Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Yuni
Messages : 13
Inscription : sam. 5 sept. 2020 09:30

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par Yuni »

Bonjour,

J'ai beaucoup hésité avant d'écrire mon histoire ici, mais j'en ressens vivement le besoin aujourd'hui. J'ai besoin d'échanger, et de soutien avec des personnes qui vivent la même souffrance que moi aujourd'hui. Je ne sais pas si cet homme que j'aime et qui m'a détruite est " véritablement" un pervers narcissique. Pour moi jusqu'à présent il ne s'agissait que d'une appellation "fourre-tout" où regrouper en vrac les hommes malhonnêtes, intéressés, manipulateurs, menteurs, infidèles. Et puis une personne de mon entourage m'a dit qu'elle était certaine qu'il en était un, et que j'avais à bien me renseigner dessus pour enfin le réaliser. Je me suis renseignée, j'ai beaucoup lu et en effet, il a beaucoup de critères qui correspondent. Pervers narcissique ou pas, quoiqu'il en soit, il m'a fait et me fait toujours souffrir.

Je vais résumer mon histoire en essayant de ne pas donner trop de détails car j'ai peur d'être reconnue, on ne sait jamais. Merci de ne pas citer mon message non plus, car je ne suis pas sûre de ne pas vouloir un jour l'effacer, à cause de cette même peur.

J'ai presque 40 ans aujourd'hui, et il y a 20 ans, j'ai suivi un cours, pendant quelques mois ou un an, où cet homme était mon prof. Je ne vais pas entrer dans les détails de cet enseignement. J'étais très jeune, et secrètement très très amoureuse de lui. J'avais pour lui une admiration sans bornes, je l'idéalisais totalement. Nous nous parlions peu, il avait de la sympathie pour moi et moi pour lui, mais nous en sommes restés naturellement à la relation prof/élève et il n'y a jamais eu d'ambiguité entre nous. Il était plus âgé que moi (plus de 10 ans). Et puis moi j'étais avec quelqu'un, et lui aussi. A cette époque je n'aurais jamais cru que je lui plaisais aussi, il me l'a dit lorsque nous nous sommes retrouvés (et au final peut-être a t-il menti là aussi ?).

Au bout d'un an environ donc, j'ai arrêté ce cours, et nous ne nous sommes jamais revus jusqu'à cette année 2020. J'ai fait ma vie, il a fait la sienne. Il restait cependant toujours dans un coin de ma tête, comme "mon prof" adoré et aimé en secret, admiré comme aucun autre homme ensuite. Parfois, il m'arrivait de chercher son nom sur le net, je savais où il travaillait mais jamais je n'aurais osé revenir vers lui subitement, des années après. Je me disais qu'il devait être marié avec des enfants et qu'il n'était pas question de venir lui mettre des problèmes avec mes sentiments toujours intacts de "jeune fille".

Au printemps de cette année donc, nous nous retrouvons via une personne de mon entourage qui allait sur un site de rencontres. Elle me dit l'avoir reconnu. Je saute de joie, je suis émerveillée à l'idée de le retrouver et qu'il soit célibataire. Je suis seule depuis un certain temps, par choix après avoir beaucoup souffert (dont des hommes que l'on peut qualifier de pervers narcissiques eux aussi), et je me dis que le retrouver maintenant est un signe du destin, qu'on va enfin pouvoir la vivre notre histoire comme j'en rêvais.

Les retrouvailles sont merveilleuses. Il est aussi heureux que moi de me retrouver, de me revoir après 20 ans, son souvenir à lui aussi est intact et il ne m'a jamais oublié lui non plus depuis tout ce temps (du moins, c'est ce qu'il me dit, et avec le recul aujourd'hui tout cela était sans doute faux, je ne le saurai jamais)/

Notre histoire commence sur les chapeaux de roue. On se promet de ne jamais plus se quitter. Il vient chez moi et ne me quitte plus. Il veut désormais rester avec moi en permanence. Je suis assez étonnée de son comportement, j'avais plutôt l'habitude que les choses soient progressives au début d'une histoire d'amour mais pour lui quand on s'aime, on vit ensemble aussitôt, et on doit tout faire ensemble. Il me dit qu'il veut qu'on se marie, il est même prêt à faire un enfant avec moi (je n'en ai pas, et je ne veux pas en avoir). Il est très jaloux, jaloux maladif on pourrait même dire, je ne peux aller à nulle part toute seule, y compris dans ma famille, il faut qu'il soit là. Des tensions lourdes se créent entre lui et ma mère, qui ne me voit plus du tout et s'en plaint. Il fouille dans mon ordinateur, mon portable, tombe sur des messages de connaissances amicales hommes sur Facebook, et veut que je coupe les ponts absolument avec toute relation masculine, alors que lui reçoit également des messages, soit d'ex, soit de femmes qu'il connaissait avant moi sur Badoo. Un ex avec qui j'étais restée en bon terme m'envoie un jour un message, il devient fou de rage et me somme de lui dire de ne plus jamais me contacter, ce que je fais. Il trouve des discussions que j'avais avec un homme juste avant lui, dont j'étais amoureuse, et que je n'avais jamais rencontré. Nous devions nous rencontrer mais j'ai coupé les ponts aussitôt que je l'ai retrouvé lui, j'avais fait mon choix de suite par amour pour lui, mais il me reparlera de lui sans cesse comme si je l'avais trahi, alors que c'était avant lui. Il devient fou de colère encore une fois, alors qu'il a cherché lui-même à trouver tout cela volontairement. Déjà qu'auparavant je n'avais pas d'amis, que je suis solitaire, et que j'en souffre, depuis lui je ne vois plus personne, même pas ma famille.

Les jours passent, et les disputes arrivent très rapidement, pour un rien. Encore aujourd'hui je suis incapable de savoir d'où cela partait, ni si cela venait vraiment de lui ou de moi. Cela peut partir d'un détail. Il est très agressif, se met en colère très vite, il explose et part. Je le rappelle, il revient, ou lui aussi m'appelle et revient, on se dit qu'on s'aime mais qu'on arrive pas à se supporter. C'est arrivé peut-être trente fois, quarante. Il suffit d'un rien. Que je n'aille pas dans son sens, que je lui dise quelque chose qui ne lui convient pas. Que je me vexe face à ses critiques. Et il explose, me dit qu'il arrête, qu'on en reste là, qu'on se sépare. Je deviens moi-même très coléreuse et impulsive, même agressive lorsque nous nous disputons, nous en venons aux insultes, aux mots blessants, presque à vouloir nous taper. Tous les jours nous sommes en conflit. On alterne retrouvailles/séparations d'un jour. Il me reproche de ne pas aimer ce qu'il aime comme loisirs, de ne pas pouvoir partager quelque chose sans nous disputer, de ne pas venir vivre avec lui dans le cadre qu'il a choisi (je n'aime pas vivre à la campagne et cela ne fait qu'un mois peut-être qu'on est ensemble), qu'on ne fait rien, qu'il s'ennuie (alors qu'il refuse mes propositions de restau, de pub, etc), qu'il n'est pas heureux avec moi. A chaque dispute il me fait porter toute la responsabilité, il retourne chaque situation pour me montrer que c'est moi la coupable et que j'ai de mauvaises intentions ou de mauvaises interprétations envers lui.

A nos disputes de couple, s'ajoutent celles des conflits avec ses enfants. Un de ses enfants ne cesse de me rejeter et de me tenir des propos blessants et méchants pour que nous nous quittions. On essaie de traiter ce problème, mais impossible, il recommence tout le temps, j'en suis épuisée au point de devenir folle un jour, et de dire des propos moi aussi blessants à son fils, par trop-plein. Il me quittera cette fois-là environ une semaine, ce que je croyais définitivement. Je rampe à ses pieds, je l'appelle chaque jour pour me faire pardonner, je ne suis que l'ombre de moi-même. Il acceptera qu'on revienne ensemble mais me remettra cet évènement constamment sur le tapis, m'accusant de violence psychologique. Nous n'avons aucune intimité non plus. Les enfants le suivent en permanence et il ne sait pas les recadrer, ils viennent assister à toutes nos discussions, à nos disputes. Nous faisons l'amour à la sauvette avant que les enfants n'arrivent pour venir le chercher comme s'il 'était en faute, c'est pitoyable. Il me dira vers la fin que comme je n'ai pas d'enfants, je n'ai rien à dire sur l'education qu'il leur donne. Mais je remarque qu'il y a un grave problème dans sa relation à eux, les rôles sont inversés, ce sont eux qui décident pour tout et ils forment un couple à trois, où une femme n'a aucune place.

Notre relation aura duré trois mois au final. Au cours d'une énième séparation de deux jours, je constate comme j'en avais la belle intuition, qu'il se rend regulièrement sur Badoo, lui qui avait soit-disant arrêter d'y aller depuis nos retrouvailles. Je l'ai imploré de me dire la vérité, de m'avouer qu'il recherchait quelqu'un d'autre, il ne l'a jamais fait. Au départ il niait y être allé, alors que j'avais les preuves, il me disait que ça se connectait tout seul :45:. J'ai fini par y aller moi-même, et lui ai envoyé un message dessus. Il m'a bloquée, a voulu me quitter en retournant la situation : "Tu es allée sur Badoo pour rencontrer des mecs, c'est terminé. Et je n'ai aucun compte à te rendre, tu n'as pas à me fliquer." Il accepte finalement de revenir avec moi parce que j'étais dans une souffrance incommensurable devant le décès soudain d'une personne de ma famille. Je pense qu'il s'agissait de pitié. Il m'avait déjà dit après l'épisode avec son fils qu'il m'avait rappelée car il avait constaté combien je souffrais de notre séparation.

Et puis le point final arrive, il y a une semaine. Nous nous entendions bien, trop bien depuis une semaine. Je restais chez lui à l'attendre après le boulot. Je faisais attention à ne pas répondre à ses critiques, à ses reproches, à ne pas réagir face à son agressivité, à le soutenir du mieux que je pouvais face à ses problèmes personnels. Après le boulot, il fait la sieste, et j'ai le malheur à son réveil de ne pas vouloir lui faire une "gâterie". Sachant que je lui faisais plusieurs fois par jour. Il a besoin de sexe quotidiennement plusieurs fois dans la journée, et ce qui au début était "faire l'amour" est devenue presque mécanique et surtout je suis lassée de ses fantasmes (il ne trouve de réelle excitation physique qu'en nous imaginant avec un deuxième homme qui me fait l'amour devant lui). J'ai beaucoup de désir pour lui mais je suis fatiguée moralement et intellectuellement de ma journée (je prépare une formation depuis plusieurs années). Il bondit face à mon refus de lui faire plaisir : "Bon on en reste là, on arrête là, c'est terminé". J'essaie de me réconcilier avec lui, de me mettre dans ses bras, rien n'y fait. Il part chez un membre de sa famille, ne répond pas à mes sms. Je l'attends jusqu'à tard dans le soir, il me dit qu'il rentre manger finalement. Et une fois arrivé se jette sur son ordinateur pour des démarches administratives. Il me hurle dessus qu'il n'a pas faim et qu'il a des choses à faire. Je tombe en larmes, mais cette fois il n'a pas la pitié qu'il a pu avoir auparavant, il ne me prendra pas dans ses bras. Je lui dis que je n'ai qu'à partir alors, il me dit de faire comme je veux, que c'est fini de toute façon. Il me redonne tout ce que j'avais amener à manger, m'aide à mettre mes affaires dans ma voiture. Je pars en pleurs en pleine nuit, il n'appellera pas, rien.

Deux jours après, je le rappelle en lui disant combien je l'aime, combien je ne peux vivre sans lui. Il me dit que c'est réellement terminé cette fois, qu'on ne reviendra pas ensemble, et me reparle de ce qui ne va pas (je n'aime pas ceci ou cela comme lui) et ajoute qu'on ne regarde pas dans la même direction. Je lui demande de m'expliquer mais il ne trouve pas les mots, il dit juste que notre relation est "en roues libres, sans dynamique". Il veut qu'on reste en contact, je lui dis que c'est impossible pour moi car il va trouver une femme et que je ne pourrai supporter de le savoir. Au téléphone, il me répond de moins en moins, je suis dans un état d'angoisse et de désespoir insurmontables. Il dit que trouver quelqu'un n'est pas sa priorité (alors qu'il est revenu sur Badoo dès le lendemain où je suis partie) et qu'il m'aime toujours, mais qu'on ne peut continuer. Je le dérange de plus en plus, il me parle sèchement, alors je suis obligée de me faire une raison et ne plus l'appeler. Lorsque nous reparlons de nos moments charnels, il me dit qu'il aurait voulu qu'on continue de se voir pour coucher ensemble, je lui dis que ce n'est pas possible, que cela me ferait trop mal. Il dit que j'ai raison là-dessus, qu'il ne faut pas. Je lui envoie un sms : "Merci pour le mal que tu m'as fait." il y a répond par des points d'interrogation, je n'y réponds pas. Il me dit : "Ok, pas de réponse." Je veux clore moi-même la situation, essayer d'être forte, d'avoir "le dernier mot."

Il y a quelques jours, c'était mon anniversaire. J'esperais un message de sa part, il le fait. Il m'envoie un message où il me souhaite une journée "pleine de bonheur et de belles surprises" lui qui me sait au bord du gouffre, entre le décès de cette personne si chère à mon coeir et notre séparation. J'ai réussi à ne pas lui répondre, mais je meurs intérieurement. Je me demande ce que ce message signifie. Veut-il se donner bonne conscience ? Se déculpabiliser ? Se dire "Je lui montre que je reste quelqu'un de bien, qui pense à elle." ?

Je me suis créé un faux compte sur Badoo et sans aucune surprise, lorsque je lui demande depuis quand il est célibataire, il ne parle que de son divorce il y a plusieurs années et que "les rencontres n'ont pas été" depuis. Ai-je si peu compté pour lui ? Je l'idéalisais tellement, je suis restée sur une image si fausse, cet homme admirable, droit, honnête que je croyais qu'il 'était... où est-il ? Lui qui me disait tout le temps qu'il n'avait qu'une parole, qu'il 'était droit. Je pense qu'il m'a menti sur de nombreuses choses et à présent, je réalise que son ex-femme n'était peut-être pas la personne infecte et manipulatrice qu'il me dépeignait... Elle avait elle-même écrit sur internet en demandant de l'aide pour divorcer de lui, un "PN" sur un blog dédié à l'accompagnement des femmes victimes de pervers narcissiques...

Je ne sais comment je vais m'en sortir, car je l'aime éperdument malgré la souffrance que j'endure. Trois mois intenses, en dents de scie, une passion qui a mené à la destruction... moi qui étais si heureuse de le retrouver 20 ans après et de pouvoir enfin connaître ses bras, son amour. Comment peut-il passer de notre relation à une autre aussi facilement ? Cela me meurtrit de l'imaginer toucher une autre et être touchée par elle, lui qui était "à moi", mon amour, mon homme adoré, comme un Dieu, voilà mon erreur, l'avoir tellement idolâtré de part son statut de prof à l'époque.

Je suis en silence radio mais je n'espère qu'une chose, qu'il revienne pour me dire combien il regrette notre séparation... et que je sois assez forte pour lui dire " Tu m'as trop fait de mal, je ne reviendrai jamais avec toi." Je crois que j'en suis pas encore capable, et je suis tellement tiraillée entre l'envie de l'appeler en lui disant combien je l'aime et j'ai envie de lui et l'envie de le détester pour le mal qu'il me fait, son abandon, son indifférence et toute la méchanceté que j'ai enduré dans notre relation... Je regarde mon téléphone sans cesse, et je regarde quand il se connecte sur Badoo, je suis tellement pitoyable, je ne vis plus tout simplement alors que je dois travailler pour ma formation.

Je vous remercie pour vos messages et votre soutien, j'ai besoin d'échanger... Je suis suivie par un psy depuis très longtemps pour des problématiques très profondes et cette histoire m'a achevée, moi qui essaie de m'en sortir comme je peux dans cette vie. Je m'en veux tant de m'être fait berner, surtout que je pense avoir déjà croisé ce genre d'hommes, et que j'ai tellement été déçue en amour.
:arrow: Merci de ne pas citer mes messages
Avatar de l’utilisateur
Janou
Messages : 1833
Inscription : sam. 18 mai 2019 11:35

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par Janou »

bonjour yuni et bienvenue parmi nous
as-tu fait le test sur le blog de ce forum http://www.perversnarcissique.com/test- ... rcissique/
cela te permettra de voir plus clair sur la personnalité de cet homme
perso je ne fais nullement partie du corps médical donc je ne te dirais pas s'il est pn ou non en tout cas pour toi il est complétement toxique et je ne pense pas que c'est ce que tu attends dans ta vie.
Nous avons nous même nos propres failles et c'est sur nous que nous devons travailler et nous reconstruire nous devons apprendre à nous connaître, à nous aimer (on n'est jamais mieux servi que par soi-même) nous pardonner et nous accepter tel(le) que nous sommes et essayer de corriger ce que nous n'aimons pas en nous. Pour ce travail se faire aider par un thérapeute peut être une bonne chose.
En tout cas cet olibrius me semble tout de même un drôle de zigoto pas très bien construit lui-même et l'image que tu avais de lui était totalement fausse dès le départ ! ils sont forts pour paraître ce que l'on attend d'eux.. et ensuite on déchante...
Pour ma part les débuts ont été idylliques, mais je me suis par la suite aperçue que j'avais été bel et bien été trompée "sur la marchandise" une fois bien déballé le beau paquet cadeau qu'il avait voulu me faire...
Remercie qui tu veux mais remercie qu'il t'ait quitté car tu peux me croire là aussi ces caractères ne changent jamais puisqu'ils sont dans la plus grande incapacité de se remettre en question et quoiqu'on fasse tout toujours sera de notre faute.
Prends toi en main sérieusement et oublie ce miroir aux alouettes car rien de bon ne pourra venir de lui pour toi et l'écriture est une excellente aide alors quand tu le veux tu peux venir écrire sur ce forum où tu ne trouveras que des yeux compatissants nous nous sommes tous fait piéger un jour où l'autre pour toi cela n'a durer que quelques mois pour d'autres ela a durer des années... mais quand nous nous réveillons le mal est le même
prends soin de toi
J'ai appris que je ne devais pas perdre mon temps et mon énergie à me battre avec les personnes toxiques. Elles n'ont rien à perdre
http://forum.perversnarcissique.com/45-ans-avec-un-pervers-narcissique-t6334.html
Yuni
Messages : 13
Inscription : sam. 5 sept. 2020 09:30

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par Yuni »

Bonjour Janou, et merci pour ta réponse. Ecrire mon histoire me fait beaucoup de bien. J'ai aussi écrit sur un autre forum et les personnes qui m'apportent des réponses me soutiennent vraiment, surtout le fait que vous tous vous me confirmez bien que cette histoire était nocive pour moi, et qu'il est profondément toxique comme personne. Parce que je doute en permanence de ma propre nocivité à son égard, étant donné que j'étais devenue aussi impulsive et agressive que lui avant qu'il rompe définitivement.
Je n'ai pas encore fait le test, je vais le faire et je vous dirai le résultat.Je vois déjà qu'il y a pas mal de points en effet...

Tu a bien raison Janou, lui-même ne doit pas être très bien construit. Il a vécu des choses très graves dans l'enfance et même plus tard, mais est-ce en mettre en lien, je ne le sais pas, puisque d'autres personnes vivent aussi ce genre de choses et ne deviennent pas pour autant manipulatrices. Quoi qu'il en soit sa personnalité est très perturbée oui je pense. Ma mère me disait qu'il ne pourrait de toute façon jamais être bien avec une femme, puisque lui-même n'est pas bien avec son propre soi, il a un vrai mal-être dont il ne s'occupe pas. C'est vrai que je l'ai totalement idéalisé, l'image que j'avais de lui était totalement fausse comme tu le dis si bien. Je le vois encore avec mes yeux de jeunette, comme un Dieu vivant, comme le plus fort, le plus intelligent, le plus doué, le plus droit de tous les hommes... Qu'est-ce que je peux être bête !

C'est vrai aussi que lui-même ne se remettait pas en question dans notre relation, hormis pour sa jalousie au début de notre histoire où il avouait sa souffrance et une vraie problématique dessus. Mais le reste, ses emportements, son agressivité, sa volonté farouche de vouloir avoir toujours raison et de prendre le dessus sur l'autre, rien du tout.

Aujourd'hui, j'ai brisé mon silence radio :| : il m'a appelée deux fois ce matin. J'ai voulu au départ ne pas lui répondre, rester dans ce silence qui me protégeait de lui (alors que je n'attendais qu'une chose : qu'il me contacte enfin au bout de six jours). Et puis j'ai craqué, je lui ai demandé par sms pourquoi il m'avait appelée. Il m'a rappelée et j'ai décroché. Il m'a demandé des nouvelles et aussitôt m'a demandé si je rencontrais et couchais avec des hommes sur Badoo, puisqu'il m'y avait vue connectée (j'y reviens pour essayer de voir si un autre homme pourrait m'intéresser, mais c'est peine perdue, je ne cesse de les comparer tous à lui). Il m'a reparlé de son boulot, ses enfants, et puis a recommencé à me dire qu'il avait envie de moi et qu'il voulait qu'on refasse l'amour. En temps normal, d'un point de vue extérieur, je dirais à une amie qui me raconterait cela : "Fuis, c'est une ordure, il n'a aucune considération pour toi." mais là, je suis partagée, entre l'envie de le revoir, de faire l'amour avec lui (parce que nos moments me manquent tant) et celle de ne pas céder, parce que vouloir me revoir pour le sexe c'est ne pas me respecter. Il sait que je l'aime toujours, il sait combien je vais en souffrir et pourtant il me le redemande.

J'ai essayé d'en savoir plus sur son rapport à Badoo. Il ne nie plus le fait d'y aller. Il continue à dire pourtant qu'il n'est pas réellement intéressé par une rencontre, qu'il y va sans savoir pourquoi réellement, "pour discuter..." et qu'il ne répond pas à des femmes qui pourtant semblent biens : "Je m'en fous... c'est pas ma priorité, je te l'ai dit. Une rencontre ça demande du temps, de l'énergie, je l'ai pas. Ma priorité c'est le boulot." Sur mon faux compte sur Badoo, il me dit pourtant être de suite prêt à s'engager si les sentiments sont réciproques. On a donc deux sons de violon... Pourtant il me semblait sincère en me disant tout ça. C'est terrible parce que je ne sais plus désormais quand il aura été sincère avec moi et quand il ne l'aura pas été. Je suis sous emprise encore, et je lui en veux tant du mal qu'il me fait, tout en le désirant toujours, c'est fou. Il m'a proposé de venir chez moi ce soir, je lui ai dit que je ne savais pas. Il dit qu'il ne veut pas me faire du mal, me rendre malheureuse... Mais il fait tout le contraire. Il me fait vivre l'insupportable. Moi qui m'était jurée de ne jamais revenir avec un ex pour le sexe... Je sais très bien ce qu'il en sera, sur le moment une espèce de joie, puis très vite dès l'affaire finie le sentiment d'avoir été bernée. Et je ne parle même pas du jour où il va se retrouver une femme "avec qui s'engager"...

Je vous remercie pour vos réponses et votre soutien, je viendrai regulièrement écrire ici.Je suis très seule et cela m'aide beaucoup.
:arrow: Merci de ne pas citer mes messages
Calaïca
Messages : 2054
Inscription : lun. 22 oct. 2018 18:11

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par Calaïca »

Pour t'en sortir, cesse d' écouter ce qu'il DIT, pour n'observer que ce qu'il FAIT. Les mots sont les armes des manipulateurs, ils en jouent, ils mentent, ils sont les pro pour dire ce que l'on a envie d'entendre...mais avec eux, les mots sont un mauvais repère et ne sont d'aucune aide.

Il DIT qu'il n'est pas sur Badoo pour des rencontres...mais il y EST et il FAIT des rencontres. Il DIT qu'il ne veut pas te faire souffrir mais il te FAIT souffrir, en voulant te revoir pour du cul.

N'écoute pas, ferme les oreilles, et observe avec les yeux.

Autre chose, conseil que m'a donné une psy. Écoute ton corps. S'il te donne envie de fuir, c'est qu'il a capté des choses que ton cerveau n'est pas en mesure de capter. Or, face à un manipulateur, le corps sait avant l'esprit (qui cherchera à relativiser, cherchera les circonstances atténuantes...). Bon, sauf quand on a du désir sexuel. Là on n'écoute pas son corps. L'instinct de reproduction, ça met le binz... :mrgreen:
Je plaisante pour alléger un peu, mais vraiment, cesse d'écouter...
celineceline
Messages : 1024
Inscription : ven. 22 mars 2019 20:09

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par celineceline »

