Dérives alcooliques à caude du PN

Retrouver la forme, gérer le stress et les moments difficiles, se sentir mieux...
Ange44
Messages : 48
Enregistré le : 05 Déc 2017, 16:25

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar Ange44 » 12 Déc 2017, 14:50

Bonjour,

Quand j'ai connu l'autre abruti, je ne buvais pas d'alcool, un paquet de 20 cigarettes pouvait me faire 4 jours. Au bout de quelques mois, il m'attendait chez lui avec l'apéritif : tu as eu une dure semaine ma chérie, bois un verre puis c'était deux puis trois. Lui ne bois plus d'alcool, il a eu des soucis avec la justice à cause de ça. Très vite, par ses sms, ses appels qui m'humiliaient, me rabaissaient, par ses visites chez moi, j'ai éprouvé de plus en plus l'envie d'un verre juste pour arriver à supporter tout ça, rien que pour le voir il me fallait un ou deux verres. Quant aux cigarettes, j'en étais rendu à un paquet par jour. Le jour où j'ai décidé d'arrêter de fumer, j'ai tenu pendant un mois sans aucune aide, juste la volonté. Il m'a forcé à recommencer car soi-disant je n'étais plus moi-même (là je sais pas si je dois rire ou pas !!!!). Inutile de dire que seule je buvais aussi puisqu'il continuait son travail sur moi le soir par sms ou par appel puisque nous n'habitions pas ensemble.

Bref ma question est toute simple : Est-ce que vous aussi (et j'ai un peu l'impression que c'est le cas au vu des messages que j'ai déjà lu sur le forum) vous avez eu ce comportement qu'on peut qualifier d'autodestructeur ? Est-ce que ça fait partie de leur façon de faire pour nous détruire ? En sachant qu'à cause de l'alcool, l'image que nous renvoyons de nous est moins belle donc néfaste à leur image.

Bonne journée.

Christelle

Joséphine
Messages : 391
Enregistré le : 02 Jan 2017, 11:58

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar Joséphine » 12 Déc 2017, 16:23

Bonjour Ange,

Oui absolument ! Je ne dirais pas que c'est "à cause d'eux" qu'on se met à boire mais oui ça influe... De base moi j'ai du mal à finir une bière hein !
Hé bien il m'achetait toutes sortes de bières rares et de vins cheeeers, alors du coup... Ben j'en prenais. Au début sincèrement. Puis un jour, je lui ai clairement dit qu'avec l'alcool qu'il m'offrait il SE faisait plaisir (ce qu'il n'a pas nié d'ailleurs hein : il m'a offert à un anniv' un jour une bouteille qu'il avait quasiment bue seul en 2 jours... humpf !). Là il pouvait pas nier... :D
Maintenant oui, souvent la tristesse ou les méchancetés par SMS me faisaient parfois boire seule, chose qui ne m'arrivait jamais auparavant. Et oui je fumais aussi beaucoup plus, ce qu'il me reprochait (contrairement à toi). Je me souviens avoir passé des soirée à pleurer au lieu de m'occuper de mon chien, mon chat ou même mon ménage... De soirées prostrées sur mon lit à cloper/cloper/cloper et répondre ou envoyer des SMS stériles, agressifs ou autres... Je finissais épuisée en larmes à 2H du matin par m'endormir sans même me laver. Et le lendemain matin au travail : pas mieux.

2 mois après notre séparation, j'ai été opérée du col de l'utérus (javais développé une lésion de haut grade en moins de 6 mois...). Je ne saurais dire si ça a un lien avec le stress d'être avec lui ou pas, mais en tout cas la cigarette a énormément joué d'après le docteur. Donc depuis qu'on est plus ensemble, je bois raisonnablement avec les potes en soirée et je ne fume plus, je vapote !

Tous les cas de figures sont différents mais oui ta destruction, par un moyen ou un autre, et de préférence ton autodestruction, lui convient très bien. Clairement en étant avec ces personnes, on ne peut que se laisser aller, voire s'enfoncer. Que ça passe par l'alcool ou autre chose !

Courage +++

Profil supprimé

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar Profil supprimé » 12 Déc 2017, 17:57

Ah beh moi ça a été tout le contraire. J'ai arrêté de fumer et de boire

Debout
Messages : 1028
Enregistré le : 09 Mar 2017, 10:54

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar Debout » 12 Déc 2017, 18:56

Coucou,

ça me fait penser qu'elle était contrariée par le fait que je ne boive pas "mais y a pas moyen de trouver un truc pour que tu puisses boire un peu quand même?". Ayant le bide sensible, j'ai arrêté de boire de l'alcool depuis quelques années (ma consommation était occasionnelle). Elle considérait ça comme un manque d'épicurisme ! Pour moi, au contraire, me dispenser des effets secondaires liés à l'alcool, était MON épicurisme.
Elle disait que j'étais clean et que si je ne l'avais pas été, elle n'aurait pas pu et en même temps, elle disait "tu es si clean" (reproche).

Bref. Pas assez dans la destruction pour la dame je crois...C'est la conclusion à laquelle m'amène votre post. Merci :)

Bar
Messages : 856
Enregistré le : 09 Mar 2017, 17:16

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar Bar » 12 Déc 2017, 19:28

Ange44.... c est exactement ce qui m est arrivé.. J étais tellement nerveuse pendant la relation que je buvais un verre pour “décompresser” sans parler des cogarettes, oui oui un comportement autodestructeur, c est ça... d’ailleurs, un jour ou j avais bu un verre de trop, j avais écrit sur ce forum, et à l époque, on m à ouvert les yeux car j étais tellement mal que je buvais pour oublier... et pendant la relation aussi, c est bizarre ce que tu dis car moi aussi quand je devais le voir, je buvais un verre comme pour être plus forte car je savais qu il allait encore m humilier d une manière ou d une autre ....

Ange44
Messages : 48
Enregistré le : 05 Déc 2017, 16:25

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar Ange44 » 21 Déc 2017, 09:28

C'est exactement ça Bar, chaque fois que je devais le voir c'était plus fort que moi, j'avais tellement peur, cette boule au ventre, qu'il me fallait un voire deux verres pour me donner du courage.
Depuis il continue son travail de sape, je ne lis plus ses messages depuis hier ayant encore appris des choses sur lui (infidélité etc...) mais c'est tellement dur de passer à autre chose et pour y arriver j'avoue que je bois seule chez moi le soir après le travail (en plus j'ai un boulot avec beaucoup de responsabilités très stressant).
Et j'ai encore peur, peur qu'il se présente chez moi, peur qu'il s'en prenne à ma famille, peur qu'il mette ses menaces de mort à exécution...
Une de ses ex (que j'ai contacté par message) m'a conforté dans le fait qu'il soit PN, sa mère à elle s'en était aperçu et avait tout fait pour casser leur relation. Et il la harcèle encore alors qu'ils ne sont plus ensemble depuis 20 ans (il a essayé de casser son couple, a essayé d'avoir des relations sexuelles avec elle en lui disant qu'il n'en avait rien à faire de moi, qu'il en avait plusieurs en même temps, que je n'étais rien pour lui). 20 ans après il est encore après elle, c'est complètement dingue, ils sont vraiment fous...

Avatar de l’utilisateur
giu-giu85
Messages : 6314
Enregistré le : 08 Déc 2017, 18:46

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar giu-giu85 » 23 Déc 2017, 21:39

20 ans ? Puree tu me fais peur la, il est possible de ne jamais s en defaire ? Pour lalcool on peut vraiment en arriver là ? Parce que je dois admettre que je me fais violence, mais il y a moulte fois ou jaimerai boire un peu pour m evader de ce bourbier. La psy ma dit qu elle avait l'impression que jetais dans des sables mouvant et je javais arrêter de me débattre pour ne plus m enliser
«Nous ne sommes que la somme des instants de notre passé. »
Gaston Bachelard

Mon journal, http://forum.perversnarcissique.com/journal-pour-les-idees-claire-t3823.html
et là :
http://forum.perversnarcissique.com/valeurs-familliale-t3973.html

tsin tsin
Messages : 28
Enregistré le : 28 Déc 2017, 23:05

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar tsin tsin » 31 Déc 2017, 13:05

Bonjour,
je viens d'arriver sur le forum et je me suis mise à boire plus que je ne le faisais depuis que je le connais. J'étais avant une bonne buveuse mais je ne me m'étais pas mise en danger avec lui, si.
Le Pn provoque en toi un état auto-destructeur parce que nous avons en nous une carence, qui provoque l'état de dépendance. Pour ma part, je me suis rendue compte que j'avais déjà ce terrain avant de le rencontrer mais lui m'a plongée en plein dedans! Je suis une dépendante affective qui a pu substituer cette dépendance par autre chose; lui m'a éclatée et a exacerbé toutes les dépendances!
Pour m'en sortir, j'ai commencé par aller voir un centre d'addictologie, car oui il y a une dépendance conjointe avec ma consommation et ma relation PN. En ce moment, je n'y suis pas retournée car j'avais repris contact avec lui... Et je me suis remise à boire de plus belle, à en perdre mon permis!
Ma conclusion: ne plus perdre mon cap, essayer d'aller vers autre chose pour ne pas continuer à m'auto-détruire: méditation, sport en salle (pour voir d'autres gens), écriture, tricot ( ça' évite de fumer, de boire, et je me concentre sur moi); sinon j'aurais l'impression de tout perdre...

Si vous avez des idées ou des expériences à partager, je suis preneuse car je recommence aujourd'hui encore un chemin de guérison; j'ai replongé fin octobre en reprenant la relation avec lui pour qu'il me trompe de nouveau mi-novembre et me quitte comme une merde le lendemain de Noël! C'est vraiment tout frais et je suis tentée de boire à oublier ce qui m'arrive!

Avatar de l’utilisateur
giu-giu85
Messages : 6314
Enregistré le : 08 Déc 2017, 18:46

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar giu-giu85 » 31 Déc 2017, 14:51

Courage. Perso, je pense que tu as tout dis, sport, meditation, psy sont les cles pour sortir de cette addiction je ne rajouterai rien de plus a part occupe toi pour ne pas penser
«Nous ne sommes que la somme des instants de notre passé. »
Gaston Bachelard

Mon journal, http://forum.perversnarcissique.com/journal-pour-les-idees-claire-t3823.html
et là :
http://forum.perversnarcissique.com/valeurs-familliale-t3973.html

tsin tsin
Messages : 28
Enregistré le : 28 Déc 2017, 23:05

Dérives alcooliques à caude du PN

Messagepar tsin tsin » 31 Déc 2017, 18:11

Merci, ça fait du bien d'en parler...


Retourner vers « Bien-être, forme et santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité