Decouvrir un PN en 3 étapes

Venez parler de tout le reste...
Jessaie02
Messages : 10160
Enregistré le : 01 Jan 2019, 18:36

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar Jessaie02 » 12 Sep 2019, 20:23

Bill Eddy est un thérapeute et un juriste américain, spécialiste des pervers narcissiques et des relations toxiques. Il a mis au point une méthode, baptisée « The WEB Method ® », pour identifier ceux qu'il considère comme des hommes et des femmes pouvant « ruiner notre vie ».

Le pervers narcissique, ou narcissique pathologique, sévit dans tous les milieux, dans tous les types de relations (amoureuses, professionnelles, familiales, amicales, sportives, associatives). Tous ont un point commun : la certitude de leur supériorité. Selon le DSM-5, le manuel de diagnostic et de statistique des troubles mentaux américain, 6,2% de la population serait atteinte du trouble narcissique de la personnalité se caractérisant par la conviction d'être supérieur aux autres.

En tant que thérapeute spécialiste du narcissisme pathologique et en tant que juriste spécialisé dans les questions familiales, Bill Eddy a travaillé des années auprès des femmes et des hommes qui ont été victimes des pervers narcissiques. Sa méthode de détection, qu'il a appelée The WEB Method ®, comporte trois volets : les mots des pervers narcissiques, les émotions de leurs proies et le comportement des pervers narcissiques.

Etape 1 : Prêtez attention aux mots du pervers narcissique

Les pervers narcissiques utilisent principalement des superlatifs positifs et négatifs pour s'adresser à vous ou pour parler des autres.

– Des mots excessivement positifs et séducteurs : très vite dans la relation, ils séduisent « en force ».
Quelques exemples : "Je t'aime, tu es génial(e) ! Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi fantastique que toi ! Tu es tellement mieux que les autres. Tu es le centre de ma vie, je vais te donner tout ce que tu mérites. Personne ne t'a traité comme je vais le faire. Celui (celle) d'avant était un minable. J'ai eu une idée géniale qui va me rendre célèbre, laisse-moi t'expliquer..."

– Le PN manie les compliments excessifs mais ne les personnalise pas. Ses compliments sont généraux, génériques, interchangeables.

– Des mots excessivement négatifs et désobligeants : "Cette personne-là est vraiment nulle. Laisse-moi t'en dire deux mots. Les gens qui ont rejeté mon idée (mon projet, ma proposition) sont les plus stupides que j'ai jamais rencontrés. Ils ont du mal à reconnaître une personne brillante quand elle se tient devant eux. Mon boss me traite mal, je réfléchis à comment passer au-dessus de lui pour le virer. J'ai hâte de le voir prendre ses affaires et sortir sous les regards de tout le monde, complètement humilié."

– Le PN parle de ses fantasmes d'humiliation et de domination de manière décomplexée, littérale, ce n'est qu'en lisant la gêne ou la sidération sur le visage de son interlocuteur qu'il change de registre et précise qu'il plaisante, bien entendu.

– Des mots et des comportements qui montrent un manque d'empathie et d'intérêt : si une personne lui raconte une expérience très douloureuse, il ne va pas hésiter à l'interrompre (sans manifester de compassion) pour lui raconter ce qui lui est arrivé un jour « dans le même genre ». Il semble se parler à lui-même, ou parler à un auditoire qu'il doit captiver, séduire.

– Des mots de victimes : bien qu'ils se sentent supérieurs, dominants, les PN se voient comme des éternelles victimes. Quand ils sentent qu'ils perdent leur position de domination, ils en souffrent (c'est ce que l'on appelle « une blessure narcissique »), et ils n'ont alors de cesse que de détailler tout ce qui s'est mis en travers de leur route (la malhonnêteté ou la cruauté de autres, la malchance...) pour les empêcher d'obtenir ce qu'ils méritaient, ce à quoi ils avaient droit.

Etape 2 : Prêtez attention à vos émotions

1 - Vous êtes sous le charme

Le bombardement d'attentions, de compliments, de « preuves » d'amour a un effet euphorisant, il fait décoller de la réalité, il agit sur certains comme une drogue. C'est un signal d'alerte. Le PN charme littéralement sa victime, endort sa méfiance et la fait entrer dans un rêve éveillé. La victime se sent singularisée, valorisée comme jamais.

Comment vous sentez-vous en présence de ce séducteur enthousiaste ? Vous sentez-vous trop bien pour que ce soit réel ?

2 - Vous doutez de vous

Le charme a opéré mais rapidement, la victime se sent gauche, stupide, comme si elle redoutait de n'être pas à la hauteur de cette personne extraordinaire qui l'a faite se sentir extraordinaire.

Vous posez-vous mille questions sur vous, sur vos capacités, votre valeur ?

3 - Vous avez du mal à respirer

En sa présence, vous vous sentez oppressé(e), comme si l'oxygène se raréfiait, comme s'il l'absorbait pour deux. Nombre de témoignages de victimes de pervers narcissiques évoquent des difficultés à respirer, d'autres évoquent une sensation de rétrécissement de la pièce où ils se trouvent, comme si le PN occupait tout l'espace. Ce qui est le cas.

Ces trois éléments sont des signaux d'alerte rouge. Ils signifient que l'emprise est en cours.

Etape 3 : Prêtez attention au comportement des pervers narcissiques

Prêtez attention à ce qu'ils font, plus qu'à ce qu'ils disent.

Ils se trahissent par leurs actes

Les narcissiques pathologiques disposent d'un véritable arsenal de mots pour « enfumer » leur proie et semer la confusion. En revanche, leurs actes traduisent exactement leur vrai désir.

Il ne sert à rien d'essayer de coincer un PN avec des mots, ce sont des virtuoses de la manipulation et de la mauvaise foi. Sans compter qu'ils prennent grand plaisir à accuser leurs victimes de paranoïa.

Par exemple, plutôt que de lui demander pourquoi il ne vous prévient jamais quand il est en retard (il ne vous dira évidemment pas que c'est pour asseoir et jouir de son pouvoir sur vous), demandez-lui de vous prévenir la prochaine fois qu'il sera en retard. Et notez ce qu'il se passe. Les faits parleront d'eux-mêmes, vous saurez à quoi vous en tenir et à qui vous avez à faire.

Ils choisissent toujours un bouc-émissaire

Les PN sont des personnalités hautement conflictuelles (High-Conflict Personality), ne se remettant jamais en question. Ils ont toujours un bouc-émissaire sous la main (leur conjoint, un subalterne, leur enfant...). Quand ils rencontrent un obstacle ou qu'ils échouent, leur frustration et leur colère se dirigent immédiatement vers un fusible qu'ils accusent généralement d'une « faute » mineure mais qui est censée avoir tout fait rater (ex : "je n'ai pas eu ma promotion parce que ta sœur nous a rendu visite au mauvais moment"). Ils profitent de leur blessure narcissique pour se défouler sur leurs proches ou leurs subalternes. Ils font ensuite semblant de s'excuser d'avoir perdu le contrôle et demandent souvent pardon pour resserrer l'emprise psychologique sur leur proie.

Ils font ce que 90% des gens ne font pas

C'est la règle des 90%. Les PN jouissent du pouvoir de nuisance et de domination qu'ils exercent sur les autres. Dès qu'ils se sentent en échec ou humiliés, ils ont recours à des méthodes extrêmes (auxquelles n'ont pas recours, dans leur situation, l'immense majorité des gens) : humilier un enfant ou un conjoint en public, saboter le travail d'un collègue, diffamer gravement un supérieur, avoir recours à la violence physique.
Venge avec ta réussite , tue avec ton silence , puni avec ton absence ... Mais surtout gagne avec ton sourire

Rien n'est du au hasard dans la vie

franckdt
Messages : 68
Enregistré le : 05 Mai 2019, 21:03

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar franckdt » 12 Sep 2019, 21:42

Bravo jessaie02 !!! et merci pour ces mots...

Le diable existe, je l'ai rencontré. Cette PN qui incarne le diable, satan, et plus encore.

Un seul mot : fuir !

No contact, no contact, no contact !!!!!!!
___________________________________________________________________________________________________________
"Le PN incarne le mal et la tentation. Créature funeste, il est à l'origine l'« accusateur » ou l'« adversaire » avant de devenir un démon."
No-contact for ever.

blues39
Messages : 549
Enregistré le : 16 Juil 2019, 22:19

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar blues39 » 12 Sep 2019, 22:04

Ça me parle quand même... Merci.

Buissonnière
Messages : 3039
Enregistré le : 15 Nov 2018, 08:38

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar Buissonnière » 12 Sep 2019, 22:42

Excellent ! A garder toujours près de soi

Merci Jessaie ... encore une perle
« La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent »

Lapsus
Messages : 179
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar Lapsus » 12 Sep 2019, 23:20

Merci Jessaie

Trouver comment démasquer un PN avant qu'il ne soit trop tard, ça me préoccupe!

Cette méthode est un bon départ, mais les mots et phrases du PN me semblent pas réalistes (peut-être qu'ils sont traduits de l'anglais?), les situations et les réactions évoquées ne me parlent pas beaucoup non plus. Dans les généralités oui, mais pas dans les détails.

Mais je pense que c'est en partie personnel, je veux dire que c'est plus lié à moi, à mon histoire. Quelqu'un qui me disait je t'aime me faisait fuir, car je ne le croyais pas, j'avais peur qu'il mente pour me faire mal. Ma PN ne me l'a donc pas dit plus de 2 fois en... 30 ans, mais elle m'a quand même fait très mal!

Ça serait intéressant que des intervenants ajoutent les mots qu'ils ont entendus afin d'arriver à une liste qui soit plus crédible.

Est-ce qu'à vous, ils vous paraissent corrects comme cela? Est-ce ça que vous avez entendu?
Prudence n'est que l'euphémisme de peur.
Jules Renard

Gypsy
Messages : 747
Enregistré le : 23 Aoû 2019, 10:40

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar Gypsy » 12 Sep 2019, 23:37

Il m’a dit je t’aime au bout de 2 semaines.
Qu’il me choisissait pour la vie (enfants compris) au bout d’1 mois.
Que j'étais mieux que toutes les autres. Belle, intelligente, drôle avec un « corps de malade ».

C’est bien simple, j’avais l’impression d'être Beyoncé... c'était trop beau pour être vrai. D’ailleurs, assez rapidement j’ai dis à mes amis, qu’il était moi au masculin, les mêmes idées, valeurs... enfaite, il savait que je n’avais pas confiance en moi. Donc il adapte son discours en fonction de sa proie je pense.
Ma vie sans lui consiste à l'attendre et quand il est là je ne vis pas vraiment.

blues39
Messages : 549
Enregistré le : 16 Juil 2019, 22:19

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar blues39 » 12 Sep 2019, 23:49

Nouvelle cascades de SMS...
Love BomBing à fond...
Elle serait complètement folle de moi.

Par contre de mon expérience lapsus : j’ai eu des photos d'elle en petite tenue très rapidement. Pour me montrer qu’elle était très très belle… Et effectivement elle a un très beau corps elle est plutôt très bien physiquement.

J’ai eu des je t’aime très rapidement. Mais des millions de fois c’est plutôt l’inverse de toi et tout ça en deux ans à peine.

Elle voulait se marier très rapidement une fois qu’elle est installé chez moi. Ainsi qu’un enfant bien sûr. Alors que moi il est hors de question d’avoir un gamin avec quiconque. Elle m’a toujours dit si je tombe enceinte je garde tout de même l’enfant.

Lapsus
Messages : 179
Enregistré le : 09 Sep 2019, 11:32

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar Lapsus » 13 Sep 2019, 04:05

Salut Blues,

Il y a une étape de la relation PN dont on parle très peu et qui m'retient mon attention (comme tout le reste, mais celle-là n'est pas très documentée), c'est celle où le PN étudie sa proie pour trouver ses leviers de manipulation. Une étape qui devrait commencer plus ou moins longtemps avant la relation elle-même.

Tu dis qu'elle t'a très vite envoyé des photos intimes, ça a pris combien de temps?

Combien de temps s'est passé entre la première fois que tu l'a vue et le moment où vous avez vraiment fait connaissance, puis le début de la relation proprement dite? Où se plaçaient les photos dans cet enchaînement?

Voudrais-tu me donner une chronologie assez détaillée, stp?

Pour moi:
J'ai trouvé un emploi dans un service qui employait une dizaine de personnes. Avec Cruabelle avait son bureau pas loin. Je ne sais plus combien de temps ça a pris pour qu'on se parle plus longuement que bonjour-au revoir, mais sûrement quelques semaines, Je regardais d'autres femmes des bureaux, plus extraverties. Puis nous avons pris la plupart de nos lunchs ensemble pendant plusieurs semaines ou quelques mois. J'ai alors perdu mon emploi lors d'un changement de direction. Elle passait parfois un instant chez moi sur le chemin de son travail. On a flirté jusqu'assez loin sans entrer en relation. Enfin elle a quitté son boulot, a disparu à l'étranger presque un an et est réapparue soudain, c'est là que ça a vraiment commencé.
Prudence n'est que l'euphémisme de peur.
Jules Renard

Mafalda75015
Messages : 878
Enregistré le : 19 Aoû 2019, 06:53

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar Mafalda75015 » 13 Sep 2019, 07:23

Lapsus, le mien m'a étudié pendant 4 mois... Nous avons flirté 2 mois avant de rentrer dans la relation.
Je n'ai jamais eu de je t'aime mais une avalanche de compliments... Une avalanche de messages car je lui manquais quand on ne se voyait pas et surtout pour mieux m'ignorer quand il le souhaitait... Des silences à mourir de souffrance...

blues39
Messages : 549
Enregistré le : 16 Juil 2019, 22:19

Decouvrir un PN en 3 étapes

Messagepar blues39 » 13 Sep 2019, 08:34

Lapsus a écrit :Salut Blues,

Il y a une étape de la relation PN dont on parle très peu et qui m'retient mon attention (comme tout le reste, mais celle-là n'est pas très documentée), c'est celle où le PN étudie sa proie pour trouver ses leviers de manipulation. Une étape qui devrait commencer plus ou moins longtemps avant la relation elle-même.

Tu dis qu'elle t'a très vite envoyé des photos intimes, ça a pris combien de temps?

Combien de temps s'est passé entre la première fois que tu l'a vue et le moment où vous avez vraiment fait connaissance, puis le début de la relation proprement dite? Où se plaçaient les photos dans cet enchaînement?

Voudrais-tu me donner une chronologie assez détaillée, stp?

Pour moi:
J'ai trouvé un emploi dans un service qui employait une dizaine de personnes. Avec Cruabelle avait son bureau pas loin. Je ne sais plus combien de temps ça a pris pour qu'on se parle plus longuement que bonjour-au revoir, mais sûrement quelques semaines, Je regardais d'autres femmes des bureaux, plus extraverties. Puis nous avons pris la plupart de nos lunchs ensemble pendant plusieurs semaines ou quelques mois. J'ai alors perdu mon emploi lors d'un changement de direction. Elle passait parfois un instant chez moi sur le chemin de son travail. On a flirté jusqu'assez loin sans entrer en relation. Enfin elle a quitté son boulot, a disparu à l'étranger presque un an et est réapparue soudain, c'est là que ça a vraiment commencé.


Salut lapsus, alors pour être honnête on s’est rencontré via F.B. Il faut que tu saches que mon F.B. me sert pour la musique uniquement et les amis et la famille répartis un peu partout. Franco j’ai 300 connaissances sur F.B. et j’ai un seul compte mort de rire.

En mai 2016 je broyais du noir terrible pour raisons professionnelles. Elle est apparu comme ça sur mon fil d’actualité et nous avons échangé un premier bonjour. Dans mon entourage, je ne trouvais pas les réponses qu’elle pouvait m’apporter. Nous avons très vite sympathisé et très vite et le petit rituel de se parler via F.B. s’est mis en place.

Et les photos sont venus très rapidement de son côté tout comme la vérité comme quoi elle était marié elle avait des enfants etc. je dirais au bout de deux mois la première photo en bikini.

et pendant cette première phase j’ai beaucoup parlé mais franchement je me suis mis à nu car aucunement je ne souhaitais la rencontrer et ça me faisait du bien de parler. Et parler pour dire des conneries c’est pas trop mon style donc on a parlé de tout de philo de musique de tout ce qui m’intéresse de la vie de la nature de la musique forcément de mon boulot qui me prend énormément de temps aussi de mes relations de l’amour .. Enfin de tout. Spiritualité également car c’était un peu son domaine. Et je suis très ouvert d’esprit très curieux de nature.

Au chapitre photo 30 photos environ m’ont été transmises. Détails importants des photos étaient prises mais jamais je ne voyais son visage. D’ailleurs étant très méfiant je me disais c’est une grosse connerie. C’est un traquenard ou c’est un mec ou elle n’est pas du tout ce qu’elle représente. Encore une fois je me disais je m’en fous car je ne souhaitais pas la rencontrer.

On s’est parlé environ un an et demi avant qu’on se rencontre avec des suppressions de comptes on est revenu on est reparti des petites tensions etc. et à chaque fois elle revenait. Une fois je suis parti une fois elle est revenue une fois c’est elle qui est parti après elle est revenu c’était déjà un peu tendu.

Les premiers sentiments amoureux et même les je t’aime sont arrivés au bout de 3-4 mois lors des échanges FB.
Étant célibataire et que cette femme était plutôt pas mal et intelligente malgré le fait qu’elle soit mariée mais il n’y avait plus rien apparemment avec son mari depuis 15 ans je me disais pourquoi pas la rencontrer et puis on verra la vie est tellement bizarre parfois…Au bout d’un an et demi de relation strictement virtuel amicale dans un premier temps est plutôt amoureuse dans un second temps j’ai décidé de la rencontrer car elle commençait Déjà à triangulait et à se foutre un peu de ma gueule.

Quand elle a vu que je ne me débinait pas, Elle a vu que j’étais plutôt sérieux.

Rencontre à 600 km de chez moi. La veille du voyage juste avant que je parte elle m’avait pris la tête. Pris de haut surtout. Je lui ai dit on va bien voir qui c’est qui va rigoler demain. Je suis quelqu’un qui n’a peur de rien du tout. Je me suis dit si c’est un traquenard va bien rigoler.On s’est rencontré en vrai madame était tout de blanc Vêtu dans une grande robe blanche.

Par rapport aux photos c’était bien elle juste qu’elle avait mis quelques filtres sur son visage car à la fin j’ai eu quelques photos de son visage quand même. Parallèlement moi je lui avais envoyé des photos de moi de mon visage. Elle disait que j’avais un visage d’ange et qu’elle me voyait tout à fait comme ça. Bref…

On est resté une semaine ensemble. Je lui ai dit je ne veux pas particulièrement ou obligatoirement que l’on couche ensemble. Ce n’était pas l’objectif. Juste de voir à qui j’avais affaire dans un premier temps. On a pas mal bougé ensemble on a appris à se connaître en vrai cette fois. Resto balade etc. lorsque l’on manger elle m’observait elle ne disait rien elle était comme hypnotisé mais avec le recul je pense qu’elle me scannait.

Au bout d’une semaine lorsque mes vacances étaient finies, elle voulait remonter directement avec moi. Donc on a pleuré car j’étais un peu perdu du coup. Et j’étais bien tombé amoureux.

Et ensuite elle est remonté un mois après.

Elle est repartie au bout d’une semaine. Est revenu un mois après pour s’installer chez moi. Voilà dans les grandes lignes.


Retourner vers « Le Salon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités