que tu gardes tout pour toi. Il se sent donc fort.

Et toi, tu es contrôlée par le peur qu’il nourrit en toi. Moi aussi je suis passée par là avec PN. Et quand j’ai réussi à surmonter la peur du pire (alors que l’on est déjà dans le pire avec eux ! Regarde bien ce que tu vis, entends de sa part), la culpabilité et la honte, j’ai enfin vu que c’était moi qui étais écoutée et aidée.

Alors puisque tu n’es pas H24 avec lui, profite de cette liberté pour aller parler à la gendarmerie. Quand PN a été violent physiquement il y a un mois, les gendarmes sont arrivés trop tard alors qu’il était calme au lit. Je leur ai demandé de ne pas agir car ils ne pourraient rien lui reprocher (j’ai déjà vécu des déceptions de ce style par le passé même alors qu’il était alcoolisé, les gendarmes m’avaient répondu qu’ils n’étaient pas venus constater ça !). Sauf que cette fois, ils m’ont mise en contact avec une personne dont c’est le métier. Elle m’aide à savoir ce que je peux faire, elle m’écoute et me rappelle quand j’ai trop de pitié pour PN... Et PN ne sait rien. Il ne se doute pas qu’au moindre faux pas, il devra s’expliquer au quart de tour car la situation est connue maintenant ! Même si tu ne portes pas plainte, je pense que cela te fera du bien de vider ce sac rempli avec quelqu’un dont c’est le métier.

Comme cela t’a été conseillé plus haut : pas de pacte avec PN, pas d’arrangement ! Un PN ne veut pas une relation équilibrée, il veut ta perte ! Donc si tu lui laisses à nouveau de l’espace, il viendra pour te faire encore plus de torts. Il faut maintenant que tu en parles à l’extérieur et de voir que tu as raison, que tu fais bien, ça va guérir petit à petit cette peur que PN nourrit parce que, tout simplement, on ne connaît pas nos droits !

eina
Messages : 2031
Enregistré le : 23 Mar 2019, 08:09

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar eina » 02 Aoû 2020, 07:26

Bonjour Litus,

il m'a envoyé : je le voie aujourd'hui sinon tu vas voir.

Ceci est une menace.
As-tu d'autres messages de ce genre ?
Utilise-tes preuves Litus, protège toi, protège ton enfant.
C'est une très bonne idée, l'avocat. C'est un premier pas. Celui de la réassurance, de la reprise de contrôle de la situation.
Montre-lui ces messages.
Tu pourrais aussi te rapprocher d'une association pour t'aider, ou du CDIFF.
Cela te donnerait confiance pour entamer la procédure, tu te sentirais moins seule. Et trouver du soutien t'enlèverait de la culpabilité peut-être.
J'ai ressenti ça moi pour ma demande de restriction du droit de garde: le fait que je parle de mes doutes à l'avocate et qu'elle valide la nécessité de le faire, cela m'a un peu "déchargée" de la décision, tu vois ce que je veux dire ? Ce n'est plus seulement moi qui la prenais (du genre pour de mauvaises raisons, dans l'erreur) mais d'autres en voyaient la nécessité et cela m'a beaucoup aidée à le faire, malgré la peur.
Il est temps que la peur change de camp.
Essaie de ne pas penser par lui (je sais, c'est compliqué) et agis uniquement pour toi et ton enfant. Fais ce que tu as à faire, le reste (ses réactions, ce qu'il va en penser etc) ne t'appartient pas, c'est son problème à lui.

Par contre, si tu te sens en danger physiquement, s'il te plait, protège-toi, et ton enfant.
Tout mon courage Litus... on est là...
Arrêtez-vous quelques instants.
Levez la tête.
Ecoutez ce frémissement...ces feuilles qui bruissent sous le souffle léger du vent.
Soyez vivants. Aujourd'hui plus qu'hier.
Et bienveillants.
Aimez, riez, chantez.
Et surtout, n'oubliez pas de vous écouter.

Calaïca
Messages : 1852
Enregistré le : 22 Oct 2018, 20:11

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar Calaïca » 04 Aoû 2020, 20:20

Culpabiliser ? Tu crois qu'il culpabilisant, lui, de sa violence physique et verbale devant mon fils qui, deux ans et demi après, en est encore traumatisé ?
Fils qui lui redit, quand il lui annonce qu'il va le prendre en vacances (il n'accepte pas du tout le jugement): "oui, mais papa, tu as cassé la béquille de maman, et je me suis déguisé en chevalier quand tu menaçais maman pour que tu comprennes que tu étais un dragon et que tu arretes, et tu ne me regardais pas et tu n'as pas compris!" Et quand son père lui répond : "oui, mais j'étais obligé, ta maman elle était en colère, il fallait que je la calme", mon fils crie "maman, il ment, il fut n'importe quoi, moi je sais que tu n'étais pas en colère, c'est injuste !"
Fils qui faisait des cauchemars autour de la tête de loup de papa!
Non, il s'en balance totalement, et de toute façon je suis coupable de tout (sa perte de travail, etc). Quand il cesse d'appeler les enfants et interdit à mon fils de le joindre, il s'en balance aussi des effets sur notre enfant. J'ai compris trop tard que notre job est de protéger les enfants. Point.

Maintenant, pour te répondre, c'est le dossier qu'il a produit au juge qui m'a beaucoup aidée. Bien sûr, j'avais des plaintes, des témoignages, de ses violences. Des preuves. Mais il a fourni des documents qui prouvaient sa paranoïa.
Je n'ai pas demandé des visites médiatisees, j'ai demandé au juge qu'il nomme des personnes responsables lors du droit de visite, pour que s'il fait n'importe quoi (laisser les enfants quelque part à une inconnue comme il l'a fait, par exemple...), que les enfants soient pris en charge par autrui. C'est la juge qui a décidé de visites médiatisées jusqu'à ce qu'un nouveau jugement soit rendu. Jugement totalement illégal: il lui a fait forte impression... :mrgreen:

Maintenant il était correct avec mon fils bébé. Tant que les enfants sont des prolongements valorisants d'eux même, ça va. C'est quand ils commencent à grandir que ca dégénère...

Et sa violence vis à vis de toi ira s'accentuant, sauf s'il trouve une autre proie et vous abandonne. N'espère pas la paix.

Litus
Messages : 59
Enregistré le : 10 Déc 2018, 20:49

En otage avec le père de mon enfant

Messagepar Litus » Hier, 22:46

Merci à vous toutes pour vos précieus conseils mais surtout vos expériences qui permettent de savoir a quoi s'attendre.
Rina, oui j'ai pas mal de preuves a son encontre. Menaces verbales à moi, ma famille, mes amis. Agressions physiques, tentative de suicide et j'en passe.
Calaica, tu m'ouvres les yeux sur pas mal de choses..
J'ai des oeillères. Je me dis qu'il aime son fils. Mais je le vois déjà faire des projections sur lui. Comme si notre fils devait devenir une pâle copie de son père. Et ça, ça m'inquiète.

Pour vous dire, même si je suis qurlquun de solide, et je pense qu'il faut l'être pour réussir à tenir face à des gens pareils, je suis parfois tétanisée.
Oui, il m'a déjà frappée enceinte (des coups dans les cuisses, je relativisait en me disant que c'était pas le ventre donc que ce n'était rien parce qu'il faisait attention). Comment peut on relativiser comme cela ?
Il m'a torturé psychologiquement enceinte au point où je pensai à la mort. Je n'en pouvais plus mais mon petit bout m'a fait tenir. Je caressai mon ventre avec de la musique douce pour le rassurer et ne pas lui transmettre trop de chose négative.
Juste après mon accouchement il ne me laissait pas dormir à l'hôpital. Me repprochai un tas de choses. Je narrivai même pas a allaiter mon fils.
M'a claqué contre le mur le lendemain de mon accouchement. Il avait le petit dans les bras. J'avais le corps douloureux et j'étais épuisée de tout ça.

Comment peut on les laisser en arriver là...

Je comprendrai jamais pourquoi je l'ai laissé me traiter de la sorte


Retourner vers « Le manipulateur pervers narcissique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : lapetitefee et 27 invités