Besoin de vos avis

Articles de lois, de presse,... Différentes ressources sur le thème du droit et de la justice.
Règles du forum
Les liens sont autorisés dans ce forum
Avatar de l’utilisateur
heidi
Messages : 318
Enregistré le : 18 Oct 2018, 15:54

Besoin de vos avis

Messagepar heidi » 11 Déc 2018, 11:54

si tu as un doute tu devrais demander conseil à ton avocat, il est qualifié pour te répondre. tant que le divorce n'est pas prononcé les termes de l'accord ne sont pas encore entérinés.

fais tes calculs au regard de la durée et du montant des échéances de remboursement du prêt, du montant de la pension que tu devrais acquitter pour ton fils (il existe un barème établi par le ministère de la justice en fonction des revenus du parent, sur le site justice.gouv), du fait qu'il va garder la voiture alors qu'il s'agit d'un bien commun, qui devrait normalement être partagé en valeur.

s'agissant du montant de la prestation compensatoire auquel tu pourrais éventuellement prétendre, c'est généralement difficile à apprécier car celle-ci dépend de nombreux facteurs (durée du mariage, situation des parties, évaluation des revenus à venir, et d'autres) et varie selon la jurisprudence.

d'autre part, il y a le facteur "humain"...il est parfois préférable d'abandonner quelques "plumes" financièrement pour obtenir un peu de paix. Ces individus sont procéduriers et aiment faire trainer les choses en longueur pour alimenter le conflit, sachant par ailleurs qu'un procès coûte cher.... s'il y a un désaccord le divorce à l'amiable n'est plus possible et la procédure contentieuse est plus compliquée (et coûteuse).

Avatar de l’utilisateur
heidi
Messages : 318
Enregistré le : 18 Oct 2018, 15:54

Besoin de vos avis

Messagepar heidi » 11 Déc 2018, 12:12

d'autre part la prestation compensatoire est une somme forfaitaire, dont le versement est effectué parfois en une seule fois, ou parfois étalé sous forme de rente pendant un temps limité.

elle a un caractère ponctuel et n'a pas vocation à durer dans le temps (comme le serait une pension alimentaire due par l'époux à l'épouse au titre du devoir du secours pendant le mariage), l'idée étant que le lien matrimonial qui existait entre les ex-époux est dissout par le divorce. les devoirs inhérents au mariage, parmi lesquel l'obligation alimentaire, cessent donc définitivement.

ce n'est donc pas un complément de revenu stable.

elle n'est due que sous certaines conditions (et en cas de désaccord c'est le juge qui tranche)

Dreamy
Messages : 1940
Enregistré le : 25 Oct 2018, 17:32

Besoin de vos avis

Messagepar Dreamy » 04 Jan 2019, 15:13

Bonjour,
Je pensais être tranquille car PN respectait le no-contact, jusqu'à tout à l'heure où PN m'annonce qu'il vient de signer un bail pour un appart et qu'il démėnagera lundi prochain. Trop contente, je suis aux anges, je souris et là, il me sort que son assistant social lui a dit de clôturer le compte joint, puis d'en ouvrir un autre à son nom exclusif et qu'il fallait que j'en ouvre un à mon nom d'épouse alors même que le divorce n'est pas prononcé. Il était totalement incohérent dans ses propos critiquant mon avocate, me disant qu'elle ne faisait pas son boulot correctement puisque son assistant social a soi-disant décrété que ce serait comme ça. D'ailleurs, j'ignore encore si c'est du lard ou du cochon ou s'il me fait tourner en bourrique volontairement pour me faire chier ! Du coup, désemparée, j'ai téléphoné devant lui à mon avocate qui m'a confirmer que cette affaire se traiterait exclusivement entre nos avocats respectifs et que je ne devais faire AUCUNE démarches bancaires ou autres afin de ne pas anticiper sur la procédure de divorce sans consentement mutuel. Put1 ! Heureusement que j'avais encore suffisamment de clairvoyance pour voir clair en son jeu où il m'a dit à plusieurs reprises "ça c'est des choses que je devrais pas te dire mais je le fait quand même parce que tu vas pas gagner tant que ça" je lui ai répondu que j'en avais rien à secouer de ses secrets de polichinelle et que notre divorce se règlerait entre son avocat et le mien et que le SEUL juge serait habilité à prendre la décision finale. Je suis bien restée campée sur ma position "la loi c'est la loi" mais ceci ne l'a pas empêché de tenter de jouer les mafieux en ignorant et en voulant bafouer totalement mes droits.
Chouette ! Là, il est en train de faire ses clics et ses clics, dès qu'il aura décampé, j'irai acheter 3 nouveaux barrilets pour changer les serrures. S'il le faut j'irai demandé à un voisin de m'aider à changer tout ça ! :4:

rumrézin
Messages : 2064
Enregistré le : 12 Aoû 2018, 15:33

Besoin de vos avis

Messagepar rumrézin » 04 Jan 2019, 15:16

Salut Dreamy, et bon retour, t'a raison de pas te laisser démonter par ce gros con. Il mérite le goudron et les plumes :89:

Avatar de l’utilisateur
Sassa
Messages : 1675
Enregistré le : 05 Juil 2018, 21:52

Besoin de vos avis

Messagepar Sassa » 04 Jan 2019, 15:17

Bravo Dreamy, cette nouvelle année ne pouvait mieux débuter :)!
"Ces personnalités ne savent pas ce qui les habitent à l'intérieur d'elles-mêmes. Elles ne sont pas connectées avec ce qu'elles ressentent, ce qu'elles sont"

Dreamy
Messages : 1940
Enregistré le : 25 Oct 2018, 17:32

Besoin de vos avis

Messagepar Dreamy » 04 Jan 2019, 23:23

Rhaaa ! Alors là, je suis larguée ! Mon avocate (non officielle) m'a confirmé que je devais ouvrir un compte à mon nom de jeune fille mais n'a pas rėpondu à ma question de base qui consistait à savoir si je devais autoriser la clôture du compte joint ainsi qu'à deux autres questions importantes auxquelles elle n'a pas répondu non plus.
N'ayant aucun revenu vu que PN m'a interdit de travailler, j'ai fait une demande d'aide juridique en date du 12 décembre et j'ai l'impression que l'avocate à laquelle j'ai fait appel, attends la réponse du tribunal avant de s'engager pour me défendre. Tandis, que du côté de PN, qui a les moyens de payer un avocat et qui a un assistant social en apparence très coriace, s'active, ça anticipe les choses, ça prend des initiatives alors même que je ne suis pour le moment pas officiellement défendue par qui que ce soit.
C'est le coup du pot de fer contre le pot de terre !
Je crois qu'il va falloir que je mette toutes ces décisions trop hâtives à mon goût en mode PAUSE en attendant de savoir si ma requête auprès du tribunal est acceptée ou pas. :20:
De plus, j'ignore si j'ai le droit de faire appel à une autre avocate vu que celle-ci me laisse me démerder toute seule en ne répondant pas à mes questionnements qui sont pourtant tout à fait justifiés.
En début d'après-midi, je l'ai appelé, elle m'a répondu sèchement que je ne devais pas accepter quoi que ce soit de la partie adverse et me raccroche au nez.
De plus, il y a un truc qui m'a chiffonné lorsqu'elle m'a dit "oh bah la procédure doit être lancée" alors qu'en l'occurence, ce n'est pas le cas puisque PN n'a vu son avocat que le 26 décembre et que je n'ai pas reçu une quelconque convocation ou même une réponse de ma demande d'aide juridique. Ça sent le coup de bluff à plein nez car PN s'est montré très insistant pour que j'aille avec lui à la banque afin de clôturer le compte joint.
Quelques minutes plus tard, mon avocate qui ne devait pas être au courant de quoi que ce soit, m'envoie un email pour me dire que suite à la demande de la partie adverse, je me dois d'ouvrir un compte à mon nom, sans préciser à mon nom de jeune fille. Et ce soir, j'en reçois un autre dans lequel, elle me dit "votre seul vrai nom est votre nom de jeune fille, vous pouvez donc bien sûr ouvrir un compte à ce nom". Ah bah oui ! Mais c'est bien sûr comme si j'étais supposée savoir un truc pareil alors que je traîne un nom marital depuis presque 30 ans !

Sinon pensez-vous que je devrais me tourner vers une assistance sociale pour qu'elle me guide dans la marche à suivre, ? D'ailleurs j'ignorais totalement que ces professionnelles avaient un rôle actif pour des cas particuliers comme le divorce.

Mon mari m'a dit à plusieurs reprises qu'il avait dit à tout le monde (son avocate, son assistant social, son banquier que ma fille aînée et moi-même le considérions comme un pervers narcissique et qu'il refusait de se faire défendre s'il en était vraiment un !). Bien sûr, j'ignore si c'est du lard ou du cochon, tout ce que je sais, c'est qu'il se permet de chouiner encore sur sa situation de pov' époux et papounet tout choupinou qui se fait virer de SA maison par sa méchante bonne femme et de sa vilaine fifille.

Donc, il est supposé quitter les lieux, lundi matin et m'a proposé d'aller voir où il crècherait pour boire un café (alors que je n'ai jamais bu de café depuis que je le connais :45:), du coup, j'ai refusé illico presto craignant qu'il me réserve une mauvaise surprise genre que je suis venue pour le harceler ou je ne sais quelle entourloupe digne d'un manipulateur. Comportements et propos, bien trop changeants à mon goût ce qui réveille en moi l'alerte rouge. J'ai bien pris le temps de l'observer, en le regardant droit dans les yeux et j'ai vu ces maxilaires se contracter à plusieurs reprises malgré le fait qu'il essayait de me parler avec une voix mielleuse.
Pour clôturer la soirée, il n'a pas pu s'empêcher de se montrer très autoritaire verbalement, je lui en ai fait la remarque et il m'a répondu, qu'il était trop fatigué, du coup, j'ai rigolé ironiquement et me suis isolée dans ma chambre pour rétablir le no-contact qu'il a brisé en début d'après-midi d'une manière très abrupte et soudaine dans le seul but de se lamenter sur son sort, de ne parler que de LUI et de me faire flipper avec des démarches juridiques accélérées qu'il n'a pas pu m'expliquer clairement.

J'ignore à quoi il carbure mais en tout cas, il ne manque pas de ressources sauf que maintenant, je suis enfin capable de décripter s'il me ment ou pas et là, il m'a fait pondu en quelques heures un scénario passant de plusieurs épisodes des feux de l'amour, à grosse fatigue, pour finir avec vol au dessus d'un nid de coucou ! Putaing ! J'en ai mal au crâne, cependant, je ne lâcherais rien car ma détermination a certes été ébranlée durant quelques heures mais au fil de ce post, elle est redevenue intacte.
Vivement qu'il dégage sa couenne d'la casa pour que l'air devienne enfin respirable. :4:

Bonne soirée à toutes et tous. :12:

Dreamy
Messages : 1940
Enregistré le : 25 Oct 2018, 17:32

Besoin de vos avis

Messagepar Dreamy » 05 Jan 2019, 20:20

Merci beaucoup Inès pour tes prėcieux conseils qui vont m'être d'une grande utilité. :12:

Myrage
Messages : 478
Enregistré le : 14 Déc 2018, 21:23

Besoin de vos avis

Messagepar Myrage » 06 Jan 2019, 00:18

Je ne peux guère t'aider Dreamy car les législations sont différentes d'un pays à l'autre.
Ici, nous sommes toujours identifiées par notre nom de jeune fille.

De toute façon, tu as le droit d'ouvrir un compte en banque.

Mais là où tu dois être prudente, c'est dans la fermeture du compte commun comme tu n'as pas de revenus propres. De quoi vas-tu vivre si tu n'as plus accès au compte du ménage en attendant la réponse du tribunal qui normalement t'accordera une rente alimentaire à charge de Monsieur?
Attends donc une décision de justice. Surtout ne te précipite pas quand il te presse. Il n'y a pas le feu! Le mien aussi tentait de me faire signer des documents dans la précipitation!

Monsieur s'en va, tu as de la chance. Tant mieux pour toi. Tu seras moins mise sous pression.

Quant tu auras un(e) assistant(e) social(e) référent(e), demande-lui si tu seras soumise à une indemnité locative. Pendant le divorce, celui qui occupe la maison familiale doit normalement payer à l'autre la 1/2 du loyer du bien occupé. De cette somme seront déduits le précompte immobilier et l'assurance incendie. Tu ne peux pas engager d'autres frais sans lui demander son avis via les avocats.

Tu peux te renseigner auprès d'une agence immobilière pour savoir à combien pourrait se louer ta maison.

Ton futur ex, n'a-t-il pas son cabinet au sein de la maison? Dans ce cas, fais gaffe car ce sera peut-être toi qui devra déménager.

Pose toutes les questions à qui de droit et lis les articles de loi.

Quand ton futur ex aura déménagé, vérifie à la mairie s'il a bien effectué son changement de domicile avant de changer les cylindres des portes. Sinon tu seras en faute. Il serait capable de dire au tribunal que tu l'as empêché de rentrer au domicile conjugal!

Demain, il sera parti, je suis heureuse pour toi Dreamy. :39:

Dreamy
Messages : 1940
Enregistré le : 25 Oct 2018, 17:32

Besoin de vos avis

Messagepar Dreamy » 06 Jan 2019, 16:34

Merci Myrage pour ces infos. :29:
Ne te fais pas de soucis, je suis en mode PAUSE concernant les démarches exigées par Ed qui anticipe sur tout et panique à donf. De mon côté, je suis très calme, je verrai ce qu'il se passe au jour le jour et en aviserai mon avocate selon le déroulement de la situation.
J'ai eu une longue discution avec Ed, hier, et j'ai été ravie qu'il m'entrouve enfin les portes de son esprit, chose qu'il n'avait jamais fait avant. Je me suis comportée avec lui, comme une mère de façon à ce qu'il se confie, ce qui m'a permis d'en découvrir un peu plus sur sa personnalité. J'ai assisté à un grand huit émotionnel hallucinant et totalement incohérent. Et en ai tiré la conclusion que Ed ne supporte pas ses propres silences et ses vides psychiques.
Certes, j'ai eu le sentiment de l'avoir manipulé pour qu'il me fasse confiance et se confie mais je n'ai pas trop de scrupule à avoir agit ainsi car ça m'a permis de mieux le connaître. Néanmoins, je reste en alerte rouge car il a toujours des réactions paranos, des regards noirs et des propos très culpabilisants face auxquels, je rigole ouvertement de façon à les détruire en plein vol plutôt que de les laisser s'immiscer dans mon cerveau. C'est jubilatoire de voir Ed complètement décontenancé face à mes réactions opposées à ses attentes. Dès que je me marre, il s'offusque tandis que je me régale !
En l'espace de deux jours, il a tout tenté, la séduction, les attendrissements, les pleurs incessants, sornettes et autres mensonges aussi gros que des anacondas. Le soir, une fois isolée, je me tape de ces fous rires ! :14:
Et quand j'en éprouve le besoin, je m'isole pour recharger mes batteries, de façon à ce que mes fréquences émotionnelles restent au plus haut pour pouvoir tenir le :42:

Actuellement, il continue d'emménager dans son appart et j'attends avec impatience la fin de matinée, de demain pour qu'il déblaye réellement le terrain, avant de faire sauter le bouchon d'une bonne bouteille et de procéder à la purification de la chambre conjugale qu'il a squatté depuis 3 mois, qui pue le bouc et dont l'atmosphère est glaciale. Un grand nettoyage s'impose avant de réintégrer les lieux sans avoir l'impression que les aisselles de son fantôme sont encore actives et présentes. :103:
Jusqu'à ce qu'il me restitue les clés, je reste sur mes gardes, ce n'est que lorsqu'il sera parti que je savourerai ma joie car tout PN est imprévisible alors la vigilance s'impose.

En tout cas, je ne regrette en rien ma décision de divorcer car grâce à ce forum et à vos témoignages, j'ai pris pleinement conscience que cette relation était compromise depuis le début car hyper toxique et qu'il ne sert à rien de nourrir de faux espoirs sur une base affective qui ressemblait à un champ de ruines.

Grenadine
Messages : 3291
Enregistré le : 24 Fév 2017, 18:02

Besoin de vos avis

Messagepar Grenadine » 06 Jan 2019, 17:51

Dreamy tu me fais rire avec tes descriptions :lol: :lol: :lol:
Pn est bien tombé de son piédestal et c'est un vrai bonheur à lire :29:


Retourner vers « Droit et justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité