Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Catdragoon
Messages : 29
Inscription : mar. 20 oct. 2020 16:03

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par Catdragoon »

AnnaK a écrit : mer. 20 oct. 2021 20:34
Catdragoon a écrit : mar. 19 oct. 2021 15:40 Je vous remercie pour vos réponses.

Entre temps, j'ai contacté l'association "Jamais sans papa" et à vrai dire... moi qui espérais avoir une lueur d'espoir, ils m'ont juste un peu plus anéanti.
Grosso modo quelque soit notre situation, quelque soit les choix de leur mère, les juges lui donneront la garde à 90% des cas.
Bonsoir Catdragoon,

Oui environ 90% des enfants restent avec la mère, mais il faut prendre ce chiffre avec des pincettes.

La garde est effectivement accordée majoritairement aux mères, mais avec l'accord des pères dans environ 80% des cas. En cas de desaccord, les seuls chiffres officiels que j'ai pu trouver datent de 2013: 47% pour la mère, 26% pour le père, 26% en résidence alternée. On est très loin du 90%...ce chiffre énorme concerne probablement à la fois les divorces avec accord et désaccord mis ensemble.

En plus, depuis 2013 le taux de résidence alternée ne cesse d'augmenter. Il y a donc de bonnes raisons de rester optimiste...
Bonjour AnnaK, je te remercie pour ton message. Cela me donne un peu plus d'espoir j'avoue.

Je viens tout juste d'avoir une longue discussion avec ma belle mère qui, elle aussi, me soutient et prend ma défense. Elle me félicite même d'avoir réussi à passer tant d'années avec sa fille. Même si ce n'est pas grand chose, cela fait toujours un peu de bien.
AnnaK
Messages : 478
Inscription : jeu. 12 août 2021 19:07

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par AnnaK »

En effet, avoir ta belle-mère de ton côté est une excellente nouvelle, cela fait une alliée de taille !
Vera13
Messages : 1
Inscription : mer. 27 oct. 2021 16:52

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par Vera13 »

Bonsoir, je vous donnerai juste ce conseil après 25 ans de sacrifice pour que mon mariage fonctionne. Comme elle , cet hypocondriaque n’a jamais travaillé avec 1000 et 1 projets jamais abouti et un investissement minimum dans la gestion de nos 3 enfants. Plus vous en ferais plus elle vous en demandera avec de toute façon cette insatisfaction permanente et le sacrifice de vous même et de vos aspirations. Cet acharnement que j’ai eu à vouloir préserver cette mascarade de vie de famille ( et je sais pourquoi) ne vous voudra que l’impasse sur vous même. Vous pensez être 2 alors que vous avancez tout seul.Les enfants grandissants un jour ne seront plus dupes. À leurs tours, ils seront malheureux d’avoir un père pas heureux. Mettez les choses en place pour avoir la vie que vous voulez sans culpabiliser et réfléchissez à moins qu’elle ne soit rentière elle ne pourra partir nulle part toute seule d’autant plus que la caf n’existe qu’en France. Elle qui n’a finalement jamais vraiment fait quelque chose pensez-vous qu’elle partira toute seule. Affirmez votre position et vous verrez qu’elle n’en fera rien. Pour ce qui est de votre bonheur il n’y que vous qui connaissez les décisions qui s’imposent.bon courage. Vera
satchsatch33
Messages : 372
Inscription : mar. 23 avr. 2019 15:15

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par satchsatch33 »

Catdragoon a écrit : jeu. 21 oct. 2021 12:54 Je viens tout juste d'avoir une longue discussion avec ma belle mère qui, elle aussi, me soutient et prend ma défense. Elle me félicite même d'avoir réussi à passer tant d'années avec sa fille. Même si ce n'est pas grand chose, cela fait toujours un peu de bien.
Ceci dit, rendre grâce à la belle-mère.. et puis quoi encore !!!
Cette personne, si elle avait réellement été de ton côté, t'aurais prévenu du danger dès le début. Elle sait parfaitement qui est sa fille depuis bien longtemps, et oui elle te remercie... de l'avoir débarrassée du fardeau et de l'avoir porté à sa place. J'ai peut-être les idées mal placées, mais cette femme n'est pas une alliée... plutôt une ordure.
Catdragoon
Messages : 29
Inscription : mar. 20 oct. 2020 16:03

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par Catdragoon »

Bonjour,

Me revoilà après deux mois de tranquillité et d'équilibre quasiment trouvé.


Mais si le réveillon et le jour de Noël furent superbes, depuis le 1er janvier, nous coulons chaque jour un peu plus.
Cela avait déjà un peu commencé les jours précédents ou ma compagne s'était acheté un oxymètre car elle avait vu qu'on pouvait prévenir les cas de COVID grave si le taux d'oxygène dans le sang chutait trop. De ce fait, elle passait beaucoup de temps avec son appareil au bout du doigt... Arguant que ça la rassurait de voir le taux correct... Puis durant le réveillon du jour de l'an que nous avons passé seuls tous les 5 à la maison ma compagne ne s'est pas senti très bien, avait des nausées et n'a pas mangé avec nous. Du coup elle s'est endormi vers 22h30. Les garçons vers 23h. Je me suis retrouvé à fêter la bonne année à ma famille en visio tout seul avec ma fille qui, comme d'habitude, aime bien veiller tard...
Et puis tout est parti en vrille le lendemain. C'est madame qui me réveille vers 8h en me disant qu'elle ne se sent pas bien que son taux d'oxygène est trop bas, qu'il faut qu'on aille voir un docteur! Donc, rdv avec un cabinet médical de garde pour 11h. Elle en ressort avec la docteur qui ne lui trouve pas grand chose. Elle lui fait quand même une ordonnance pour un test anti covid pour le lundi matin mais à part ça, l’a rassurée en lui disant que ces petites chutes d'oxygène pouvait probablement provenir de son asthme. Et que surtout, elle devait éviter d'utiliser trop souvent son appareil. Mais malgré le côté rassurant de la docteur, elle a continué à utiliser son oxymètre.
Elle n'a quasiment pas mangé à midi, restant allongée pour se reposer... avec son oxymètre toujours à portée de main... Vers 14h, avec les enfants nous la poussons à se bouger un peu. ils voulaient se rendre au skate-park dans le village à côté, nous prenons donc la voiture et en route… Sauf qu’après 5mn elle me dit qu’elle se sent de moins en moins bien, qu’elle est persuadée de faire un covid grave, qu’elle va mourir… donc, demi-tour direction les urgences.
Elle me demande de faire vite… nous y arrivons en 15mn (heureusement ils ne sont pas loin de chez nous, je n’ai pas eu à conduire comme un malade… ) elle sort de la voiture, cours presque jusqu’à l’accueil et tombe dans les bras de la 1ere infirmière qu’elle croise à l’entrée.
Je l’inscris à l’entrée, les internes me laissent un numéro de téléphone pour appeler pour prendre des nouvelles et je m’en retourne à la voiture où les petits m’attendaient. Evidemment mon grand me demande si sa mère va mourir et se met à pleurer à chaudes larmes. Je le rassure en lui disant de ne pas trop s’inquiéter. Que sa maman a surtout fait une petite crise de panique mais que ça va aller.
L’après-midi se passe, une interne m’appelle vers 17h pour me dire que ma compagne va bien, qu’elle a un pouls normal, que son taux d’oxygène est bon mais qu’elle allait avoir besoin de se faire aider psychologiquement.

Je vais donc la récupérer aux urgences. Elle est un peu apaisé. D’autant qu’ils lui ont donné un anxiolytique sur place. Le retour à la maison se passe bien, elle prend même un fou rire en nous racontant une situation cocasse vécue par les internes pendant qu’elle patientait.
Nous rentrons, passons une soirée puis une nuit plutôt tranquille.
Le lendemain dimanche, journée calme. Je m’occupe des petits, elle fait des aménagements dans la maison ce qui la fatigue et elle fait un nouveau petit malaise. Elle va s’allonger, ça passe.
Le lendemain, lundi, je me lève vers 7h30. Elle non, elle reste au lit et pleure. Evidemment c’est la reprise du travail pour moi et elle ne veut pas se retrouver seule. Je pars au travail avec + de 2h de retard (je commence à midi) après m’être assuré que madame avait enfin repris un peu ses esprits. J’ai la grande chance d’avoir des patrons très compréhensifs mais je ne peux pas non plus me permettre de ne pas aller travailler. Je rappelle que nous vivons à 5 sur mon seul salaire. Donc, j’arrive au travail et peut-être 1H après madame m’envoie un message sur messenger pour me dire qu’elle avait fait un nouveau malaise et qu’elle s’était trainée jusque chez le docteur qui lui a dit qu’elle faisait probablement des malaises vagaux. Qu’il n’y avait pas grand-chose à faire à part s’allonger quand elle sentait que le malaise arrivait.
De ce fait nous décidons que le lendemain elle irait passer la journée chez ma tante qui vit seule. Celle-ci est plutôt contente d’avoir un peu d’animation chez elle. Et puis accessoirement elle vit à côté de chez mes parents ce qui permet aux petits de profiter des 3.
dans le même temps j’appel ma belle-mère pour lui expliquer de ce qu’il est en train d’arriver à sa fille.
En lui demandant implicitement de l’aide. Celle-ci vit dans le Nord. S’occupe d’une femme handicapée tandis que son mari est à la retraite. J’aurais aimé qu’elle prenne quelques jours de congés et vienne dormir à la maison histoire d’aider sa fille… J’étais même prêt à lui payer le voyage et de quoi les loger à la maison. Mais je n’ai eu droit qu’à une fin de non-recevoir.
Elle s’est tout de même proposé de venir chercher madame et les enfants pour leur faire passer quelques jours/semaines dans le Nord. Mais Madame a refusé.
En dehors de cela elle a concéder d’appeler sa fille tous les jours.
Dans le même temps ma compagne acceptait de se faire suivre par une psy.
Et puis elle disait ressentir des douleurs au niveau de la nuque, je me suis donc mis à chercher un kiné ou osthéo et une psychiatre. (Et non psychologue car il semblait clair qu’un psychologue n’était pas suffisant à ce niveau). Compliqué de trouver un psy pouvant la prendre dans un délai relativement court mais j’y parviens après une bonne dizaine d’appel. Idem niveau Osthéo mais j’arrive à lui trouver un rdv 1 semaine après. Et je prends un rdv chez un psychiatre pour la fin janvier sur doctolib. Mais comme fin janvier me semblait loin, je contacte d’autres psy dont une qui peut prendre madame le vendredi 14 au matin.
Bref, toute la semaine je l’emmène avec les petits chez mes parents ou ma tante suivant leurs disponibilités. Ca se passe bien et chaque soir je retrouve madame d’humeur plutôt agréable.
Le week-end du 8 arrive. Nous prenons la voiture pour faire quelques courses sauf qu’au moment d’y arriver je la vois prendre mon portable et chercher le numéro du cabinet médical de garde le plus proche. Je la regarde et lui demande ce qu’il y a… elle me dit qu’elle ne se sent pas bien à nouveau… je fais donc demi tour et direction la maison médicalisée qui accepte de la recevoir malgré le fait qu’il faille normalement prendre rdv avant.
Elle ressort avec à peu près le même diagnostique que tous ses autres rendez-vous… Avec un petit détail en plus, le docteur lui dit qu’il faudrait peut-être vérifier si tout va bien au niveau de son cœur…. Ce qu’il ne fallait pas dire !
Le samedi se passe puis le dimanche…. Et puis nouveau réveil nocturne entre dimanche et lundi. Elle me réveille en me disant que son cœur bat trop vite, qu’elle n’arrive pas à le calmer… Je lui propose d’aller marcher pour prendre l’air, ce que nous faisons mais elle me dit que ça ne change rien, que son cœur bat toujours trop vite… Ok bon et bien on éveille une nouvelle fois les enfants et hop, dans la voiture direction les urgences.
Celles-ci se trouvent à 20mn de chez nous. Sauf qu’une fois arrivés devant, elle me demande de ne pas entrer mais de me garer le long, qu’elle se sentait un peu mieux et que son cœur battait moins vite…
Résultat, nous sommes restés près de 45mn à attendre le bon vouloir de madame et avons finalement pu rentrer nous re coucher.

La semaine se passe entre des allers et retours chez mes parents et ma tante. Avec rdv osthéo au milieu qui semble lui faire énormément de bien. L’osthéo s’est occupée d’elle pendant plus d’une heure lui disant qu’elle avait rarement vu quelqu’un d’aussi contracté.
Le lendemain était le jour du rdv chez la psy et là… patatras, je la vois revenir de son rdv après seulement 10mn, les yeux embués… je me suis trompé dans l’heure du rdv ! :’(
J’ai confondu avec un autre rdv que je lui avais pris et nous sommes arrivés avec 1h de retard. Donc rdv annulé. Elle prend un autre rdv avec la psy mais me dit clairement que de toute façon elle n’ira pas…. \o/
Le week-end arrive elle semble de relativement bonne humeur le samedi même si concrètement je fais tout pour sortir les enfants le plus possible et donc passer le moins de temps possible à la maison. Ça fait du bien à tout le monde, c’est tout aussi bien.
Sauf que, dimanche, madame est prise d’une fureur après les enfants qui ont eu « le malheur » de dessiner une route avec du feutre sur leur garage en bois… Fureur qui a duré une bonne dizaine de minutes. Bon, ça peut paraître peu mais en vrai… c’est long ! J’ai tenté de calmer le jeu et de conforter les enfants, leur faisant comprendre que ce n’était effectivement pas une très bonne idée d’avoir fait ça mais que ça n’était pas non plus si grave. Bon, à vrai dire, ils n’ont même pas eu de réaction quand leur mère leur a hurlé dessus.
Une fois que la tension est redescendue, elle est venue me voir avec un petit sourire désolé et me dit qu’elle sait qu’elle ne devrait pas s’énerver comme cela…
Effectivement… mais bon, c’est déjà bien de s’en rendre compte.
La fin de journée se passe bien, le soir arrive et ma compagne vient me parler des frais qu’elle veut faire pour l’appartement. (Considérant que nous ne pouvons pas nous permettre d’acheter une maison elle veut réaménager tout l’appart. Je lui avais dit OK à condition que cela reste financièrement dans nos clous. )
Elle me fait donc la liste de ce qu’elle veut, prenant un ton conciliant, je l’écoute en silence tout en m’occupant en même temps de faire la vaisselle. A la fin elle me dit : « Tu n’as toujours rien à dire ? » Je lui répond, distraitement, que non, je fais juste un peu les comptes dans ma tête… Oulalalala que n’ai-je pas dit encore !
Nouvelle crise : « Ok, d’accord ! C’est toujours pareil, toujours des questions d’argent ! Puisque c’est ça je vais me remonter les manches et je vais aller le gagner toute seule mon argent, etc…..
Alors je veux être clair tout de suite, comme déjà dit, nous ne vivons que sur mon salaire et les aides de la CAF et cela fait plusieurs mois voire années que je me refuse certains achats pour moi car nous sommes rik rak tous les mois ou presque.
Bref, c’était dimanche dernier et depuis si elle m’a adressé 3 fois la parole c’est le bout du monde. Sans parler du fait qu’elle est à nouveau en mode dépressive. Ce mercredi elle avait son rdv avec la psy mais elle m’a demandé de l’annuler. J’ai insisté (un peu pour ne pas l’énerver encore plus) pour qu’elle y aille mais rien à faire.
Voilà donc où j’en suis à l’heure actuelle.
Désolé pour le pavé mais j’avais besoin de m’exprimer… ☹
davidH
Messages : 1064
Inscription : lun. 26 nov. 2018 13:36

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par davidH »

salut!
déjà ta miss semble etre un peu sorti de son délire anti-vcaccin ( avec l'exil à l'étranger pour résister comme de Gaulle). c'est déjà ça de pris!
bon par contre elle délire complétement avec ses maux.

bref, ta femme a un sacré pet au casque comme on dit!
ton comportement est vraiment chouette, dans ton dernier pavé comme tu le nommes, je ressent une vraie bienveillance pour elle, ta famille, l'équilibre que tu tentes de maintenir. Tu te poses pas comme une victime face à la grande méchante. je pense que là oui tu as bien conscience de la situation.

te séparer comme ça d'elle ? tu sais bien qu'elle deviendrait folle, et surtout tu peux imaginer le pire notament avec les enfants.....
la solution la plus adaptée est de la convaincre de se rendre chez le psychiatre et d'établir un protocole de soin. voir meme d'utiliser les menaces pour y parvenir ( en douceur hein mais ça tu sembles savoir le faire). tu peux toi aussi te faire aider je pense par un thérapeute et ça ta femme peut le comprendre enfin doit le comprendre

entre temps il te faut aussi te prémunir au cas ou ca éclate et ca parte en sucette. réunir des preuves de sa folie

en tout cas chapeau, tu luttes du mieux que possible, tu mets en parenthése une partie de toi. et tu maintiens à flot la famille pour que les enfants puissent grandir avec sérénité dans cette situation bien compliquée.
Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3413
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par MilaLune »

davidH a écrit : ven. 21 janv. 2022 15:52 ton comportement est vraiment chouette, dans ton dernier pavé comme tu le nommes, je ressent une vraie bienveillance pour elle, ta famille, l'équilibre que tu tentes de maintenir. Tu te poses pas comme une victime face à la grande méchante. je pense que là oui tu as bien conscience de la situation.
davidH a écrit : ven. 21 janv. 2022 15:52 en tout cas chapeau, tu luttes du mieux que possible, tu mets en parenthése une partie de toi. et tu maintiens à flot la famille pour que les enfants puissent grandir avec sérénité dans cette situation bien compliquée.
Sans aucune originalité, mais je cite les mots de DavidH qui m'ont touchée parce que c'est exactement ce que j'ai perçu de ton "pavé" qui était par ailleurs le bienvenu.

Je trouve que tu as l'air de vraiment avancer malgré la situation de couple qui ne bouge pas, tu prends vraiment les choses en main du mieux que tu peux et malgré les restrictions, la fatigue, le brouhaha ambiant, tu gères ça comme un chef avec beaucoup de courage. Tout ce que tu apprends là te servira éternellement.

À bientôt Cat.
Catdragoon
Messages : 29
Inscription : mar. 20 oct. 2020 16:03

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par Catdragoon »

Merci beaucoup pour vos messages qui m'avaient donné un peu de baume au coeur avant le week-end.
Mais voilà, le w-e fût encore une fois particulièrement dur. Pourtant samedi nous fêtions l'anniversaire de mon grand et il avait invité des copains copines à lui dont nous sommes assez proches de leurs parents. Bon, en même temps ce sont deux familles qui sont aussi anti-école et anti vaccin donc ça a aidé ma compagne à se rapprocher d'elles. Les enfants se sont bien amusés. Je me suis occupé un peu d'eux mais surtout de ma fille pendant que les femmes discutaient entre elles (et accessoirement pendant que madame cassait du sucre sur le dos de mes parents tout en pensant que je ne les entendais pas... En même temps j'étais à deux mètres d'elles).
Mais bizarrement, pendant que ses copines étaient là, elle retrouvait le sourire et arrivait même à m'adresser la parole. Mais comme je tendais aussi l'oreille pour écouter leurs conversation, j'ai entendu ma compagne dire à ses copines qu'elle avait repris contact avec les 2 autres familles qui voulaient créer l'éco-village parce qu'elle n'en peux plus de cette vie et qu'elle veut construire autre chose à l'écart de cette société malade... Donc non, David, elle n’est pas du tout sortie de son délire anti-vacc exil à l’étranger ! Du moins, elle en était un peu partie (raison pour laquelle elle voulait faire des frais pour l’appart) mais y revient dès que ça va moins bien. Et là, apparemment, mais une fois encore elle ne m’en a pas parlé, les décrets concernant les restrictions de l’instruction en famille sont tombées et il semble que cela complique vraiment bcp les choses.

En tout cas, depuis que ses copines sont parties, je n’ai à nouveau plus droit au moindre mot. A part quelques onomatopées et des regards qui, s’ils pouvaient me fusiller lui rendraient bien service.

A moi aussi à vrai dire.

Aujourd’hui j’ai pris contact avec une association qui s’appelle Juste Papa suite aux conseils de personnes d’une page facebook consacrée aux papas solo.
J’attends de voir leur retour.
Et puis je pense me mettre en relation avec un avocat.

Pour ce qui est des preuves de sa "folie" j'avoue que je ne sais pas du tout comment m'y prendre.
Avatar de l’utilisateur
MilaLune
Messages : 3413
Inscription : lun. 19 août 2019 18:25

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par MilaLune »

Catdragoon a écrit : lun. 24 janv. 2022 16:36 Aujourd’hui j’ai pris contact avec une association qui s’appelle Juste Papa suite aux conseils de personnes d’une page facebook consacrée aux papas solo.
Super démarche !

Cat, tu as accumulé tellement de forces, tu as tellement travaillé à ton assise, à ta stabilité, que je ne peux que croire sincèrement que tu es plus que prêt désormais, prêt à te battre pour ta liberté et celle de tes enfants.

Du fond du cœur, tout le soutien qu'il m'est possible de t'envoyer. Accroche-toi.

♥️
davidH
Messages : 1064
Inscription : lun. 26 nov. 2018 13:36

Re: Besoin de soutien, de conseils, d'aide psychologique...

Message par davidH »

hello Cat,
oui c'est super.
met ça en route avec rigueur, méthode, discrétion surtout, ne rien montrer. rien ne presse donc avec le plus de sérénité possible.
allez hop action! bizz
Répondre