Bonjour Yuni, tu es sous emprise et tu en as conscience, c’est déjà bien en si peu de temps (faut dire qu’il l’a joué en accéléré !) ne le laisse pas t’utiliser plus longtemps, prends tes distances, mets ta tête dans ta formation, oublie l’homme fantasmé ne tiens compte que des faits du réel, à te lire il est complètement pn = danger !
Reviens à la réalité ce que tu décris en 3 mois de temps est sans appel =fuis. Ne lui parle plus de tes sentiments il s’en amuse que tu souffres, un pn jouis de nous voir les supplier, ramper pour un sourire un coup de cul où que sais-je, il sait qu’il te tient car tu es sous emprise l’effet recherché, il va continuer à abuser de toi. C’est pour cette raison qu’il faut sortir de l’image désirée de ton professeur. En plus il n’a pas l’air très sentimental question sexe donc. Ne te fais pas plus de mal. Reviens sur terre appelle tes amis revois ta famille parle-en autour de toi. Et dégage ce toxique de ta vie.
Ses contradictions mensonges par rapport au site de rencontre sont vraies tu as raison, ce qu’il en dit des salades pour t’endormir, tu as la vérité ne te fie qu’à toi. Tu vois bien et ton corps s’épuise. Fais-toi confiance. C’est violent de revenir à la réalité on est d’accord mais c’est le seul moyen de s’en sortir. Décortique-le sous tous ses aspects négatifs, ton rêve de lui c’est fini, réagis maintenant. Il t’a vendu du rêve le truc de jeune fille bien ancré en toi, c’est grâce à ça qu’il t’a eue. Fais attention à toi !!!
Il arrive un moment dans la vie où vous vous éloignez de tout le drame et des gens qui le créent vous vous entourez de gens qui vous font rire.
Avatar de l’utilisateur
Janou
Messages : 1833
Inscription : sam. 18 mai 2019 11:35

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par Janou »

Bonsoir Yuni,
De grâce suis les conseils que te donnent Calaica et celineceline elles ont complètement raison
et ha ! ce fameux manque d'eux ! tu dois savoir qu'une fois sous emprise c'est une véritable drogue dont on réclame la piqure de régulièrement.
Un fois qu'on s'est aperçu de leur fonctionnement qu'on voit clair dans leur fonctionnement ce n'est pas pour autant qu'on est détaché... notre esprit continue lui à réclamer sa dose et c'est bien contre ça qu'il nous faut lutter pour ne pas retomber dans leurs sales pattes... car à chaque fois qu'on n'arrive pas à résister à la tentation cela sera de pire en pire ils ajustent leur tir et plus nous souffrons plus ils se réjouissent et jouissent cela rassurant et permettant à leurs esprits totalement détraqués de se croire les plus forts, les plus malins etc etc...
non Yuni ne te fait pas de mal inutilement ne lui réclame plus ta dose. Cendrillon réveilles-toi ce n'est pas un prince charmant c'est un bourreau ! Il te faut vraiment apprendre à travailler sur toi, sur tes propres failles et mettre en place le no contact... La vie est tellement plus belle sans eux...
J'ai appris que je ne devais pas perdre mon temps et mon énergie à me battre avec les personnes toxiques. Elles n'ont rien à perdre
http://forum.perversnarcissique.com/45-ans-avec-un-pervers-narcissique-t6334.html
Lapsus
Messages : 1510
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par Lapsus »

Bonjour Yuni,

Imagine... si votre histoire avait commencé il y a 20 ans.

Peut-être n'aurais-tu émergé qu'avant-hier après 20 ans d'un enfer qui t'aurait engloutie sournoisement.
Tu aurais eu "ses" enfants toi-même, tu aurais été totalement isolée, détruite systématiquement, tu aurais frôlé la mort comme certain(e)s d'entre nous (dont moi-même). Tu ne saurais pas comment le quitter, où aller, que faire pour protéger vos enfants, comment assurer ton indépendance financière, comment reprendre les rênes de ta vie, comment te refaire un cercle social, comment remplir le vide que laisserait ta fuite.

On ne gagne rien avec un PN, jamais. Plus on s'accroche, plus on perd.
Ce n'est pas lui qui te manque, c'est le rêve de l'âme-soeur, du partenaire idéal. Ton rêve de jeune femme.
Ce n'est pas lui que tu aimes, c'est le reflet idéal de toi-même qu'il a interprété sous tes yeux.
L'arme suprême du PN.

Lui, tel que tu l'as aimé, il n'existe pas, c'était un show.

Y retourner, c'est espérer pouvoir rejouer le premier acte de la pièce, mais lui a terminé son show avec toi.
C'était une représentation unique à guichet fermé pour une seule spectatrice.
Il est lui-même incapable de reprendre son rôle comme au début, incapable de se remettre dans la peau de ton partenaire idéal, de ton double, il a définitivement changé de partition.

Maintenant, avec toi, il vit de ses rentes. Il apprécie beaucoup que tu sois disponible, prête à revenir, obnubilée par lui... tu le nourris sans qu'il ait à faire d'effort et, à chaque contact, il te détruira un peu plus.

Fuis!
Coupe tout sans te retourner!
Nous sommes là.

:1:
On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n'en a qu’une.
Confucius

10722e jour de contact (à peu près)
Avatar de l’utilisateur
goliath
Messages : 400
Inscription : ven. 20 juil. 2018 11:03

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par goliath »

Bonjour Yuni,
Je ne sais comment je vais m'en sortir, car je l'aime éperdument malgré la souffrance que j'endure
Ce que tu aime ce n'est pas l'être humain qui le définit comme un individu mais ton propre reflet en lui.

Tu aime l'image qu'il te renvoi et cette image correspond à ta propre personnalité, ton identité ce qui fait de toi ce que tu es depuis ta naissance.

Sans en être consciente tu es tombé amoureuse de ta propre image, ton propre reflet.

Tu le vois comme tu voudrais qu'il soit une personne qui te ressemble.

Et cette souffrance que tu ressens c'est un manque, une absence de reconnaissance, comme une addiction à une drogue.

Si tu arrive à comprendre cela tu arrivera en t'en détacher définitivement :)

Courage :42:
L'amour de soi et l'arme la plus destructrice face à un-e PN ;)
Yuni
Messages : 13
Inscription : sam. 5 sept. 2020 09:30

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par Yuni »

Merci pour vos réponses, elles m'aident énormément.

Calaïca, tu as complètement raison, je ne dois pas écouter ses mots, ses belles paroles, mais simplement constater ses actes. Avec mon faux compte sur Badoo, j'ai réussi à le faire davantage parler et j'ai pu réaliser combien il joue avec les mots et manipule l'autre à profusion, il s'adapte à ce que l'on attend d'une histoire d'amour, d'une personne à aimer. En une seule discussion il a pu aussi bien me dire combien il se sentait prêt à s'engager dans une histoire d'amour, du moment que les sentiments sont réciproques, tout comme à accepter une aventure purement sexuelle si les deux personnes s'attirent. Cet homme porte un masque en permanence, il s'adapte à ce qu'on désire profondément, c'est un véritable manipulateur. Il est prêt à séduire n'importe quelle femme, nous sommes toutes interchangeables et je n'ai dû être qu'un pion de plus sur son échiquier. Maintenant les choses apparaissent vraiment pour moi : je me souviens qu'au début de notre histoire, il parlait à plusieurs femmes en même temps sur Badoo, leur disant à toutes qu'il les aimait, voulait faire sa vie avec elles... Tout s'éclaire. Son passé de grand séducteur, où il m'a dit avoir eu plus de 300 femmes... Ce n'est en vérité pas le passé, il est resté ainsi, c'est un homme qui court les femmes, toutes, peu importe lesquelles, et il passe de l'une à l'autre. Quelle douleur de réaliser enfin ce qu'il est vraiment, mais c'était nécessaire pour que je sorte de toutes mes illusions.
C'est vrai aussi que le corps parle. Depuis ces trois mois avec lui, je me sens oppressée, mon cerveau ne peut plus réfléchir, je n'arrive plus à me concentrer sur quoi que ce soit, et il a pris toute mon énergie à la fois mentale et physique. Mon corps était comme endormi, phagocyté par lui, mon psychisme aussi. Et puis il parlait tant lorsque j'étais avec lui, on passait des journées entières à discuter, ce que je croyais positif, enrichissant, alors qu'en réalité il ne faisait que me noyer dans ses paroles.

Celineceline, tu me rassures en me disant qu'il est bel et bien pervers narcissique. Moi qui ne croyait pas du tout à cette appellation auparavant... je pensais qu'il s'agissait d'un terme fantaisiste pour regrouper la malhonnêté en tous genres. Mais toutes les caractéristiques identitiques retrouvées chez ces individus me font maintenant l'effet d'une véritable prise de conscience. Oui, j'étais dans un rêve, le rêve de ce prof jamais oublié, que nous admirions tous de part son talent, ses prouesses, son autorité naturelle. Pour moi, il était le summum de l'Homme, de la masculinité, de la puissance et de l'Honneur... comme je me suis leurrée ! Et non, il n'était pas sentimental sexuellement, disons de moins en moins. Au début nous pouvions passer nos journées au lit, et il se préoccupait de mes besoins et désirs, mais au fil du temps j'ai commencé à me demander s'il ne me prenait pas pour un objet sexuel, c'était de plus en plus égoïste et mécanique et surtout il ne pouvait s'exciter qu'avec un scénario particulier. Mais là aussi, je croyais qu'il m'aimait donc pour moi imaginer que je ne serve qu'à son plaisir sexuel ça était tout simplement inacceptable.
Sinon je n'ai pas d'amis malheureusement, je n'ai jamais pu m'en refaire véritablement. J'ai des connaissances mais nous ne nous voyons pas beaucoup. Je suis très solitaire et c'est dans des situations pareilles que cette solitude me bouffe complètement, que j'aurais besoin de sortir m'amuser avec des copines, de prendre du bon temps, mais je ne peux rien faire. Après je ne me suis même pas sûre que je serais capable de m'amuser, je me sens en deuil, non seulement je l'étais déjà de cette personne décédée en août (une des personnes les plus importantes de ma vie) mais je le suis désormais de cet homme qui m'a abandonnée.

Janou, oui c'est une véritable drogue, je suis devenue accro à sa présence, même jusqu'à accepter l'inacceptable et faire passer mon propre équilibre après la possibilité d'être avec lui. Je me sens en effet comme en sevrage, mon corps entier le réclame et je dois lutter desespérement contre. Je ne veux plus souffrir, je sais que de toute façon cet homme ne me veut plus dans sa vie, j'essaie de m'accrocher à cette résolution-là : Il ne te veut plus, et il ne t'a de toute façon jamais aimée, donc tu DOIS le rayer de ta vie, tu n'as pas le choix, c'est une question de survie pour toi.

Lapsus, je n'ose imaginer ce que je serais devenue si nous avions vécu une histoire à cette époque, il y a 20 ans... Je suis fragile, mais je l'étais bien plus à ce moment-là, surtout que je sortais d'une première relation totalement destructrice où j'avais été complètement abusée par un homme (j'étais mineure lors de cette première relation). C'est vrai, ce n'est pas lui qui me manque mais ce que j'avais projeté en lui, un fantasme, un rêve, un mirage. De toute façon je n'ai jamais retrouvé en lui même physiquement ce que j'aimais chez lui il y a vingt ans, ou très peu. Son visage a changé, ses traits, son corps (il a énormément grossi, ne fait plus de sport). Lorsque j'étais chez lui, je passais mon temps à regarder ses photos de l'époque où nous nous sommes rencontrés, dans le lieu même des cours qu'il donnait, avec ses élèves. Je pouvais les regarder des heures, je me disais : "C'est fou, c'est bien lui sur ces photos et pourtant j'ai du mal à le reconnaître aujourd'hui." Tu as bien raison, il est incapable le rôle qu'il avait il y a 20 ans. D'ailleurs, il a toujours refusé de me montrer ce qu'il faisait auparavant, alors que je l'ai tant supplié.

Goliath, oui c'est vrai, j'aurais aimé qu'il soit moi, qu'il me ressemble, et me reconnaître en lui. Je pensais d'ailleurs que nous réagissions de la même façon, que nous étions un peu les mêmes lui et moi, moi version femme et lui version homme. J'ai aussi projeté en lui une sorte d'Idéal du Moi, ce que j'aurais être, faire, acquérir dans la vie comme qualités, comme forces.

Je lui ai écrit un dernier message hier, sur Messenger. J'avais besoin de lui dire ce que j'avais sur le coeur, puisque je n'ai jamais pu le faire entièrement en vrai, il hurlait, prenait la fuite, ou raccrochait instantanément au téléphone. J'avais besoin de lui dire que je ne peux être réduite à un plan cul, ni à un bouche-trou. Qu'il m'a menti, m'a trahi, qu'il n'est pas la personne droite, honnête, avec des valeurs qu'il prétend être. Cette fois, par écrit, je me dis qu'il ne peut se débiner et qu'il est obligé de se prendre tout en plein visage, de plein fouet. Il a lu mon message, mais n'y a pas répondu. Devant son absence de réponse, j'ai décidé de le bloquer, puisque j'étais encore dans l'attente comme je l'ai toujours été avec lui et que je passais mon temps à regarder s'il avait répondu. Je l'ai bloqué aussi sur mon téléphone. Alors maintenant je me dis qu'il reste mon mail et que s'il veut s'expliquer, il m'écrira par mail. Et pourtant je ne devrais même pas lui donner une chance de s'expliquer. Il me dirait de toute façon que tout ce que je dis viens de ma rancoeur et de ma souffrance et qu'il a été honnête avec moi, ne m'a jamais trompée, trahie, que le problème vient de nos conflits et de cette problématique de direction opposée...

Je le hais tellement, tout en l'aimant encore mais tous ces sentiments je dois les effacer un à un, il a tout détruit, maintenant tout est irrécupérable. Quand je pense que sur mon faux compte Badoo, il m'a dit qu'il ne recouchait pas avec ses ex quand il était celibataire. Le matin-même au téléphone il me demandait de nous voir le soir-même... Comme je souffre. J'aurais tant aimé ne jamais le retrouver et rester sur cette belle image que je m'étais construite de lui. Quel gâchis monumental...
:arrow: Merci de ne pas citer mes messages
Lapsus
Messages : 1510
Inscription : lun. 9 sept. 2019 09:32

Après s'être tant perdus de vue, on se retrouve, se déchire... et il me quitte.

Message par Lapsus »

Yuni, il ne s'expliquera jamais!

Même s'il s'excusait, ça serait encore de ta faute...
Même s'il promettait, jurait, il ne tiendrait pas parole.

Mais à chaque contact, il tentera de te détruire un peu plus.
Il est habile, le salaud, et il est super entraîné à ce jeu (300 femmes!), c'est un expert.

Alors n'attends plus rien de positif de sa part, bloque-le de partout, ne regarde plus ce qu'il fait sur les RS.
:41:

J'entends bien ta détresse et ta solitude, mais ce qui te manque le plus, c'est toi.
Tu ne te trouveras pas auprès d'un "homme qui t'intéresse", tu deviendras juste dépendante de celui qui te dira "je t'aime" à tes risques et périls.

Intéresse-toi à toi-même, tu sembles pleine de qualités, tu en vaux la peine, et...

Prends soin de toi!
En priorité.

Courage!
:39:
On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n'en a qu’une.
Confucius

10722e jour de contact (à peu près)
Répondre