déréalisation/ suis-je la seule?

Retrouver la forme, gérer le stress et les moments difficiles, se sentir mieux...
Anne44000
Messages : 288
Enregistré le : 17 Juin 2017, 08:44

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar Anne44000 » 04 Juil 2017, 10:43

Bichât,
Moi aussi j'étais aigrie avec lui. Je devenais comme lui. Je ne souriais plus.
J'ai donc une histoire inversée à la vôtre. C'est maintenant que je me retrouve.
J'en prenais tellement dans la figure que j'étais dans un "no man's land", une non existence de ma personne.
J'étais accessoirisée, déshumanisée.

egypt
Messages : 58
Enregistré le : 26 Juin 2017, 22:04

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar egypt » 04 Juil 2017, 12:54

lalolotte a écrit :J'ai un peu de mal avec le mot "déréalisation". Quelqu'un peut m'expliquer ce que celà veut dire ? Bon, il est tôt, je ne suis pas bien réveillée, il ne faut pas m'en vouloir. :lol:


Ici c'est simple et bien expliqué: http*****************

nathalie11 a écrit :Bonjour

j'avais décidé de ne plus parler du tout du PN
j'ai vu votre sujet "déréalisation".. sentiment d'irréalité et poisson dans bocal
mon dieu c'est dur
je compatis

j'ai testé moultes choses comme beaucoup de ceux et celles qui sont sur le forum

peur + rumination + rage = maladie
les animaux vivent exactement la même chose si enfermés dans une cage et martyrisés

bougez : moins on bouge (dans des lieux sains) moins on communique plus on a peur
trouvez : une âme compatissante pour parler et pleurer de cette violence de cet abus ( mais pas trop)
vous avez subi un trauma sévère : le cerveau va mettre du temps à se remettre en place

il est très dur de ne pas tourner en boucle car le cerveau ne comprend pas ce qu'il a vécu : le PN n'a pas la même logique que nous
mais plus vite on chasse le pn les souvenirs plus on a de capacités à guérir des traumas

c'est très dur de vivre en mode bisounours quand on a subi un PN : réussir a trouver un juste milieu entre exorciser la chose ( sortir la colère ,le désespoir, la haine, la passion , la honte...) et s'entourer de belles choses (musique douce ,beaux paysages, art, sport , dietetique , lumière )

Courage
il faut du temps
endurance persévérance et NO contact


Merci Nathalie pour ton message, vous avez aussi ressenti ça?
Cette sensation me fait peur donc peur= éviter de sortir=peur de sortir, bref un cercle vicieux qui s'ajoute des diarrhées... Je ne sais pas comment avoir une vie sociale dans cet état.
Modifié en dernier par Admin le 04 Juil 2017, 17:00, modifié 1 fois.
Raison : Lien interdit en dehors de la bibliothèque

Tahina
Messages : 1250
Enregistré le : 16 Mar 2017, 15:59

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar Tahina » 04 Juil 2017, 13:44

Merci Egypt pour le lien. C'est plus clair pour moi. :39:
Donne leur l’Eden ils t’en font un Enfer.

Debout
Messages : 1028
Enregistré le : 09 Mar 2017, 10:54

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar Debout » 04 Juil 2017, 15:52

lalolotte a écrit :Je sais que les première semaines après la rupture, tout comme vous, j'étais à l'ouest. Mais vraiment. J'étais obligée d'avoir des petits post-it partout, parce je "n'imprimais" rien. Et ce sentiment d'être "agressée" à l'extérieur, totalement insécure. Tout comme j'avais cette impression d'être hors du temps, de ne pas être morte, mais de ne plus faire partie du vivant. Je ne sais pas expliquer celà. C'était terrible ce sentiment.
Mais tout celà est rentré dans l'ordre doucement. Et heureusement.


Ah oui c'est ça que j'ai ressentis quand je suis partie après une semaine chez elle en claquant la porte :
je savais plus qui j'étais, où j'habitais, j'étais sonnée ! Et pendant cette semaine en sa présence, j'avais l'impression d'être là sans être là, que ce que je vivais n'était pas réel.
Le lendemain de mon retour chez moi, je me suis même enfermée dehors : serrurier un dimanche soir GRRR (qq'une d'autre à fait ça aussi, je sais plus qui :29: ). Très difficile de me concentrer. J'étais là sans être là, en mode zombie, au radar.
Pendant longtemps j'ai fait les choses en pilote automatique. Ces choses qui avant me procuraient de la joie, ne me faisaient plus rien ressentir.

Et puis là ça revient tout doucement...

egypt
Messages : 58
Enregistré le : 26 Juin 2017, 22:04

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar egypt » 04 Juil 2017, 16:07

Debout a écrit : Ah oui c'est ça que j'ai ressentis quand je suis partie après une semaine chez elle en claquant la porte :
je savais plus qui j'étais, où j'habitais, j'étais sonnée ! Et pendant cette semaine en sa présence, j'avais l'impression d'être là sans être là, que ce que je vivais n'était pas réel.
Le lendemain de mon retour chez moi, je me suis même enfermée dehors : serrurier un dimanche soir GRRR (qq'une d'autre à fait ça aussi, je sais plus qui :29: ). Très difficile de me concentrer. J'étais là sans être là, en mode zombie, au radar.
Pendant longtemps j'ai fait les choses en pilote automatique. Ces choses qui avant me procuraient de la joie, ne me faisaient plus rien ressentir.

Et puis là ça revient tout doucement...


Oui, c'est cette sensation d'irréel qui m'épuise et me terrorise! J'ai tellement envie de redevenir "comme avant" enfin je veux dire sans cette sensation... :28:

Debout
Messages : 1028
Enregistré le : 09 Mar 2017, 10:54

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar Debout » 04 Juil 2017, 16:11

Peut-être serait-il bien que tu ne restes pas seule et en parle à un pro (médecin, psy)...?
Pour ma part ça n'a vraiment pas duré longtemps la sensation d'irréel.

Grenadine
Messages : 3309
Enregistré le : 24 Fév 2017, 18:02

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar Grenadine » 04 Juil 2017, 19:12

Si je me souviens bien, cet état d'être complètement à l'ouest a duré environ 1 mois, chez moi. Je posais un tube de rouge à lèvres quelque part et puis...impossible de m'en rappeler, pareil pour mon sac, mes livres, tous les objets du quotidien. Un mois totalement au radar!!!! J'allais travailler, je m'occupais de mes enfants, mais j'oubliais dans la seconde tout ce que je posais quelque part, où je l'avais mis :shock:
Ca m'avait d'ailleurs fait peur. Je me disais :"Je deviens complètement maboule, c'est pas possible!!!!?????????????????????".
Et puis c'est parti, comme c'était venu. :shock:

Grenadine
Messages : 3309
Enregistré le : 24 Fév 2017, 18:02

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar Grenadine » 04 Juil 2017, 19:17

Ahahahahahah j'ai une super anecdote à vous raconter, qui s'est produite pendant ce mois "hallucinant"....(Je me marre rien que d'y repenser :4: )
Un matin donc, je sors de la douche et commence à me maquiller, quand soudain j'ai super envie d'un café, hop, je pose mon mascara quelque part, m'allume une clope et savoure mon café noir. Puis je me dis:" Ah merde, mais je ne me suis maquillée qu'un oeil en fait"....et....impossible de retrouver ce fucking mascara :shock: , j'ai même mis mes deux fils à contribution. Le truc introuvable....
Je suis allée bosser avec un côté maquillé, l'autre pas..... :D :D :D :D
Les enfants dont je m'occupe étaient morts, et toute la journée mes collègues se sont fichus de moi ahahahahhha :D :D

Debout
Messages : 1028
Enregistré le : 09 Mar 2017, 10:54

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar Debout » 04 Juil 2017, 20:06

MDR Grena !!!

J'en ai une aussi : partir bosser sans serviette ni tampon alors que en pleines règles !
Trash !!!
Heureusement j'avais ce qu'il fallait sur moi ! :2:

J'crois que pendant cette période j'aurais pu partir Q nu !!!

Zazago
Messages : 24
Enregistré le : 06 Juin 2017, 01:56

déréalisation/ suis-je la seule?

Messagepar Zazago » 04 Juil 2017, 21:50

Ca fait seulement 2 mois que je suis partie et j'ai vraiment l'impression d'être un poisson rouge dans un bocal. Je rumine cette colère contre lui, je lui en veux tellement, une telle haine que je ne savais pas que j'étais capable de cela. Il m'a détruite, m'a mis au stade de loque (ça c'était le 1er mois surtout) que j'aimerais lui rendre l'appareil. Je n'arrive pas toujours pas à dormir et je m'endors généralement sur les coups de 3 h.

Mais je ne suis pas lui ... je ne peux pas être remplie de haine. Alors parfois je me lève en essayant de mettre tout ce négatif de côté, de me dire que ma journée va bien se passer et surtout d'être entourée de gens normaux (au travail, en faisant mes courses, ...) qui peuvent me faire réapparaître un semblant de sourire.

J'ai encore du mal à vouloir sortir de chez moi, de rejoindre ou d'inviter des amis car j'ai encore "la peur de déranger" avec mes problèmes et aussi car je ne me sens pas prête, je suis morose. Je suis également suivie par une psy.

J'ai encore la reconstruction de moi même, un équilibre à trouver, un combat juridique à effectuer mais je suis partie de ce calvaire.

Aujourd'hui j'ai lu un proverbe chinois : "n'aie pas peur d'avancer lentement, aie peur de rester immobile".
"La plus grande erreur consiste à détruire votre présent en vous rappelant d'un passé qui n'a plus d'avenir"


Retourner vers « Bien-être, forme et santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Jessaie02 et 2 invités