Besoin d'en parler

Anna0505
Messages : 7
Inscription : mar. 8 mai 2018 13:20

Besoin d'en parler

Message par Anna0505 »

Bonjour à tous / toutes,

J’atterris là, comme beaucoup d'entre nous, avec une multitude de questions. A la fois j'ai peur de ce mot "pervers narcissique", car pour moi auparavant il semblait un peu fourre-tout, et je n'avais pas envie de l'utiliser. C'est en racontant mon histoire à un psychiatre, post-rupture, que ce mot est arrivé de sa bouche. Et pourtant j'ai toujours du mal à y croire.

La rupture date d'il y a 3 mois. Je vous fais un topo rapide: notre relation a commencé début 2017, sur les chapeaux de roue. Lorsque j'ai rencontré cette homme, j'étais déjà en couple et installée dans une relation où je me plaisais. Mais de nombreux événements ont provoqué des fêlures dans notre relation (entre autre des raisons médicales) qui ont laissé la place à ce nouvel homme talentueux qui a débarqué dans ma vie du jour au lendemain. Il était parfait. drôle, intelligent, beau, artiste. Le rêve. Il m'écrivait chaque jour, et est même devenu ami avec mon ancien copain de l'époque. Tout à coup, il a pris une place folle, et je suis complètement tombée amoureuse de lui.il était devenu très proche de mes amis et de mon copain. Après quelques semaines, il m'a avoué son amour, et sans me mettre de pression, m'a juré que si je faisais le choix de le suivre, il me chérirait jusqu'à la fin des temps. J'ai tout quitté, je l'ai suivi.

Au début, c'était un paradis, même si je sentais bien qu'il me demandait beaucoup d'attentions. Un peu jaloux, possessif, mais à la limite je trouvais ça mignon, j'avais l'impression qu'il me défendait. Il m'envoyait tellement de messages, m'appelait tout le temps. J'étais la 8ème merveille du monde.

Puis, la relation a changé. d'un coup il y a eu un revirement. Quelques mois passent, et arrivent les premières colères, les premiers mots douloureux. "Si je te présente mes amis, ce n'est pas pour qu'ils t'aiment. Ne fais pas ton rire que tu sais si bien faire en public, t'es pas là pour briller"

Entre autres. Des colères irrationnelles débarquent de nul part, puis il redevient doux comme un agneau. Il y a des longs silences gênants. Il se mure dans un mutisme. C'était le début de ce qu'il s'est passé pendant les mois qui ont suivi. Je pense même qu'il a très franchement fricoté (si ce n'est plus) avec d'autres femmes, mais si je le mettais face à ces incohérences, la réponse était extrêmement violente: la faute revenait toujours sur moi. Ça m'a fait complètement perdre pied, à tel point que j'avais l'impression de devenir folle. Lorsque je pleurais, il arrivait à me dire que ça ne lui faisait rien, et que je faisais ça juste pour le faire culpabiliser. Il me disait que je le manipulais.

J'ai eu des problèmes médicaux, je vous raconte pas le sentiment de solitude. Mon corps a exprimé ce que ma bouche ne savait dire. J'ai toujours essayé de tenir tête, mais je craquais constamment. Je revenais. Je m'excusais. Je suppliais. Bien sûr, je n'osais rien dire à mon entourage, on était le couple parfait. Dans une énième dispute, je décide de partir. Il dit des mots trop violents. Il m'appelle, me dit qu'il est dévasté, évidement je reviens.

Deux semaines plus tard, c'est lui qui me quitte. Froidement, un dimanche matin, suite à ma question "il y a quelque chose qui ne va pas?". La veille, il me couvrait de mots doux. Là j'avais un sniper qui m’abattait froidement, et qui a réussi à me dire des horreurs dénigrantes, mais avec un calme olympien.

Il s'est passé 3 mois depuis notre rupture. Plus une nouvelle, plus un mot. Il m'a laissé mes affaires à mon boulot, en prenant le soin de ne pas me croiser. Et c'est complètement dingue, car malgré tout ce que je viens de vous raconter (succinctement, j'aurais encore 1000 histoires), il y a une petite voix qui persiste au fond de moi, qui a envie de le contacter. Il y a encore une voix qui me dit que j'ai peut-être eu tort. Et je lui trouve encore beaucoup d'excuses. Je ne sais pas comment me délivrer de cette emprise et chaque jour est un combat pour ne pas craquer et ne pas lui envoyer un message gentil. Si vous avez des conseils, je suis preneuse. Merci de m'avoir lu et pardon, c'est un loooong message :)
Avatar de l’utilisateur
temoin
Messages : 348
Inscription : sam. 30 sept. 2017 10:38

Besoin d'en parler

Message par temoin »

Bonjour Anna0505 et bienvenue ici, reste avec nous et tu trouveras soutiens aides et réconforts. Nous sommes tous passé par ça et beaucoup s'en sont sorti(e)s ...Courage!
Le manipulateur perd son pouvoir le jour où on ne lui en donne plus !
Je ne savais faire que aimer, je ne sais faire qu'aimer, je ne saurais faire qu'aimer parce que c'est tout ce que je sais faire! Hors de ma vie la haine et consort et le mal sous tous ses aspects.
Anna0505
Messages : 7
Inscription : mar. 8 mai 2018 13:20

Besoin d'en parler

Message par Anna0505 »

C'est gentil! J'avoue que je suis paumée, j'ai tellement aimé et donné à cet homme. C'est dur de passer à autre chose. Mais effectivement, c'est assez dingue car en lisant déjà quelques posts, j'ai souvent l'impression de me lire, c'est très perturbant!
Lila1510
Messages : 1804
Inscription : ven. 15 déc. 2017 15:23

Besoin d'en parler

Message par Lila1510 »

Bonjour,
Oui ça ressemble à ça c'est vrai. Et bizarrement on a beaucoup de mal à les quitter malgré l'horreur qu'ils nois font vivre.
Courage :39:
Jounju
Messages : 482
Inscription : mer. 7 mars 2018 10:13

Besoin d'en parler

Message par Jounju »

Bonjour tu sais 3 mois de no contact avec un on se n est pas suffisant pour oublier son emprise est tellement énorme que ça dépasse même le rationnel ! Mais ne craque pas tu as déjà surmonté bcp d étape continue d avancer et de faire ton deuil! Moi je suis à 6 mois de no contact et il.m arrive encore de penser à lui et j éprouvé une énorme haine pour lui maintenant j espère juste que le temps l effacera de ma mémoire mais j arrive à envisager un avenir sans lui et à aller vers d autres hommes maintenant il y a 3 mois c était impossible j avais trop peur de retomber sur un pn !
Je n'ai plus l'âge d'être avec quelqu'un qui ne comprends pas se que c'est le respect et l'honnêteté.
Répondre