Effet miroir..

Venez parler de tout le reste...
Avatar de l’utilisateur
Hisa
Messages : 243
Enregistré le : 20 Jan 2019, 20:29

Effet miroir..

Messagepar Hisa » 14 Mai 2019, 21:53

HS mais super ta signature jessaie02 !!!

Avatar de l’utilisateur
ange
Modératrice
Messages : 6958
Enregistré le : 25 Avr 2015, 14:05

Effet miroir..

Messagepar ange » 14 Mai 2019, 22:00

Il y a une sorte d'effet miroir à cette période, mais on ne le mentionne pas souvent (d'où ma réflexion).

Il nous renvoie une image magnifiée de nous même, effectivement. Mais le miroir se trouve surtout ds le fait qu'il utilise le mimetisme pour nous ressembler ds les goûts et comportements. Il y a une composante narcissique en nous, qui éprouve du plaisir à se reconnaître en l'autre. D'où l'attachement, stratégie de caméléon. D'ailleurs j'ai constaté qu'un manipulateur pervers change de goût et d'attitude au gré de ses fréquentations.

Donc phase 1, il nous projette sur lui.

Phase 2, il se projette sur nous.

Le miroir est une sorte de transfusion finalement ;)

Ps: période bleue n'est pas le terme académique, c'est une invention à moi ;)
"Celui qui est sorti de l'enfer n'a pas le moindre intérêt à savoir comment la vie continue dedans"

Jessaie02
Messages : 7527
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Effet miroir..

Messagepar Jessaie02 » 14 Mai 2019, 22:02

Hisa a écrit :HS mais super ta signature jessaie02 !!!


Merci hisa c'est un genre de piqure de rappel pour me booster. J'ai vu cette phrase sur le net dans les citations et elle ma parlé.. ;)
VENGE avec ta réussite, TUE avec ton silence, PUNI avec ton absence, MAIS SURTOUT GAGNE AVEC TON SOURIRE

Jessaie02
Messages : 7527
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Effet miroir..

Messagepar Jessaie02 » 14 Mai 2019, 22:40

ange a écrit :Il y a une sorte d'effet miroir à cette période, mais on ne le mentionne pas souvent (d'où ma réflexion).

Il nous renvoie une image magnifiée de nous même, effectivement. Mais le miroir se trouve surtout ds le fait qu'il utilise le mimetisme pour nous ressembler ds les goûts et comportements. Il y a une composante narcissique en nous, qui éprouve du plaisir à se reconnaître en l'autre. D'où l'attachement, stratégie de caméléon. D'ailleurs j'ai constaté qu'un manipulateur pervers change de goût et d'attitude au gré de ses fréquentations.

Donc phase 1, il nous projette sur lui.

Phase 2, il se projette sur nous.

Le miroir est une sorte de transfusion finalement ;)

Ps: période bleue n'est pas le terme académique, c'est une invention à moi ;)


Je l'ai lu je ne sais plus dans quel fil
C'est pour ça que je voulais debattre sur cet effet miroir que l'on met longtemps a comprendre..

Comme quand il dise TU et qu'il faut comprendre JE

J'ai lu également qu'il prenait nos "qualités" pour séduire la prochaine
VENGE avec ta réussite, TUE avec ton silence, PUNI avec ton absence, MAIS SURTOUT GAGNE AVEC TON SOURIRE

Avatar de l’utilisateur
Hisa
Messages : 243
Enregistré le : 20 Jan 2019, 20:29

Effet miroir..

Messagepar Hisa » 14 Mai 2019, 23:04

Oui ou même la personnalité.

Par exemple, j'aime les montre (passion). Vers la fin, il me posait plein de questions sur les montres... et regardait les sites de marques que je lui indiquais. Des marques très peu connues. Pour amateurs...
Je suis passionné par l'automobile, vers la fin, il m'a posé plein de questions sur une voiture en particulier... voiture que possède son amie qu'il est parti rejoindre.
J'ai un Iphone, j'ai créé un dossier "inutile apple" avec les applications apple que je n'utilise pas vu qu'il y a pas un menu appli comme android. Je lui en avais fait part un jours lorsqu'on discutait smartphone, il avait rigolé. Trois semaines avant son départ, il me montre son téléphone, et sérieusement, comme si c'était un sujet que nous n'avions jamais évoqué, me dit, les applications apple, elles me saoulent, j'ai créé un dossier inutile apple et j'ai mis tout ce que j'utilise pas. Là, j'ai repensé directement à notre discussion qui datait de plusieurs mois et il semblait trop fier.
Je faisais de la muscu avant son arrivée, il en fait depuis. C'est sa passion dixit le PN. Cela s'est même transformé, derrière mon dos, en "Il (moi) a besoin de moi pour aller à la muscu, il est incapable de se gérer seul".
Je mettais des chinos et chemises, lui non. Rapidement, même tenues vestimentaires. Bien sûr, derrière mon dos, je n'avais aucune personnalité. Je le copiais... Bien entendu, ceci, il le disait aux nouvelles recrues. Pas aux anciennes puisque je n'ai eu aucun changement vestimentaire suite à son arrivée.

Moi j'ai eu la sensation de m'être fait voler ma personnalité. D'avoir perdu ce qui fait de moi quelqu'un d'unique. Il n'y a qu'une passion qu'il n'a pas pu me prendre car il ne pouvait la réaliser alors cette dernière, c'était de la m**d* selon lui...

Avatar de l’utilisateur
Sassa
Messages : 1708
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Effet miroir..

Messagepar Sassa » 14 Mai 2019, 23:13

Jessaie02 a écrit :Je l'ai lu je ne sais plus dans quel fil
C'est pour ça que je voulais debattre sur cet effet miroir que l'on met longtemps a comprendre..

Comme quand il dise TU et qu'il faut comprendre JE

J'ai lu également qu'il prenait nos "qualités" pour séduire la prochaine


Moi j'ai compris (et vécu) qu'ils veulent inverser la situation. Ils veulent te prendre CE QUE TU ES et t'injecter leur pourriture intérieure et te faire devenir la merde "humaine" qu'ils sont.

Je suis quelqu'un d'honnête, j'ai vraiment beaucoup de mal à mentir ça se voit sur ma tête, je ne sais pas faire et surtout pas dans mes relations.
Je sais que ça il a voulu se l'approprier, après plusieurs mois, voyant que j'étais comme ça et que ça compte pour moi, il me répétait sans arrêt "mais moi je suis honnête, je suis pas un menteur.". Il a même sorti ça à la suivante "je suis honnête, je ne trompe pas". Ce mot "honnête" revenait sans cesse. Et ça ce n'est pas lui, c'est moi.

Quant à ce qu'ils t'injectent... une fois, je n'étais pas bien je n'arrivais vraiment plus à supporter lui et toutes ses histoires.
Les larmes aux yeux, je n'ai plus la force de me battre pour essayer de "discuter", je vais m'isoler dans le jardin, je ne dis rien, il me suit et viens dire "elle est complètement psy". Alors là, avec tout ce que je subissais depuis plusieurs années avec lui, j'ai été très choquée... Là j'ai eu peur, de moi, de lui, de ce qu'il pouvait se passer.
Je commençais à pleurer pour de bon et ne voulais pas pleurer devant lui alors j'ai fait comme souvent, je n'ai rien dit, je savais qu'il voulait me provoquer, je savais qu'il ne cherchait que sa "dispute", son scandale, com d'hab.. Là j'ai su, vu et compris qu'il voulait retourner toute l'histoire.
Je suis partie ne voulant pas rentrer là-dedans. Je sors de la maison, il me suit, très énervé, ne supportant pas que je ne l'écoute pas, que je ne reste pas sagement à me faire insulter, ou que je ne pete pas un plomb, que je ne rentre pas dans "le jeu", et il donne un coup de poing dans la porte..... Vitrée, qui éclate en 1000 morceaux.

Moi je vais m'isoler un peu plus loin, apeurée, sidérée en pleurs, tremblante. Comment ce type qui me pourrit la vie, me ment, me manipule, rapporte à lui seul tous genre de problèmes qui n'ont jamais existé dans ma vie, m'humilie depuis 4 ans et me fait des crises dignes d'hôpital psychiatrique peut-il me dire à moi que je suis folle ? Puis foutre un coup de poing dans la porte à en détruire la vitre ? Il casse la vitre alors qu'il vient de me dire que c'est moi la dingue.. '? Après tout ce qu'il a fait avec moi ? C'est quoi tout ça ?
Et là j' ai ressenti un truc au ventre que je n'ai jamais ressenti de ma vie, un truc très violent, très noir, terrifiant. Je sais que ce coup de poignard au ventre qui m'a effrayée, c'était ce qu'il a voulu me refiler. Je sais que ça c'est son truc à lui que j'ai ressenti, voilà ce que lui a à "l'intérieur". J'ai eu peur là moi de péter totalement les plombs je me souviens me dire "mais ce n'est pas humain, comment on peut supporter ça ?" Et ce truc je n'en voulais pas.
Ce jour-là j'ai compris. Je n'avais pas encore de mot pour le définir mais j'ai compris qu'il voulait que "je sois lui", que si je restais encore, il me détruirait totalement. Que non je ne voulais pas devenir comme lui, que non je ne suis pas cette fille pour qui il veut me faire passer, que ce truc je ne voulais plus jamais le ressentir. J'ai compris que c'était lui ou moi.
"Ces personnalités ne savent pas ce qui les habitent à l'intérieur d'elles-mêmes. Elles ne sont pas connectées avec ce qu'elles ressentent, ce qu'elles sont"

Buissonnière
Messages : 2301
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Effet miroir..

Messagepar Buissonnière » 15 Mai 2019, 08:35

Sassa a écrit :
Moi j'ai compris (et vécu) qu'ils veulent inverser la situation. Ils veulent te prendre CE QUE TU ES et t'injecter leur pourriture intérieure et te faire devenir la merde "humaine" qu'ils sont.

Je suis quelqu'un d'honnête, j'ai vraiment beaucoup de mal à mentir ça se voit sur ma tête, je ne sais pas faire et surtout pas dans mes relations.
Je sais que ça il a voulu se l'approprier, après plusieurs mois, voyant que j'étais comme ça et que ça compte pour moi, il me répétait sans arrêt "mais moi je suis honnête, je suis pas un menteur.". Il a même sorti ça à la suivante "je suis honnête, je ne trompe pas". Ce mot "honnête" revenait sans cesse. Et ça ce n'est pas lui, c'est moi.

Quant à ce qu'ils t'injectent... une fois, je n'étais pas bien je n'arrivais vraiment plus à supporter lui et toutes ses histoires.
Les larmes aux yeux, je n'ai plus la force de me battre pour essayer de "discuter", je vais m'isoler dans le jardin, je ne dis rien, il me suit et viens dire "elle est complètement psy". Alors là, avec tout ce que je subissais depuis plusieurs années avec lui, j'ai été très choquée... Là j'ai eu peur, de moi, de lui, de ce qu'il pouvait se passer.
Je commençais à pleurer pour de bon et ne voulais pas pleurer devant lui alors j'ai fait comme souvent, je n'ai rien dit, je savais qu'il voulait me provoquer, je savais qu'il ne cherchait que sa "dispute", son scandale, com d'hab.. Là j'ai su, vu et compris qu'il voulait retourner toute l'histoire.
Je suis partie ne voulant pas rentrer là-dedans. Je sors de la maison, il me suit, très énervé, ne supportant pas que je ne l'écoute pas, que je ne reste pas sagement à me faire insulter, ou que je ne pete pas un plomb, que je ne rentre pas dans "le jeu", et il donne un coup de poing dans la porte..... Vitrée, qui éclate en 1000 morceaux.

Moi je vais m'isoler un peu plus loin, apeurée, sidérée en pleurs, tremblante. Comment ce type qui me pourrit la vie, me ment, me manipule, rapporte à lui seul tous genre de problèmes qui n'ont jamais existé dans ma vie, m'humilie depuis 4 ans et me fait des crises dignes d'hôpital psychiatrique peut-il me dire à moi que je suis folle ? Puis foutre un coup de poing dans la porte à en détruire la vitre ? Il casse la vitre alors qu'il vient de me dire que c'est moi la dingue.. '? Après tout ce qu'il a fait avec moi ? C'est quoi tout ça ?
Et là j' ai ressenti un truc au ventre que je n'ai jamais ressenti de ma vie, un truc très violent, très noir, terrifiant. Je sais que ce coup de poignard au ventre qui m'a effrayée, c'était ce qu'il a voulu me refiler. Je sais que ça c'est son truc à lui que j'ai ressenti, voilà ce que lui a à "l'intérieur". J'ai eu peur là moi de péter totalement les plombs je me souviens me dire "mais ce n'est pas humain, comment on peut supporter ça ?" Et ce truc je n'en voulais pas.
Ce jour-là j'ai compris. Je n'avais pas encore de mot pour le définir mais j'ai compris qu'il voulait que "je sois lui", que si je restais encore, il me détruirait totalement. Que non je ne voulais pas devenir comme lui, que non je ne suis pas cette fille pour qui il veut me faire passer, que ce truc je ne voulais plus jamais le ressentir. J'ai compris que c'était lui ou moi.

Effarant !
Sassa j'aurais pu écrire mot pour mot ce récit.
C'est incroyable ! Il me suivait quand je changeais de pièce pour m'éloigner de sa folie, cognant les portes, les murs, ma tour d'ordi pour que je garde l'attention sur lui, pour que je finisse par abdiquer en lui donnant raison, pour avoir le dernier mot ou pour m'arracher un "oui".

Je me suis aperçue vers la fin (la date de mon départ approchait et il ne le savait pas) que quand j'allais dans le jardin il était beaucoup moins démonstratif dans sa folie. En effet les villas étaient trop rapprochées l'une de l'autre et aucune haie brise vue n'était plantée. On n'était plus sous huit clos et quand je sortais il me demandait de rentrer que je n'avais rien à faire dans le jardin. Évidemment je ne rentrais pas et je lui proposais de d'abord se calmer.

Oui ce sont des cinglés, ils nous bouffent notre oxygène, notre sève vitale. Qu'il pourrisse seul dans son enfer
« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

Avatar de l’utilisateur
Sassa
Messages : 1708
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Effet miroir..

Messagepar Sassa » 15 Mai 2019, 09:36

Buissonnière a écrit :Sassa j'aurais pu écrire mot pour mot ce récit.
C'est incroyable ! Il me suivait quand je changeais de pièce pour m'éloigner de sa folie, cognant les portes, les murs, ma tour d'ordi pour que je garde l'attention sur lui, pour que je finisse par abdiquer en lui donnant raison, pour avoir le dernier mot ou pour m'arracher un "oui".

Je me suis aperçue vers la fin (la date de mon départ approchait et il ne le savait pas) que quand j'allais dans le jardin il était beaucoup moins démonstratif dans sa folie. En effet les villas étaient trop rapprochées l'une de l'autre et aucune haie brise vue n'était plantée. On n'était plus sous huit clos et quand je sortais il me demandait de rentrer que je n'avais rien à faire dans le jardin. Évidemment je ne rentrais pas et je lui proposais de d'abord se calmer.

Oui ce sont des cinglés, ils nous bouffent notre oxygène, notre sève vitale. Qu'il pourrisse seul dans son enfer


Oui, comme toi. Cette fois là a été une des pires, sinon il a cassé plusieurs portes quand je me réfugiais dans la salle de bain ou ma chambre. S'il ne pouvait pas casser la porte, il tambourinait des heures derrière en monologuant des choses incensées et en pleurant.
Moi je me levais à 5h et rentrait à 19h tous les jours pour aller travailler... Lui aussi travaillait beaucoup (?) mais restait souvent sur place (en fait certainement occupé déjà à autre chose..). M'a aussi poursuivi en voiture plusieurs fois dont après m'avoir dit "qu'est ce que j'en ai à foutre de toi" ou m'avoir insulté, aussi poursuivi dans la rue en pleine nuit de nombreuses fois car je sortais tellement il ne s'arrêtait pas et je ne supportais plus de l'entendre monologuer et ce discours incohérent et à l'envers sur tout....
Et se lamenter, se victimiser alors que c'est lui qui m'avait insulte par exemple....
Je n'arrivais même plus à parler avec lui. c'est lui qui faisait n'importe quoi avec moi dps le debut et lui qui déclenchait ces scènes et m'attaquait gratuitement sans arrêt, je ne comprenais rien. Et Je savais qu'il avait peu de limites et que quand il commençait ses attaques gratuites ça pouvait aller loin..

Quand tout redescendait, je lui ai dis plusieurs fois,
"quand ça pete laisse moi sortir on se calme et on discute après". "oui bien sur tu as raison évidemment il ne faut pas que je te cours après c'est pire je sais bien". Mais Impossible, il ne l'a jamais fait.
"Ces personnalités ne savent pas ce qui les habitent à l'intérieur d'elles-mêmes. Elles ne sont pas connectées avec ce qu'elles ressentent, ce qu'elles sont"

Jessaie02
Messages : 7527
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Effet miroir..

Messagepar Jessaie02 » 15 Mai 2019, 14:43

Hisa a écrit :Oui ou même la personnalité.

Par exemple, j'aime les montre (passion). Vers la fin, il me posait plein de questions sur les montres... et regardait les sites de marques que je lui indiquais. Des marques très peu connues. Pour amateurs...
Je suis passionné par l'automobile, vers la fin, il m'a posé plein de questions sur une voiture en particulier... voiture que possède son amie qu'il est parti rejoindre.
J'ai un Iphone, j'ai créé un dossier "inutile apple" avec les applications apple que je n'utilise pas vu qu'il y a pas un menu appli comme android. Je lui en avais fait part un jours lorsqu'on discutait smartphone, il avait rigolé. Trois semaines avant son départ, il me montre son téléphone, et sérieusement, comme si c'était un sujet que nous n'avions jamais évoqué, me dit, les applications apple, elles me saoulent, j'ai créé un dossier inutile apple et j'ai mis tout ce que j'utilise pas. Là, j'ai repensé directement à notre discussion qui datait de plusieurs mois et il semblait trop fier.
Je faisais de la muscu avant son arrivée, il en fait depuis. C'est sa passion dixit le PN. Cela s'est même transformé, derrière mon dos, en "Il (moi) a besoin de moi pour aller à la muscu, il est incapable de se gérer seul".
Je mettais des chinos et chemises, lui non. Rapidement, même tenues vestimentaires. Bien sûr, derrière mon dos, je n'avais aucune personnalité. Je le copiais... Bien entendu, ceci, il le disait aux nouvelles recrues. Pas aux anciennes puisque je n'ai eu aucun changement vestimentaire suite à son arrivée.

Moi j'ai eu la sensation de m'être fait voler ma personnalité. D'avoir perdu ce qui fait de moi quelqu'un d'unique. Il n'y a qu'une passion qu'il n'a pas pu me prendre car il ne pouvait la réaliser alors cette dernière, c'était de la m**d* selon lui...


tout ça me parle aussi
merci hisa
VENGE avec ta réussite, TUE avec ton silence, PUNI avec ton absence, MAIS SURTOUT GAGNE AVEC TON SOURIRE

Jessaie02
Messages : 7527
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Effet miroir..

Messagepar Jessaie02 » 03 Juin 2019, 15:15

Vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il se passe quand vous vous connectez à une autre personne et, peu de temps après, découvrez des aspects qui ne vous plaisent pas ? La théorie du miroir de Jacques Lacan nous aide à comprendre ce processus. Selon l’auteur, la construction de notre identité personnelle se produit à travers la captation de soi dans d’autres personnes. De cette façon, les relations que nous maintenons avec les autres sont des reflets ou des projections d’aspects de notre personnalité que nous aimons ou non.

Qu’est-ce que la théorie du miroir ?

Tout comme il y a des parties de notre corps et de notre image qui ne nous plaisent pas quand nous nous regardons dans un miroir, il y a des aspects de notre personnalité que nous n’acceptons pas. Nous trouvons chez les autres des reflets que nous n’acceptons pas, tout cette matière étant réprimée par notre inconscient. En d’autres termes, nous identifions en nous certains des traits que nous aimons le moins chez les autres, même si ce n’est que de façon symbolique. Ainsi, en partie, ce qui nous déplaît chez les autres nous déplaît aussi chez nous.


Nous sommes constamment en train de projeter une partie de notre être. Ainsi, la théorie du miroir est une vision qui propose un changement de point de vue: au lieu de penser que nous devons nous protéger de l’autre pour qu’il ne nous fasse pas de mal, nous avons cette vision qui fait naître une question « Pourquoi suis-je en train de vivre cette situation avec cette personne et quelle partie d’elle que je ne supporte pas se retrouve en moi ? ». Etant donné qu’en général, nous ne sommes pas capables de voir nos propres ombres ou vertus, la vie nous offre le cadeau des relations que nous vivons pour nous montrer directement ce qui se cache en nous. L’autre nous sert tout simplement de miroir: il nous reflète et nous donne l’opportunité de nous trouver.

Miroir direct ou inversé

La théorie du miroir peut agir de façon directe ou inversée. Prenons un exemple. Imaginons que vous ne supportez pas l’égoïsme de votre compagnon/compagne ou ami-e. De manière directe, il se peut que vous soyez en train de projeter cette partie de vous qui est égoïste et que vous rejetez. De manière inversée, cette personne pourrait refléter le peu d’importance que vous accordez à vos intérêts. Vous dépendez peut-être trop des autres et les faites passer avant vous. D’une façon ou d’une autre, l’autre nous apporte des informations très précieuses à notre connaissance et notre évolution.


Ce que je n’aime pas chez toi, je le corrige chez moi.

Vous pensez peut-être que votre chef est trop exigeant avec vous. Vous êtes peut-être vous même très exigeant et perfectionniste avec vous-même et votre chef n’est rien d’autre que le reflet de cette exigence que vous vous auto-imposez. En revanche, il est possible que vous soyez trop tolérant et que vous ayez besoin d’un peu de rigueur dans votre vie. Et nous savons que la vertu se trouve dans l’équilibre.


Blessures émotionnelles

On ne soigne rien avec un pansement. Quand nous nous faisons mal, nous exprimons d’abord notre douleur; ensuite, lorsque nous sommes calmés, nous nettoyons la blessure et la soignons avec les outils adéquats. Ne la camouflons pas et ne l’oublions pas elle ne guérira jamais de cette manière. Nous devons la contrôler jusqu’à ce qu’elle soit entièrement guérie. La même chose se produit avec d’autres types de blessures.

Nous avons tous des blessures émotionnelles. Les blessures émotionnelles sont toutes ces émotions, ces sentiments, ces pensées et façons d’agir qui sont nés lors d’un ou plusieurs moments douloureux de notre vie et que nous n’avons pas réussi à surmonter et accepter. Nous sommes devenus prisonniers de ces émotions en nous maintenant dans une prison fictive. Notre bien-être dépend de la transformation de ces émotions et de ces façons de penser en sagesse et en expériences, afin qu’elles nous servent de moteur pour avancer.


Les blessures comme reflet

Quand nous oublions nos blessures, celles-ci finissent par rester dans notre inconscient et par avoir une influence sur nos pensées, humeurs et comportements. Des carences affectives commencent à résider à l’intérieur de notre être, qui proviennent de notre tendre enfance mais qui se réveillent et/ou se renforcent quand nous ne nous soignons pas.

Ainsi, très souvent, nous retrouvons chez notre conjoint-e des carences très similaires aux nôtres. Et c’est précisément ce qui provoque l’union. Par exemple, deux personnes qui ont beaucoup souffert par amour se rencontrent et découvrent que l’amour n’est pas synonyme de souffrance. La même blessure a uni ce couple. Les deux personnes fonctionnent comme des reflets. Mais il faut avancer avec précaution car les blessures qui unissent peuvent aussi séparer.

Si chaque membre du couple ne soigne pas ses blessures, celles-ci commenceront tôt ou tard à détériorer la relation. Insécurités, peurs, jalousie, possessivité… C’est comme si la vie essayait de vous envoyer des reflets pour indiquer le chemin sur lequel vous devez avancer afin de grandir. Si vous ne les analysez pas et ne prêtez pas attention aux informations qu’ils vous donnent, vous n’évoluerez pas -ou le ferez mais plus lentement- et vos relations seront plus fragiles. C’est pour cela que les liens que nous maintenons avec les autres, en prenant en compte la théorie du miroir, peuvent nous apporter des informations très précieuses sur nous-mêmes et sur l’état de ces blessures que nous n’avons pas encore intégrées dans notre histoire.
VENGE avec ta réussite, TUE avec ton silence, PUNI avec ton absence, MAIS SURTOUT GAGNE AVEC TON SOURIRE


Retourner vers « Le Salon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité